[REP. TCHEQUE] Singing in the rain : une semaine sous la pluie à Brno!


Centre-ville, Namesti Svobody, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Namesti Svobody, Brno @pink.turtle.blog

Ne me demandez pas comment on prononce Brno… C’est très difficile même après quelques cours de tchèque dispensés par l’Université dans le cadre de la semaine internationale à laquelle je participais! En tout cas, j’avoue que je n’ai pas vraiment chanté sous la pluie à Brno (#titreironique) où j’ai passé une semaine très pluvieuse! Fin mai, les gros pulls étaient donc de sortie… J’y ai passé 6 jours dans un cadre professionnel et j’avoue que j’ai été assez surprise par cette seconde grande ville de République Tchèque qui compte près de 400 000 habitants. En effet, je connais bien ce pays, notamment Prague, et son ambiance si singulière et si romantique. Je ne dirais pas que j’ai été déçue par Brno, non, (il faut dire que les conditions météo n’étaient pas de notre côté!) mais je m’attendais à une ville assez proche de Prague culturellement, et ça n’est pas véritablement le cas, à l’exception de l’architecture de la ville qui est magnifique et typique.

Pourtant, Brno possède quelques atouts non négligeables et la ville est certainement très agréable à visiter en été qu’il s’agisse des balades au château Spielberg ou du centre-ville (il y a également de nombreux festivals pendant la saison estivale). Allez, je vous emmène sous mon grand parapluie 😉 en vous ouvrant les portes de cette ancienne ville fortifiée…

Magnifique porte, centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Magnifique porte, centre-ville, Brno @pink.turtle.blog

1/ Le centre-ville de BRNO : de la place de la liberté à la place de la Moravie

La plupart des français connaissent uniquement Prague en République Tchèque, sauf peut-être les grands fans de Moto comme mon compagnon (en effet, un grand prix Moto a lieu chaque année à Brno!) ou les amateurs de bons vins (les vins blancs sont, en effet, délicieux dans cette région, je peux en témoigner!). Bref, fondée en 1243 et située au cœur de la Moravie, Brno est restée une ville fortifiée jusqu’au XIXème siècle et était d’ailleurs une importante cité industrielle de l’Empire austro-hongrois. De nombreux bâtiments du centre-ville témoignent ainsi de cette période florissante. Sur internet, j’ai été très étonnée de trouver si peu d’infos sur la ville, y compris sur les blogs. J’en conclus qu’il ne s’agit pas d’une destination très prisée actuellement.

Ainsi, trois grandes places sont à ne pas manquer pour admirer l’architecture du centre-ville de Brno : Namesti Svobody ou place de la Liberté (avec son horloge astronomique, beaucoup moins esthétique ou plus moderne que celle de Prague lol), Moravské náměstí (place de la Moravie) avec sa grande statue de cavalier à cheval et son panneau fumant hihihi (pour ceux qui me suivent sur Instagram!), et Zelný trh (place du marché). J’ai parfois réussi à passer entre les gouttes!

Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville de Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville de Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Un des plus anciens bâtiments de Brno @pink.turtle.blog
Un des plus anciens bâtiments de Brno @pink.turtle.blog
Tramway de Brno @pink.turtle.blog
Tramway de Brno @pink.turtle.blog

2/ La Cathédrale St Paul et St Peter sur la colline Petrov

Cette cathédrale fait sans nul doute partie des incontournables de la ville de Brno! Elle est sublime avec ses deux tours de 84 mètres (que l’on aperçoit de loin), son architecture extérieure néo-gothique, son style baroque à l’intérieur, ses vitraux colorés et sa petite place charmante sur la colline Petrov. Face à la cathédrale, vous verrez deux jolies œuvres de street-art un peu « marginales » certes (car le street-art n’est absolument pas développé à Brno, j’ai d’ailleurs posé la question à mes collègues tchèques de l’Université de Brno).

Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog

3/ L’Ossuaire de l’Eglise St Jacob

La visite de l’Ossuaire de l’église St Jacob (St Jacques) est d’un grand intérêt culturel : situé sous la nef de l’église se dissimule le plus grand ossuaire d’Europe centrale. Malgré un versant à la fois terrifiant et horrifique d’où mon imitation du « Cri » de Munch, j’ai appris des tas de choses lors de cette visite. En effet, ces catacombes sont les secondes d’Europe après celles de Paris. Après de nombreuses épidémies de choléra, le cimetière ne put accueillir de nouvelles sépultures. C’est pourquoi, un ossuaire fut aménagé au XVIIème siècle pour accueillir les ossements de l’ancien cimetière aménagé au XIIIème siècle. Mais les crises de choléra entraînèrent de nombreux décès et il fallut aménager des extensions au milieu du XVIIIe siècle. Scellé à la fin du XVIIIème siècle, l’ossuaire ne fut découvert qu’en 2001. Ainsi, lors de la visite, on peut déambuler parmi les restes de plus de 50 000 squelettes disposés de manière assez particulière.

Ossuary, St Jacob's Church, Brno @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob’s Church, Brno @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob’s Church @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob Church, Brno @pink.turtle.blog
Version "Munch", Ossuary, Brno @pink.turtle.blog
Version « Munch », Ossuary, Brno @pink.turtle.blog

4/ Vida Center

Le « Vida Center » de Brno est une superbe sortie en famille si vous voyagez avec des enfants. Il s’agit d’un centre scientifique et interactif pour apprendre des tas de choses sur notre planète, les éléments naturels, les sons… Nous avons visité le centre dans un cadre professionnel mais je me suis amusée comme une folle avec le piano géant et je me suis transformée en Dr Grey (#Greysanatomy) le temps de la visite, pas en Dr Jekyll hein 😉

Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog

5/ Le Crocodile : Stará radnice (the Old Town Hall)

Cet endroit est également un incontournable de Brno s’agissant de l’ancien hôtel de ville avec sa porte magnifique, son crocodile et sa roue. Le crocodile renvoie à la légende du dragon qui aurait terrorisé la ville de Brno au XIème siècle avant qu’on ne le capture. Il existe d’ailleurs plusieurs variantes de cette légende. Dans la réalité des faits, il s’agit d’un crocodile du Nil qui aurait été rapporté des croisades et offert à la ville par un empereur hongrois.

Par ailleurs, il est possible de se rendre en haut de l’édifice pour jouir d’une belle vue à 360 degrés (notamment sur la place du marché). Dans la cour intérieure, il y a aussi deux petits cafés qui vendent des pâtisseries et glaces où nous avons dégusté de délicieux apfelstrudels.

Old town hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town Hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town Hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog

6/ Le marché aux fruits et légumes

Zelný trh (place du marché) est un lieu à ne pas manquer si, comme moi, vous adorez les fruits (les grosses fraises m’ont bien fait saliver pendant mon séjour!). Il permet aussi de s’imprégner de l’ambiance tchèque. Il s’agit d’un marché de fruits et légumes sur une place qui dispose d’une architecture typique colorée et d’une jolie fontaine.

Marché de Brno @pink.turtle.blog
Marché de Brno @pink.turtle.blog

7/ Le Château Spielberk

Quelques réminiscences de La Chartreuse de Parme de Stendhal me poussent à évoquer le château ou la forteresse du Spielberk. Pourtant, j’avoue que cette visite ne m’a pas transcendée même si les jolies fleurs et cascades situées en bas du château sont charmantes. Le château en lui-même possède une valeur à la fois symbolique et historique puisqu’il servait de protection et de forteresse royale dès le XIIIème siècle (construit par le célèbre roi tchèque Ottokar Ier de Bohème). Au XVIIIIème siècle, une partie de la forteresse devint ensuite une prison (la plus dure de la monarchie autrichienne) d’où la peur de Fabrice Del Dongo, le héros stendhalien, d’y être emprisonné. Si Napoléon détruisit certaines parties de la forteresse, cette dernière devint une prison célèbre pour les opposants politiques. Moi qui adore les châteaux, je n’ai pas été conquise par l’architecture de celui-ci. Chacun ses goûts…

Jolie cascade, Château Spielberk @pink.turtle.blog
Jolie cascade, Château Spielberk @pink.turtle.blog
Spielberk castle, Brno @pink.turtle.blog
Spielberk castle, Brno @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses à Brno : testées et approuvées!

Hôtel Continental : Un pied à terre vraiment chouette, très bon hôtel, propreté au top, excellent rapport qualité/ prix, petit déjeuner varié, proche du centre-ville et de l’Université. Quelques restaurants à proximité. De jolies tortues dans le hall de l’hôtel si vous vous ennuyez et s’il pleut lol.

Tortues, hôtel Continental, Brno @pink.turtle.blog
Tortues, hôtel Continental, Brno @pink.turtle.blog

Restaurants :

Sunset restaurant : Nous y avons dîné dans le cadre du repas de gala organisé par l’Université. C’est très bon (cuisine traditionnelle et européenne) et vous bénéficiez d’une très belle vue car c’est à l’étage. N’oubliez pas qu’en République Tchèque, les soupes sont quasiment systématique en début de repas!

Restaurant Velorex : Cuisine tchèque et italienne. Nous avons testé les pizzas, excellentes! On peut aussi déguster de la bière tchèque. Ambiance décontractée.

Bishes gurkha : un restaurant népalais et indien qui propose des menus du midi, d’excellents poulets Tikka Massala, naans, lassis mangue ou fraise. Nous avons beaucoup apprécié cette adresse et avons sympathisé avec le serveur. Très bon rapport qualité/prix (grand repas pour 8 euros). Je ne comprends pas la note de TripAdvisor sauf peut-être pour le menu du midi que j’ai moins apprécié que le poulet Tikka.

Tivoli Café : Cuisine européenne, très bon repas, excellent vin. Rapport qualité-prix satisfaisant. Nous y avons déjeuné avec des collègues tchèques qui semblaient dire que c’était une bonne adresse.

Tivoli Café, Brno @pink.turtle.blog
Tivoli Café, Brno @pink.turtle.blog

Comment venir à Brno?

Depuis Prague. C’est beaucoup plus long qu’en passant par Vienne mais c’est une option intéressante si vous souhaitez visiter Prague. Il existe des trains Prague-Brno (210 kms pour une durée de 3h).

Depuis Vienne. C’est l’option que j’ai choisie car la plus simple. Il suffit de prendre le train de l’aéroport de Vienne jusqu’à la gare centrale (attention il y a plusieurs gares à Vienne!) et de prendre un autre train avec OBB railjet (il y a plusieurs compagnies, attention! OBB est moins cher que Regiojet express) pour Brno Dolni (durée : environ 1h20, prix : 30 euros mais moins cher si vous prenez votre billet à Brno pour le retour, 24 euros).

Autour de Brno

Brno est une excellente escale si vous souhaitez faire un combiné Prague-Brno-Vienne. Vous n’êtes qu’à 1h20 de Vienne et cette dernière vaut vraiment la peine d’être visitée. Par contre, vous risquez d’avoir un choc concernant les prix puisqu’ils sont deux fois plus élevés à Vienne.

Le récit de mon séjour à Brno s’achève. Que pensez-vous de cette ville? N’hésitez pas à me laisser un petit mot, ça me fait toujours très plaisir de vous lire 🙂 J’en profite pour remercier ma collègue et amie Nathaly qui est devenue ma photographe attitrée…

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Instagram et Facebook. Un petit like ou un petit mot, ça me fait toujours chaud au cœur et ça permet à ce blog de vivre!

[REP. TCHEQUE] Escapade romantique à Prague


« Les chemins naissent sous nos pas, au fur et à mesure que nous marchons » (Franz Kafka, écrivain pragois, 1883-1924)
img_20161105_075550

Avant de m’envoler pour Prague à la fin du mois d’août, j’étais loin de m’imaginer que cette ville m’envoûterait autant. Surnommée « la ville aux cent clochers », « la ville d’or » ou la « cité vltavine », Prague est une ville mystérieuse et fascinante. Ses ruelles animées, parfois très colorées, sont marquées par l’histoire, l’art et la littérature (Kafka, Smetana, Mucha…). Les balades nocturnes près du Pont Charles et de la Moldau (ou Vltava) éveillent le souvenir des plus belles mélodies de Smetana et les musiciens de rue donnent une ambiance magique à certains quartiers de la ville. On pourrait comparer cette escapade romantique à l’incontournable week-end à Venise pour les amoureux. En tout cas, pas le temps de s’ennuyer à Prague ! J’y ai passé 5 jours et ai été très agréablement surprise par cette ville qui se prête vraiment à un city trip tant il y a de choses à voir et à faire. Il faut cependant prévoir un certain budget pour les visites culturelles (musées, synagogues, Maison Municipale, concerts…) alors que les hôtels et les restaurants sont beaucoup moins onéreux qu’en France.

Mes coups de coeur à Prague : la découverte de l’univers d’Alfons Mucha et de l’Art Nouveau (l’artiste est présent un peu partout à Prague : expositions, boutiques, vitraux de la Cathédrale Saint-Guy, décoration de la Maison Municipale…), l’horloge astronomique, les ruelles animées de la ville et les concerts de musique classique organisés tous les soirs.

Que peut-on faire à Prague pendant 5 jours ?

1/ La vieille ville (Stare Mesto)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vieille ville notamment la place de la vieille ville fait partie des incontournables de Prague. La fameuse horloge astronomique (devant laquelle s’agglutinent les touristes ! un monde fou !) est tout simplement magnifique. A heures fixes, ambiance gothique et médiévale garantie, j’ai adoré ! En effet, l’horloge s’anime toutes les heures jusqu’à 21h. Les douze apôtres défilent au-dessus du cadran du haut, alors que le cadran du bas affiche le Saint du jour ainsi que les signes astrologiques. En me documentant, j’ai découvert que la légende veut que l’on ait crevé les yeux à l’horloger Hanus, pour l’empêcher de reproduire son chef-d’œuvre ailleurs (oh my god! d’où la présence d’un musée de la Torture à Prague?). L’horloge est aussi ornée de 4 allégories : la vanité (avec l’objet symbolique du miroir), l’avarice (représentée par un commerçant avec sa bourse), la mort (le squelette avec sa sonnette) et la convoitise (symbolisée par un prince turc avec sa mandoline). Voici une courte vidéo (« quand sonne l’heure ») :

La place de la vieille ville est également magnifique avec son architecture « bigarrée ». De même, églises gothiques, ruelles médiévales, palais baroques, façades Art Nouveau (à la Mucha) se côtoient sans discordance dans la vieille ville de Prague. Tous ces contrastes architecturaux participent de la richesse de Prague et nous propulsent dans un voyage dans le temps. Sur cette place, on retrouve également un beau bâtiment dédié aux expositions temporaires (Dali, Picasso et Mucha). Nous avons visité la superbe exposition sur Mucha qui valait vraiment le détour (j’y reviendrai).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans la vieille ville, de nombreux concerts de musique classique sont proposés chaque soir (en moyenne, la place revient à 20 euros pour une heure de concert), il serait vraiment dommage de s’en priver. Au programme, des extraits des Quatre saisons de Vivaldi, divers « Ave Maria » (Gounod, Schubert) sans oublier l’incontournable Smetana (La Moldau), le célèbre compositeur tchèque (1824-1884). De notre côté, nous avons assisté à un concert dans la Cathédrale Saint-Clément du Clementinum et avons adoré! Ni trop long, ni trop court, le concert était magnifique et mystique dans cette Cathédrale (conseil : prenez des places devant pour une meilleure acoustique).

2/ Le Pont Charles et le château de Prague (Mala Strana)

14089123_10154466587159494_6278678994715074351_n

Un autre point d’intérêt de Prague (et non des moindres !) : le fameux Pont Charles. Datant du XIVème siècle, il relie la vieille ville au quartier baroque de Mala Strana. Le pont Charles est un peu le symbole de la ville, de nombreux artistes pragois proposent d’ailleurs des tableaux représentant ce célèbre pont. Dès notre arrivée à Prague (en soirée), nous nous sommes rendus à la tour gothique du pont Charles et avons trouvé les balades nocturnes sur le pont magiques et romantiques : musiciens de rue, vue sur le Château mis en valeur par les jeux de lumière et nombreux cadenas d’amour à l’image du pont des Arts à Paris. Il faut, dans la mesure du possible, essayer de découvrir le pont à différents moments de la journée notamment le matin et le soir.

Quant au très beau Château de Prague, il se mérite puisque vous devez monter de nombreuses marches (ne pas oublier la bouteille d’eau et le chapeau en été) pour atteindre l’entrée du château (il vous faudra également patienter dans de longues files d’attente en pleine saison mais la relève de la garde et les musiciens de rue seront là pour vous faire patienter). Le jeu en vaut la chandelle puisqu’il s’agit d’un ensemble de monuments à ne pas manquer. Au programme, un beau panorama sur la ville puisque le château a été construit sur la colline Hradcany, la découverte de la Cathédrale Saint-Guy avec sa superbe porte d’or représentant le jugement dernier et ses vitraux Art Nouveau dont l’un a été réalisé par Alfons Mucha, la basilique Saint-Georges avec sa façade colorée (baroque) et ses tours romanes, et la fameuse ruelle d’or avec sa rangée de maisonnettes colorées et miniatures (la légende dit que c’était le quartier des alchimistes et que Kafka y a habité en 1916-1917). Si vous désirez vous y rendre, n’oubliez pas de prévoir du temps pour la visite de cet ensemble…

3/ Le quartier juif (Josefov)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le quartier juif (Josefov) de Prague est également à visiter : situé dans la vieille ville, il était le « ghetto » juif de la ville sachant que la communauté juive de Prague fut l’une des plus importantes d’Europe. Aujourd’hui, on peut visiter de nombreuses synagogues mais nous avons trouvé les prix d’entrée très élevés. Le guide Michelin conseille de visiter la Synagogue Vieille-Nouvelle qui est d’un grand intérêt historique car il s’agit de la plus vieille synagogue d’Europe en activité. Cependant, nous avons été déçus par cette visite : tarif beaucoup trop élevé (20 euros/ personne), un petit dépliant, endroit très exigu, intérêt esthétique limité… Il vaut mieux privilégier, à mon sens, la synagogue espagnole (synagogue de la communauté séfarade de Prague) ou la synagogue Klaus et le vieux cimetière juif. Pour moi, Josefov restera un quartier mystique avec sa petite mairie juive, ses synagogues et son ambiance kafkaïenne.

4/ L’univers de Mucha : des expositions à la Maison Municipale

14054203_10154463602354494_8737165312808400010_n

Pour moi, Prague, c’est aussi la découverte de l’univers artistique d’Alfons Mucha et de l’Art Nouveau. La présence de Mucha (1860-1939) se ressent partout à Prague puisque l’artiste était à la fois affichiste, graphiste, peintre, architecte d’intérieur, illustrateur et décorateur. C’est pourquoi, des expositions aux boutiques en passant par la Maison Municipale ou la Cathédrale Saint-Guy, Mucha a marqué Prague de son empreinte. Si Mucha a vécu à Paris – ce qui lui a permis de réaliser de nombreuses affiches publicitaires pour Sarah Bernhardt et pour de nombreuses pièces (Lorenzaccio, Hamlet, Médée, La Dame aux camélias) – il s’installera définitivement à Prague vers 1910 et décorera la Maison Municipale et le Théâtre National. La découverte de cet artiste a été pour moi un vrai coup de cœur : style décoratif, ornementation luxuriante inspirée de la nature, femmes langoureuses ou des muses sensuelles associées à un style baroque… De manière générale, nous avons adoré l’exposition temporaire consacrée à Mucha sur la place de la vieille ville, les nombreuses boutiques qui vendent des objets à l’effigie de Mucha, les vitraux de la Cathédrale Saint-Guy et surtout la décoration de la Maison Municipale. Petit Conseil : la visite de la Maison Municipale vaut vraiment le coup (je conseille de réserver une visite guidée en anglais à l’entrée de la Maison, aucune visite libre quoi qu’il en soit).

5/ Sur les traces de Kafka…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si Mucha est très présent à Prague, il en est de même pour Kafka (1883-1924), écrivain pragois, célèbre auteur de La Métamorphose et du Procès, qui est mis à l’honneur dans de nombreux quartiers (vieille ville, Josefov, Mala Strana…) : ancienne habitation, musée, sculptures et tour « Kafka » (1h) organisé par de nombreuses agences à Prague. Personne n’échappe à l’univers kafkaïen à Prague notamment dans le quartier Josefov puisque l’écrivain avait des origines juives.

14047389_10154469699099494_1322951678468736268_o

La ville présente également une architecture moderne avec sa célèbre « Maison qui danse » et ses sculptures contemporaines.

Autres quartiers animés : la place Venceslas est un quartier animé avec ses musiciens de rue, animateurs avec leurs bulles de savon, ses spectacles nocturnes (cracheurs de feu notamment).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
img_20161203_151631

Amateurs d’art : la Galerie Nationale de Prague vaut également le détour : au programme, des collections d’art ancien, des collections classiques (Ribera, Van Dyck…) mais surtout des collections d’art moderne (Gauguin, Toulouse-Lautrec, Picasso, Cézanne, Van Gogh, Renoir sans oublier Klimt qui est très présent à Prague).

Que peut-on rapporter de Prague?

Une reproduction d’un tableau de Mucha (ou d’autres objets de décoration, mugs, tee-shirts, livres…), des marionnettes (Prague possède de nombreuses boutiques de marionnettes et son Théâtre de marionnettes est une véritable institution), une reproduction de l’horloge astronomique, des poupées tchèques, un objet en cristal de Bohème ou de la bière tchèque (évidemment!)…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Souvenirs de Prague (Mucha)

Quelques adresses :

Hôtel : Cloister Inn Hôtel (bon rapport qualité/prix, hôtel au calme très proche de la vieille ville, pratique puisqu’on peut tout faire à pied, le sourire du personnel n’était cependant pas au rendez-vous).

Restaurants : Restaurace U Rudolfina (Old town) – « cantine » tchèque avec menu en tchèque uniquement, très bien si vous souhaitez goûter quelques spécialités (bière, goulash, viande panée, épinards cuisinés, porc braisé notamment), peu onéreux et typique; La Piccola Perla (Old Town) – très bon restaurant italien mais nous avons beaucoup (trop) attendu pour avoir nos plats; CP1Cafe and Wine Bar – charmant petit bar-restaurant, bonne cuisine locale et internationale, simplicité des plats (excellents légumes au barbecue) et concerts de jazz manouche à partir de 21h. Bon rapport qualité-prix.

Pour terminer, un court extrait d’un concert de rue auquel nous avons assisté devant la Maison Municipale de Prague :