[LOIRE ATL.] Mes petites virées nantaises #1


Street-art, île de Nantes @pink.turtle.blog
Street-art, île de Nantes @pink.turtle.blog
« Nantes : peut-être avec Paris la seule ville de France où j’ai l’impression que peut m’arriver quelque chose qui en vaut la peine, où certains regards brûlent pour eux-mêmes de trop de feux […], où pour moi la cadence de la vie n’est pas la même qu’ailleurs, où un esprit d’aventure au-delà de toutes les aventures habite encore certains êtres, Nantes, d’où peuvent encore me venir des amis. » (André Breton, Nadja)

Bain de foule, shopping, visites culturelles, balades urbaines, restaurants gastronomiques, jolis jardins, street-art… : quand un besoin d’air citadin se fait pressant, je prends la voiture et je file à Nantes (surtout en hiver!). 45 minutes et on y est ! Effectivement, j’adore aller à Nantes le week-end. Pour quelles raisons? Pour ses petites boutiques, ses nombreuses activités culturelles (le château des ducs de Bretagne et ses expos, le musée des Beaux-arts, le passage Pommeraye, le musée Jules Verne, l’île des machines…), ses bons restaurants, ses petits jardins (jardin japonais, jardin des plantes), ses animations (île de Nantes, éléphant, concerts, le voyage à Nantes…), ses cafés-brasseries historiques (La Cigale). Bref, j’aime beaucoup retrouver l’ambiance nantaise le temps d’un week-end. Ma journée commence en général par le passage Pommeraye (obligatoire!) avec sa boutique d’accessoires Pylones et les rues piétonnes, puis je poursuis ma petite virée par une balade près du château des ducs de Bretagne ou une marche le long de l’Erdre, un arrêt au jardin japonais de l’île de Versailles ou au jardin des plantes, un peu de shopping, une pause gourmande à la Cigale ou à la crêperie Heb Ken, pour terminer au restaurant l’Entrecôte! Allez, je vous raconte tout en images!

1/ Le passage Pommeraye

Le passage Pommeraye est un lieu incontournable à Nantes. Classée monument historique (construite dans les années 1840), cette galerie marchande est si singulière que de nombreux écrivains n’ont pas hésité à la mettre en scène dans leurs romans à l’image de Flaubert (Par les champs et par les grèves) ou de André-Pieyre de Mandriargues (Le Musée noir). De mon côté, je flâne volontiers dans les jolies boutiques de bijoux, puis suis systématiquement happée par l’odeur caramélisée de kouign amann qui se dégage du magasin Larnicol situé à l’entrée de la galerie. Miam!!!

Passage Pommeraye, Nantes @pink.turtle.blog
Passage Pommeraye, Nantes @pink.turtle.blog

2/ Le château des ducs de Bretagne : plongée dans l’histoire de Nantes et de la Bretagne

Le château des Ducs de Bretagne, haut lieu de l’histoire de France et de la Bretagne, est une visite incontournable quand on est de passage à Nantes. Il est situé au centre-ville, ce qui facilite grandement les balades, visites et découverte des expositions organisées au château, ces dernières étant très nombreuses et variées (expos sur les samouraïs, sur l’or des Colombiens, sur le Surréalisme à Nantes ou les Vikings plus récemment). Comme de nombreux nantais, j’aime beaucoup flâner dans la cour du château et sur les remparts lorsqu’il fait beau. En tant que bretonne, ce château est, pour moi, un symbole fort : construit par les Ducs de Bretagne dès le XIIIème siècle, il a servi de résidence ducale sous François II avant que sa fille Anne n’épouse deux rois de France successifs (sous la contrainte!), ce qui entraîna l’union de la Bretagne à la France. Soyez tranquilles, je ne brandirai pas le Gwenn ha du! 😉

Château des Ducs de Bretagne, Nantes @pink.turtle.blog
Château des Ducs de Bretagne, Nantes @pink.turtle.blog
Château des Ducs de Bretagne, Nantes @pink.turtle.blog
Château des Ducs de Bretagne, Nantes @pink.turtle.blog

3/ L’île de Nantes : l’éléphant et le musée des machines

L'éléphant, île de Nantes @pink.turtle.blog
L’éléphant, île de Nantes @pink.turtle.blog

S’il y a un endroit à ne pas manquer avec des enfants (et de grands enfants comme moi!), c’est bien l’île de Nantes avec son éléphant majestueux de 12 mètres de haut. Vous pouvez même monter à bord et écouter les explications du machiniste qui vous renseignera sur l’animal et arrosera les passants et visiteurs avec la trompe de l’éléphant. Vous pouvez également visiter la galerie des machines et faire un tour dans le Carrousel des mondes marins, clin d’oeil à Jules Verne. Une valeur sûre pour passer de bons moments avec des enfants à Nantes 😉

L'éléphant, île de Nantes @pink.turtle.blog
L’éléphant, île de Nantes @pink.turtle.blog

4/ Le musée des Beaux-arts et ses expositions temporaires

Créé en 1801 par Napoléon Bonaparte, le Musée des Beaux-arts de Nantes possède de jolies collections allant du XIIIème siècle au XXIème siècle et des atouts non négligeables avec la présence des maîtres de la Renaissance (Tintoret), du clair-obscur de Georges de la Tour, des peintres du XVIIème siècle (Rubens, Champaigne) ou des fêtes galantes de Watteau et Lancret. Les amateurs de peinture du XIXème siècle (comme moi!) n’ont qu’à bien se tenir car, au premier étage, se trouve un salon orientaliste avec des toiles de Delacroix et de Gérome, mais aussi de magnifiques toiles (grand format) de Rochegrosse (que j’adore!) et une toile de Courbet. Des expositions temporaires sont organisées régulièrement. Récemment, une très belle exposition avait été consacrée au scandale impressionniste avec de célèbres toiles de Renoir, Sisley et Gérome. En ce moment, une exposition sur « L’Eloge de la sensibilité » attire de nombreux visiteurs. Je vais m’y rendre prochainement…

Musée d'arts, Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’arts, Nantes @pink.turtle.blog

5/ Jolies balades le long de l’Erdre

@pink.turtle.blog

6/ Le jardin de l’île de Versailles : escale au Japon!

Le jardin japonais est un lieu que j’affectionne particulièrement surtout lorsque les cerisiers sont en fleurs ou lorsque les feuilles rougissent. J’y vais régulièrement pour me balader et pour lire au soleil afin de profiter d’un cadre zen. On y fait aussi de jolies rencontres 😉 Je vous renvoie aux articles que j’ai publiés sur l’événement Passion Japon et sur ce jardin.

Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais, île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin japonais de l'île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin japonais de l’île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Ragondin de l'île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Ragondin de l’île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog

7/ Sur les traces du street-art nantais

Comme de nombreuses villes françaises, Nantes est aujourd’hui un espace de création pour les artistes graffeurs. Plusieurs fresques murales se démarquent ainsi dans le centre de Nantes. De mon côté, j’apprécie beaucoup celles qui se trouvent sur l’île de Nantes et la fresque (fraîchement restaurée) face au CHU non loin de la place du commerce.

Street-art, face au CHU de Nantes @pink.turtle.blog
Street-art, face au CHU de Nantes @pink.turtle.blog
Street-art, Nantes @pink.turtle.blog
Street-art, Nantes @pink.turtle.blog

8/ Le jardin des plantes : du voyage à Nantes aux plantes carnivores

Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog

J’apprécie également beaucoup le jardin des plantes situé non loin du Musée des arts et de la gare. Il sert souvent de décor aux artistes lors de la célèbre manifestation estivale, Le Voyage à Nantes. De plus, les points d’eau, les serres tropicales, les sculptures végétales ou la petite ferme pédagogique (avec des biquettes qui rongent les vêtements lol) sont très chouettes.

Serre tropicale, Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Serre tropicale, Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin des plantes, Nantes @pink.turtle.blog

9/ Mes petits restaurants et bonnes adresses à tester sans modération!

Crêperie Heb Ken, Nantes @pink.turtle.blog
Crêperie Heb Ken, Nantes @pink.turtle.blog
  • L’Entrecôte : une excellente adresse pour celles et ceux qui souhaitent déguster de la viande de bœuf extrêmement tendre avec une sauce délicieuse (dont la recette reste secrète! J’ai beau demander… personne n’accepte de me dévoiler les secrets de cette sauce!). Plat unique et file d’attente (pas de réservation possible).
  • Le Bouche à oreille : Cuisine lyonnaise (bouchon lyonnais!), cadre convivial et rapport qualité/prix satisfaisant. Réservation obligatoire le week-end.
  • Crêperie Heb Ken : ma crêperie préférée à Nantes! Les crêpes sont succulentes (bien beurrées comme on aime!) et de nombreuses pâtisseries-maison vous font de l’œil pour le goûter. Ouvert en continu en journée.
  • Chez Monseigneur : cuisine marocaine, cadre pittoresque et convivial, couscous et tajines excellents. Réservation obligatoire.
  • L’Abelia : Restaurant gastronomique dans une belle demeure bourgeoise, cadre assez chic. Cuisine raffinée. Réservation obligatoire.
  • Le Bistro des enfants nantais : Cuisine maison et raffinée, cadre convivial et agréable, bon accueil, rapport qualité/ prix satisfaisant. On adore et on est pas les seuls!
  • La vache nantaise : super adresse pour un brunch le dimanche midi!
  •  La Cigale : Un lieu mythique à Nantes, passage obligatoire pour prendre un chocolat chaud, un thé, un café et une part de gâteau pour le goûter. Le cadre « Second Empire » est magnifique.

Si vous connaissez de bonnes adresses à Nantes, n’hésitez pas à me faire signe! Je les testerai avec plaisir et les ajouterai à ma liste des bonnes adresses 😉 Merci 🙂

Et vous, dans quelle ville appréciez-vous partir en escapade le temps d’un week-end?

A très bientôt pour de nouvelles aventures au Portugal dans quelques jours ! 😉 Rendez-vous sur Instagram et Facebook pour les photos et stories en live!

Street-art, île de Nantes @pink.turtle.blog
Street-art, île de Nantes @pink.turtle.blog

[PARCS] Fêter Noël à Disneyland, c’est féerique!


Château de la Belle au bois dormant
Château de la Belle au bois dormant

Oh oh oh, c’est l’hiver, désolée pour mon manque de réactivité ces 4 dernières semaines, je suis en mode « hibernatus »! Une autre raison m’a également empêchée de publier depuis fin novembre… mais je préfère entretenir le suspens 😉 Vous saurez tout dans quelques mois! En tout cas, si Noël rime avec famille, magie et cadeaux, il rime souvent, pour nous, avec Disneyland. En effet, nous adorons nous rendre à Disneyland Paris lors des fêtes de fin d’année pour admirer les décorations de Noël, assister aux spectacles programmés pour les fêtes et flâner dans les boutiques. Cette année, les décorations proposées dans les boutiques Disney sont d’ailleurs très originales, et évidemment, j’ai craqué! Voici un petit aperçu de nos pérégrinations dans les deux parcs Disney côté décorations de Noël!

1. Illuminations et décorations de NOEL : un véritable retour en enfance!

Entrée du parc Disneyland
Entrée du parc Disneyland

Entrée du parc Disney
Entrée du parc Disney

Château de la Belle au bois dormant
Château de la Belle au bois dormant

Devant "Meet Mickey Mouse"
Devant « Meet Mickey Mouse »

Le parc à la tombée de la nuit
Le parc à la tombée de la nuit

Le parc à la tombée de la nuit
Le parc à la tombée de la nuit

Le Château de la Belle au bois dormant
Le Château de la Belle au bois dormant

Le Calendrier de l'Avent
Le Calendrier de l’Avent

Château de la Belle au bois dormant
Château de la Belle au bois dormant

2. Le grand sapin du parc et son illumination à 18h

Grand sapin, entrée du parc Disney
Grand sapin, entrée du parc Disney

Grand Sapin, entrée du parc Disney
Grand Sapin, entrée du parc Disney

Grand Sapin, entrée du parc Disney
Grand Sapin, entrée du parc Disney

3. La parade : c’est magique!

Grande parade, parc Disney
Grande parade, parc Disney

Grande parade, parc Disney
Grande parade, parc Disney

Grande parade, parc Disney
Grande parade, parc Disney

Grande parade, parc Disney
Grande parade, parc Disney

Grande parade, Disneyland

4. Décorations de Noël dans les boutiques du parc

"Boules" de Noël, Disneyland
« Boules » de Noël, Disneyland

"Boules" de Noël, Disneyland
« Boules » de Noël, Disneyland

Décoration de Noël, Disneyland
Décoration de Noël, Disneyland

"Boules" de Noël, Disneyland
« Boules » de Noël, Disneyland

4. Rencontre obligatoire avec Mickey!

Meet Mickey Mouse! Disneyland
Meet Mickey Mouse! Disneyland

Pour nous, une visite à Disneyland passe forcément par un détour par la maison de Mickey située au fond de Fantasyland près du Labyrinthe d’Alice au pays des merveilles 🙂

En résumé, découvrir Disneyland au moment des fêtes est toujours une expérience magique. Il faut seulement éviter l’affluence lors des week-ends qui précèdent Noël, pour profiter pleinement des attractions et des spectacles de Noël.

Je profite donc de ce court article pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année. A l’année prochaine pour de nouvelles aventures avec @pink.turtle 😉 au Portugal, en Grèce et ailleurs…

A très vite!

 

[LOIRE-ATL.] Petite escale au Japon sur l’île de Versailles à Nantes


« Le jardin, c’est de la philosophie rendue visible » (Erik Orsenna)

Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Malgré l’absence de sakuras et de cerisiers en fleurs (pas de séance de Hanami flûte!), j’ai adoré le jardin japonais de l’île de Versailles à Nantes. Une escapade très « zen » dans la grande ville de Nantes qui regorge de petits trésors à découvrir en flânant… Un autre jardin japonais vaut apparemment le détour à Maulévrier non loin de Cholet (petit clin d’oeil à Sandra de La Malle à recettes). C’est en longeant l’Erdre que vous pourrez découvrir ce jardin japonais (il suffit de suivre l’indication « île de Versailles ») : fleurs à profusion, bambous, cascade, pont japonais, cerisiers, bassins avec poissons, arbustes taillés dans l’esprit des bonzaï, architecture japonaise… Il suffit juste de traverser l’Erdre en empruntant un charmant petit pont et vous y êtes! La magie opère immédiatement.

Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Nous partons au Japon dans un mois et demi, et j’avoue que ce petit jardin m’a mis dans l’ambiance! Pour l’occasion, j’avais apporté quelques accessoires (éventail, carnets…) car je participe au défi photo « La photo du mois » et le thème du mois de mai est « Made in Japan ».

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Jardin japonais (version « illusion »)
Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Non loin du jardin…

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Nantes (péniches sur l’Erdre avec héron!)

Et vous, avez-vous de jolis jardins « zen » près de chez vous?

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très bientôt pour de nouvelles aventures dans d’autres jardins… 😉

Guérande, petite ville bretonne au coeur des marais salants


 

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Guérande (porte Saint-Michel)

Dès lors que le ciel se découvre, nous adorons nous rendre sur la presqu’île guérandaise notamment dans la vieille ville de Guérande très typique avec ses remparts, sa porte Saint-Michel, ses petites boutiques, son ambiance médiévale et bretonnante… Si Guérande se situe bel et bien en Loire-Atlantique, la Bretagne est très présente dans cette petite ville : et ça n’est pas qu’une question de kouign amann ou de caramel au beurre salé, croyez-moi! 😉 ⇒ je songe évidemment aux nombreuses boutiques Larnicol qui proposent de déguster de mini kouign amann chauds en vous baladant dans la vieille ville ! En effet, la fin du VIème siècle a été marquée par une forte immigration bretonne dans le pays guérandais qui est resté, de ce fait, très bretonnant (le drapeau breton « le gwenn ha du » apparaît d’ailleurs fièrement à côté de la porte Saint-Michel). Guérande, c’est une escapade à la fois sous la signe de l’histoire, du Moyen-âge, de la Bretagne et de la gourmandise! ♥

1/ La vieille ville et sa porte Saint-Michel

En arrivant à Guérande, vous ne pouvez pas manquer la porte Saint-Michel et les remparts de la vieille ville : il s’agit d’une des enceintes urbaines les mieux conservées de France. La porte Saint-Michel et les remparts – bâtis par les ducs de Bretagne – datent ainsi du milieu du XVème siècle : la cité médiévale était, en effet, très puissante au Moyen-âge. Composée de 1300 mètres de murailles et de douves, de 4 portes et de 6 tours, la cité est classée aux monuments historiques depuis 1877 et parfois surnommée la « Carcassonne de l’Ouest ». L’ambiance médiévale est toujours présente à Guérande avec ses boutiques de chevaliers, de bijoux, de déguisements médiévaux sans oublier les fêtes médiévales qui ont lieu chaque année autour des remparts au début du mois de juin. Les enfants déguisés en chevalier Lancelot (Perceval, Gauvain ou Yvain) ou en roi Arthur y sont nombreux, en rivalité les uns avec les autres pour brandir la plus belle épée, le bouclier le plus solide ou la côte de maille la plus brillante. Vous pouvez également vous balader sur les remparts du 1er avril au 31 octobre pour 4 euros (et profiter d’une exposition sur « Le Camp d’internement de Guérande (1914-1919) »).

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Porte Saint-Michel

2/ Petites maisons à colombages : que de couleurs!

A Guérande, vous pouvez également flâner dans les ruelles piétonnes pour photographier et admirer les jolies maisons colorées à colombages : la maison bleue ci-dessous est d’ailleurs très connue.

Guérande
@Pink.turtle.blog/ Guérande (septembre)

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Guérande (mai)

Mais il y a aussi la maison rose!

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Maison rose (Guérande)

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Galerie de Guérande

3/ L’abbatiale Saint-Aubin sur la place de la vieille ville

4/ Les petites boutiques de Guérande

Une balade à Guérande nécessite souvent un petit budget tant les tentations sont nombreuses entre les boutiques de produits locaux, de sel de Guérande, de pâtisseries locales, et celles d’artisanat, de bijoux, de jouets d’antan… Le « craquage » est souvent au rendez-vous :-)! De notre côté, nous cédons souvent à la tentation dans la boutique de confiseries, d’artisanat (« Les chiffons de Louma ») et chez Larnicol avec ses petits kouign amann chauds aux parfums variés : le classique (beurre sucre) mais aussi caramel beurre salé, pommes, chocolat…

5/ Dégustation de crêpes et galettes

Il y a quelques années, j’ai découvert une adresse topissime pour les crêpes et galettes à Guérande intra-muros. Les galettes et les crêpes sont à la fois moelleuses et croustillantes (très important pour une galette de sarrasin!) et me rappellent les crêpes d’antan que l’on mangeait chez mes grands-parents et dans notre crêperie préférée à Brandivy. Il s’agit de la Crêperie du Roc Maria (en haute saison, réservation et attente inévitables car la crêperie est conseillée chaque année par le guide du routard, le Petit Futé et le Lonely Planet = la totale!). De nombreux restaurants vous proposent aussi de déguster des fruits de mer sur la grande place derrière l’Eglise (attention, certains restaurants sont un peu « attrape touristes »). Une bonne adresse juste à l’extérieur de la vieille ville devant la porte Saint-Michel : L’Agapé.

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ crêperie du Roc Maria

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ crêperie du Roc Maria (Guérande)

6/ Les marais salants

Une visite de Guérande demeurera incomplète sans une balade près des marais salants ou des salines de la presqu’île. On peut ainsi découvrir le métier de paludier et la formation du sel dans différents espaces muséographiques consacrés aux métiers du sel comme le musée des marais salants de Batz-sur-Mer ou la Maison des paludiers (Saillé). Des excursions à thème avec Terre de sel ou le petit train de la Turballe vous permettent également de découvrir les salines.

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Marais Salants

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ salines

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Sel de Guérande

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Avec la brouette de sel de Guérande

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Salines

7/ Ses fêtes historiques (début juin)

@pink.turtle.blogChaque année, les fêtes médiévales de Guérande ont lieu au début du mois de juin (cette année, les 2 et 3 juin) et suivent un thème particulier (« Retour de croisade ») : au programme, des tas d’animations telles que la foire médiévale avec présentation de l’artisanat médiéval et des métiers du Moyen-âge (ateliers de calligraphie par exemple, forgeron…), des joutes équestres, jeux, vie des camps, danses, spectacles, messe médiévale dans la Collégiale Saint-Aubin, défilé en costumes (le dimanche matin)… Vous avez également la possibilité de déjeuner ou de dîner dans l’une des tavernes installées autour des remparts. Le défilé vaut vraiment le déplacement qu’il s’agisse des costumes, de la musique ou des danses : ambiance garantie! ♥

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Fêtes médiévales

Il y a vraiment des tas de visites à faire en Loire-Atlantique. Pourquoi s’en priver?

Allez, ne vous faites pas prier. Venez déguster un kouign amann chaud dans la vieille ville de Guérande 😉

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Sel de Guérande (version soft)

 

[LOIRE-ATL.] Vivre à Saint-Nazaire après 5 ans passés à Paris!


Lever de soleil sur la plage de Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Lever de soleil sur la plage de Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Aujourd’hui, avec l’arrivée du soleil, il me prend une envie de vous parler de notre vie à Saint-Nazaire! Nous sommes arrivés en 2012, après avoir passé 5 ans à Paris et en banlieue parisienne, et j’avoue que le choc a été assez violent entre la capitale et la ville de bord de mer. D’un point de vue culturel, nous avions vraiment peur de nous ennuyer car nous adorons les expositions de toutes sortes, les concerts, les visites culturelles, le street-art etc… Bref, dans notre esprit, il en était fini des expositions au Grand Palais, des concerts de jazz manouche et des sorties au Château de Versailles. Pour autant, nous étions ravis de retrouver la famille, l’air pur de l’océan après des bronchites à répétition à Paris, un boulot moins stressant (5 ans d’enseignement en zone d’éducation prioritaire « prévention violence », c’est vraiment hard, ça use!), la plage pendant l’été et la gastronomie bretonne surtout les fruits de mer. Dès notre arrivée, nous avons effectué de nombreuses visites autour de Saint-Nazaire : Guérande, La Baule, Pornichet, Le Croisic, la Brière, le Pouliguen sans oublier Nantes car il y a des tas de choses à faire dans la région. Mais qu’en est-il de Saint-Nazaire? Depuis quelques années, la ville lance de nombreux projets pour redynamiser son image et pour attirer les touristes afin de faire concurrence aux stations balnéaires très cotées que sont Pornichet et La Baule. En effet, il faut savoir que Saint-Nazaire est une ville qui a été détruite pendant la seconde guerre mondiale et il a fallu du temps pour la reconstruction : malheureusement, pas de vieux centre! Le « centre-ville » est totalement éclaté. Pendant de nombreux mois, nous sommes partis en quête du centre de Saint-Nazaire et avons fini par comprendre qu’il n’y en avait pas tout simplement! Pour autant, il y a des tas de choses à faire dans notre jolie ville de bord de mer. Voici un petit aperçu de nos activités et de celles qui vous attendent si vous passez par là!

1/ Effectuer une balade sur le front de mer et admirer de jolis levers/ couchers de soleil

Coucher de soleil, front de mer, St Nazaire @pink.turtle.blog
Coucher de soleil, front de mer, St Nazaire @pink.turtle.blog

Le front de mer a été rénové récemment et permet de prendre une bonne bolée d’air frais, tout en admirant le pont de Saint-Nazaire, la statue du soldat américain, les cabanes de pêcheurs et pêcheries… Vous pouvez également vous promener (ou courir comme de nombreux nazairiens !) sur la plage et vous arrêter dans l’un des bars du front de mer comme « La pêch’rie ». De mon côté, habitant à 5 minutes du front de mer, je prends plaisir à me lever tôt le week-end pour photographier de magnifiques levers de soleil (j’en profite pour récupérer des croissants chauds!). Quant à la statue du soldat américain qui orne le front de mer (on l’aperçoit au loin sur mes photos), elle s’appelle le « monument américain » ou le « Sammy », et représente un énorme aigle en bronze qui porte sur son dos un soldat américain brandissant une épée. Inaugurée le 27 juin 1926, en présence du général américain Pershing – commandant en chef des forces américaines en Europe pendant la première guerre, elle commémore l’arrivée des troupes américaines à Saint-Nazaire en 1917.

Lever de soleil, front de mer, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Lever de soleil, front de mer, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

2/ Arpenter les allées du jardin des plantes : on adore!

Si vous vous promenez sur le front de mer, vous ne pouvez pas manquer le jardin des plantes situé juste à côté du bar « Le transat ». A l’arrivée du printemps, ce jardin est magnifique, bien entretenu et extrêmement fleuri : tulipes, cerisiers en fleurs…

3/ Admirer le street-art au petit Maroc et aux quatre coins de la ville

Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog
Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog

Dans le quartier du Petit Maroc et le quartier « Ville-port », de magnifiques peintures de street-art attirent l’oeil du passant. Elles ont été réalisées pour la plupart dans le cadre du festival musical des « Escales » qui a lieu tous les étés à Saint-Nazaire : en effet, le festival invite des artistes graffeurs de nombreux pays tels que Inti (Chili, 2015), Nardstar (Afrique du Sud, 2016), Ellen Rutt (USA, 2017), Adnate (2018) et Torres (2019). Le street-art commence aujourd’hui à se répandre dans toute la ville (voir mon article à ce sujet) comme en témoignent les nouvelles peintures de la longue palissade du boulevard Leferme qui conduit vers les chantiers navals. On se balade souvent du côté du petit Maroc et près du théâtre pour admirer ces peintures très réussies. Mon petit rappeur adore!

Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Non loin de ce quartier, on peut aussi admirer l’anamorphose de Varini, intitulée « Suite de triangles » depuis la terrasse panoramique de l’écluse fortifiée.

Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog
Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog

4/ Le Festival « Les Escales » (chaque été, fin juillet)

© Festival "Les Escales de Saint-Nazaire"
© Festival « Les Escales de Saint-Nazaire »

Saint-Nazaire est une ville connue pour son grand festival musical des Escales (qui dure 3 jours). Depuis quelques années, le programme est de plus en plus riche : Etienne Daho, Eddy de Pretto, Beth Ditto, Feder, Offenbach, Kool and the gang, Inuit…

5/ Un petit tour à Saint-Marc sur Mer pour faire un coucou à Monsieur Hulot

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Saint-Marc sur Mer

La plage de Saint-Marc est très jolie même si le sable est très épais et poussiéreux. N’oubliez pas d’aller saluer Monsieur Hulot dont la statue surplombe la plage depuis le toit du restaurant « Le France ». En effet, cette plage fut, de l’été à l’automne 1951, le lieu de tournage des extérieurs du film de Jacques Tati, Les vacances de Monsieur Hulot. N’hésitez pas à vous installer à la terrasse du restaurant « Le France » pour déjeuner les pieds dans l’eau!

6/ Balades et randonnées sur les sentiers côtiers : le sentiers des douaniers

Rien de tel qu’une bonne balade sur les sentiers côtiers de Saint-Marc le dimanche à la recherche de jolis grafs, des fameux oides (des bonshommes bleus peints par un graffeur nazairien un peu partout dans la ville surtout près des sentiers côtiers) et de fleurs bucoliques ! Vous pouvez aussi partir du quartier de Villès Martin et aller jusqu’à Saint-Marc sur Mer en empruntant ces sentiers, de jolis paysages vous attendent (plages, criques, pêcheries…).

Sentier côtier de Saint-Marc sur Mer @pink.turtle.blog
Sentier côtier de Saint-Marc sur Mer @pink.turtle.blog

7/ Balade et pique-nique au parc paysager

Rien de tel qu’une petite promenade au parc paysager pour se prélasser au soleil, donner à manger aux cygnes et aux canards, boire un bon jus de fruits une bonne bière (ahahah!) pendant que les enfants jouent au château gonflable ou au skate parc. Certaines tables en bois vous permettent également de pique-niquer.

8/ Chantiers navals et pont de Saint-Nazaire

A ne manquer sous aucun prétexte : le pont de Saint-Nazaire ! Il s’agit du pont le plus long de France avec ses 3356 mètres (il relie Saint-Nazaire à Saint-Brévin les pins, be careful : respect de la vitesse, gros radar sur le pont!). Du pont, vous disposez d’une vue impressionnante sur les chantiers navals qui se présentent comme le plus grand chantier d’Europe et l’un des plus importants du monde avec la construction de paquebots tels que l' »Harmony of the seas » (le plus grand paquebot au monde) ou le « Queen Mary II » (photo ci-dessous). Nous avons d’ailleurs pu admirer l’arrivée du Queen Mary II depuis le front de mer et depuis le deuxième étage de notre maison!

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Pont de Saint-Nazaire © Radio France – fotolia
@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Arrivée du Queen Mary II au port de Saint-Nazaire

9/ Escal’Atlantic : à la découverte de l’histoire des paquebots

Escal'Atlantic @pink.turtle.blog
Escal’Atlantic @pink.turtle.blog
Escal'Atlantique, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

S’il y a une visite à ne pas manquer à Saint-Nazaire, c’est bien Escal’Atlantic! Il s’agit d’un parcours scénographié sur l’histoire des paquebots transatlantiques construits à Saint-Nazaire à partir de la seconde moitié du XIXème siècle. Situé près de la base sous-marine, il regroupe des tas d’objets de collection et des reconstitutions historiques. De quoi se croire dans Le Titanic (avec Léo di Caprio!) le temps d’une visite! 🙂

10/ Le sous-marin Espadon

Une petite visite du sous-marin Espadon (le premier sous-marin à avoir voyagé sous la Banquise et à avoir fait 17 fois le tour de la terre!) est très chouette notamment pour les enfants. Pendant 30 minutes, comme nous, vous pourrez vous identifier au capitaine Nemo dans son Nautilus 😉

11/ Les marchés de Saint-Nazaire

Il y a de nombreux marchés très agréables à Saint-Nazaire dont ceux des Halles (« centre » de la ville : mardi, vendredi, dimanche), de Pertuischaud (jeudi matin) et de Saint-Marc sur Mer (jeudi et dimanche matin). Vous pouvez y acheter crêpes et galettes, produits régionaux, fruits et légumes biologiques (les petits producteurs vendent directement leur récolte du matin) sans oublier les fameuses fraises de La Baule. Une sortie incontournable pour nous chaque semaine pour les gourmands que nous sommes!

12/ A la poursuite de Tintin dans la ville…

Il existe un parcours Tintin à Saint-Nazaire ! En effet, de nombreuses affiches de Tintin sont disséminées dans la ville. A vous de les retrouver! Tout un épisode de l’album « Les Sept Boules de Cristal » se passe ainsi à Saint-Nazaire, à la recherche du professeur Tournesol qui a été enlevé.

Parcours Tintin, St Nazaire @pink.turtle.blog
Parcours Tintin, St Nazaire @pink.turtle.blog

Et si, par malheur, il pleuvait lors de votre séjour…

Pour les enfants : parc couvert Geckoland ; Bowling ; Laser Game

Pour les petits et les grands : Aquaparc, le nouveau centre aquatique de Saint-Nazaire ; les spectacles du Théâtre ; Cinéville.

Non loin de Saint-Nazaire : Océarium du Croisic ; Legendia Parc à Frossay.

Océarium du Croisic @pink.turtle.blog
Océarium du Croisic @pink.turtle.blog

Autour de Saint-Nazaire :

S’il fait beau, n’hésitez pas à vous rendre à Guérande (à 15-20 minutes), au parc régional de Brière (pour faire un tour en chaland et contempler les maisons traditionnelles aux toits de chaume à Kerhinet), au charmant port du Croisic, à Pornic, St Brévin, La Baule (plage et cueillette des fraises!) et Pornichet (plages, casinos, thalasso, animations…). Ce sont des visites incontournables dans la région.

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Cueillette des fraises (La Baule)

Mes meilleures adresses à Saint-Nazaire :

Restaurant Le 16 : TOP! Mon restaurant préféré avec uniquement des produits frais du marché, quelques vins biologiques, tout est fait maison (le plats de poisson sont délicieux). Petit + : restaurant face à la mer avec jolie terrasse en été. Réservation obligatoire. Mais chutttt, il ne faut pas le dire à tout le monde!

Café gourmand du "16" @pink.turtle.blog
Café gourmand du « 16 » @pink.turtle.blog

Crêperie « Les Blés d’or » : Ma crêperie préférée à Saint-Nazaire (et je suis très exigeante en matière de crêpes et galettes!).

Les Blés d'or @pink.turtle.blog
Les Blés d’or @pink.turtle.blog

La Marotte : Crêperie sympathique près de la mairie. Bon accueil, les crêpes sont très bonnes et le rapport qualité/ prix vraiment intéressant.

Burger House : Envie d’un vrai burger maison? C’est à cette adresse qu’il faut vous rendre à St Nazaire! Des produits frais cuisinés par un américain…

Restaurant Le France : Pour celles et ceux qui souhaitent déjeuner ou diner « les pieds dans l’eau », restaurant situé sur la plage de Saint-Marc sur Mer. Joli cadre. Il y a souvent beaucoup de monde, réservation obligatoire!

Café du centre : Plats exotiques du jour cuisinés « maison ». N’hésitez pas à réserver car il y a beaucoup de monde le midi (Saint-Marc sur Mer).

Café popote : Cuisine avec des produits frais. Ouvert le midi uniquement (quartier Océanis).

Même si certaines visites culturelles nous manquent un peu aujourd’hui, la vie est bien plus douce et reposante à Saint-Nazaire ! Je vous attends donc dans notre charmante ville pour une petite visite urbaine et maritime !

Si vous connaissez un peu la région, quels sont vos coins favoris?

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! Plus on est de fous, plus on rit! A très vite 😉

Fabuleux Mont Saint-Michel…


« Je l’avais vu d’abord de Cancale, ce château de fées planté dans la mer. Je l’avais vu confusément, ombre grise dressée sur le ciel brumeux. Je le revis d’Avranches, au soleil couchant. L’immensité des sables était rouge, l’horizon était rouge, toute la baie démesurée était rouge; seule, l’abbaye escarpée, poussée là-bas, loin de la terre, comme un manoir fantastique, stupéfiante comme un palais de rêve, invraisemblablement étrange et belle, restait presque noire dans les pourpres du jour mourant » (G. de Maupassant, « La Légende de Mont Saint-Michel« , Gil blas, 19 décembre 1882).

cofPink turtle, c’est aussi quelques jolies escapades non loin de la maison! C’est pourquoi, j’ai décidé de vous raconter notre week-end au Mont Saint-Michel (réalisé mi-octobre). Nous pensions (à tort évidemment!) qu’à cette période, les touristes se feraient rares… Mauvaise pioche, c’est un week-end ensoleillé et les touristes sont toujours nombreux au Mont Saint-Michel à toutes les périodes de l’année (2.5 millions de touristes par an)! Bref, nous arrivons en voiture et laissons notre automobile au parking (pour la « modique » somme de 11.70 euros! le parking est gratuit pendant 2 heures mais impossible d’effectuer la visite en si peu de temps évidemment!) et rejoignons l’arrêt de bus. Depuis l’aménagement du site en 2012, les voitures n’ont plus accès au Mont Saint-Michel et les 3 kilomètres qui séparent le parking de l’entrée du site se font en bus, en calèche ou tout simplement à pied (en empruntant un chemin et la passerelle aménagée). Nous avons opté pour le charmant bus bondé de touristes (et ce, à toutes les heures de la journée), effet « boîte de sardines » garanti!! Dix minutes plus tard, nous voilà au pied du mont Saint-Michel avec des centaines de touristes qui se prennent en photo dans toutes les positions avec des drapeaux de tous les pays (effet « instagram » certainement) pendant que d’autres piétinent dans la vase, histoire de vérifier s’il s’agit de sables mouvants! Très pittoresque! De notre côté, une arrivée plus classique avec tout de même quelques photos et Ewen qui nous demande, inquiet, si les touristes risquent d’être « avalés » par les sables mouvants. Puis, le Mont Saint-Michel se dresse devant nous, impressionnant, comme coupé du reste du monde… Il mérite vraiment son inscription aux chefs d’oeuvre du patrimoine de l’humanité.

Mont Saint-Michel @pinkturtle

sdr

Notre journée commence ainsi par la traditionnelle visite de la grande rue après le passage des portes du Boulevard et celle du « Roy » munie d’un pont-levis. On aperçoit d’emblée les boutiques de la Mère Poulard qui se détachent par leur devanture rouge : nous n’avons finalement pas cédé à l’envie d’aller goûter la célèbre omelette (à 36 euros/ personne) de la Mère Poulard et avons privilégié une petite crêperie conseillée par un commerçant du Mont Saint-Michel (Le Chapeau rouge).

cofNous en avons profité pour admirer les maisons datant des XVème et XVIème siècles tout comme les maisons à colombage, avec un petit arrêt à l’Eglise, édifice datant du XVème siècle et dédié à Saint-Pierre, patron des pêcheurs. Il est difficile de circuler dans la ruelle principale, mais, dès lors que l’ascension commence, les touristes se font plus rares et l’on peut vraiment profiter de la vue à couper le souffle sur la baie à partir de différents points de vue des remparts avant d’accéder à l’abbaye. Après l’ascension du Grand Degré,  nous avons donc visité la célèbre abbaye (10 euros/ personne). La vue sur la baie depuis l’abbaye est impressionnante : le mont Saint-Michel se détache, îlot isolé tourné vers la mer et vers la baie à la frontière de la Normandie et de la Bretagne. Depuis l’église abbatiale, on distingue les sables mouvants, l’îlot Tombelaine, les nombreux oiseaux qui planent au-dessus de la baie (quand la mer se retire, la baie devient, en effet, une réserve naturelle pour des milliers d’oiseaux).

 

Vue de l'abbaye du mont Saint-Michel
Vue sur la baie du Mont Saint-Michel

 

Vue depuis l'église abbatiale
Vue sur la baie depuis l’église abbatiale

Vue depuis les remparts
Vue depuis les remparts

Mouette peu farouche, église abbatiale
Mouette peu farouche, terrasse de l’église abbatiale

cofQuant à l’abbaye dont le sommet doré brille au loin, son choeur gothique se passe de commentaires (il suffit de jeter un oeil à la photo ci-dessus). De son côté, la crypte des gros piliers – qui fait partie des chapelles de soubassement – nous transporte dans une atmosphère mystique. Nous souhaitions également voir le cloître avec son jardin médiéval (malheureusement, il est aujourd’hui en cours de rénovation). La fin de la visite nous mène à la magnifique salle des hôtes, puis à l’église abbatiale et à une terrasse qui surplombe toute la baie et qui abrite des mouettes peu farouches. Quelques canons sont également disposés au niveau des créneaux des remparts lorsque l’on quitte l’abbaye (cf. la fameuse guerre de Cent ans!)…

Point historique! Le Mont consacré à Saint-Michel en 708, fut, avec le Mont Gargan en Italie du Sud, un des premiers lieu du culte de l’Archange Saint-Michel. De plus, l’abbaye offre un panorama complet de l’architecture médiévale du XIème au XVIème siècle.

Sommet de l'abbaye
Sommet et clocher de l’abbaye (l’Archange saint-michel au sommet de l’église abbatiale)

choeur gothique de l'abbaye
Choeur gothique de l’abbaye

En somme, nous avons passé une belle journée au Mont Saint-Michel : la visite de l’abbaye est pour nous incontournable qu’il s’agisse de l’histoire, de l’architecture ou du panorama incroyable auquel vous avez accès tout là-haut! Si vous souhaitez vous rendre au Mont Saint-Michel, n’hésitez pas à partir tôt le matin (grande affluence l’après-midi et le week-end!).

Quelques conseils et adresses :

*Hôtel non loin du Mont Saint-Michel : l’hôtel AKENA Dol de Bretagne (chambres correctes, piscine chauffée fort sympathique, bon accueil de la part des propriétaires, à 20 minutes du Mont Saint-Michel) :  hôtel Akena

*Restaurants : « Le chapeau rouge » (petite crêperie située dans la rue principale, prix raisonnables, accueil au top, mais pas de vue sur la baie). « La ferme Saint-Michel » : restaurant traditionnel situé juste à l’extérieur du Mont Saint-Michel. Côté cuisine, le velouté de carottes est délicieux. Cependant, les accompagnements des plats sont trop simples (le riz par exemple), impression que la cuisine est adaptée à la clientèle chinoise et japonaise (recette sucrée-salée pour le poulet accompagné de riz).

*Frais à prévoir : parking (11.70 euros), visite de l’abbaye : 10 euros/personne

cof

 

Entrée du mont saint-Michel

Vidéo en préparation…

 

[PARCS] Sortie en famille à Disneyland : nos attractions et activités préférées!


DSCF6989

Nous allons très souvent à Disneyland depuis 2010 (année-clé puisqu’il s’agit de la naissance de notre fils Ewen) et y avons maintenant nos habitudes!! Comme le parc se renouvelle chaque année et chaque saison, cela nous permet de découvrir de nouvelles attractions, parades et spectacles lors de nos escapades à Paris… Nos deux dernières visites du parc datent de juin 2017 et de décembre 2016 (je vous ai d’ailleurs livré tous mes conseils pour un séjour réussi et « pas cher » à Disneyland dans un précédent article). Nous apprécions particulièrement la période de Noël que nous trouvons magique avec les décorations et illuminations du parc. Aussi, je vous conseille d’y aller à cette période en privilégiant les jours de semaine et le début du mois de décembre. Un séjour à cette période vous permet également d’aller faire un petit tour à Paris pour admirer les décorations du Boulevard Haussmann ou flâner près de Notre-Dame ou de la Tour Eiffel.

Nos incontournables pour passer un séjour magique à Disneyland :

1/ Rencontrer les personnages Disney : Mickey, Donald, Winnie, Pluto, Baloo, Woody, Spiderman, Jack Sparrow, Capitaine Crochet et les princesses (Mérida et Belle)

 

Ewen et Mickey

2/ Visiter le château de la Belle au bois dormant et contempler le dragon dans sa tanière, admirer les vitraux et les tapisseries qui racontent l’histoire de la Belle au bois dormant…

le dragon (château de la Belle au bois dormant)

3/ « Aller à fond » dans le train de la mine (malgré le temps d’attente) – Big Thunder mountain (Frontierland) – et flâner dans Adventureland

Adverntureland, Lampe d'Aladdin

4/ Regarder la nouvelle parade avec le dragon qui crache du feu…

Parade 2017

5/ Flâner dans les boutiques pour faire du shopping et prendre quelques photos-souvenirs…

 

6/ Assister aux spectacles en lien avec l’univers Star Wars (parc Disney Studios)

Spectacle Star Wars

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

7/ Découvrir l’univers de Ratatouille (attraction en 3D) dans le parc Disney Studios

Entrée, attraction Ratatouille

8/ Admirer les décorations de Noël dans le parc au mois de décembre

9/ Aller voir le spectacle e-dreams à la fermeture du parc (vraiment magnifique et magique!)

Spectacle edreams

Quelques extraits du spectacle (vidéo) :

10/ Faire un peu de shopping au Lego store de Disney village pour les enfants

11/ Découvrir l’univers de Blanche-Neige (« Blanche-Neige et les 7 nains ») et de Pinocchio (« Les Voyages de Pinocchio ») dans Fantasyland

12/ Faire du parachute ascensionnel : Toy Soldier parachute drop (Parc Disney Studios)

Enfin, de notre côté, nous aimons aller faire un petit coucou à notre ami Sébastien qui travaille à Disneyland et faire un tour à Paris au moment des fêtes de fin d’année…

Et vous? Quels sont vos coups de coeur à Disneyland Paris?

 

[PARCS] Bons plans pour un séjour « pas cher » à Disneyland Paris


« Une princesse, au fond des bois,
A dormi cent ans autrefois,
Oui, cent beaux ans, tout d’une traite.
(…)

Ô surprise toujours la même !
Sourire ému ! Baiser charmant !
L’amour est l’éveilleur suprême,
L’âme, la Belle au bois dormant. » (Louise Ackermann, Premières poésies, 1871)

Château de la Belle au bois dormant

Après une dizaine d’escapades à Disneyland Paris, je commence à connaître les bons plans afin d’éviter de dépenser des sommes astronomiques au pays merveilleux de Mickey et pour éviter la foule ou les périodes d’affluence. Cela permet d’apprécier vraiment ce court séjour qui s’avère un véritable retour en enfance et un vrai régal pour les sens qu’il s’agisse de la musique, des décors, des parades, des spectacles et des odeurs de bonbons et de pop-corn ! Un vrai voyage synesthésique ! Il faut dire que mon ami d’enfance Sébastien travaille chez Disney depuis de nombreuses années et m’a également donné de bons tuyaux ! J’en profite pour le remercier chaleureusement.

Boutique Disneyland

Un séjour à Disneyland est onéreux ! A ce tarif, vous pouvez partir en famille dans une capitale européenne. Cependant, rien ne remplacera l’émotion ressentie en voyant l’émerveillement de nos enfants, ça n’a pas de prix, enfin presque ! 😉 Il y a toujours moyen de limiter la casse ! Certaines familles dépensent largement 1000 euros pour 2 ou 3 jours chez Mickey entre le séjour, les billets, les repas sur place, les cadeaux, les photos (et oui, Disney propose des photos pour certaines attractions ou des photos avec les « characters » qui sont souvent plus jolies que les nôtres, c’est très tentant !).

 

 

 

 

1/ LOGEMENT : conseil n°1 pour les hôtels à l’extérieur de Disneyland

cof

Si on dispose d’un petit budget, il vaut mieux réserver des hôtels à l’extérieur de la zone Disney. A quelques minutes en RER ou en bus, on trouve des hôtels corrects (il ne faut pas non plus s’attendre à des merveilles !) qui s’avèrent suffisants pour passer un séjour agréable. De mon côté, j’ai testé les hôtels suivants :

Résidence du Parc val D’Europe (testé en mai 2015 et en décembre 2016) : prestations correctes. La chambre familiale est un peu petite pour 4 personnes (pour 3, c’est bien car le canapé-lit est un peu juste). Certaines chambres sont vieillissantes notamment les kitchenettes qui mériteraient non seulement un nettoyage plus pointu mais aussi une remise à neuf. Les plaques ne fonctionnaient même pas lors de notre séjour sachant qu’il n’y avait pas de bouilloire. La piscine est un vrai « plus » en été mais nous n’en avons pas profité car l’hôtel est à 20 minutes de bus du parc (et les bus se font rares ! un bus toutes les 30 minutes environ). Il faut prévoir un budget « tickets de bus » en plus et les bus ne circulent plus à partir de 22h30 (en hiver en tout cas) !

Lien pour réserver (vous bénéficiez d’une remise si vous réservez directement auprès de l’hôtel) : http://www.laresidenceduparc.fr/

-Kyriad Disneyland (testé en juin 2017) : Très bonnes prestations. Hôtel agréable  avec un château gonflable pour les enfants, un petit stand (sandwich, pop-corn, boissons fraîches…), une petite ferme avec des animaux (lapins, biquettes…). Les chambres familiales sont propres et fonctionnelles : lits superposés, lits séparés ou lit double, bouilloire (il faut prévoir les tasses et les sachets de thé!). Le Kyriad Disneyland se situe juste après les hôtels Disney (10 minutes en bus avec un bus toutes les 15-20 minutes).

Lien pour réserver : https://www.booking.com/hotel/fr/disneylandresortparis.fr.html

-Kyriad Marne la Vallée Torcy (testé en juin 2017) : je déconseille fortement. D’une part, il faut prévoir un budget RER (10.30 pour 4 personnes juste l’aller!). Par ailleurs, la chambre familiale ne correspondait pas vraiment à nos attentes : ménage très approximatif, fenêtre qui fermait mal (le RER est à côté!), toilettes à revoir… Il vaut mieux payer un plus cher et être plus près de Disneyland (côté budget, cela revient au même avec les billets de RER).

Même à l’extérieur du parc, il faut compter au minimum 70 euros/ nuit, un peu plus pour une chambre familiale (80-90 euros)

2/ LOGEMENT : Conseil n°2 pour les packs Hôtel Disney + billets d’entrée

digPour les séjours dans les hôtels Disney, il vaut mieux réserver sur vente privée : seul site qui soit, selon nous, valable en terme de rapport qualité-prix. Les tarifs du séjour sont presque divisés par deux. Pour 4 personnes (logées dans la même chambre) avec un pack hôtel (une nuit) et billets pour toute la famille pour deux jours, il vous en coûtera 300 euros dans un hôtel comme le Sante Fe ou le Cheyenne. C’est un moindre mal car le tarif minimum s’élève en général à 600 euros. A plusieurs reprises, on a souhaité prendre un hôtel Disney avec piscine, 200 euros de plus…

Le vrai « plus » du pack billets+hôtel, ce sont les « heures de magie en plus » : si vous séjournez dans un hôtel Disney, vous pouvez profiter du parc dès 8h alors que Disneyland ouvre à 10h. Cela permet de démarrer la journée avant les autres visiteurs.

Hôtel Cheyenne (testé en novembre 2012) : Hôtel sympa avec des chambres familiales fonctionnelles (lits superposés). Petit déjeuner correct (le gaspillage dont font preuve certains visiteurs est tout simplement scandaleux, une gloutonnerie à l’état pur non assumée avec des quantités de restes sur les tables). Bref, passons… ne parlons pas d’écologie et de gaspillage lors d’un séjour à Disney ! Très pratique car l’hôtel est juste à côté du parc (5 minutes en bus) et les enfants (les adultes également !) peuvent rencontrer les personnages Disney dès le réveil ! L’hôtel est actuellement en cours de rénovation…

-Hôtel Disney Santa Fe (testé en juin 2017) : Hôtel décevant pour le prix, rapport qualité-prix à revoir. Deux grands lits avec des enfants en bas âge, ça n’est pas pratique du tout. Lors de notre passage mi-juin, il faisait très chaud et la seule climatisation proposée était un ventilateur. Absence de bouilloire ou de réfrigérateur, suppression du petit déjeuner (qui était offert auparavant dans les packs Billets + hôtel Disney).  

Lien pour réserver sur vente privée (il faut s’inscrire pour avoir accès aux offres!) : https://secure.fr.vente-privee.com/authentication/portal/FR

3/ TRANSPORTS : conseil n°3

cof

Pour les transports, prenez le train : la gare TGV « Marne la vallée Disney » est presque collée à Disneyland ! Le bon plan : prendre des billets de train OUIGO. Nous avons payé 80 euros AR Nantes-Marne la Vallée pour 4 personnes (départ le mercredi après-midi et retour le samedi matin).

Je ne conseille pas la voiture (sauf si vous avez la possibilité de garer votre voiture gratuitement à l’extérieur du parc). Le parking Disney est tout simplement payant ! Si vous voulez absolument prendre la voiture, le parking « Vinci » de Disney village est moins cher que le parking de Disneyland (il faut donc suivre « Disney village » et non Disneyland pour y accéder).

4/ PERIODE : conseil n°4

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEvitez le week-end et les vacances scolaires. C’est trop cher et il y a un monde fou. De même, l’été, il fait très chaud et parfois, il faut attendre assez longuement dans les files d’attente interminables, d’où les malaises et l’énervement ambiant de certains touristes peu habitués à patienter. L’an dernier, à l’approche de Noël, une femme excédée par l’attente dans l’attraction Peter Pan, avait lancé son café chaud à la figure d’une employée du parc ! Nous privilégions donc désormais la fin du mois de novembre pour les décorations de Noël (beaucoup moins de monde qu’en décembre) et les jours de semaine au printemps (en évitant les week-ends prolongés).

4/ BILLETS D’ENTREE : conseil n°5

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Entrée du Labyrinthe d’Alice

Pour les billets, il vaut mieux les acheter sur internet en passant par un Comité d’entreprise avec négociations de tarifs ou passer par le site vente privée qui propose des tarifs défiant toute concurrence. Comme pour les séjours, il faut être inscrit sur le site pour bénéficier de ces tarifs et s’inscrire aux ventes privées qui vous intéressent. Il y a par exemple plusieurs ventes privées Disneyland par an (4 ou 5 il me semble, en fonction des périodes : une en début d’année après Noël, deux au printemps, une pour l’été, une pour Halloween et une dernière pour Noël).

Acheter vos billets sur place serait une grave erreur car vous perdrez beaucoup de temps à l’entrée et les tarifs sont tout simplement plus prohibitifs.

6/ DEJEUNER ET DINER SUR LE PARC : conseil n°6

Dîner au Rainforest Café
Rainforest Café

Durant votre week-end à Disneyland Paris, vous allez beaucoup marcher ! Il faut se préparer psychologiquement : vous allez manger des hamburgers-frites ou des pizzas, des salades industrielles pendant deux ou trois jours ! mais pas d’inquiétude : avec la marche, pas de soucis de ligne !

Difficile de proposer des restaurants dans le parc Disneyland. Nous déjeunons souvent dans le Videopolis (« Discoveryland ») qui propose des spectacles à l’heure du déjeuner. Puis, pour varier et changer des hamburgers-frites, vous pouvez déjeuner dans « Frontierland » en face du train de la mine (un restaurant propose des plats mexicains). A l’extérieur du parc (« Disney village »), nous avons adoré le cadre du « Rainforest café » (il vaut mieux y aller dès 19h car il y a beaucoup de monde) avec son décor original : jungle, grands aquariums avec des poissons des mers coralliennes, animaux…

 

7/ ORGANISATION en arrivant sur les deux parcs (Parc Disneyland et Disney Studio) : conseil n°7

davN’hésitez pas à programmer vos deux ou trois journées avant de vous rendre sur le parc, vous gagnerez un temps fou et éviterez ainsi les longues files d’attente (même en pleine semaine). Pour cela, il suffit de consulter le site de Disneyland qui publie le programme des spectacles avec des mises à jour, puis le plan des deux parcs. Faites vous une liste des attractions immanquables et n’oubliez pas de prendre un fastpass pour votre attraction préférée dès votre arrivée sur le parc! En fin de matinée, certaines attractions ne délivrent plus de fastpass car la demande est très forte (ex : big thunder mountain, le train de la mine). Lorsque vous avez utilisé votre premier fastpass, essayez d’en prendre un autre. Les fastpass vous permettent d’éviter l’attente dans les attractions, ce sont des tickets coupe-file (mais il faut aussi parfois faire la queue pour prendre un fastpass)… Si vous souhaitez voir les personnages Disney, privilégiez le matin (tôt, dès votre arrivée), l’heure des repas et la fin de la journée. Certains personnages sont évidemment plus demandés que d’autres comme Mickey, Donald, Minnie et les princesses (souvent, 1h voire 1h30 d’attente pour rencontrer une princesse dans le pavillon).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour découvrir notre escapade en détail, cliquez ici : Récit de nos deux journées en famille au pays merveilleux!

dig
Il y a aussi des tortues à Disneyland…

PS : attention à la fièvre acheteuse sur le parc!!