[LA PHOTO DU MOIS] Monochrome #16


Ding-Dong, c’est La Photo du mois qui revient en ce 15 mars morose ! Au moins, elle n’est pas en quarantaine! C’est Magda du blog Antoni, Borys & Cie qui nous propose la thématique : « monochrome ou une seule couleur » (totalement raccord avec mon humeur!). J’avoue que je n’ai pas eu le temps d’éveiller la muse qui sommeille en moi à cause du stress ambiant. En effet, aujourd’hui, je vous présente une photo de l’un de mes parcs naturels préférés aux Etats-Unis, Bryce Canyon. Vous me direz, mais pourquoi donc ma pauv’ dame ? Tout simplement parce que cette photo renvoie pour moi à mon « actualité » personnelle. Notre voyage de noces en Floride était prévu pour le 9 avril prochain et compte tenu de l’actualité brûlante, c’est fichu! Je sais qu’il y a des choses plus graves dans la vie qu’une lune de miel mais j’avoue que l’annulation de ce voyage si attendu me déprime après tant de préparatifs… La suite au prochain épisode ou à la prochaine Photo du mois!

Bryce Canyon, USA @pink.turtle.blog
Bryce Canyon, USA @pink.turtle.blog

Et vous les copains, pas trop déprimés par le Corona virus? Allez, je sors, c’est pas le sujet…

Akaieric, Betty, Blogoth67, Brindille, Christophe, Cynthia, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente.

Pour suivre mes aventures en direct ou papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! @très vite 🙂

[LIFESTYLE] La fin d’une décennie riche en émotions : vers 2020, année du rêve américain…


« La science de ton passé est ton passeport pour l’avenir » (Christine de Suède, Pensées et maximes, 1682).

Hello les voyageurs! Je vous partage, en ce 1er janvier, ma rétrospective 2019 afin de clôturer positivement cette décennie qui a été à la fois riche en voyages, découvertes et tellement difficile d’un point de vue émotionnel. En effet, maîtriser son passé et se retourner en arrière permet parfois d’écrire une nouvelle page de son histoire en réalisant des rêves enfouis et en se détournant de ce qui nous détruit. Pour nous, 2020 sera l’année du rêve américain (et oui, nous partons aux USA en avril pour un grand road-trip en Floride!).

C’est pourquoi, je vous souhaite à tous mes meilleurs vœux de bonheur, de santé (l’une des choses les plus importantes à mes yeux!) et de voyages dans le monde entier en 2020. J’en profite pour vous remercier de votre fidélité sur le blog et de vos commentaires bienveillants. Aujourd’hui, le blog possède 238 abonnés, plus de 30 000 visiteurs, 1200 abonnés sur Instagram et 103 articles publiés! N’hésitez pas à me signaler les thématiques qui vous plaisent le plus sur le blog afin que je développe certaines catégories.

Rétrospective 2019 @pink.turtle.blog
Rétrospective 2019 @pink.turtle.blog

Voici les moments marquants de cette année 2019 et vous les avez découverts sur le blog au fur et à mesure des mois :

Au mois de mars, j’ai effectué une grande balade à Paris en solo pour répondre à une invitation de la part de France Culture. Une interview (improvisée) d’une heure en direct sur Verlaine à la radio dont je me souviendrai toute ma vie.

France Culture @pink.turtle.blog
France Culture @pink.turtle.blog

Au mois d’avril, un city-trip à Lisbonne m’a permis de découvrir la ville de Sintra qui restera le coup de cœur de ce city-break notamment le château de Pena et la Quinta da Regaleira sans oublier le street-art de Lisbonne.

Château de Pena, Sintra @pink.turtle.blog
Château de Pena, Sintra @pink.turtle.blog

Au mois de Mai, un voyage professionnel à Brno en République Tchèque m’a permis de découvrir ce pays sous un autre jour (un séjour pluvieux mais un accueil au top!) car je connaissais uniquement la ville romantique de Prague. A cela, s’est ajouté un week-end entre copines à Vienne. Malgré l’accueil assez froid des viennois, cette ville restera gravée dans ma mémoire pour son incroyable Bibliothèque Nationale, son palais du Belvédère qui accueille mon tableau préféré #bucketlist (« Le Baiser » de Klimt), les belles roses du Château de Schönbrunn et les délicieux Apfelstrudel dégustés dans les cafés viennois.

Café Central, Vienne @pink.turtle.blog
Café Central, Vienne @pink.turtle.blog

Au mois de juin, quelques balades avec mes étudiants m’ont permis de re-découvrir des coins magnifiques de ma Bretagne natale notamment Rochefort-en-terre (et de déguster de délicieux kouign-amans bien gras lol).

Au mois de juillet, un road-trip en famille en Grèce m’a permis de faire découvrir ce fabuleux pays que je connais bien à mon compagnon et à mon fils (j’y ai travaillé pendant 6 mois lorsque j’étais étudiante). Après avoir fait le tour de l’île de Santorin pendant 7 jours, nous avons rejoint Athènes (3 jours) puis pris la route pour le Péloponnèse. Mon coup de cœur restera la typique région du Magne notamment Limeni où j’ai pu nager avec une tortue pendant 30 minutes. Un moment que je ne suis pas prête d’oublier surtout lorsqu’il s’agit de tortues… Un petit résumé en vidéo pour immortaliser cet instant privilégié 😉

Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog

A notre retour, j’ai aussi découvert la ville de Châteaubriant et participé à mon premier Escape game sur le thème de Victor Hugo avec 3 blogueuses de ma région.

L'Eclaireur de Châteaubriant, article du 25/07/19 @pink.turtle.blog
L’Eclaireur de Châteaubriant, article du 25/07/19 @pink.turtle.blog

Au mois d’août, malgré les préparatifs du mariage, nous avons poursuivi notre découverte de la Bretagne en effectuant une balade sur le Canal de Nantes à Brest à Redon. Puis, fin août, une journée riche en émotions… notre mariage. Je vous en ai parlé dans mon article sur la préparation d’un voyage de noces.

Mariage Pink.turtle @pink.turtle.blog
Mariage Pink.turtle @pink.turtle.blog

Après la rentrée scolaire, pendant les mois de septembre, octobre et novembre, nous avons multiplié les sorties en famille en Bretagne notamment à Branféré et à Josselin. Puis, nous avons accueilli un nouvel habitant à la maison, une petite chatte. Nous l’avons appelée Maiko en souvenir de notre périple au Japon en 2018.

Vieille ville de Josselin @pink.turtle.blog
Vieille ville de Josselin @pink.turtle.blog

Pour clôturer l’année en beauté, au mois de décembre, nous avons effectué un city trip de 4 jours en couple à Porto. Une vraie révélation pour moi qu’il s’agisse des couleurs des maisons typiques, de l’architecture de la ville, des magnifiques églises, des azulejos, de la Librairie Lello, de la gare Sao Bento ou de Braga.

Enfin, pendant les vacances de Noël, nous avons effectué quelques sorties en famille notamment chez Legendia Parc ainsi qu’à la Baule pour visiter Noël magique.

Legendia Parc @pink.turtle.blog
Legendia Parc @pink.turtle.blog

Et vous, à quoi ressemble votre année 2019? Avez-vous voyagé à l’étranger, en France ou dans votre région? Avez-vous des projets pour 2020?

Floride 2020 @pink.turtle.blog
Floride 2020 @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très vite pour de nouvelles aventures en Floride, en Norvège (probablement), en Bretagne et ailleurs 😉 Belle année à vous!

[SNORKELING] Une journée au paradis : snorkeling de rêve sur l’île de Providencia (Colombie)


« Homme libre, toujours tu chériras la mer ! » (Baudelaire, « L’homme et la mer », Les Fleurs du Mal)

340px-sanandrescolombia

Avant de découvrir Providencia, île colombienne située à 220 kms des côtes du Nicaragua, je n’avais jamais imaginé qu’il était possible d’assister à un tel spectacle sous l’eau (pourtant, aux Seychelles, les fonds étaient particulièrement beaux près de l’île de la Digue). L’île de Providencia possède certainement les plus beaux spots de snorkeling des Caraïbes selon moi.

Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Pourquoi? Tout simplement parce que les coraux semblent bien plus préservés qu’ailleurs, parce que la pêche industrielle y est interdite (seule la pêche au harpon est autorisée pour les habitants de l’île) et parce que l’île possède l’une des plus grandes barrières de corail du monde (la troisième au monde). Si l’archipel a été l’objet de pressions politiques pour l’extraction du pétrole (c’est aussi l’une des explications de la richesse des fonds marins), le gouvernement colombien a privilégié un plan de sauvegarde de l’écosystème marin en 2011 (en raison de sa biodiversité et de ses vastes bancs de coraux, l’archipel est un site protégé par l’UNESCO depuis 2000). En effet, grâce à la lutte menée par les habitants de l’archipel, le projet du gouvernement d’autoriser l’exploitation pétrolière dans les eaux entourant les magnifiques îles, a été annulé. C’est d’ailleurs ce que nous a clairement expliqué Joel, raizal avec lequel nous avions sympathisé à Providencia et qui nous a fait découvrir son île pendant notre séjour.

Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Pour nous faciliter la découverte des différents spots de snorkeling, Joel nous a préparé une balade en bateau dans les coins les plus paradisiaques et sauvages de l’île (c’est pourquoi, j’ai décidé d’associer les photos sous-marines aux paysages marins : c’est aussi beau sur l’eau que sous l’eau!). Au programme, snorkeling sur la barrière de corail près de la Cabeza de Morgan puis autour de la grotte de Morgan, plongée en apnée dans le jardin de corail de Santa Catalina (juste à côté de la mangrove et après le lovers bridge), et exploration des fonds de Three Brothers Cay près de Cayo Cangrejo (mon coup de coeur!).  Mon amie Julie et moi avons été totalement éblouies lors de cette journée-snorkeling qu’il s’agisse des coraux, des variétés de poissons tropicaux et de leur quantité (parfois impressionnante), des murènes, des requins (un requin d’1m20-1m50 est passé à quelques centimètres de nous à Santa Catalina) ou de la valse des raies léopard (un spectacle à la fois éblouissant, majestueux et poétique).

1/ La Cabeza de Morgan

Nous avons tout d’abord découvert un très beau spot sur un plateau corallien situé à côté de la Cabeza de Morgan (référence au célèbre pirate Henry Morgan qui avait établi son repaire sur l’île et qui y aurait caché son trésor) : des coraux colorés et préservés (attention au corail de feu aie aie aie!) et des bancs de poissons… Par contre, juste derrière la barrière de corail, juste après les tombants, un énorme requin semblait nous attendre! Même si les habitants de Providencia affirment que les requins de l’île sont végétariens, nous sommes immédiatement remontées sur le bateau après avoir découvert de nombreuses merveilles sous-marines.

Cabeza de Morgan, Providencia @pink.turtle.blog
Cabeza de Morgan, Providencia @pink.turtle.blog

2/ La grotte de Morgan

Après avoir observé de nombreux bancs de poissons-gorettes et des langoustes (une première pour moi en snorkeling!), nous avons découvert une petite grotte sous la Cabeza de Morgan. Pour y accéder, il faut plonger en apnée et passer sous un rocher (claustrophobes s’abstenir!). Très bon souvenir… Nous avons bien rigolé!

3/ Le jardin de corail de Santa Catalina (près de la mangrove)

Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog

Après un repas succinct sur l’eau, nous nous dirigeons vers le fameux « lovers bridge » situé de l’autre côté de Santa Catalina. Nous avons largement pied. Pourtant, cet endroit est l’une de nos plus belles découvertes en snorkeling sur l’île de Providencia. Après avoir observé de nombreux poissons tels que les chirurgiens bleus, les poissons-anges, les gorettes, les poissons-soldats, les bourses-graffitis ou les poissons-trompettes, nous assistons à un spectacle inédit pour nous. Plusieurs raies manta (des raies tachetées appelées raies léopard) prennent leur envol à quelques mètres de nous : des images qui resteront gravées dans ma mémoire (mon amie Julie est également éblouie car elle n’avait pas assisté à un tel spectacle lors de sa première visite de l’île). Quelques secondes plus tard, c’est un requin d’1m20-1m50 qui se dirige droit sur nous. Mon amie me pince… (non, nous ne rêvons pas!), le requin nous effleure et s’enfuit. Le jardin de corail de Santa Catalina restera dans le top 10 de mes plus beaux souvenirs de voyage.

Lovers bridge, Providencia @pink.turtle.blog
Lovers bridge, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog

4/ Three Brothers Cay

Le dernier spot de snorkeling que nous avons exploré ressemble à ces fonds blancs (situés en plein milieu de la mer) qui existent dans les Caraïbes (en Martinique notamment). Nous avons ainsi plongé au large de Cayo Cangrejo près des îlots appelés Three Brothers Cay. L’eau y est à la fois cristalline et turquoise. Nous y avons découvert (et touché!) des concombres de mer, des oursins, des bancs de poissons chirurgiens, des raies, des soles…

Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog

Malheureusement, mon appareil photo a rendu l’âme juste avant l’apparition d’une raie manta…

Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog

Après cette journée bien remplie, nous rentrons tranquillement à la posada Enilda pour nous reposer et déguster un bon poisson frais cuisiné rien que pour nous! Une journée au top sur l’île de Providencia!

Rappel (cf. mon article intitulé Nager avec des tortues, une expérience magique…) : on peut également observer les tortues marines à Cayo Cangrejo, spectacle magique garanti!

Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct et papoter voyages et sorties, rendez-vous sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes petits voyageurs 😉

[ETATS-UNIS] Quelques idées pour un road-trip en Floride : notre itinéraire d’Orlando aux Keys


Floride 2020 @pink.turtle.blog
Floride 2020 @pink.turtle.blog

Hello les amis! Je vous en avais parlé dans mon article intitulé « Comment bien préparer son voyage de noces »?, nous partons en Floride au mois d’avril pour notre lune de miel! Alors on compte bien se faire plaisir pendant ces 18 jours sur place! Pour en profiter au maximum et parcourir toute la Floride, notre ferons un road-trip (environ 1500 kms). Il s’agit du meilleur moyen pour visiter les états américains compte tenu de la distance entre les divers points d’attraction. Après moult hésitations entre les Bahamas, le Mexique, la Tanzanie et la Floride, nous retournerons donc aux Etats-Unis après deux road-trips que nous avions adorés qu’il s’agisse des paysages ou de l’accueil des américains : l’Ouest américain (Arizona, Nevada, grand parcs) et un combiné Californie-Hawaii.

Souvenir de la death valley, USA @pink.turtle.blog
Souvenir de la death valley, USA @pink.turtle.blog

L’une des raisons de notre choix est la simplicité et la facilité pour vadrouiller aux Etats-Unis. En effet, il vous suffit de louer une voiture à l’aéroport, d’utiliser un GPS et de réserver les nuits d’hôtels de vos différentes étapes sur booking ou sur d’autres sites. De mon côté, je recherche toujours des hôtels sympathiques sur booking tout en consultant les tarifs, puis je vérifie les prix sur les sites des hôtels directement, cela évite parfois de payer la commission de booking. Nous prenons également un vol multidestinations : Arrivée Orlando, départ de Miami, de manière à limiter les kms. Opter pour un road-trip, c’est aussi jouir d’une grande liberté dans le choix de vos activités, dans le rythme de votre voyage… C’est ce qui a guidé notre choix. Pour notre voyage de noces, nous avions envie de profiter des parcs d’Orlando (un vrai retour en enfance!) qu’il s’agisse de Disneyworld ou d’Universal (nous sommes fan d’Harry Potter!), de voir des sites naturels et de profiter de la faune locale (Ocala, Everglades), de se la péter à Miami beach lol, de visiter des villes historiques (Saint Augustin), de faire du snorkeling dans les Keys, de voir les dauphins avec notre fils et de profiter du soleil. Nous avons mis de côté la visite de la NASA car les prix sont assez élevés. Visiter la Floride représente un budget important qu’il s’agisse des parcs d’Orlando (il faut compter 110 euros/ personne pour Universal pour une journée, 150 euros/ personne pour 2 jours à Disneyworld) ou des hôtels à Miami (très onéreux!) : il faut parfois faire des choix en fonction de vos goûts et affinités. Notre voyage n’est peut-être pas parfait mais il nous ressemble!

Itinéraire de notre road-trip

Floride : notre itinéraire @pink.turtle.blog
Floride : notre itinéraire @pink.turtle.blog

Jour 1 : Départ de Paris pour Orlando (arrivée à 18h40) avec American Airlines. Nuit à Orlando. Hôtel : GALLERIA PALMS ORLANDO.

Jour 2 : Universal Studio (Univers Harry Potter, Transformers…). Nuit à Orlando : GALLERIA PALMS ORLANDO.

Universal Studio @Le blog d'Eléonore Bridge
Universal Studio @Le blog d’Eléonore Bridge

Jour 3 : Balade dans Orlando : Shopping outlets (petits villages commerçants, où chaque enseigne dispose de son propre magasin), soirée au I-Drive 360 (grande roue Orlando Eye, musée Madame Tussauds, aquarium Sea Life). Nuit à Orlando : GALLERIA PALMS ORLANDO.

Jour 4 : Départ pour Saint Augustine (la plus vieille ville des USA) et Daytona. (Distance Orlando-St Augustine : 2h, 168 kms). Jacksonville soir ? Nuit à Saint Augustine : BEST WESTERN SAINT AUGUSTINE BEACH INN.

Jour 5 : Silver Glen Springs dans la forêt nationale d’Ocala (plus belle source de Floride, forêt nationale d’Ocala, canoé et snorkeling). 119 kms d’Orlando, 1h10. Nuit à Orlando : GALLERIA PALMS ORLANDO.

Forêt d'Ocala @Le Blog de Clara Circus
Forêt d’Ocala @Le Blog de Clara Circus

Jours 6 et 7 : Disneyworld (2 parcs sur les 4 : à choisir). Visite de Celebration (petite ville juste à côté). Nuit à Orlando : GALLERIA PALMS ORLANDO.

Grande parade, Disneyland @pink.turtle.blog
Grande parade, Disneyland @pink.turtle.blog

Jour 8 : Autour d’Orlando : Balade à pied Showcase of Citrus (cueillette de fruits/gratuit), Green Meadows Petting Farm (à 15 mn du centre d’Orlando) → petite ferme où les plus jeunes pourront nourrir les animaux. Soirée : Match de NBA Orlando-Toronto. Nuit à Orlando. GALLERIA PALMS ORLANDO.

Souvenir d'un match au Staples Center, LA @pink.turtle.blog
Souvenir d’un match au Staples Center, LA @pink.turtle.blog

Jour 9 : Direction Miami, arrêt journée à West Palm beach (Snorkeling, devant l’ocean Reef Park ou sur l’île de Peanut Island, au milieu de la baie). 272 kms d’Orlando, 3h10. Nuit à West Palm beach.

Jour 10 : Matinée : Red Reef Park de Boca Raton, le meilleur spot de snorkeling de bord de plage de Floride (40 kms de West Palm beach). Juste en face, Gumbo Limbo Nature Center, un centre de sauvetage des tortues de mer gratuit (aquariums, hôpital pour tortue et tour d’observation). Puis direction Miami pour l’après-midi. Nuit à Miami.

Jour 11 : Journée Miami beach, Wynwood, Little Havana (112 kms de West Palm beach, 1h28). Nuit à Miami.

Miami beach @Blog Perspectives de voyage
Miami beach @Blog Perspectives de voyage

Jour 12 : Les Keys : Islamorada, morada beach café, Rain barrel artisan village, Robbie’s (restaurant, pélicans), lagon naturel dans lequel sont élevés des dauphins que l’on peut approcher. (100 kms de Miami, 1h30). 3 nuits dans les Keys : SUNSET INN, Islamorada.

Jour 13 : Les Keys (départ très tôt) : sortie snorkeling, John Pennekamp Park. Key Largo ; excursions sur la barrière de corail ou réservation directe auprès du parc pour une sortie de 4h). SUNSET INN, Islamorada.

Snorkeling, Caraïbes @pink.turtle.blog
Snorkeling, Caraïbes @pink.turtle.blog

Jour 14 : BAHIA HONDA STATE PARK (nuit à Islamorada : SUNSET INN, Islamorada).

Bahia Honda state park @Blog Place with a view
Bahia Honda state park @Blog Place with a view

Jour 15 : Journée dans les Everglades (hydroglisseur, ferme aux crocos etc). Nuit près de Naples ou de Fort Myers. Miccosukee indian village ? 100 kms environ.

Everglades @Blog On Holidays again
Everglades @Blog On Holidays again

Jour 16 : Sortie Dauphins près de Naples (île de Marco), Nuit à Fort Myers.

Jour 17 : Matinée à Fort Myers. Départ de Miami à 22h40 avec American Airlines.

Jour 18 : Retour en France (arrivée) au départ de Miami.

Budget et cie

Pour un vol Paris-Orlando/ Miami-Paris, il faut compter 350 euros/ personne (vol avec une courte escale) avec une réservation anticipée (réservation effectuée en septembre 2019 pour avril 2020). Concernant les hôtels, nous en avons pour 1350 euros pour 3 personnes pour 17 jours (petit déjeuner inclus). A cela s’ajoutent les frais de nourriture et les entrées pour les parcs à Orlando + diverses excursions (snorkeling…).

Que pensez-vous de notre itinéraire? Des conseils à nous donner pour améliorer notre road-trip? Avez-vous l’habitude de voyager en road-trip?

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter, rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très vite 😉

[ASTUCES] Comment bien préparer son voyage de noces?


« Le mariage est et restera le voyage de découverte le plus important que l’homme puisse entreprendre » (Kierkegaard)

Calèche de Bréca @pink.turtle.blog
Calèche de Bréca @pink.turtle.blog

Qui l’eût cru? Moi, en train de parler de la préparation d’un voyage de noces… Pourtant, c’est vrai, en tant que « jeune » mariée (depuis quelques jours), j’avais envie de donner des idées à celles et ceux qui cherchent un petit coin de paradis pour passer des moments inoubliables après leur mariage. Mais un voyage de noces ne se prend pas à la légère. Il faut certes des mois de préparation pour le mariage mais il faut aussi passer du temps pour qu’un voyage de noces soit réussi et pour éviter que le rêve ne vire au cauchemar. Voici quelques conseils qui vous permettront de trouver la destination parfaite en fonction de plusieurs paramètres non négligeables!

Bien choisir sa destination à DEUX!

Félicité (la Digue) @pinkturtle
Félicité (la Digue) @pinkturtle.blog

Faire le point sur ses envies à DEUX, tel est le maître-mot afin d’éviter les disputes! Nous n’avons pas tous les mêmes besoins et envies entre le romantisme, l’aventure, le farniente ou les activités culturelles, la mer ou la montagne… Pour nous, il était impératif de coupler nos envies et de mixer notre voyage : un peu de farniente pour nous reposer après le rush du mariage, profiter pleinement de moments à deux et de paysages paradisiaques, mais aussi des découvertes culturelles et naturelles (randonnées pour monsieur!), un peu de snorkeling pour me faire plaisir (car cela me manque vraiment beaucoup!). Il faut savoir que les destinations les plus prisées pour un voyage de Noces sont l’île Maurice, les Seychelles, les Maldives, Bali, la Tanzanie, le Kenya, la Polynésie, Hawaï, les Bahamas, la Martinique ou la Guadeloupe… Mais pourquoi ne pas sortir des sentiers battus? Chacun peut créer le voyage de ses rêves en préparant son propre itinéraire en fonction de ses aspirations, en réservant les billets d’avion et les nuits d’hôtels. Je sais que certaines agences proposent des réductions pour les voyages de noces mais je trouve personnellement les prix démesurés. Pourquoi ne pas préparer vous-même votre voyage et garder l’argent qu’il vous reste pour vous offrir un autre voyage plus tard dans l’année?

Partir avec les enfants?

Aujourd’hui, de nombreux couples se marient après avoir eu des enfants. C’est notre cas. L’autre grande question que l’on se pose lorsque l’on souhaite partir assez loin lors d’un voyage de noces, est… : que fait-on à propos des enfants? Restent-ils chez papi et mamie ou doit-on (peut-on) les emmener avec nous? Nous y avons longuement réfléchi… Même si notre budget en prendra un coup et même si l’intimité ne sera pas au rendez-vous, partager notre voyage de noces avec notre fils sera certainement merveilleux car après tout, il a suivi notre mariage de A à Z et nous a même apporté les alliances lors de notre union. A vous de faire votre choix! Le nôtre est déjà fait!

Mariage pink turtle 2 @pink.turtle.blog
Mariage pink turtle 2 @pink.turtle.blog

Définir son budget

Tout dépend évidemment du choix que vous faites quant aux cadeaux de mariage. De notre côté, nous avons opté pour une boîte à voyage lors de notre mariage : nos invités ont déposé la somme de leur choix pour nous offrir un voyage de noces. Nous ne souhaitions pas de liste de mariage dans la mesure où nous vivons ensemble depuis de nombreuses années. Quant au budget, si vous voulez vous offrir un voyage tout organisé ou un voyage luxueux, vous devrez mettre la main au porte-monnaie. En moyenne, il faut souvent compter entre 3500 et 5000 euros pour ce type de voyage pour deux voire pour une personne.

Oia, Santorin @pink.turtle.blog
Oia, Santorin @pink.turtle.blog

Si vous avez financé vous-même votre mariage, vous pouvez aussi vous rabattre sur des destinations moins lointaines que celles mentionnées ci-dessus : Venise, Florence, Prague, Vienne, la Sardaigne, Santorin, l’Egypte, la Cappadoce. De notre côté, nous voyageons souvent avec un budget limité et notre voyage de noces n’échappera pas à la règle car nous l’organisons nous-mêmes : à la base, nous voulions faire un safari en Tanzanie et quelques jours à Zanzibar. Mais le budget était très élevé (environ 2500 euros/personne minimum). Nous avons donc revu nos ambitions à la baisse avec un budget inférieur et une autre destination. Sachez que jusqu’à 9 mois après la date de votre voyage (et avec justificatif), vous avez le droit à des réductions, des sur-classements dans certains hôtels, des petits cadeaux dans votre chambre, des activités… Il suffit de préciser qu’il s’agit d’une lune de miel lorsque vous réservez votre séjour ou votre hôtel 🙂 Du coup, je ne vais pas me priver et je vous donnerai quelques astuces supplémentaires après notre voyage de noces.

Budelli, Maddalena, Sardaigne @pink.turtle.blog
Budelli, Maddalena, Sardaigne @pink.turtle.blog

Faire un voyage inoubliable

Le voyage de noces doit être un voyage particulier et inoubliable. Pour cela, il ne faut pas hésiter à bien préparer votre voyage en vous documentant sur les activités originales que vous pourriez faire à deux. Inspirez-vous non seulement des guides de voyage mais aussi d’instagram ou des blogs. Voici quelques idées pêle-mêle (il y en a d’autres dans ma bucket list) :

Mariage traditionnel, Tokyo @pink.turtle.blog
pink.turtle.blog/ Napali coast (Hawaii, Kauai)
@pink.turtle.blog/ Napali coast (Hawaii, Kauai)
  • JAPON : Se transformer en geisha et en samuraï au Japon ou porter les vêtements traditionnels de cérémonie. Je vous renvoie à mon article sur ce sujet.
  • SEYCHELLES : Renouveler ses vœux sur la plage d’Anse Source d’argent sur l’île de la Digue. Ca doit être génial!
  • LA REUNION : Faire un survol en ULM de l’île et du Piton de la Fournaise. Je l’ai fait en 2013 et c’est une superbe expérience à un prix raisonnable.
  • MEXIQUE : Faire une sortie en bateau pour nager avec les requins baleines dans les Caraïbes. Un de mes rêves!
  • VIETNAM : Passer une nuit sur un bateau dans la baie d’Halong.
  • TURQUIE : Survoler la Cappadoce en Montgolfière.
  • VENISE : Se promener en gondole sur les canaux.
  • HAWAI : Survoler la cote de Napali en hélico sur l’île de Kauai.
  • ISLANDE : Se baigner dans des sources chaudes et dormir dans un igloo.
  • POLYNESIE (MOOREA) : Caresser les raies sur l’île de Moorea. (…)
maiko dress up@pink.turtle.blog
maiko dress up@pink.turtle.blog

Renouveler ses vœux sur place dans un lieu idyllique

Après le mariage, vous pouvez demander un renouvellement de vos vœux lors de votre voyage de noces dans un endroit paradisiaque. De nombreuses agences et hôtels organisent ce type de cérémonies notamment aux Seychelles, à l’île Maurice, en Polynésie, aux Maldives, aux Bahamas…

Grande Anse, Martinique @pink.turtle.blog
Grande Anse, Martinique @pink.turtle.blog

Choisir la bonne période

Attention, le choix de la période est déterminant pour un voyage de noces. Vous pouvez bien évidemment partir immédiatement après votre mariage ou attendre quelques mois pour bénéficier d’un climat favorable en fonction de votre destination. Si vous décidez de partir en saisons des pluies dans des pays tropicaux, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises qui pourraient bien gâcher votre lune de miel : pluie toute la journée, vents, moustiques à profusion (et piqûres, dengue, chikoungounia, zika voire paludisme)… Bref, le bonheur quoi! De la même manière, je vous déconseille de choisir une destination où le paludisme est répandu car vous serez obligé de prendre un traitement anti-palu qui donne des nausées (ex : Madagascar, Afrique du Sud, certains pays d’Asie…). Pas la meilleure manière de profiter des dîners romantiques!

Quand commencer la préparation?

Le plus tôt possible, un an avant le départ, c’est bien! Vous bénéficierez de tarifs préférentiels sur les billets d’avion et sur les hôtels en réservant très tôt. De plus, cela vous permettra de peaufiner votre itinéraire et vos sorties. Par ailleurs, vos invités apprécieront connaitre votre destination dès le mariage puisqu’ils participeront à la cagnotte. De notre côté, nous avions prévu une boîte pour le voyage et un livre d’or dans lequel figure le programme de notre voyage de noces.

Préparer une liste d’adresses mail ou d’adresses postales

Pour remercier vos proches d’avoir contribué à un tel voyage, vous pouvez envoyer une jolie photo prise sur une plage paradisiaque par mail, par courrier ou via Merci Facteur (et leur application Pikiz). Pour cela, n’oubliez pas de demander une liste d’adresses le jour de votre mariage. Codes de réduction pour Merci facteur : pinkturtle20 (-20%).

Notre choix personnel pour notre lune de miel : La Floride

Au départ, nous souhaitions faire un combiné Floride-Bahamas (Exumas) mais, avec les récents événements survenus aux Bahamas, nous avons décidé de nous limiter à un road-trip en Floride. Nous revenons donc à nos premières amours puisque notre premier grand voyage à deux a été l’Ouest américain il y a plus de 10 ans. Au programme, en avril prochain, Orlando et ses grands parcs (Universal et Disneyworld), la forêt d’Ocala, Sainte-Augustine, West Palm beach, Boca Raton, Miami, le parc des Everglades (Croco et hydroglisseurs!), les Keys (avec un peu de snorkeling au Pennekamp park), Naples et Fort Myers (pour voir les dauphins), soit 17 jours de road-trip! Qu’en pensez-vous?

Mariage de pink.turtle @pink.turtle.blog
Mariage de pink.turtle @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct (et découvrir les dernières photos de Pink turtle!), rejoignez-moi sur Instagram et Facebook! @ très bientôt 🙂

Ouest américain : mon top 3 des parcs nationaux


« J’étais à mi-chemin de la traversée de l’Amérique, sur la ligne de partage entre l’Est de ma jeunesse et l’Ouest de mon avenir » (Jack Kerouac, On the Road).

carte-ouest-americainIl y a quelques années, c’est lors de notre road-trip dans l’ouest américain (Arizona, Utah, Nevada, Californie, Hawaii) que nous avons découvert les nombreux parcs nationaux qui attirent tant les touristes, les amoureux de la nature, les amateurs de randonnées et de photographie aux Etats-Unis. Nous avons adoré sillonner les routes américaines notamment la célèbre route 66 (avec musique country à fond dans la voiture !). Notre premier itinéraire a été le suivant : visite de Phoenix (et match de NBA avec les Phoenix Sun), Flagstaff, Grand Canyon, Las Vegas, Red Rock Canyon, Zion National Park, Bryce Canyon, Lake Powell, Kayenta, réserve indienne Navajo (et réserve des hopis), Monument Valley, Canyon de Chelly, Petrified forest, Phoenix, Tucson, Tombstone et retour à Phoenix. Notre second itinéraire a été le suivant : vol vers Honolulu, Kauai (Waimea Canyon, Napali Coast notamment), Big Island (parc des volcans, Captain Cook Monument, Punaluu Black Sand beach et ses tortues), vol vers San Francisco (visite de la ville), Los Angeles (visite et match de NBA au Staples Center avec les Lakers), Death Valley National Park, San Diego (célèbre zoo avec ses espèces protégées notamment des pandas). C’est pourquoi, je décide aujourd’hui de vous parler de ce road-trip qui a été une vraie révélation lors de nos premiers voyages à deux : non seulement nous avons été accueillis très chaleureusement un peu partout aux USA (y compris dans les réserves indiennes), mais encore nous avons été éblouis par la beauté des parcs nationaux américains d’où notre classement.

  1. Bryce Canyon (Utah) : coup de cœur ou coup de foudre !

155Pour nous, c’est Bryce Canyon qui remporte la palme haut la main (Utah). Avec ses pics dentelés qui portent des noms surprenants (Thor’s hammer, Queen Victoria, The hunter, The Rabbit…), Bryce est une merveille géologique (l’érosion a ainsi créé des centaines de « hoodoos »). Il se situe juste à côté de Zion National Park : de notre côté, nous souhaitions aller directement à Bryce Canyon mais nous avons fait l’erreur de prendre la route qui passe à côté de Zion, et avons été obligés de payer un droit d’entrée pour Zion. Bref, nous avons passé une superbe journée au parc et avons découvert les divers points d’intérêt, suivis par nos compagnons de route, les écureuils (très nombreux à Bryce) : Fairyland Point, Sunrise point, Sunset point, Bryce point, para view. Nous avons aussi pu faire une petite randonnée en suivant le Rim Trail malgré la boue rouge provoquée par les restes de neige (au mois d’avril). Puis, nous avons pris la scenic drive pour observer le célèbre Natural bridge (une arche naturelle creusée dans la roche), le farview point… Nous avons également déjeuné sur place dans l’auberge située à côté du camping (l’apple pie est vraiment top !).

2. Monument Valley

190Situé dans le Nord de l’Arizona (à la limite de l’Utah), Monument Valley est un parc vraiment incontournable lors d’un road-trip dans l’ouest américain. S’il rappelle les westerns et films de John Wayne, ce parc géré par les indiens Navajos, est aussi empreint d’une sorte de mysticisme chamanique.

3. Death Valley National Park (Californie et Nevada)

dscf1296Située à l’ouest de Las Vegas dans le désert des Mojaves, la Death Valley est un des plus grands parcs américains. Si ses paysages sont très variés (dunes, canyons, déserts salés, points de vue magnifiques), ses températures sont parfois difficilement supportables. En effet, la vallée de la Mort détient le record de chaleur absolu officiellement mesuré à la surface du globe avec 56,7 °C à Furnace Creek (1913). De plus, autre particularité : le fond de la vallée de la mort, mesuré à Badwater, est à 85,5 mètres sous le niveau moyen de la mer. A la fin du mois d’octobre, les températures étaient agréables et nous avons pu profiter pleinement des différents points d’intérêt du parc : artist’palette, Badwater, Dante’s view, Devil’s Golf course, Golden Cayon, Mesquite Sand Dunes, les dunes… Au retour, nous nous sommes arrêtés au mythique Bagdad Café, décor presque abandonné du film éponyme. Conseil : si vous louez une voiture pour vous y rendre, faites bien le plein avant de partir !

img_20170215_103027

Voici quelques photos des autres parcs que nous avons visités : le Grand Canyon of course (un peu déçus car très brumeux et enneigé à la fin du mois d’avril), Petrified Forest (Arizona), Canyon de Chelly (Arizona), Red Rock Canyon (Nevada) et quelques clichés de la route 66!

 

 

 

Prochain voyage aux Etats-Unis : New York, la Floride ou Yellowstone!

Parfum exotique : mon invitation au voyage à la Martinique


« Je suis né dans une île amoureuse du vent
Où l’air a des senteurs de sucre et de vanille
Et que berce au soleil du tropique mouvant
Le flot tiède et bleu de la mer des Antilles. » (Daniel Thaly, 1879-1950, « L’île lointaine »)
« Les ignames dans le sol marchent à grands pas de trouées d’étoiles » (Aimé Césaire (1913-2008), « Tam tam II », Les Armes miraculeuses)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAhhh La Martinique… Il suffit d’en parler et me voilà plongée dans une douce rêverie mêlant soleil, palmiers, frangipaniers, ananas, tortues marines, épices, poulet boukané, rhum planteur…  Oui, c’est vrai, une image de la Martinique demeure, celle d’une « île aux fleurs » ou d’une île verte où il fait bon vivre, où les « senteurs de vanille » mêlées aux odeurs florales et sucrées nous transportent dans un rêve exotique. Image d’Epinal or not ? Farniente, soleil, cuisine créole, randonnées près de la Montagne Pelée, plongée et snorkeling : activités uniques d’un séjour à la Martinique ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes traces d’un lourd passé lié à l’esclavage restent présentes sur l’île verte. En effet, de nombreux témoignages historiques sont visibles un peu partout sur l’île qu’il s’agisse de la Savane des esclaves, de la maison du bagnard, du mémorial de l’Anse Caffard ou des hommages à Aimé Césaire, célèbre poète de la négritude originaire de la Martinique. C’est pourquoi, si la Martinique a comblé nos attentes tropicales (eaux cristallines du Cap Chevalier et des fonds blancs, superbes sites de snorkeling aux Anses d’Arlet avec possibilité de nager avec les tortues, quelques cascades et des jardins botaniques magnifiques au nord de l’île), nous avons aussi découvert la Martinique sous un autre jour en visitant certains sites culturels. Ce que nous avons un peu moins aimé, les moustiques et le virus Zika (puisque nous avons réussi à attraper ce fameux virus!). Nous gardons néanmoins un très bon souvenir de notre séjour à Madinina, un séjour en famille pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Je me propose donc de vous livrer nos impressions sur cette perle des Antilles sachant que nous avons posé nos valises à Grande Anse (Anses d’Arlet).

Que faire en Martinique pendant 15 jours ?

  1. Faire du snorkeling et de la plongée (Anses d’Arlet, Anse Noire, Anse Dufour)

C’est vraiment L’ACTIVITE à ne pas manquer à la Martinique notamment à Grande Anse (Anses d’Arlet). S’il existe des fonds marins beaucoup plus riches dans les Caraïbes, la Martinique offre tout de même de belles possibilités en snorkeling. Après deux baptêmes de plongée effectués respectivement au Marin et à Grande Anse (j’y reviendrai), j’ai vu beaucoup plus de poissons en snorkeling près des rochers sur la plage de Grande Anse (juste après le bar-restaurant Ti Sable) : poissons tropicaux (jolis poissons-trompettes, poissons-coffres, chirurgiens notamment), coraux colorés et de nombreuses tortues (tous les matins). Nager avec des tortues restera, pour moi, un souvenir magique.

Sur les tortues, je renvoie à mon article intitulé Nager avec des tortues, une expérience magique…

Quelques images de mes tortues martiniquaises sur YouTube

Pour les enfants, il est très facile de s’adonner au snorkeling sur la plage de Grande Anse puisque mon fils de 6 ans y a observé ses premiers poissons tropicaux (il suffit juste de s’entraîner à mettre le masque et à respirer dans le tuba).

2016-04-08_15-25-11Ce voyage à la Martinique a été également l’occasion de tester la plongée. Beaucoup d’appréhension lors de cette première expérience réalisée en duo avec ma soeur. Nous avions décidé de tenter l’expérience au Marin (Le Marin Plongée) puisque le club de plongée offre quelques photos-souvenirs (on se disait qu’on pourrait garder quelques clichés de notre premier baptême de plongée en duo). Après réflexion, c’était une mauvaise idée : les fonds marins les plus beaux de la Martinique se trouvent aux Anses d’Arlet (juste devant notre location, pas utile de faire 30 minutes de route pour voir des fonds moins beaux). De plus, comme plusieurs plongeurs avaient annulé à la dernière minute, nous avons été accueillies assez froidement par l’un des moniteurs qui possède un sens de l’humour assez douteux. Notre première plongée n’a pas été réalisée dans de bonnes conditions (plongée près d’un chenal et peu de pédagogie alors que nous étions assez stressées). Après cette expérience très mitigée, nous ne voulions pas rester sur un échec : deuxième baptême de plongée chez Alpha plongée (Anses d’Arlet) : des moniteurs pédagogues et sympathiques qui nous ont mis immédiatement en confiance. Pourtant, je reste sur ma première impression : j’ai vu beaucoup plus de choses en snorkeling qu’en plongée.

2. Grande Anse et Anses d’Arlet

Si Grande Anse se présente comme une longue plage de sable doré et bordé de cocotiers avec ses petites maisons et ses restaurants « les pieds dans l’eau », elle constitue le lieu idéal pour la plongée en apnée (près des rochers à côté du bar-restaurant Ti Sable). Nous avions d’ailleurs loué un grand appartement à Grande Anse afin de profiter des fonds marins (tous les jours) et d’une magnifique vue sur la mer (location : La Limena). Quant aux Anses d’Arlet, il s’agit d’un village de pêcheurs qui a su garder son caractère authentique : petite plage avec des barques colorées et village assez animé (avec son petit marché – il faut absolument aller voir José, le maraîcher! – et ses pêcheurs qui vendent du poisson presque tous les matins). L’authenticité se paie cependant (la commune a mis en place une taxe de séjour que nous avons dû régler à notre arrivée).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vue (randonnée Morne Champagne)

Il est également possible de faire une petite randonnée aux Anses d’Arlet : il s’agit du Morne Champagne (1h30 AR, accès par la route bétonnée qui démarre sur la RD 7). Un sentier grimpe vers le Morne Champagne. On rencontre des laves noirâtres et on jouit d’une belle vue sur Grande Anse (retour par le même chemin ou par le bourg des Anses d’Arlet).

3. Balade au Diamant : de la maison du bagnard à l’Anse Caffard

OLYMPUS DIGITAL CAMERAImpossible de se rendre à la Martinique sans aller voir le célèbre rocher du Diamant qui fut un ancien abri de pirate et un point fortifié pendant les combats entre Français et Anglais dans les Caraïbes. Ce nom aurait été inspiré par ses formes anguleuses qui rappellent la pierre précieuse. Aujourd’hui, le rocher est surtout admiré de loin lors de couchers de soleil « romantiques » (les plongeurs s’y rendent également pour la faune marine) et apparaît comme l’un des symboles de la Martinique avec la Montagne Pelée ou la Baignoire de Joséphine. La ville du Diamant possède également de nombreux sites culturels à visiter : de notre côté, nous avons privilégié la Maison du bagnard (malheureusement détériorée par des « casseurs » lors de notre visite), le Mémorial de l’Anse Caffard ainsi que la promenade Aimé Césaire.

Pour info, la Maison du bagnard doit son nom à son constructeur Médard Aribot surnommé « le bagnard » car il avait passé 25 ans au bagne de Cayenne. Après sa sortie, cet artiste s’installa au Diamant et vécut de ses oeuvres et créations. Quant au Mémorial de l’Anse Caffard, une visite incontournable – selon moi – pour prendre conscience du passé de l’île. Ce mémorial a été réalisé à l’occasion du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage car c’est à cet endroit qu’un navire négrier clandestin jeta l’ancre en 1830. Ce dernier fut victime d’une houle d’une extrême violence et se brisa contre les récifs. Un site qui fait vraiment réfléchir…

4. Une journée à l’Anse Michel (Cap Chevalier) : la carte postale existe vraiment!

Nous avons particulièrement apprécié notre journée à l’Anse Michel (Cap Chevalier) : lagon aux eaux cristallines et plage paradisiaque (idéale pour les enfants). Une des plus belles plages de la Martinique (selon nous) et une vraie carte postale! Nous avons également déjeuné « les pieds dans l’eau » (sous les palmiers) au restaurant de plage « Le Cocotier » (dégustation d’acras, de jus de fruits frais et autres spécialités créoles) : TOP!  Cette magnifique plage est un lieu très prisé par les familles le week-end (il vaut mieux privilégier une balade en semaine).

5. Une journée dans le Nord de l’île : la Martinique, une véritable île verte

La découverte du nord de l’île fait partie de nos plus beaux souvenirs de la Martinique. Pour cette visite, il a fallu prendre la route tôt le matin en direction des jardins de Balata mais avons finalement renoncé à visiter ce jardin (un peu cher selon nous, 13.50 euros/ personne) et le domaine d’Emeraude nous avait été conseillé par un collègue martiniquais de Nicolas. Nous avons pris la route de la Trace (ouverte par les jésuites au XVIIIème siècle), l’une des plus sauvages de l’île. Après une petite halte à l’église du Sacré-Coeur (qui offre une belle vue sur la baie de Fort de France), nous nous sommes dirigés vers la cascade du Saut Gendarme (route D1 en direction de Fonds Saint-Denis) : une jolie cascade de 10 mètres où l’on peut se rafraîchir et déjeuner (petite aire de pique-nique). Même si nous avons vu des cascades beaucoup plus impressionnantes à Hawaii et à la Réunion, nous avons apprécié cette immersion dans la forêt tropicale. Nous aurions aimé aller jusqu’à l’Anse Couleuvre pour voir une autre cascade haute de 120 mètres mais l’accès est assez compliqué (il faut un 4×4 pour aller jusqu’au parking situé près du Prêcheur, puis faire 1h15 de marche) ; ce sera donc pour une prochaine fois. Après cette balade, nous avons déjeuné près du Morne Rouge dans un excellent restaurant (« La Chaudière ») où nous avons dégusté des spécialités créoles (voir photos).

L’après-midi a été consacrée au domaine d’Emeraude situé au Morne Rouge (6 euros/adulte) : conçu par le Parc Naturel régional de la Martinique, ce parc permet de découvrir la végétation tropicale à travers plusieurs balades fléchées et comporte un pavillon d’exploration de la nature (très pédagogique) qui permet de découvrir l’histoire naturelle de la Martinique (végétation, formation des sols, fruits et légumes, mangrove, animaux…). De plus, le paysage naturel de l’île est présenté aux côtés de citations, proverbes et autres poésies régionales.

 6. Les fonds blancs avec Ty domino

S’il est une sortie incontournable à la Martinique, c’est bien l’exploration des fonds blancs à l’est de l’île au départ du François ou du Robert. Il s’agit de remontées de sable au milieu de l’eau qui font que l’on a pied en pleine mer. On cite souvent la baignoire de Joséphine (située entre les îlets Thierry et Oscar) mais nous avions envie de nous éloigner du « folklore » touristique (et des pièges à touristes) avec baptême du rhum surtout avec les enfants. Nous avons donc contacté Christian pour une sortie en catamaran (Ty domino) dans les fonds blancs. Au programme : îlet Madame et visite de l’îlet Chancel avec ses iguanes, baignade, kayak, déjeuner sur le bateau (tout est fait maison! les rillettes de poisson, le pain, le gratin…). Nous avons particulièrement apprécié cette journée : couleurs magnifiques, les enfants ont adoré se baigner dans ces eaux cristallines et découvrir les iguanes parmi les ruines de l’îlet Chancel.

6. Randonnée sur la presqu’île de la Caravelle

L’extrémité de la presqu’île de la Caravelle fait partie du Parc Naturel Régional de la Martinique : au programme, de jolies balades à faire tôt le matin sur la pointe de la Caravelle. Il existe plusieurs randonnées (grand tour et petit tour) qui permettent de découvrir la mangrove (avec ses nombreux crabes!) et de petites baies. On peut aussi visiter le Château Dubuc : il s’agit d’une habitation du XVIIIème siècle  (aujourd’hui en ruines…) ayant appartenu à de riches exploitants de canne à sucre qui se livraient à un trafic d’esclaves.

Nous avons aussi découvert Tartane, village de pêcheurs au fond d’une anse protégée par la barrière de corail.

7. La Savane des esclaves (Trois Ilets)

Une visite très intéressante qui permet de découvrir un village d’antan composé de petites cases traditionnelles réalisées en bois local. Ces dernières sont disséminées dans un parc riche en arbres fruitiers et donnent une idée du quotidien des esclaves. Il faut absolument faire la visite guidée (durée : 1h-1h15) car elle permet à la fois de comprendre, de manière très pédagogique, l’interprétation qui était faite du sinistre et horrible « code noir » à l’époque de l’esclavage et d’apprendre de nombreuses choses sur les plantes médicinales.

8. Les marchés (Petite Anse, Le Marin, Fort de France) et rhumeries

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPlanteur de la Martinique

De petites visites à ne pas manquer pour flâner : les marchés et les rhumeries. De notre côté, nous avons particulièrement apprécié la visite de la rhumerie Neisson (Le Carbet) et la dégustation du vieux rhum. Nous avons également flâné dans les marchés (indispensable pour se plonger dans l’ambiance martiniquaise – exotisme garanti -) : marché du Marin (marché agréable avec dégustation de pâtisseries locales), marché des Anses d’Arlet (petit marché typique avec pêcheurs et maraîcher)… Le marché de Fort de France vaut également le détour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Marché de Petite Anse

 

 

Autres visites à faire si l’on a du temps (et de l’argent!) : l’habitation Clément (Le François), le zoo de la Martinique, Jardins de Balata, Musée de la Banane, excursion pour aller voir les dauphins.

Autres activités: Jet Ski aux Trois Ilets, location d’un bateau pour aller voir les dauphins et tortues, escapade à Sainte-Lucie ou à la Dominique pour deux jours.

Les + : 

Nous avons particulièrement apprécié l’accueil qui nous a été réservé de manière générale à la Martinique, le snorkeling et la plongée aux Anses d’Arlet, le farniente sur les plages paradisiaques de l’Anse Michel, les balades dans le Nord de l’île, la gastronomie notamment le poulet boukané et les acras. Ce que nous ferons lors d’un autre séjour en Martinique : plusieurs randonnées (Montagne Pelée et la cascade de l’Anse Couleuvre) et location d’un bateau pour une ou deux journée(s).

Les – (ce n’est que mon humble avis) :

Je m’attendais à trouver un grand musée sur Aimé Césaire (grosse déception pour la passionnée de littérature que je suis). Par ailleurs, trop de fruits importés à la Martinique : on profite peu des fruits locaux, c’est très décevant car d’autres îles parviennent à faire profiter les touristes des fruits exotiques à l’image de la Réunion ou des Seychelles. Peu de cocktails de fruits frais dans les restaurants (à plusieurs reprises, on m’a servi du jus de fruits multivitaminé en bouteille!).

Restaurants, bonnes adresses :

-« Ti Sable » (bonne adresse, concerts sympathiques), Grande Anse, Anses d’Arlet

-« Chez Evelyne », Grande Anse, Anses d’Arlet (les pieds dans l’eau, service très lent et long mais le cadre est superbe, menu langouste).

-« La Chaudière », Morne Rouge (meilleure expérience culinaire de notre séjour, très bon accueil, excellente cuisine créole, gentillesse de l’accueil et cadre sympathique avec terrasse qui donne sur un jardin).

-« Le Cocotier » (Anse Michel, Cap Chevalier) : déjeuner les pieds dans l’eau, tout est fait maison.

[COLOMBIE] Histoire d’un coup de coeur pour Cayo Cangrejo


« Dans les Caraïbes, et plus généralement en Amérique latine, nous pensons que les situations « magiques », font partie de la vie quotidienne, au même titre que la réalité la plus banale. » (Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien, lauréat du prix Nobel)

Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog

Lors de mon voyage « entre filles » en Colombie, mon amie Julie m’avait concocté un programme qui allait me réserver bien des surprises! Le lendemain de mon arrivée à Bogota, direction l’archipel colombien de San Andres (2h de vol) dans les Caraïbes, des îles paradisiaques peu connues (San Andres et Providencia). Nous posons nos valises sur la paisible île de Providencia qui restera, pour moi, un vrai coup de coeur notamment CAYO CANGREJO.

Cayo Cangrejo ou Crab Cay, petit bout de terre au milieu de la mer aux 7 couleurs

A l’ouest de l’île de Providencia, nous observons de loin ce petit îlot avec envie tant l’eau semble cristalline… Nous traversons la mer aux 7 couleurs en kayak et nous passons une journée fantastique sur cet îlot paradisiaque qui fait partie du « parque Nacional Natural Old Providence Mac Been Lagoon ».

Après avoir payé un petit droit d’entrée, nous improvisons un tour de l’îlot à la nage pour une exploration en snorkeling (je suis armée de mon appareil waterproof et ne compte pas en laisser une miette!) : un spectacle de toute beauté s’offre à nos yeux qu’il s’agisse des poissons de toutes les couleurs, des bancs de poissons et des tortues qui ne sont pas si farouches que cela (les tortues se promènent, en effet, très souvent à droite du ponton lorsqu’on se trouve face à Cayo Cangrejo).

Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Nous montons tout en haut de l’îlot : vue époustouflante sur la mer aux sept couleurs qui ne porte visiblement pas son nom pour rien !

Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog

Pour nous remettre de nos émotions, un petit stand convivial est aménagé sur le ponton (boissons fraîches, coco, chips et empanadas à la langouste…). Pour info, L’empanada colombienne est réalisée à base de maïs puis frite dans l’huile.

Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog

Juste à côté de Cayo Cangrejo : Three brothers Cays… Des îlots où les oiseaux migrateurs ont trouver refuge mais il y a beaucoup de courant pour y accéder en kayak (il vaut mieux y aller en bateau à moteur).

Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Comment y aller?

Prendre d’abord un vol interne pour San Andres (depuis Bogota ou Cali), puis prendre un autre vol pour Providencia (cette option reste assez onéreuse) ou prendre le bateau à partir du port de San Andres (c’est beaucoup moins cher mais ça secoue!! prévoir des médicaments contre le mal des transports!). A Providencia, il faut rejoindre la partie ouest de l’île (nord ouest à côté de l’hôtel deep blue). De nombreux bateaux à moteur proposent la traversée et reviennent vous chercher lorsque vous le souhaitez sur le ponton de Cayo Cangrejo. Les taxis-motos connaissent bien les locaux qui proposent cette traversée. Vous pouvez aussi, comme nous, effectuer la traversée en kayak (il suffit de louer un kayak sur le rivage). De nombreuses posadas proposent la location de Kayak.

Quelques images de ce bout de terre fabuleux et de ses tortues dans la vidéo suivante :

Pour suivre mes aventures en direct et papoter voyages et sorties, rendez-vous sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes petits voyageurs!

[COLOMBIE] La Colombie entre filles, c’est possible!


« Tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans soupçonner que le vrai bonheur est dans la manière de gravir la pente » (Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien lauréat du prix Nobel).

Pourquoi la Colombie?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bogota @pinkturtle

J’ai décidé de vous parler de la Colombie, un voyage que j’ai réalisé en « solo » en mai 2016 (sans ma moitié et mon petit garçon, un voyage « entre filles ») et qui s’est avéré être un vrai coup de cœur. Un endroit restera gravé à jamais dans ma mémoire : CAYO CANGREJO ou CRAB CAY. Premier constat : un premier voyage en Amérique latine ne s’oublie pas !

La réputation de la Colombie ne favorise pas le tourisme dans ce pays : il faut dire, qu’avec Ingrid Bettancourt, on a beaucoup entendu parler de la Colombie en termes peu flatteurs en France. Les français songent, en effet, d’emblée à la criminalité, aux cartels et évidemment aux farcs… Avec cette image déformée, ce voyage allait inquiéter toute la famille ! C’est pourquoi, j’ai reçu beaucoup de messages juste avant mon départ, des messages du type : « Bon voyage, tu diras bonjour aux farcs ! ». Pourtant, je ne m’inquiète pas trop car mon amie Julie  – qui vit en Colombie depuis 5 ans – me pousse à adopter la zen attitude (« pas de stress, Mymy ») en m’invitant à faire tout de même attention à mon arrivée à Bogota et en me présentant la Colombie sous un jour tout autre :

  • Pays de la Salsa (notamment Cali), du café et de l’artisanat
  • Culture très riche avec une population métissée et les vestiges de la civilisation pré-colombienne (cf. musée de l’or de Bogota)
  • Les Colombiens sont extrêmement accueillants (j’ai pu le vérifier sur l’île de Providencia notamment à la posada Enilda)
  • Des paysages magnifiques notamment ceux de la route du café et de la côte caribéenne.

Mon amie Julie vit depuis 5 ans à Cali en Colombie (elle vient d’obtenir une mutation à Montevideo, Uruguay) et m’invitait à la rejoindre pour un petit périple depuis plusieurs années.

Candelaria Bogota
Candelaria Bogota @pinkturtle

En bref, les + : Accueil au top (des gens très accueillants et très avenants), paysages magnifiques et très variés (jungle, désert, côte caribéenne et plages paradisiaques, paysages verdoyants de la vallée du café, montagnes…), petit budget, culture très riche qu’il s’agisse de l’histoire du pays, de l’archéologie, de la musique ou de la danse, de la littérature et des arts (musée Botero, Garcia Marquez), le café !

Mon programme : Bogota (Musée de l’or, balade dans les rues de la Candelaria pour admirer le street-art, marché…). L’archipel de San Andres avec la superbe île de Providencia qui se mérite ! vous comprendrez vite pourquoi!

Une journée sur l’île de San Andres

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après les retrouvailles (petits cadeaux, saucisson, crêpes et caramels au beurre salé !) et une nuit très courte, nous nous rendons à l’aéroport de Bogota pour un vol de 2h Bogota-San Andres (Julie a acheté les billets en Colombie car ils sont beaucoup moins chers, 80 euros AR). Dès notre arrivée à l’aéroport de San Andres, on ressent l’ambiance caribéenne colombienne (musique et démonstration de cumbia). Puis, je teste le taxi-moto pour la première fois avec mon sac à dos (je n’ai jamais autant ri, à trois sur une moto!!). Nous nous baladons sur la côte ouest de San Andres, les couleurs sont magnifiques et découvrons les plus belles plages de l’archipel (Rocky Cay et la Playa de San Luis). Nous dormons chez l’habitant, à la posada Miss Mazie – La Loma – (accueil au top par Nubia! cependant, un coq chante toute la nuit).

Providencia : mon coup de cœur pour Cayo Cangrejo

Après notre journée à San Andres, départ en bateau pour Providencia à 8h (2-3h de traversée environ), le personnel distribue des médicaments contre le mal de mer à tous les passagers mais je refuse d’en prendre (en bonne bretonne, je me dis que j’ai le pied marin !!). C’est raté, vomissements pendant toute la traversée (de vraies montagnes russes!) et je prends froid avec la climatisation. Cependant, à l’arrivée, c’est une grosse claque : vue magnifique sur Santa Catalina pour me consoler de cette traversée chaotique. Providencia se mérite et nous posons nos valises quelques jours sur cette île paisible, pittoresque et préservée du tourisme de masse… Providencia, c’est aussi l’île du célèbre pirate Morgan (on dit qu’il aurait caché son trésor sur l’île) et l’une des plus grandes barrières de corail au monde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A notre arrivée, nous nous rendons dans une première posada située à Santa Catalina (petite île reliée à Providencia par un joli pont coloré appelé « lovers bridge »). La chambre aurait besoin d’un gros rafraîchissement et expose une grosse carapace de tortue (pauvre tortue!), la porte de salle de bains est totalement cassée mais ça fera l’affaire pour une nuit. Première journée de découverte : nous nous baladons sur le « lovers bridge » en observant les gros poissons de la mangrove et sur le chemin qui fait le tour de Santa Catalina jusqu’à la Cabeza de Morgan (le fameux pirate!) : nous rencontrons des iguanes, les canons et les bancs colorés (sous le signe du crabe) sont nombreux, nous nous arrêtons près d’une petite crique pour faire un peu de snorkeling et terminons notre périple par un jus de lulo (fruit local colombien également appelé narangille). Le lendemain, nous changeons de posada et prenons une chambre chez Enilda. Top et pas cher ! les gérants sont aux petits soins : petite tisane pour ma sinusite, les repas du soir sont personnalisés, excellents et frais (pêche du jour assurée !).

Lovers bridge, Providencia @pink.turtle.blog
Lovers bridge, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog

Histoire d’un coup de cœur pour Cayo Cangrejo

Le lendemain, nous décidons de nous rendre à Cayo Cangrejo ou Crab Cay qui fait partie du « Parque nacional natural old Providence McBean Lagoon ». Ce petit bout de terre au milieu de la mer restera à jamais gravé dans ma mémoire : nous traversons la mer aux 7 couleurs en kayak et nous passons une journée fantastique sur cet îlot paradisiaque. Au programme : farniente, baignade dans les eaux cristallines et turquoises, snorkeling, observation des poissons colorés et des tortues peu farouches, dégustation d’empanadas à la langouste. Nous montons également tout en haut de l’îlot : un panorama époustouflant sur la mer aux sept couleurs s’offre à nos yeux, des dégradés de bleu tout simplement incroyables…

Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

A ce sujet, je vous renvoie à mon article sur Cayo Cangrejo et Three Brothers Cay : Histoire d’un coup de coeur pour Cayo Cangrejo

Autres activités à Providencia

  • Journée « Snorkeling » avec Joël et partie de pêche
Cabeza de Morgan, Providencia @pink.turtle.blog
Cabeza de Morgan, Providencia @pink.turtle.blog

Joël, raizal avec lequel nous avons sympathisé, nous propose une journée « snorkeling » autour de l’île et une partie de pêche en fin de journée (nous dégusterons les poissons pêchés sur la plage le soir même). Après avoir exploré les fonds marins de l’île de la Réunion, des Seychelles, de l’île Maurice, de Koh Phi Phi (Thaïlande) et de Martinique (Anses d’Arlet notamment), je n’ai jamais rien vu d’aussi beau sous l’eau. A Providencia, pas de pêche industrielle (seule la pêche au harpon est autorisée), les fonds sont vraiment préservés et protégés (l’ouest de l’île est un parc naturel). Lors de cette journée, nous avons observé poissons colorés, raies manta, langoustes, requins, murènes à divers endroits de l’île, puis sommes entrées dans « Morgan’s cave » (une petite grotte à laquelle on accède en plongeant en apnée sous un rocher situé à côté de la Cabeza de Morgan).

Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog
Jardin de corail, Santa Catalina, Providencia @pink.turtle.blog

Pour un récit complet de cette journée « snorkeling », rendez-vous ici : Une journée au paradis : snorkeling de rêve sur l’île de Providencia (Colombie)

  • « El Pico » ou « The Peak » (Randonnée à faire très tôt le matin)

Non loin de la posada Enilda (à Casabaja ou Aguamansa), un chemin mène à « El Pico » (360m) qui offre un beau panorama sur l’ouest de l’île. Pour les randonneurs, c’est le top. La randonnée dure environ 3h AR et vous permet de découvrir Providencia d’une autre manière (iguanes, végétation luxuriante, vue à 360°, vue sur la barrière de corail…).

el-pico
  • Plongée

Nous avons testé Felipe diving et nous n’avons pas été déçues. Il s’agissait d’un baptême de plongée (même si j’en avais déjà fait à deux reprises en Martinique) et nous avons observé de magnifiques coraux et des raies manta. Un très beau souvenir mais j’avoue avoir été subjuguée par notre sortie snorkeling avec Joël (un endroit vraiment éblouissant : le jardin de corail de Santa Catalina près de la mangrove après le lovers bridge).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Southwest Bay, chez Arturo @pinkturtle

Bonnes adresses à Providencia : Posasa Enilda (sans hésiter!), « Restaurante Arturo » sur la plage de South West bay (vraiment top! les pieds dans l’eau! produits frais et pêche du jour : il faut tester la langouste et les crevettes!), « El Divino Nino » (restaurant très connu sur l’île de Providencia).

Pour découvrir mes aventures en direct et papoter voyages et sorties, rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes petits voyageurs!

Sur Bogota, rendez-vous ici : Bogota, El Dorado ou ville de tous les dangers?

[COLOMBIE] Bogota, El Dorado ou ville de tous les dangers?


« La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on se souvient » (Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien, lauréat du prix Nobel).

Bogota, El Dorado ou ville de tous les dangers?

Ah ! Bogota ! Quartiers sordides et insécurité, c’est souvent l’image qu’on se fait de la plus grande ville de Colombie. Pourtant, après quelques recherches sur la capitale colombienne, impossible de passer à côté de Bogota sans visiter cette ville dynamique. En effet, les couleurs de la Candelaria, son architecture coloniale, le street-art et le musée de l’or suscitent vivement mon intérêt. Pour autant, deux jours semblent suffire pour pouvoir prendre la température de la ville et voir ses différents points d’intérêt.

Candelaria Bogota
Quartier de la Candelaria, Bogota @pink turtle

Avant mon arrivée à Bogota, j’avais quelques appréhensions surtout lorsque Julie m’a annoncé qu’elle ne viendrait pas me chercher à l’aéroport. Après 11h de vol, j’arrive enfin à Bogota. Les militaires sont très présents dans l’aéroport notamment près des distributeurs de billets. Je me dirige vers la zone officielle des taxis et me glisse dans la file d’attente (il vaut mieux privilégier les taxis officiels pour éviter problèmes et arnaques). Direction la Candelaria avec un taxi très sympathique (salsa à fond dans la voiture !) qui me permet de découvrir l’architecture de la ville, le magnifique street-art et les graffitis de Bogota. Cependant, il ne fait pas très chaud – Bogota fait, en effet, partie d’un ensemble de hauts plateaux de la Cordillère orientale (altitude : 2640m !). Le gros pull est de rigueur !

Musée de l’or de Bogota : magnifique !

img_20161130_163616Pour notre « city trip », nous décidons de visiter le superbe musée de l’or, un musée incontournable à Bogota (entrée : environ 1 euro, 3000 pesos). Nous découvrons des pièces uniques qui datent de l’époque pré-colombienne : il s’agit apparemment de la plus importante collection d’orfèvreries pré-hispaniques du monde. Les collections sont classées par région et sont représentatives des grands lieux producteurs d’or tels que San Agustin, Tayrona, Santa Marta… On y retrouve le fameux mythe de l’El Dorado, la cité perdue ainsi que de nombreuses explications sur la culture pré-colombienne et ses animaux sacrés tels que le jaguar, la tortue (oui, la tortue!!)… Une salle circulaire qui expose des objets retrouvés dans un lac sacré, permet de s’immerger dans une ambiance chamanique avec une petite musique et des jeux de lumière.

img_20161130_163732Dans la civilisation pré-colombienne, il faut savoir que les métaux, l’or en particulier, symbolisaient la puissance fertile de la terre et du soleil réunis. La symétrie et l’équilibre des formes étaient, de plus, une obsession dans la statuaire : ces objets devaient refléter l’équilibre entre les forces du cosmos. Le cosmos, quant à lui, était représenté comme étant fait de couches superposées, connectées et interdépendantes. A chacune d’elles correspondaient des couleurs, des odeurs, des animaux, des plantes et des esprits. Les aigles, par exemple, symbolisaient le monde d’en haut et sont associés au soleil ; les hommes, les jaguars et les cerfs le monde intermédiaire, celui sur lequel nous vivons mais le jaguar possédait une place particulière en tant que symbole de la force et de la puissance. Les niveaux inférieurs étaient souvent représentés peuplés de serpents et de caïmans, ainsi que de petits animaux vivant dans les entrailles de la terre.

Balade autour du musée de l’or

Place du musée de l'or, Bogota
Place du musée de l’or, Bogota @pinkturtle

A la sortie du musée, ambiance typique et pittoresque sur la place du musée de l’or : des femmes vêtues de costumes aux couleurs de la Colombie et des lamas « égarés » (des alpagas plus précisément) attendent les touristes pour des photos (mon amie Julie me rappelle que les lamas vivent surtout au Chili, en Equateur et au Pérou et non en Colombie !). Des tas de petits stands d’artisanat local exposent des bijoux en perles très colorés : colliers, bracelets, boucles d’oreille fabriqués par les indiens, sont vendus sur cette place (je craque et hop, deux colliers!). Nous sommes samedi et la ville est très animée : de nombreux concerts qui rappellent la fête de la musique chez nous, et des graffeurs qui s’adonnent à leur art un peu partout dans la ville. Faute de temps, nous ne visitons pas le musée Botero qui vaut pourtant le détour (ça sera pour une prochaine fois!). Nous retrouvons également notre amie Caroline en plein tour du monde, puis nous nous rendons dans un petit restaurant pour déguster un ajiaco, spécialité de Bogota très copieuse puisqu’il s’agit d’une soupe (ou d’un ragoût) de pommes de terre contenant des morceaux de poulet, des épis de maïs, du guasca et des câpres (elle est servie avec de l’avocat). Puis, nous nous baladons toute la journée en passant par la célèbre place Bolivar.

Balade au coeur de la Candelaria

img_20161130_163909Deuxième journée à Bogota : grande balade dans la Candelaria afin d’admirer le street-art, les graffitis, l’architecture coloniale et pittoresque de la ville. Nous sommes dimanche, l’animation a disparu et le quartier semble éteint. Pourtant, quelle chance de pouvoir admirer tous ces chefs d’oeuvre tranquillement sans afflux touristique…

Sécurité

Je ne suis jamais sentie en danger dans la journée à Bogota. Les colombiens sont, de plus, très accueillants et discutent très facilement dans les rues en voyant des touristes perdus. Par contre, j’ai évité de faire des sorties nocturnes 😉 En effet, à mon arrivée, j’avais tenté une virée à 20h pour dîner mais j’avais vite rebroussé chemin en voyant l’arrivée massive de policiers dans la Candelaria.

Quelques adresses

Hôtel Masaya (Candelaria) : très bon accueil, personnel sympathique, très bien situé dans la Candelaria mais hôtel assez bruyant (notamment les chambres situées près du patio).