[ASTUCES] Garer sa voiture à un tarif raisonnable non loin d’un aéroport, c’est possible avec Onepark!


Lorsque je reviens de voyage, j’apprécie beaucoup le fait d’avoir ma voiture à portée de main (non loin de l’aéroport!) afin de rentrer rapidement à la maison après mes pérégrinations! Pas vous? Pour cela, j’ai trouvé une solution très pratique après avoir testé plusieurs services qu’il s’agisse des parkings extérieurs (dont les tarifs étaient très attractifs il y a quelques années…) ou des parkings d’aéroports qui se sont alignés sur les tarifs des parkings low-cost. Désormais, j’utilise Onepark, une plateforme de réservation de parking en ligne et sur application mobile. Pourquoi?

Conduire au Japon @pink.turtle.blog

Les avantages :

  • Les tarifs sont très attractifs puisque Onepark négocie ses tarifs.
  • Vous pouvez également comparer les offres car Onepark propose de nombreux parkings pour une même ville.
  • Vous avez une grande gamme de choix : parking avec voiturier, parking couvert, parking extérieur, parking d’hôtel… Onepark met d’ailleurs aujourd’hui à disposition des places jusqu’alors inaccessibles dans les parkings d’hôtels, des sièges sociaux…
  • Quant aux lieux, vous disposez d’options variées : parking en ville, près d’une gare ou d’un aéroport. En gros, Onepark propose plus de 2000 parkings, implantés dans 275 villes en France ainsi qu’en Espagne, en Belgique et en Suisse.
One Park

Mon expérience :

Pour notre voyage en Floride, nous avons réservé pour 18 jours un parking d’hôtel couvert situé juste à côté du Terminal 3 de l’aéroport Charles de Gaulle (celui de l’hôtel IBIS Paris CDG). Il permet de se rendre à pied à l’aéroport en 2 minutes, puis de rejoindre les autres terminaux via le CDGVAL, le métro automatique de l’aéroport. En général, un petit boitier Onepark est disponible à l’entrée du parking de l’hôtel, il suffit juste de taper le code pour avoir accès au parking et de ressortir par la réception de l’hôtel. C’est plus pratique que la solution pour laquelle j’optais auparavant c’est-à-dire un parking à l’extérieur de l’aéroport avec navette (car il fallait arriver avec beaucoup d’avance et attendre la navette).

Un super code promo :

Pour tester Onepark, je vous propose une réduction de 10% sur votre première réservation du parking de votre choix. Pour cela, suivez le lien suivant : https://hello.onepark.fr/pinkturtle/

Partenariat entre pink turtle & Onepark

Si vous testez Onepark, n’hésitez à m’envoyer un petit commentaire pour me donner vos impressions.

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très vite les voyageurs 😉

[CONSEILS] Quelques astuces pour éveiller l’intérêt des enfants pour les voyages


Fushimi Inari en famille, Kyoto @pink.turtle.blog
Fushimi Inari en famille, Kyoto @pink.turtle.blog

Lorsqu’on a une passion, on aime la partager avec ses enfants. C’est donc avec enthousiasme que j’ai essayé de susciter ou d’éveiller l’intérêt de mon fils pour les voyages. Je vous convie donc à un article un peu différent aujourd’hui puisque j’aimerais vous présenter les livres, les activités et les jeux qui m’ont permis de partager mon goût du voyage et de la découverte avec mon fils. N’hésitez pas à me faire part de vos découvertes personnelles sur l’univers du voyage.

Avant le voyage

Le puzzle « Tour du monde »

J’ai bien aimé faire ce puzzle « Tour du monde » (marque DJEKO) avec mon fils. D’une part, le design est vraiment chouette et adapté aux enfants avec les animaux, des monuments célèbres, des moyens de transport… Nous avons ensuite décidé de le coller sur une toile que nous avons décorée, puis nous avons collé des gommettes bleues sur les pays et DOM-TOM déjà visités par Ewen (Espagne, Grèce, Martinique, Réunion, Maurice, Japon et bientôt Etats-Unis). Un livret intéressant accompagne également le puzzle. 12.99 euros à la Fnac ou 14.99 chez Cultura.

Puzzle "tour du monde" @pink.turtle.blog
Puzzle « tour du monde » @pink.turtle.blog

Livres de jeux, ouvrages de vulgarisation et magazines

Avant chaque voyage, j’essaie de trouver un maximum de documentation pour enfants afin d’éveiller la curiosité de mon fils et de susciter son intérêt pour le pays que l’on s’apprête à visiter. Pour le Japon, on a particulièrement apprécié le magazine Youpi dont un numéro est consacré au Japon. Ces derniers mois, j’ai cherché longuement des livres pour enfants sur la Floride (nous partons pour un grand road-trip en famille au mois d’avril prochain) mais je n’avais rien trouvé de concluant jusqu’à ce que je déniche un exemplaire de la collection « La Grande imagerie » (Fleurus) qui présente les lieux et états à visiter aux Etats-Unis. Ainsi, quelques pages de ce livre sont consacrées à la Floride et l’ouvrage (coloré et pédagogique) donne vraiment envie de voyager (7.95 euros). Dans la même collection, vous trouverez également des livres sur l’Australie, le Mont Saint-Michel, les châteaux de la Loire, Paris, New-York, Londres, Barcelone, les plus grandes tours du monde, la Tour Eiffel. Concernant la Grèce, le livre d’activités « La Grèce pour les enfants » (éditeur Bonhomme de chemin) est particulièrement bien fait (9.90 euros). Pour découvrir les monuments du monde de manière ludique, on a apprécié le livre d’activités publié chez AUZOU (« Cherche et trouve les monuments du monde », 9.95 euros). Il est très facile d’accès (à partir de 3 ans)! A chacun ses références en matière de littérature 😉

Nos livres, jeux et magazines préférés @pink.turtle.blog
Nos livres, jeux et magazines préférés @pink.turtle.blog

Ateliers de bricolage et de cuisine

Avant de partir au Japon, nous avions participé activement à des ateliers d’origami et de cuisine organisés à Nantes dans le cadre d’une manifestation nommée Passion Japon. Cela a permis à notre fils de découvrir certains aspects de la culture japonaise avant le départ (et surtout d’apprendre à manger avec des baguettes!).

Atelier d'origami, Nantes @pink.turtle.blog
Atelier d’origami, Nantes @pink.turtle.blog

Les costumes traditionnels et les déguisements

Rien de mieux pour un enfant que de découvrir un pays par le biais de ses costumes traditionnels voire même d’un déguisement! Au Japon, nous avons ainsi assisté au festival Gion Matsuri à Kyoto, ce qui a permis à notre fils de s’imprégner pleinement de la culture japonaise grâce au défilé des chars au son de la musique traditionnelle et des costumes portés par les kyotoïtes. Nous avons aussi porté des costumes traditionnels des îles Okinawa sur l’île d’Ishigaki sans oublier ma transformation en maïko à Kyoto qui a totalement surpris mon fils lol (apparemment, le fard blanc lui a fait très peur!).

Faire participer les enfants au choix de la destination : le tirage au sort!

Chaque personne de la famille choisit un pays qu’il aimerait découvrir et l’écrit sur un papier que l’on place dans une boîte à voyages. Tirage au sort en famille par une main innocente lol 🙂

Les gâteaux Savane et les magnets à collectionner

Cela peut paraître totalement ridicule mais ça marche! Les enfants adorent les petites collections. C’est pourquoi, à chaque voyage, nous rapportons un magnet souvenir pour l’ajouter à notre collection. De même, notre fils adore les magnets sur les pays du monde à découvrir dans les tous les paquets des biscuits Savane. Une manière de faire d’une pierre deux coups!

Magnets souvenirs et magnets Savane @pink.turtle.blog
Magnets souvenirs et magnets Savane @pink.turtle.blog

Sur place et après le voyage

Le carnet de voyage : le journal de mes vacances

Le Journal de mes vacances, Ulysse @pink.turtle.blog

Le journal de mes vacances est vraiment très chouette pour les enfants (11.99 euros, Amazon). Il permet de raconter son voyage au jour le jour de manière ludique avec des dessins, des photos, des tickets d’entrée de musées ou de parcs à coller, des récits personnels des découvertes et souvenirs préférés de l’enfant (mais aussi les bêtises faites pendant les vacances!).

L’appareil photo pour enfant

Cela fait plusieurs années que je suis tentée par l’achat d’un appareil photo pour enfant. Nous n’avons pas fait son achat car mon compagnon a préféré donner un ancien appareil photo (qui fonctionnait bien et qui restait dans les tiroirs) à notre fils. Malgré tout, je crois que le design et les modèles adaptés (avec des options très simples et une version tout terrain) sont des atouts non négligeables pour ce type d’appareils. Notre fils aurait beaucoup apprécié un appareil waterproof pour prendre quelques photos sous l’eau lorsque nous étions à la Martinique ou dans les îles Okinawa au Japon. Ainsi, les enfants pourront construire leur propre album souvenir du voyage.

Pour les plus jeunes, un appareil très bien noté : Appareil photo 7 en 1 Kidizoom Pix Vtech Bleu

Sélectionner des activités pour enfants pendant le voyage

Si vous partez faire un city-trip avec vos enfants, il y a fort à parier qu’ils se lassent rapidement des visites de musées et des expositions! C’est pourquoi, de notre côté, nous essayons toujours de proposer un programme varié (activités à l’extérieur/ à l’intérieur; culturelles/ ludiques…) et de privilégier les activités en lien avec les animaux ou les spectacles (parcs animaliers, parcs d’attraction, contacts avec les animaux et la nature, visite de magasins de jeux, spectacles…) sans oublier la piscine incontournable pour les vacances.

S’envoyer une carte postale souvenir à soi-même

Si les enfants adorent l’écriture manuscrite d’une jolie carte postale choisie avec soin, d’autres enfants (comme le mien) préfèrent les nouvelles technologies. Avec Merci facteur, il est ainsi possible d’envoyer une carte depuis l’étranger en utilisant une photo de son choix et en tapant son texte. Voir mon article à ce sujet. L’enfant peut ainsi envoyer sa propre carte et garder un beau souvenir personnalisé de son voyage.

Merci facteur @pink.turtle.blog
Merci facteur @pink.turtle.blog

Et vous, quelles sont vos astuces pour développer la curiosité de vos enfants en terme de voyage?

Santorin @pink.turtle.blog
Santorin @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! Bon Week-end les voyageurs 😉

[PORTUGAL] Planifier visites et activités avant un voyage : notre concert de Fado à Porto


Concert de Fado, Casa da Guitarra @pink.turtle.blog
Concert de Fado, Casa da Guitarra @pink.turtle.blog

Planifier visites et activités avec Musement

Musement @pink.turtle.blog
Musement

Ola les amis ! Comment vous organisez-vous avant de partir en voyage ? Improvisation totale sur place ou planification de vos visites et activités ? De mon côté, je réserve souvent certaines activités ou billets (coupe file notamment) avant de partir en voyage, afin d’être tranquille sur place. Je l’ai fait pour la librairie Lello à Porto car l’affluence est énorme (je vous en reparlerai d’ailleurs prochainement), mais également pour un concert de Fado à Porto. Pour ce faire, j’ai utilisé la plateforme de réservation Musement, très pratique pour planifier vos activités sachant que les prestataires avec lesquels le site travaille sont excellents et que vous disposez de vos billets avant de partir. Vos places sont ainsi réservées et malgré le monde, vous pouvez sans problème effectuer l’activité choisie en présentant votre billet. Comme nous voulions absolument assister à un concert de Fado à Porto, nous avons réservé nos billets (deux semaines à l’avance) sur le site à l’horaire qui nous convenait le mieux c’est-à-dire à l’heure de l’apéro (18h hihihi!) car une dégustation de porto était proposée pendant le concert.

Qu’est-ce que le Fado?

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le Fado, il s’agit d’un genre musical portugais pratiqué par un(e) fadiste qui chante des morceaux populaires sur un thème mélancolique accompagné d’instruments à cordes pincées comme la guitarra, sorte de cistre. Le fado évoque souvent la saudade (sentiment complexe où se mêlent mélancolie et espoir), l’amour, la nostalgie, l’exil… Le terme est d’ailleurs un dérivé de fatum, destin, et de fari « dire ».

Concert de fado, Casa da guitarra @pink.turtle.blog
Concert de fado, Casa da guitarra @pink.turtle.blog

Notre Concert de Fado à la Casa da Guitarra à Porto

Le concert d’une heure auquel nous avons assisté à la Casa Da Guitarra (juste à côté des rives du Douro), était très poignant. Le cadre intimiste de la petite salle de la Casa (avec seulement 20 personnes) nous a permis de nous immerger totalement dans cet univers fascinant. La fadiste qui avait une voix exceptionnelle, semblait totalement habitée par son chant. Tout au long du concert, elle a alterné chants mélancoliques et morceaux un peu plus rythmés en communiquant avec le public. A l’entracte, nous avons pu déguster un bon verre de porto, puis poursuivre le concert. Une très belle expérience dans une ambiance typiquement portugaise, un accueil fort sympathique des organisateurs et un prix très raisonnable (14 euros/ personne).

Concert de Fado, Casa da Guitarra @pink.turtle.blog
Concert de Fado, Casa da Guitarra @pink.turtle.blog
Ma vidéo du concert @pink.turtle.blog

Si vous souhaitez réserver cette activité à Porto (ou à Lisbonne), voici le lien du site Musement : Concert de Fado à Porto.

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter « voyage », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram , sur Facebook et sur YouTube. Joyeuses fêtes de fin d’année les amis!

[ASTUCES] Du rêve au flop : mes 11 plus grosses galères de voyage


« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles » (Oscar Wilde)

Amis, famille et followers me disent souvent que mes voyages et périples les font rêver et voyager par procuration et j’avoue que ça me fait très plaisir. Pourtant, il existe bel et bien un envers du décor… Les voyages sont toujours exaltants mais ils sont aussi faits de galères, de flops et de déconvenues. Et c’est bien tout cela qui fait partie de l’aventure et nous fait rire, sourire des années plus tard. Aujourd’hui, je vous propose donc un article assez original sur mes galères de voyage, qui vous permettra peut-être d’éviter quelques déboires. L’idée m’est venue en lisant le blog de Delphine de L’Etape Suivante (merci Delphine!).

1/ La Grèce : chiens errants mangeurs de Birkenstocks, pickpockets à Athènes et arnaque à la voiture louée!

J’adore la Grèce, ça n’est un secret pour personne (j’y ai même travaillé pendant 6 mois il y a quelques années!). Pourtant, j’ai enchaîné les galères lors de notre dernier voyage cet été. Alors que nous étions à Santorin, des chiens errants (qui traînaient devant notre hôtel) ont volé et mangé mes birkenstocks (les seules chaussures ouvertes que j’avais emportées pour ce voyage estival dans ma petite valise! Pas de valise en soute, on avait réservé chez Transavia!). Je les avais mises à sécher devant notre chambre après la plage mais les chiens les ont trouvées à leur goût pendant la nuit lol (rien à voir avec l’odeur, je précise!). En cherchant, j’ai fini par en retrouver une mais j’ai été obligée de porter mes Converse pendant tout le reste du voyage (regardez la photo ci-dessus!). Bref, passons… A notre arrivée à Athènes, je décide de retirer de l’argent dans le quartier Monastiraki. Apparemment, j’étais surveillée sans le savoir… En nous baladant près de la tour des vents en direction du quartier Monastiraki, deux individus nous suivaient de près sachant que mon compagnon (nom de code : blue turtle) avait pris un peu d’avance. Les deux individus faisaient semblant d’admirer l’architecture tout en essayant d’ouvrir mon sac! Quelques secondes plus tard, retournement brutal de ma part car j’avais l’impression qu’on me « tripotait »… Mon sac avait été ouvert mais ils n’avaient pas eu le temps de voler mon portefeuille. Ils ont vite pris la poudre d’escampette et je n’ai même pas eu le temps d’appeler Monsieur blue turtle à mon secours. Pour achever le périple et couronner le tout, nous avons eu un gros problème avec le loueur de voiture à Athènes : location payée sur le site d’autoescape avant de partir. Il s’agissait juste de récupérer les clés de la voiture avant de nous rendre dans le Péloponnèse. Et là, on nous annonce qu’on ne récupérera pas la voiture car nous n’avons pas de carte de crédit (uniquement une carte de débit). En France, nous avons quasiment tous des cartes de débit. Bref, grosse engueulade avec le loueur qui restait nous regarder dans le blanc des yeux (certainement habitué à ce genre de remontrances). Après moult menaces et montées d’adrénaline (grosse envie d’en coller une lol), on parvient à trouver une solution : il faut payer une seconde fois la location de voiture pour couvrir la caution qui sert de garantie. Petit conseil, évitez de passer par un courtier et vérifiez bien si vous avez besoin d’une carte de crédit pour récupérer la voiture. De notre côté, nous boycottons désormais @SurPrice Rental Car (prix surprise à la clé!) et @Autoescape, un vrai courtier de pacotille, qui a totalement dénigré notre problème en disant qu’on avait accepté les conditions du loueur! Aberrant car en plein mois de juillet, on ne pouvait pas faire autrement au risque de se retrouver sans voiture (sachant que toutes nos nuits d’hôtel étaient déjà payées). Un goût amer pour nous qui budgétisons systématiquement nos vacances…

2/ Arrivée au Japon « sans chemise, sans pantalon »!

Quand j’ai réservé mes billets d’avion pour le Japon, je me disais qu’on était tranquilles avec Emirates! Pourtant, j’ai découvert une autre facette de cette compagnie aérienne lors de notre vol aller pour Tokyo. En effet, à peine arrivés à Dubaï pour prendre notre correspondance, une hôtesse vient nous chercher et nous fait faire un véritable sprint en pleine nuit dans l’immense aéroport de Dubaï pour rejoindre notre avion. D’un seul coup, il faut se mettre courir (mais vraiment!) et suivre l’hôtesse qui ne cesse de nous dire de nous presser alors que nous sommes avec notre fils encore à moitié endormi. Bref, nous sommes montés dans l’avion en sueur après avoir couru pendant 30 minutes non stop dans l’aéroport. Après ça, à notre arrivée à Tokyo, nos bagages n’étaient pas là (ils n’avaient pas pu faire de sprint avec l’hôtesse pour monter dans l’avion eux lol!). Sans aucun dédommagement, nous avons pu récupérer nos bagages seulement 2 jours après notre arrivée : donc, pas de trousse de toilette, pas de slips lol, pas de rechange… Nous avons été obligés de faire quelques achats (non remboursés car ce n’est jamais de la faute d’Emirates!) et je me suis baladée avec mon tee-shirt Pikachu pendant 2 jours à Tokyo (cf. photo ci-dessous). De plus, il manquait mes médicaments et la seule réponse d’Emirates a été : « vous n’aviez qu’à les prendre avec vous »! Merci Emirates, nous ne voyagerons plus avec vous!

3/ Coups de soleil horribles sur les fesses aux Seychelles

J’adore le snorkeling! Avant les Seychelles, je le pratiquais en maillot de bain avec un tee-shirt anti-UV et je négligeais mes jambes et mon « postérieur » lol… Je l’ai bien regretté sur le plage d’Anse source d’argent sur l’île de la Digue. Après une après-midi de snorkeling, coups de soleil terribles sur les fesses, impossible de m’asseoir pendant deux jours sans parler de la douche chaude, un vrai calvaire. Maintenant, je n’oublie jamais la Biafine et surtout je me couvre de la tête aux pieds lorsque je fais de la plongée en apnée… Le côté glamour, on oublie! Regardez ma nouvelle tenue de compétition lol :

4/ Arrivée à Singapour et… pas de logement! Merci booking!

En 2017, nous nous sommes envolés pour Singapour avec la certitude d’avoir un logement à notre arrivée puisque j’avais réservé une chambre dans un hôtel de Chinatown 6 mois auparavant avec booking. En arrivant (après 16h de vol), aucune réservation à notre nom alors que je possédais la confirmation (papier) de booking, et l’hôtel était complet. Erreur du site booking car l’hôtel avait changé de nom au moment où nous avions réservé sur le site. Nous avons donc commencé à effectuer des recherches pour trouver un autre hôtel mais le timing était trop serré. Aucune disponibilité ou des tarifs exorbitants (normal à Singapour!). L’hôtel nous a alors proposé une solution de secours : une chambre individuelle avec un lit une personne. Pour notre première nuit à Singapour, nous avons dormi dans un petit lit une personne, bien serrés l’un contre l’autre lol. Nous avons aussi trouvé un troisième colocataire dans cette petite chambre… un énorme cafard! Tout cela pour la modique somme de 60 euros/ nuit. Booking nous a alors harcelé de messages pour nous proposer d’autres solutions et s’excuser, mais nous étions trop fatigués du voyage pour répondre à leurs mots doux 😉

6/ Typhon à Ishigaki et tremblement de terre à Tokyo : quelques frayeurs!

Je vous en ai déjà parlé dans La Photo du mois mais les conditions météo font aussi partie de nos galères de voyage. En général, on s’arrange toujours pour partir à des périodes propices aux voyages lorsqu’on visite un pays. Pas de bol pour le Japon car nous voulions y rester un mois environ et le mois de juillet était notre seule possibilité avec notre mini blue turtle. Nous pensions passer dans les mailles du filet car les conditions météorologiques ne sont clairement pas favorables en août et septembre. Finalement, c’est en nous arrivant dans les îles Okinawa mi-juillet qu’on nous a annoncé qu’un typhon assez fort se dirigeait droit sur l’île d’Ishigaki. Nous avons donc bien profité de notre première journée sur l’île d’Ishigaki (car il fait souvent très beau avant un typhon!), puis nous sommes restés calfeutrés dans notre maison d’hôtes pendant 24h (14h à 14h le lendemain). Avant l’arrivée du typhon, nous sommes allés sur la plage, histoire de vérifier la force du vent. Incroyable, un sèche cheveux force 10000! Tout s’est accéléré pendant la nuit : nous avons eu très peur car la maison bougeait énormément et nous dormions sur des futons. Notre famille était très inquiète car le typhon avait été annoncé aux infos en France. Plus de peur que de mal car nous sommes rentrés en un seul morceau en France… Juste avant le typhon, nous avions eu le droit à un tremblement de terre à Tokyo et à la canicule à Kyoto.

7/ Kuala Lumpur : le mystère des 180 euros et des transports en commun

Nous ne connaissions pas la Malaisie avant de découvrir Kuala Lumpur et la misère qui règne dans ses rues (les immigrés étant les principaux touchés par la pauvreté à cause de la discrimination « positive » qui sévit dans le pays). Bref, c’est en touristes naïfs que nous avions retiré de l’argent au distributeur d’une station de métro du centre alors que nous n’étions que 4 personnes à patienter à 21h pour prendre le prochain train. Les deux hommes qui étaient à côté de nous semblaient un peu louches mais nous n’y avions pas prêté attention plus que ça. Monsieur blue turtle avait mis les 180 euros retirés dans la poche arrière de son pantalon… Grosse erreur… Vous connaissez la suite. En arrivant à l’hôtel, le drame! Les 180 euros qui devaient payer notre excursion du lendemain dans la jungle avaient disparu… Donc, pas d’excursion pour nous dans la jungle malaisienne. Pour couronner le tout, deux jours plus tard, nous avions un vol programmé pour Kota Bahru (afin de rejoindre les îles paradisiaques des Perhentian) à 7h30. Nous avions pris nos valises à 5h30 pour attraper le métro situé à une dizaine de minutes à pied et là, drame n°2, pas de transports en commun à KL avant 7h (très étonnant pour une capitale d’ailleurs!). Nous voilà obligés de retourner à l’hôtel en courant avec nos valises pour trouver un taxi qui accepte de nous déposer à l’aéroport en faisant une vraie course contre la montre! Finalement, nous avons réussi à prendre notre vol de justesse. Ca aurait été dommage de rater ça :

8/ Colombie : mon premier mal de mer ou la traversée de l’enfer dans les Caraïbes

C’est en allant rendre visite à mon amie Julie en Colombie que j’ai vécu mon premier mal de mer dans les Caraïbes. Moi qui suis bretonne et qui ai l’habitude de prendre le bateau (jamais malade!), j’ai vécu la traversée de l’enfer pour faire le trajet San Andres-Providencia (#triangledesbermudes?). Avant de monter sur le bateau, le personnel distribue des médicaments pour le mal de mer (c’est déjà de mauvais augure!) mais je ne méfie pas. Quand le bateau commence la traversée, je comprends vite… Dès le départ, les valises tombent de partout et ma tête frôle le plafond tellement les vagues sont énormes (j’ai l’impression d’être dans une machine à laver!). Bref, je rentre vite en cabine mais l’air conditionné est horrible, extrêmement fort, la ceinture est obligatoire pour éviter de tomber dans l’allée et ça secoue du feu de dieu… Mon amie m’avait prévenue que tout le monde vomissait lors cette traversée (l’avion coûte 3 fois plus cher que la traversée en bateau). Je n’ai finalement pas échappé à la « règle »… J’ai encore le souvenir de cette traversée infernale où j’ai passé mon temps à sangloter et à vomir. Deux jours plus tard, je chope une sinusite qui aura un peu gâché mes vacances (ça ne se voit pas sur le photo mais je n’étais vraiment pas en forme!). L’île de Providencia se mérite vraiment! Mis à part ça, à notre retour sur Bogota, mon sac à dos a rendu l’âme et a terminé totalement ouvert sur le tapis de l’aéroport, sans oublier la bouteille de shampooing qui avait coulé sur mes affaires…

9/ Chikungounia, dengue et notre ami Zika à la Martinique

Je ne sais pas si Monsieur blue turtle acceptera de retourner un jour à la Martinique. Et pour cause, il a attrapé le fameux virus Zika lors de notre dernier voyage dans les Caraïbes. Ce virus l’a cloué au lit pendant 5 jours : fièvre, fatigue importante, boutons… Bref, tout ce qu’on aime quand on part sur une île paradisiaque. Du coup, on a été obligés de se rattraper sur le planteur pour évacuer le virus lol!

10/ Otite à Lisbonne et rage de dent à Istanbul

Je ne sais pas pourquoi mais on a souvent la poisse « santé » quand on part en voyage. On décompresse et hop, on tombe malade malheureusement. Lors de notre dernier city-trip à Lisbonne, j’ai eu une otite horrible. Malgré les antibio, rien n’y faisait et l’avion n’a certainement pas arrangé les choses (en rentrant, direction SOS médecins!). De plus, j’ai été obligée de porter un gros bonnet pendant tout le séjour (cf. photo ci-dessous). En tout cas, une otite, ça fait super mal!

Quant à Monsieur blue turtle, une énorme rage de dent l’a fait souffrir pendant toute une semaine à Istanbul (idem, l’avion n’a rien arrangé). Chaque nuit, il me réveillait à 3h du matin pour me dire qu’il souffrait énormément. En rentrant, obligés de nous rendre aux urgences dentaires à Paris car Monsieur avait un abcès dentaire et avait envie de se taper la tête contre le mur. Un retour épique!

11/ Phoenix (USA) : clés restées dans la voiture verrouillée

Mais les galères se transforment parfois en moments heureux et en happy end! Alors que nous nous apprêtions à aller voir un match de NBA à Phoenix (Etats-Unis), nous avons fait la boulette de laisser nos clés de voiture dans notre voiture de location qui possédait un système de sécurité et une fermeture automatique des portes. Résultat : notre voiture s’était verrouillée alors que nos clés étaient restées à l’intérieur sur le contact. Heureusement, la personne qui surveillait le parking est venue à notre rencontre, et a réussi à ouvrir notre voiture avec un kit spécial. Un de ses potes nous a ensuite déposés devant la porte d’entrée du stade (avec un petit pousse-pousse) pour que nous ne rations pas le début du match. Trop sympathiques les américains!

Et vous, avez-vous connu des galères lors d’un voyage à l’étranger? Sur le moment, on n’est jamais ravi mais certains flops restent gravés dans notre mémoire et nous font sourire lorsqu’on raconte notre périple quelques années plus tard. Qu’en pensez-vous?

Pour suivre mes aventures en direct, n’hésitez à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook. Plus on est de fous, plus on rit…

[ASTUCES] Comment bien préparer son voyage de noces?


« Le mariage est et restera le voyage de découverte le plus important que l’homme puisse entreprendre » (Kierkegaard)

Calèche de Bréca @pink.turtle.blog
Calèche de Bréca @pink.turtle.blog

Qui l’eût cru? Moi, en train de parler de la préparation d’un voyage de noces… Pourtant, c’est vrai, en tant que « jeune » mariée (depuis quelques jours), j’avais envie de donner des idées à celles et ceux qui cherchent un petit coin de paradis pour passer des moments inoubliables après leur mariage. Mais un voyage de noces ne se prend pas à la légère. Il faut certes des mois de préparation pour le mariage mais il faut aussi passer du temps pour qu’un voyage de noces soit réussi et pour éviter que le rêve ne vire au cauchemar. Voici quelques conseils qui vous permettront de trouver la destination parfaite en fonction de plusieurs paramètres non négligeables!

Bien choisir sa destination à DEUX!

Félicité (la Digue) @pinkturtle
Félicité (la Digue) @pinkturtle.blog

Faire le point sur ses envies à DEUX, tel est le maître-mot afin d’éviter les disputes! Nous n’avons pas tous les mêmes besoins et envies entre le romantisme, l’aventure, le farniente ou les activités culturelles, la mer ou la montagne… Pour nous, il était impératif de coupler nos envies et de mixer notre voyage : un peu de farniente pour nous reposer après le rush du mariage, profiter pleinement de moments à deux et de paysages paradisiaques, mais aussi des découvertes culturelles et naturelles (randonnées pour monsieur!), un peu de snorkeling pour me faire plaisir (car cela me manque vraiment beaucoup!). Il faut savoir que les destinations les plus prisées pour un voyage de Noces sont l’île Maurice, les Seychelles, les Maldives, Bali, la Tanzanie, le Kenya, la Polynésie, Hawaï, les Bahamas, la Martinique ou la Guadeloupe… Mais pourquoi ne pas sortir des sentiers battus? Chacun peut créer le voyage de ses rêves en préparant son propre itinéraire en fonction de ses aspirations, en réservant les billets d’avion et les nuits d’hôtels. Je sais que certaines agences proposent des réductions pour les voyages de noces mais je trouve personnellement les prix démesurés. Pourquoi ne pas préparer vous-même votre voyage et garder l’argent qu’il vous reste pour vous offrir un autre voyage plus tard dans l’année?

Partir avec les enfants?

Aujourd’hui, de nombreux couples se marient après avoir eu des enfants. C’est notre cas. L’autre grande question que l’on se pose lorsque l’on souhaite partir assez loin lors d’un voyage de noces, est… : que fait-on à propos des enfants? Restent-ils chez papi et mamie ou doit-on (peut-on) les emmener avec nous? Nous y avons longuement réfléchi… Même si notre budget en prendra un coup et même si l’intimité ne sera pas au rendez-vous, partager notre voyage de noces avec notre fils sera certainement merveilleux car après tout, il a suivi notre mariage de A à Z et nous a même apporté les alliances lors de notre union. A vous de faire votre choix! Le nôtre est déjà fait!

Mariage pink turtle 2 @pink.turtle.blog
Mariage pink turtle 2 @pink.turtle.blog

Définir son budget

Tout dépend évidemment du choix que vous faites quant aux cadeaux de mariage. De notre côté, nous avons opté pour une boîte à voyage lors de notre mariage : nos invités ont déposé la somme de leur choix pour nous offrir un voyage de noces. Nous ne souhaitions pas de liste de mariage dans la mesure où nous vivons ensemble depuis de nombreuses années. Quant au budget, si vous voulez vous offrir un voyage tout organisé ou un voyage luxueux, vous devrez mettre la main au porte-monnaie. En moyenne, il faut souvent compter entre 3500 et 5000 euros pour ce type de voyage pour deux voire pour une personne.

Oia, Santorin @pink.turtle.blog
Oia, Santorin @pink.turtle.blog

Si vous avez financé vous-même votre mariage, vous pouvez aussi vous rabattre sur des destinations moins lointaines que celles mentionnées ci-dessus : Venise, Florence, Prague, Vienne, la Sardaigne, Santorin, l’Egypte, la Cappadoce. De notre côté, nous voyageons souvent avec un budget limité et notre voyage de noces n’échappera pas à la règle car nous l’organisons nous-mêmes : à la base, nous voulions faire un safari en Tanzanie et quelques jours à Zanzibar. Mais le budget était très élevé (environ 2500 euros/personne minimum). Nous avons donc revu nos ambitions à la baisse avec un budget inférieur et une autre destination. Sachez que jusqu’à 9 mois après la date de votre voyage (et avec justificatif), vous avez le droit à des réductions, des sur-classements dans certains hôtels, des petits cadeaux dans votre chambre, des activités… Il suffit de préciser qu’il s’agit d’une lune de miel lorsque vous réservez votre séjour ou votre hôtel 🙂 Du coup, je ne vais pas me priver et je vous donnerai quelques astuces supplémentaires après notre voyage de noces.

Budelli, Maddalena, Sardaigne @pink.turtle.blog
Budelli, Maddalena, Sardaigne @pink.turtle.blog

Faire un voyage inoubliable

Le voyage de noces doit être un voyage particulier et inoubliable. Pour cela, il ne faut pas hésiter à bien préparer votre voyage en vous documentant sur les activités originales que vous pourriez faire à deux. Inspirez-vous non seulement des guides de voyage mais aussi d’instagram ou des blogs. Voici quelques idées pêle-mêle (il y en a d’autres dans ma bucket list) :

Mariage traditionnel, Tokyo @pink.turtle.blog
pink.turtle.blog/ Napali coast (Hawaii, Kauai)
@pink.turtle.blog/ Napali coast (Hawaii, Kauai)
  • JAPON : Se transformer en geisha et en samuraï au Japon ou porter les vêtements traditionnels de cérémonie. Je vous renvoie à mon article sur ce sujet.
  • SEYCHELLES : Renouveler ses vœux sur la plage d’Anse Source d’argent sur l’île de la Digue. Ca doit être génial!
  • LA REUNION : Faire un survol en ULM de l’île et du Piton de la Fournaise. Je l’ai fait en 2013 et c’est une superbe expérience à un prix raisonnable.
  • MEXIQUE : Faire une sortie en bateau pour nager avec les requins baleines dans les Caraïbes. Un de mes rêves!
  • VIETNAM : Passer une nuit sur un bateau dans la baie d’Halong.
  • TURQUIE : Survoler la Cappadoce en Montgolfière.
  • VENISE : Se promener en gondole sur les canaux.
  • HAWAI : Survoler la cote de Napali en hélico sur l’île de Kauai.
  • ISLANDE : Se baigner dans des sources chaudes et dormir dans un igloo.
  • POLYNESIE (MOOREA) : Caresser les raies sur l’île de Moorea. (…)
maiko dress up@pink.turtle.blog
maiko dress up@pink.turtle.blog

Renouveler ses vœux sur place dans un lieu idyllique

Après le mariage, vous pouvez demander un renouvellement de vos vœux lors de votre voyage de noces dans un endroit paradisiaque. De nombreuses agences et hôtels organisent ce type de cérémonies notamment aux Seychelles, à l’île Maurice, en Polynésie, aux Maldives, aux Bahamas…

Grande Anse, Martinique @pink.turtle.blog
Grande Anse, Martinique @pink.turtle.blog

Choisir la bonne période

Attention, le choix de la période est déterminant pour un voyage de noces. Vous pouvez bien évidemment partir immédiatement après votre mariage ou attendre quelques mois pour bénéficier d’un climat favorable en fonction de votre destination. Si vous décidez de partir en saisons des pluies dans des pays tropicaux, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises qui pourraient bien gâcher votre lune de miel : pluie toute la journée, vents, moustiques à profusion (et piqûres, dengue, chikoungounia, zika voire paludisme)… Bref, le bonheur quoi! De la même manière, je vous déconseille de choisir une destination où le paludisme est répandu car vous serez obligé de prendre un traitement anti-palu qui donne des nausées (ex : Madagascar, Afrique du Sud, certains pays d’Asie…). Pas la meilleure manière de profiter des dîners romantiques!

Quand commencer la préparation?

Le plus tôt possible, un an avant le départ, c’est bien! Vous bénéficierez de tarifs préférentiels sur les billets d’avion et sur les hôtels en réservant très tôt. De plus, cela vous permettra de peaufiner votre itinéraire et vos sorties. Par ailleurs, vos invités apprécieront connaitre votre destination dès le mariage puisqu’ils participeront à la cagnotte. De notre côté, nous avions prévu une boîte pour le voyage et un livre d’or dans lequel figure le programme de notre voyage de noces.

Préparer une liste d’adresses mail ou d’adresses postales

Pour remercier vos proches d’avoir contribué à un tel voyage, vous pouvez envoyer une jolie photo prise sur une plage paradisiaque par mail, par courrier ou via Merci Facteur (et leur application Pikiz). Pour cela, n’oubliez pas de demander une liste d’adresses le jour de votre mariage. Codes de réduction pour Merci facteur : pinkturtle20 (-20%).

Notre choix personnel pour notre lune de miel : La Floride

Au départ, nous souhaitions faire un combiné Floride-Bahamas (Exumas) mais, avec les récents événements survenus aux Bahamas, nous avons décidé de nous limiter à un road-trip en Floride. Nous revenons donc à nos premières amours puisque notre premier grand voyage à deux a été l’Ouest américain il y a plus de 10 ans. Au programme, en avril prochain, Orlando et ses grands parcs (Universal et Disneyworld), la forêt d’Ocala, Sainte-Augustine, West Palm beach, Boca Raton, Miami, le parc des Everglades (Croco et hydroglisseurs!), les Keys (avec un peu de snorkeling au Pennekamp park), Naples et Fort Myers (pour voir les dauphins), soit 17 jours de road-trip! Qu’en pensez-vous?

Mariage de pink.turtle @pink.turtle.blog
Mariage de pink.turtle @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct (et découvrir les dernières photos de Pink turtle!), rejoignez-moi sur Instagram et Facebook! @ très bientôt 🙂

[ASTUCES] Envoyer ses cartes postales depuis l’étranger : un moyen simple et pratique!


Finies les « corvées » des cartes postales et des timbres qui s’apparentent parfois à un véritable parcours du combattant surtout dans certains pays comme Singapour (une vraie galère pour trouver un bureau de poste!). Plus besoin de vous demander si votre entourage a bien reçu votre carte qui arrive souvent deux semaines après votre retour de vacances (oui, ça sent le vécu!). De mon côté, j’ai trouvé un procédé simple pour envoyer mes cartes postales depuis l’étranger en utilisant Merci facteur et honnêtement, je crois que je l’utiliserai pour notre voyage de noces afin de remercier nos invités de leur participation à notre lune de miel. Le fonctionnement est très simple : rendez vous sur le site internet de Merci Facteur, téléchargez des modèles de cartes (tout prêts) ou personnalisez vos cartes avec une photo de vacances prise avec votre smartphone par exemple (c’est ce que j’ai fait et j’en suis ravie!). L’intérêt est que :

  • C’est très rapide d’utilisation (en 5 minutes, c’est fait!) surtout quand vous devez écrire 10 cartes postales aux amis et à la famille.
  • Vous n’avez pas besoin de timbre.
  • Vos destinataires reçoivent très rapidement votre carte avec un texte et une photo personnalisés.

Les étapes sont hyper simples :

Etape 1 : Télécharger votre photo personnelle

Etape 2 : Personnaliser votre photo en ajoutant un petit texte, un décor, un motif…

Etape 3 : Valider puis ajouter votre texte au verso

Etape 4 : Entrer les adresses de vos destinataires

Etape 5 : C’est fini, admirez le travail!

Les délais sont très rapides puisque vos destinataires reçoivent leurs cartes en 2-3 jours ouvrés (vous recevez un mail à l’impression). Le coût d’une carte (imprimée sur papier rigide et de bonne qualité, enveloppe timbrée + envoi) est de 4.85 euros. Qu’en pensez-vous? Et ne me parlez pas des collectionneurs de timbres lol…

Je vous propose un code promo si vous voulez tester Merci facteur. Vous bénéficierez ainsi de 20% de réduction pour toute commande : Pinkturtle20

Les Pikiz

J’ai également testé une nouvelle application lancée par Merci Facteur. Cette appli est à télécharger sur smartphone. Il s’agit de Pikiz qui permet d’imprimer une photo souvenir sur une carte dont le design se situe entre Instagram et Polaroid (exemples ci-dessus réalisés par @tortuerose en personne!). Voici le lien qui permet de télécharger l’application : https://www.pikiz.app/fr/ . Ainsi, j’ai pu imprimer quelques souvenirs sur ces petites cartes (que j’ai envoyées à ma famille) : le format est très sympa car on peut les accrocher sur le frigo, les épingler au mur ou sur un cadre photo… Si vous souhaitez tester l’application, voici un code qui vous permettra d’envoyer un pikiz gratuitement : pinkpikiz.

Je lance d’ailleurs dès demain un concours sur Instagram pour remporter 20 pikiz gratuits! N’hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux! @bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

[Astuces] 10 façons de voyager dans sa ville !


Hello! Aujourd’hui, je vous propose un article original rédigé par Delphine du blog L’Etape suivante. Merci Delphine de nous montrer qu’on peut aussi voyager non loin de chez soi!

Habituellement, voyager signifie partir visiter un lieu que l’on ne connait pas. Et si on adoptait l’œil curieux du vacancier, en prenant le temps de voyager dans sa ville ? 

Je vous propose 10 façons de voyager… chez vous !

1. Suivez une visite guidée de votre ville. Vous découvrirez des détails de bâtiments que vous n’aviez jamais remarqués, des éléments de son histoire que vous ignoriez. Je le fais de temps en temps quand des amis ou de la famille vient me rendre visite, c’est un bon moment à partager. 

2. Prévoyez un après-midi photo avec quelques amis. Vous pouvez vous donner par exemple 2 heures pour faire une cinquantaine de photos chacun, puis vous retrouver, présenter vos 10 meilleures photos à vos amis, et élire ensemble les 5 meilleures photos de la journée. Vous pouvez choisir un thème, ou pas, selon votre envie du moment ! 

Un après-midi photo sur le thème de la nature et des plantes en ville @L'étape.suivante.fr
Un après-midi photo sur le thème de la nature et des plantes en ville @L’étape.suivante.fr

3. Profitez des journées européennes du patrimoine, pour visiter des lieux qui ne sont pas ouverts au public habituellement, ou que vous n’avez pas pris le temps de visiter jusque-là.

4. Parcourez la ville en empruntant des itinéraires inhabituels, des rues où vous n’êtes jamais passé, en allant dans des quartiers nouveaux pour vous, ou en allant faire vos courses à un marché que vous ne connaissez pas.

5. Visitez le site internet de l’office du tourisme de votre ville, et allez dans ses locaux, vous découvrirez des lieux et des activités intéressants, et essayez-les ! Si vous ne savez pas quoi choisir, demandez conseil au personnel de l’office du tourisme, ils ont l’habitude de renseigner les voyageurs selon leurs goûts.

Visite guidée de la vieille ville de Chambéry @L'étape.suivante.fr
Visite guidée de la vieille ville de Chambéry @L’étape.suivante.fr

6. Arrêtez de remettre à plus tard la visite d’un lieu, la croisière commentée, la découverte d’un site, prenez le temps, ralentissez, rappelez-vous, votre mission est de voir la ville comme si vous étiez en vacances !

7. Appréciez la gastronomie locale. Faites une visite chez un producteur local, goûtez les spécialités de la région, offrez-vous un repas dans un restaurant qui cuisine les produits locaux. Voyager dans sa ville, c’est aussi se pencher sur la cuisine régionale.

Pommes de terre appelées tofailles dans les Vosges, dans une ferme-auberge qui utilise des produits locaux @L'étape.suivante.fr
Pommes de terre appelées tofailles dans les Vosges, dans une ferme-auberge qui utilise des produits locaux @L’étape.suivante.fr

8. Faites une séance de geocaching dans votre ville. La recherche des caches vous emmènera vers des endroits inattendus.

9. Prenez l’air ! Louez un vélo et promenez-vous quelques heures, louez un bateau, faites une promenade avec un accompagnateur nature, suivez une balade commentée. Aérez-vous et regardez en l’air !

Croisière commentée à Lyon @L'étape.suivante.fr
Croisière commentée à Lyon @L’étape.suivante.fr

10. Si votre région a un hôtel ou une chambre d’hôte de charme, avec spa ou thalasso, réservez une nuit. Prenez ce temps pour vous, laissez-vous chouchouter, sans penser aux repas à préparer ou aux contraintes du quotidien. Décrochez de votre rythme et revenez à la maison comme si vous étiez parti en vacances ! Si vous manquez de budget pour cela, pensez à passer commande au Père Noël pour une box séjour de charme, ou un chèque cadeau, auprès de votre famille. 

Et vous, est-ce que vous prenez le temps d’être un touriste dans votre ville de temps en temps ? Vous avez des astuces à partager pour apprécier votre lieu de vie sous un angle nouveau ?

Pour suivre nos aventures en direct, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Instagram : @L’étapesuivante.fr et @leblogdelatortuevoyageuse (Facebook) / @L’étapesuivante.fr et @pink.turtle.blog (Instagram). A très vite 🙂

[ASTUCES] Voyager plusieurs fois dans l’année, c’est possible!


« Rester, c’est exister, mais voyager c’est vivre » (Gustave Nadaud)

Death valley
@pink.turtle.blog/ Death Valley, USA

C’est vrai, je le confesse volontiers, je voyage plusieurs fois dans l’année et pourtant, je n’ai toujours pas gagné au loto! Alors, comment faire pour voyager autant? Voici quelques conseils et astuces qui vous permettront de voyager davantage :

1/ Trouver des billets d’avion pas chers sur internet

On cherche tous des astuces pour trouver des billets d’avion à un prix dérisoire. Pour certaines destinations en Europe ou en Asie, c’est assez facile : en consultant régulièrement les offres sur internet, j’ai payé 22 euros (billet aller) seulement Nantes-Olbia avec Volotea (qui fait souvent des promotions intéressantes) ou 420 euros pour mon billet AR pour Singapour (pendant les vacances scolaires d’été); Pour d’autres destinations, cela reste compliqué (pour l’Océanie notamment : Tahiti, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle Calédonie). De mon côté, j’effectue mes recherches en navigation privée pour éviter l’enregistrement et le traçage de mon adresse IP : Certains sites enregistrent l’adresse IP de votre ordinateur  et vous proposent un premier tarif à un prix défiant toute concurrence, puis le tarif fluctue pour vous pousser à acheter votre billet d’avion lorsque le prix baisse un peu (vous pouvez aussi vérifier les prix à partir d’un autre ordinateur). Certains sites vous permettent aussi de comparer les prix et il ne faut pas hésiter à consulter de nombreux sites : Kayak, skyscanner… Attention, il faut parfois ajouter les frais de dossier qui apparaissent seulement au moment du paiement (attention à cette arnaque chez Opodo et Govoyages qui l’utilisent pour présenter des tarifs assez bas!). J’utilise souvent Misterfly car les prix sont nets (pas d’ajouts de frais) et l’on peut bénéficier d’un étalement de paiement (paiement en 4 fois). De plus, les assurances proposées sont pratiques : annulation sans motif, report du voyage etc… Il faut tout de même comparer le prix du billet avec celui proposé par d’autres sites : on n’est jamais trop prudent! 😉

@pink.turtle.blog

Il faudra également s’intéresser au choix de la compagnie. S’il existe des valeurs sûres (Emirates, Eithad, Air France, Japan Airlines...), certaines compagnies ont des prestations très moyennes. Consultez donc tripadvisor pour vérifier les prestations d’une compagnie inconnue. Nous avons par exemple été déçus par la compagnie indienne « Jet airways » : écrans qui ne fonctionnaient pas à l’aller et au retour (quelle coïncidence!), nourriture très épicée et peu adaptée aux goûts de tous (notamment des enfants), accueil très moyen. Il en est de même pour la compagnie Saudia dont les prix sont très bas mais qui déçoit de nombreux voyageurs.

Tripadvisor vient d’ailleurs de publier son classement des meilleures compagnies aériennes du monde 2018 : Classement 2018

2/ S’y prendre longtemps à l’avance pour bénéficier de tarifs préférentiels

Pour bénéficier de tarifs intéressants, il faut s’y prendre souvent un an à l’avance. En effet, chaque année, je réserve nos billets d’avion 10-11 mois à l’avance car nous partons souvent pendant les vacances scolaires (pas le choix avec mon métier de prof! 😉 ). Pour notre voyage d’un mois au Japon, nous avons réservé 11 mois à l’avance soit septembre 2017 pour fin juin-juillet 2018 : nous avons payé 500 euros AR avec un vol multi (Paris-Tokyo/ Osaka-Paris) pendant les vacances scolaires, ce qui n’est vraiment pas cher surtout pour un vol avec Emirates (compagnie que nous apprécions particulièrement).

3/ Trouver des adresses sympathiques et pas chères à l’avance

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Vue de notre bungalow (Koh Phi Phi)

Pour éviter de dépenser des sommes folles dans l’hébergement, je me renseigne très tôt sur les hôtels, les maisons d’hôtes… Il est bon d’effectuer des recherches un peu partout : booking, le routard, les blogs, tripadvisor. Cela vous permettra de récupérer des adresses sympathiques. De notre côté, pour la Thaïlande, j’avais repéré une belle adresse sur l’île de Koh Phi Phi (isolée du bruit de Tonsaï, de l’autre côté de l’île, et avec un snorkeling possible depuis la plage) Phi Phi relax beach resort : j’ai réservé immédiatement (n’oubliez pas que sur certains sites, vous avez la possibilité d’annuler votre réservation sans motif!). De même, j’ai réservé très tôt notre hôtel charmant sur les îles Perhentian (Abdul’s chalet) en m’adressant directement à l’hôtel dès l’ouverture des réservations (décembre pour juillet). Les deux adresses citées précédemment figurent parmi nos meilleurs souvenirs de voyage avec L’Auberge de Nadège aux Seychelles et il faut savoir que les bonnes adresses sont souvent prises d’assaut!! Pour le Japon, j’ai également réservé très tôt sur l’île d’Ishigaki car Le Lotus bleu est très prisé. Il faut aussi prendre en compte les événements qui ont lieu lors de votre passage : de notre côté, nous serons, par exemple, à Kyoto lors du Gion Matsuri et les hôtels sont très vite complets.

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Vue de notre bungalow, Perhentian islands

A Kuala Lumpur, j’avais également réservé très tôt : nous avons payé 28 euros/ nuit pour une chambre superbe avec vue sur les tours Petronas et piscine sur le toit de l’hôtel (WP hôtel).

Vue du toit de notre hôtel @pink turte
@pink.turtle.blog/ Vue du toit de notre hôtel (Kuala Lumpur)

4/ Préparer un itinéraire pour s’organiser au mieux et éviter de perdre de l’argent et du temps dans les transports

carte-malaisie

Lorsqu’on dispose de peu de temps sur place, il faut tout optimiser et éviter de perdre du temps (et de l’argent) dans les transports. C’est pourquoi, je prépare toujours un itinéraire précis avant de partir afin de gagner un maximum en efficacité. Pour la Malaisie, nous n’avions que 12 jours sur place : c’est pourquoi, le combiné Kuala LumpurPerhentian avait été prévu bien à l’avance et j’avais acheté les vols internes KL-Kota Bahru avec Air Asia depuis la France. De la même manière, pour notre périple d’un mois au Japon, j’ai réservé les vols Tokyo-Ishigaki et Ishigaki-Osaka avec la compagnie ANA. Nous nous rendrons directement d’Ishigaki à Osaka sans repasser par Tokyo (gain de temps et d’argent!). N’hésitez donc pas à calculer les distances (en fonction des pays) et à vérifier les moyens de transport (comparer par exemple les prix des billets de train et des billets d’avion). Ne soyez pas trop ambitieux dans votre itinéraire car on perd beaucoup de temps et d’énergie dans les transports. Nous en avions fait les frais lors de voyage à Hawaii : on voulait voir énormément de choses, et finalement, nous n’avons pas pu nous reposer et en profiter à fond avec nos nombreux vols internes.

5/ Voyager en Asie du sud-est

Après avoir voyagé un peu partout dans le monde, je dirais que, pour les backpackers, l’Asie figure en tête de liste des voyages pas chers. De mon côté, mon périple en Thaïlande m’a coûté moins cher qu’un voyage en Europe car la vie sur place est peu onéreuse voire bon marché (400 euros le vol AR + 120 euros/ personne pour l’hébergement pour 12 jours; mais la nourriture et les activités ne sont vraiment pas chères). Ainsi, un voyage en Thaïlande, en Indonésie, en Malaisie ou au Vietnam ne vous coûtera pas trop cher à l’exception du billet d’avion. De plus, c’est un dépaysement assuré!

Koh PHI PHI
@pink.turtle.blog/ Koh Phi Phi, Thaïlande

6/ Voyager hors vacances scolaires

C’est une évidence mais on bénéficie de tarifs très bas lorsqu’on voyage hors vacances scolaires. De plus, vous êtes plus tranquilles 😉 pour effectuer vos visites. Pratique si vous voulez éviter la foule!

7/ Consulter les offres sur des sites intéressants

N’hésitez pas à consulter les offres publiées sur les deux sites suivants car ils proposent des séjours, des vols et des hôtels à des prix « low cost », et recensent toutes les bonnes affaires du net (y compris les erreurs de prix qui peuvent vous permettre d’avoir un billet Paris-Papeete pour 500 euros!) :

Voyages pirates

Les voyages pas chers de Léo

8/ Gérer son budget « sorties » dans l’année, économisez!

Et oui, passage obligé : les économies et quelques restrictions dans l’année! Il n’y a pas de miracles quand on ne gagne pas des sommes folles chaque mois… On peut ouvrir un compte voyage à la banque pour épargner, mais nous n’avons pas opté pour cette solution. De notre côté, nous étalons les paiements au fur et à mesure des mois : lors des premiers mois soit 10 mois à l’avance, nous achetons les billets d’avion et les mois suivants, nous payons les vols internes et les logements. C’est l’intérêt de la réservation anticipée! De plus, dans l’année, nous dépensons très peu pour les sorties sauf pour les restos, ou pour le shopping (pas de dépenses démesurées ni de craquages sauf pour Noël!). Si vous fumez, c’est le moment d’arrêter! Cela vous permettra de mettre de l’argent de côté pour voyager 😉

9/ Mes projets et mes envies du moment

Après mon escapade en Sardaigne (fin mai-début juin) et notre voyage d’un mois au Japon (juillet), nous avons quelques projets #bucketlist pour 2019 : Bali, Raja Ampat, les Cyclades (Santorin) et un combiné Floride + Bahamas! On verra ce que nous réservent 2019 et 2020!

Raja Ampat
@pink.turtle.blog/ Raja Ampat

Et vous? Comment organisez-vous vos vacances? Bien à l’avance ou au dernier moment? Quels sont vos projets?

[ASTUCES] Oyez, oyez : quelques idées pour choisir votre destination estivale


« L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ; » (Victor Hugo, Les Rayons et les ombres)

Bornéo
@pink.turtle.blog/ Bornéo

Vous ne savez pas encore où vous rendre cet été? France, Europe, Asie, Amérique? Voici quelques idées pour faire plaisir à toute la famille ou pour trouver un bon compromis entre les goûts des uns et des autres. Monsieur est plutôt « montagne », Madame est plutôt « mer », Monsieur apprécie le calme, madame aime le mouvement et la ville, les enfants souhaitent s’amuser et faire des activités culturelles : comment résoudre ce dilemme cornélien? 😉 Voici quelques pistes… De notre côté, nous arrivons toujours à trouver un bon compromis entre mer, randonnées et activités culturelles entre monsieur « Pink turtle » qui est plutôt randonnée et activités culturelles, madame « Pink turtle » qui est plutôt mer et snorkeling, et mini « Pink turtle » qui est plutôt « mer » et « parc d’attractions ».

Où partir en France?

Je vous propose cinq destinations que je connais bien et que j’ai déjà expérimentées en France pendant l’été :

1- La Bretagne : paysages sauvages, mer et chapeaux ronds (vive les bretons!)

Les Glénan (Bretagne)
@Pink.turtle.blog/ Les Glénan

En Bretagne, vous avez l’embarras du choix entre les paysages des Côtes d’Armor (la célèbre côte de granit rose), les pics dentelés de Belle-Ile en mer, les randonnées dans le golfe du Morbihan, la côte sauvage de Quiberon, les petits villages agréables et typiques de Rochefort-en-terre ou de Poul Fétan, les activités culturelles de Pont-Aven (avec ses peintres et hommages à Gauguin), les remparts, les maisons à colombages et les fêtes historiques de Vannes (sans oublier son festival de jazz!), les excursions en bateau dans l’archipel des Glénan ou dans le golfe du Morbihan, le port d’Auray (Saint-Goustan), les îles du nord (Bréhat) et du sud (Houat, Hoedic…), sans oublier l’Océanopolis de Brest ou le zoo de Pont-Scorff pour le plus grand plaisir des enfants. Quant à la gastronomie, elle sera forcément au rendez-vous qu’il s’agisse des fruits de mer (huîtres de Cancale ou du golfe, moules…), des crêpes et galettes, du kouign aman (si vous voulez prendre quelques kilos en guise de souvenir!), du far, de l’andouille de Guémené ou du cidre. Quelques adresses – une institution : la Crêperie de Brandivy   ; si vous souhaitez acheter de l’andouille de Guémené traditionnelle (et non l’andouille industrielle vendue en grande surface) : Andouille Rivalan Quidu

île de Bréhat
@Pink.turtle.blog/ île de Bréhat
Pointe de Kermorvan
@Pink.turtle.blog/ Pointe de Kermorvan
Vénitiens
@Pink.turtle.blog/ Fêtes historiques de Vannes

2- Nantes et la côte nazairienne : activités culturelles, shopping et bronzette sur la plage huppée de la Baule

Nantes est une ville agréable à visiter en été avec l’île des machines et son éléphant géant articulé pour la joie des petits et des grands, le voyage à Nantes (exposition d’œuvres d’art dans la ville), le château des ducs de Bretagne (ses expos et son miroir d’eau), le passage Pommeraye, le jardin des plantes et les jolies balades le long de l’Erdre. N’oubliez pas de vous rendre à La Cigale (place Graslin) pour boire un délicieux chocolat dans un décor du XIXème siècle, style Second Empire! Effet garanti! on adore!

Guérande
@Pink.turtle.blog/ Guérande

Après quelques jours passés à Nantes, vous pouvez vous rendre sur la côte notamment à Saint-Nazaire pour découvrir son pont (le plus long de France!), visiter les chantiers navals, admirer le street-art du centre-ville ou assister aux concerts des escales, à Pornichet et à La Baule pour leurs plages de sable fin, leurs animations estivales, à Guérande pour sa ville médiévale, ses remparts, son marché et ses petits commerces (un vrai coup de coeur pour cette ville très mignonne), au Croisic pour son petit port et son Océarium… Une belle adresse à Guérande si vous êtes de passage : la crêperie Le Roc Maria dans la vieille ville. N’oubliez pas de déguster un mini kouign aman chaud chez Larnicol!

Excellentes adresses à Saint-Nazaire : Le restaurant le 16 ; La Marotte ; Le Café du centre (Saint-Marc sur Mer). Pornichet : Le grain de folie

3- Le Puy du fou pour en prendre plein les yeux : le parc d’attraction de l’été avec sa cinéscénie 

Le signe du triomphe
@Pink.turtle.blog/ Le signe du triomphe

Un belle découverte en août 2017 : le Puy du Fou! Nous avons adoré ces quelques jours dans le meilleur parc du monde : les spectacles sont de toute beauté notamment le Signe du triomphe qui se déroule dans une arène avec courses de chars, le bal des oiseaux fantômes (éperviers, chouettes, aigles, cigognes… volent juste au-dessus du public) et les Mousquetaires de Richelieu (le final est grandiose avec chevaux et danses espagnoles dans l’eau) sans oublier la cinéscénie autour de l’histoire de la Vendée. Mes adresses :

*un gîte très sympathique à 15-20 minutes du Puy du fou (très bel accueil et piscine) : Les Hautes papinières

*Un restaurant que nous avons apprécié pour sa convivialité, son efficacité et ses plats (15 minutes du Puy du fou) : La Crêperie du soleil

4- Le Périgord noir : sites archéologiques, nature et gastronomie (la fête des papilles!)

Sarlat

Une semaine dans le Périgord noir permet de se ressourcer mais aussi de prendre quelques kilos! J’en ai fait les frais pour mon plus grand plaisir! Cependant, j’ai eu un vrai coup de coeur pour Sarlat, son marché, ses animations nocturnes (spectacles de rue), sa maison de La Boétie et sa gastronomie (foie gras, délicieux Monbazillac…). Il y a des tas de visites à faire dans le Périgord noir : des endroits vraiment pittoresques et typiques le long de la Dordogne comme La Roque Gageac, La Roque Saint-Christophe et sa cité troglodytique, des châteaux (Commarques), le village de Domme avec ses artisans (on se souviendra longtemps de ses délicieuses glaces artisanales), des grottes et des gouffres (de notre côté, nous avons adoré le gouffre de Padirac!), Rocamadour et sa forêt des singes.

La forêt des singes
@pink.turtle.blog/ La forêt des singes (Rocamadour)

Une adresse à Sarlat : un restaurant gastronomique pour déguster foie gras, pommes de terre sarladaises et magret de canard : La Petite Borie

5- Les Pyrénées : montagnes, air pur et randonnée « jusqu’au bout de l’extrême limite »  

Les Pyrénées offrent de nombreuses possibilités quant aux visites, balades et randonnées en été. De notre côté, nous avons séjourné non loin de Bagnères-de-Bigorre et avons ainsi pu rayonner dans les hautes Pyrénées : le pic du midi, le parc animalier des Pyrénées, Lourdes, le lac de Payolle et le cirque de Gavarnie ont été au programme. Nous avons testé la randonnée du cirque de Gavarnie jusqu’à la cascade (pendant que notre fils montait à dos d’âne) : c’est très sportif (n’oubliez pas de vous munir d’une grosse bouteille d’eau!) mais la récompense est là lorsqu’on arrive à la cascade. Juste magnifique! Pour les lecteurs qui se sont déjà rendus au Cirque de Gavarnie, avez-vous réussi à aller jusqu’à la cascade en plein été?

Gavarnie
@pink.turtle.blog/ Gavarnie

Où partir en Europe?

1- Bruges et Bruxelles : au pays de la waffle!

S’il y a une destination agréable et très simple pour un road-trip au mois de juillet, c’est bien la Belgique. Bruges est une ville charmante avec ses canaux, ses petites boutiques, son beffroi, son architecture typique, une vraie Venise du Nord! Côté gastronomie, c’est le top : chocolats, waffles, bière, moules/ frites. Quant à Bruxelles, impossible de s’y ennuyer entre la grande place, le manneken pis, les nombreux musées (musée de la BD, musée Jacques Brel…), ses petites boutiques…

Bruges
@pink.turtle.blog/ Bruges

2- Barcelone : entre architecture pittoresque, mer et drapeaux catalans

Parc Güell
@pink.turtle.blog/ parc Güell

Petit clin d’oeil à ma belle-soeur Emilie qui a vécu à Barcelone pendant plusieurs années et qui a adoré la vie dans la capitale de la Catalogne. Vous pouvez très facilement y passer une semaine tant il y a de choses à visiter et à faire. De notre côté, nous avons particulièrement apprécié le fameux parc Güell, une des principales oeuvres de Gaudi, désormais inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La magnifique salamandre est d’ailleurs devenue le symbole de Barcelone. L’affluence est cependant considérable si bien que nous avons été obligés de revenir une seconde fois pour le visiter (il vaut mieux réserver!). Il en est de même pour la Sagrada familia : une affluence folle! Nous avons également adoré le marché de la boqueria, le gotico (quartier gothique) avec sa cathédrale sainte Eulalie, sa plaça nova, sa jolie rue Calle del Bisbe, la plaça Real sans oublier le musée Picasso. Hâte d’y retourner pour redécouvrir cette ville fascinante, visiter la casa Batlo et pour déguster des pans con tomato!

Quelques bonnes adresses (merci Emilie!) : *Fruits de mer : La paradeta *Bar-restaurant : Le velodromo *Bar à tapas : La Flauta *Brunch : Pin nic *Restaurant argentin : 9 reinas *Restaurant japonais dans le gotico : le matsuri.

3- Prague : un city-trip so romantic!

Prague
@pink.turtle.blog/ Prague

Prague est sans aucun doute une destination estivale : c’est une ville mystérieuse avec ses petites ruelles qui offrent des tas de choses à voir, à faire et à écouter (son horloge astronomique, sa Maison municipale, sa maison qui danse, ses expositions sur Mucha, ses incontournables concerts de musique classique, son château, son pont…). Pour un récit de notre city-trip à Prague en août 2016, je vous renvoie à mon article : Prague.

4- Londres : une valeur sûre qui se passe de commentaires 😉

londres-119.jpg
@pink.turtle.blog/ Londres

5- l’Italie : que calor!

Rome, forum
@pink.turtle.blog/ Le forum (Rome)

En Italie, il fait très chaud en été et les plages sont prises d’assaut par les italiens notamment au mois d’août. Cependant, rien ne vous empêche d’aller faire un petit tour à Rome, ou de vous rendre aux villages colorés des Cinque Terre, voire en Sardaigne, l’île paradisiaque des italiens. Justement, je teste la Sardaigne au mois de juin et je vous dirai tout sur l’archipel de la Maddalena et sur la péninsule de Sinis! Promis!

Rome
@pink.turtle.blog/ Rome

6- La Grèce parakalo! opa!

En Grèce, essayez de privilégier les îles car il fait également très chaud en été (souvent 38 degrés en août! du moins lorsque j’y travaillais). Les Cyclades (Santorin notamment) et la Crète sont magnifiques même s’il y a beaucoup de monde pendant la saison estivale. Les prix sont aussi en accord avec l’affluence malheureusement.

Oia, Santorin @pink.turtle.blog
Oia, Santorin @pink.turtle.blog

Où aller en Asie?

En Asie, avec la mousson, le choix semble plus restreint mais de superbes destinations vous attendent : la Malaisie, l’Indonésie et Singapour.

1- La Malaisie : un paradis encore préservé!

Laissez-vous tenter par la Malaisie! Pour le moment, les visiteurs ne sont pas trop nombreux mais le pays commence à s’ouvrir au tourisme (il y a déjà un certain nombre de touristes français dans les îles). De notre côté, nous avons beaucoup apprécié notre séjour dans les îles Perhentian (un vrai petit paradis sur terre) avec sa faune variée (varans, singes, et, sous l’eau, tortues, poissons-clowns, requins…). Après une visite de Kuala Lumpur (Tours Petronas, Bird Park, Batu Caves…), vous avez aussi la possibilité de vous rendre à Bornéo pour observer les orangs-outans.

Je vous renvoie à mes articles sur la Malaisie pour une découverte plus approfondie de cette destination.

Plage Malaisie
@pink.turtle.blog/ Plage d’Abdul’s Chalet, Perhentian
Malaisie
@pink.turtle.blog/ Bird Park (Kuala Lumpur)

2- L’Indonésie : un dépaysement assuré!

Bali
@pink.turtle.blog/ Bali (rizières)

L’Indonésie est l’une de mes prochaines destinations en Asie! J’en profite pour remercier mon amie Caroline qui vit à Bali pour ses photos 😉 L’île de Bali est une superbe destination estivale. En effet, vous aurez l’embarras du choix pour les activités : balades dans les rizières près d’Ubud, spectacles traditionnels balinais, cascades de Munduk, snorkeling près d’Amed pour observer les poissons tropicaux, surf, temples magnifiques de Tanah Lot, d’Uluwatu ou de Tirta Empul, repos sur l’île de Nusa Lembongan avec ses villages de pêcheurs (possibilité de nager avec des raies manta) ou dans les îles Gili où l’on peut observer les tortues marines. J’ai déjà préparé un programme détaillé pour cette destination et vous en parlerai bientôt!

Indonésie
@pink.turtle.blog/ Indonésie

Vous avez la possibilité de poursuivre votre périple jusqu’à Lombok, l’île de Flores ou Raja Ampat (vive Koh Lanta!). La photo parle d’elle-même #bucketlist 🙂 :

Raja Ampat
@pink.turtle.blog/ Raja Ampat

3- Singapour : notre cité verte préférée!

Une escapade à faire sans aucun doute! Qu’il s’agisse de l’accueil qui nous a été réservé, des quartiers tels que Chinatown et Little India, du street-art, de la gastronomie, de l’architecture, ou des impressionnants Gardens by the Bay, nous avons adoré Singapour! Pour un récit de notre escapade et quelques adresses, cliquez ici : Récit de notre long week-end à Singapour

Gardens by the bay
@pink.turtle.blog/ Gardens by the bay (Singapour)
Little India
@pink.turtle.blog/ Little India

Où partir en Amérique?

1- Les Etats-Unis : un combiné San Francisco-Hawaii!

San Francisco
@pink.turtle.blog/ San Francisco

Un combiné San Francisco-Hawaii est vraiment top en été. Cela vous permet d’associer découvertes culturelles, mer, randonnée… San Francisco est une ville fascinante et charmante avec son tramway ou cable cars, l’île d’Alcatraz, ses maisons victoriennes, son Golden gate bridge, son Pier 39 et ses sea lions, ses musées, ses matchs de NBA… Quant à Hawaii, ma destination « bucket list » (nous y sommes déjà allés en octobre 2010 et voulons absolument y retourner),  elle se passe de mots. Un vrai coup de coeur pour l’île de Kauai (lieu de tournage de Jurassik park) avec sa cote de Napali et son grand canyon du Pacifique (Waimea canyon). Big Island est aussi une île qui mérite un détour avec son volcan Kilauea (en activité), ses plages de sable noir, ses tortues, son parc historique national Puʻuhonua o Hōnaunau…

Tortue de Big Island, Hawaii @pink.turtle.blog
Tortue de Big Island, Hawaii @pink.turtle.blog

J’espère que cet article vous aura permis de découvrir de nouvelles destinations estivales et donné un coup de pouce pour le choix de votre prochain voyage! A très bientôt pour de nouvelles aventures! Rendez-vous en Sardaigne au mois de juin et au Japon au mois de juillet 😉 Et vous, quelle est votre destination estivale? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre destination préférée!