[LOIRE-ATL.] Mes petites virées nantaises #3 : le jardin extraordinaire de Chantenay


Jardin extraordinaire, Nantes @pinkturtle.blog
Jardin extraordinaire, Nantes @pinkturtle.blog

S’il y un jardin qui porte bien son nom, c’est celui-ci! Cela faisait quelques mois que nous voulions arpenter les allées du nouveau Jardin extraordinaire de Nantes, situé dans le quartier Chantenay. Construit au sein d’une ancienne carrière désaffectée dans laquelle trônaient les œuvres de street-art, il a ouvert ses portes en octobre dernier et prépare déjà son futur arbre aux hérons qui sera réalisé dans la continuité des machines de l’île.

Avec sa cascade de 25 mètres et ses plantes exotiques, le jardin tente de reconstituer l’univers extraordinaire des voyages racontés par Jules Verne dans ses romans tels que Voyage au centre de la terre, Le Tour du Monde en 80 jours, L’île mystérieuse ou 5 semaines en ballon. D’ailleurs, le jardin extraordinaire est situé à 2 pas du Musée Jules Verne.

Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog
Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog
Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog
Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog
Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog
Plantes du jardin extraordinaire @pinkturtle.blog

Au pied de la gigantesque cascade de 25 mètres d’où émane une légère brume, de nombreuses fougères arborescentes, des bananiers, des papyrus, des lotus et autres gunnéras s’épanouissent grâce à l’humidité ambiante. Si vous êtes de passage dans la région, n’hésitez pas à y faire un tour pour le plaisir des yeux 😉

Cascade du jardin extraordinaire, Nantes @pinkturtle.blog
Cascade du jardin extraordinaire, Nantes @pinkturtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter voyages et sorties, rendez-vous sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes voyageurs 😉

[LOIRE-ATL.] Mes petites virées nantaises #2 : entre nature et culture!


Musée d'Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog

Qui dit vacances d’une semaine, dit balade à Nantes! C’est systématique, je ne peux pas résister à la tentation! Dans un premier article sur mes virées nantaises, je vous avais emmenés au Passage Pommeraye, au Jardin japonais de l’île de Versailles, au Château des Ducs de Bretagne, sur l’île de Nantes, au Jardin des plantes et au Musée des Arts (les grands classiques nantais!). Cette fois-ci, je fais une halte au Musée d’Histoire Naturelle mais aussi près de la place Graslin pour admirer quelques fresques de street-art, rue de l’Echelle (en mode « Jules Verne »!) et au jardin japonais de l’île de Versailles (on ne change pas les bonnes vieilles habitudes surtout lorsqu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez!).

Flâner dans les rues de Nantes…

Il est toujours agréable de flâner dans les rues de Nantes pour faire de belles découvertes visuelles, culturelles… Juste derrière le théâtre Graslin, une fresque murale a d’ailleurs attiré l’attention des visiteurs d’un jour que nous sommes…

Street-art près de la Place Graslin, Nantes @pink.turtle.blog
Street-art près de la Place Graslin, Nantes @pink.turtle.blog
Place Royale, Nantes @pink.turtle.blog
Place Royale, Nantes @pink.turtle.blog

Le Musée d’Histoire Naturelle : la belle découverte de notre escapade à Nantes

Non, je n’ai pas passé la Nuit au musée avec Ben Stiller! Pourtant, l’ambiance y était! Pour nous, le Musée d’Histoire Naturelle de Nantes est une belle découverte. Malgré la foule des vacances scolaires, nous avons particulièrement apprécié le rez-de-chaussée consacré à la Préhistoire (admirez le gros squelette de dinosaure qui ressemble à un ptéranodon!), à la paléontologie, à la géologie et à la minéralogie. Nous avons d’ailleurs adoré l’énorme géode d’améthyste et les nombreux minéraux ou fossiles que l’on peut toucher.

Musée d'Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d'Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog

Après les collections des sciences de la terre et de l’univers, il est temps de découvrir les collections de zoologie qui comportent des animaux provenant du monde entier, et ce au premier étage. Le squelette de rorqual est particulièrement impressionnant et la collection d’oiseaux (qui comporte 25 000 spécimens) est remarquable. On peut même admirer différentes espèces de tortues : tortue imbriquée, verte, terrestre, tortue des Seychelles… (mais pas de tortue rose à l’horizon par contre!).

Musée d'Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d'Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog
Musée d’Histoire Naturelle de Nantes @pink.turtle.blog

Certaines expositions temporaires valent aussi le coup d’œil à l’image de « Retour d’Orient », une expo consacrée à l’histoire du commerce des épices, des pierres précieuses et des étoffes avec une présentation de la fameuse route de la soie. Des ateliers pédagogiques tournés vers l’odorat et des lectures animées permettent aux enfants de découvrir les épices de manière ludique.

Enfin, un vivarium est ouvert au public au rez-de-chaussée avec quelques spécimens de reptiles notamment des serpents. Pas de photos car les serpents sont MA grosse phobie!

La rue de l’Echelle : en mode « Jules Verne »

Nantes est par excellence la ville de Jules Verne et certains lieux sont là pour nous le rappeler qu’il s’agisse du Musée Jules Verne, de l’île de Nantes avec ses machines ou de la rue de l’Echelle avec une grande fresque murale consacrée à l’écrivain. Personnellement, j’aime beaucoup l’univers de Jules Verne à mi-chemin entre science-fiction et littérature scientifique. Le Tour du Monde en 80 jours me plaît tout particulièrement… Allez savoir pourquoi! Et vous, quel est votre ouvrage préféré?

Rue de l'Echelle, Nantes @pink.turtle.blog
Rue de l’Echelle, Nantes @pink.turtle.blog

Le Jardin japonais de l’île de Versailles

Le voilà, le petit plaisir routinier de mes escapades nantaises! J’adore ce jardin japonais situé sur l’île de Versailles. Il est particulièrement charmant au printemps lorsque les cerisiers/sakura sont en fleurs et en automne avec les feuilles qui rougissent…

Jardin japonais de l'île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin japonais de l’île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin japonais de l'île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog
Jardin japonais de l’île de Versailles, Nantes @pink.turtle.blog

Une bonne adresse et un grand classique nantais : L’Entrecôte

L’Entrecôte est mon péché mignon lorsqu’on se balade à Nantes! Evidemment, il faut être patient pour mériter cette viande tendre accompagnée de la fameuse sauce secrète à l’estragon! Il faut vraiment que j’arrête de regarder la photo qui suit car elle me fait trop saliver!

Et vous, quelle(s) ville(s) appréciez-vous pour une escapade d’une ou 2 journée(s)? Quelles sont vos activités favorites?

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter « voyage », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! @bientôt les voyageurs!

[BRETAGNE] Sortie en famille à Branféré : un zoo comme on les aime ❤


Hello! Après mes quelques articles sur la Grèce, je vous emmène non loin de chez moi dans le Morbihan au zoo de Branféré. A l’heure actuelle, nous avons un peu de mal à visiter (et nous boycottons!) certains zoos qui ne respectent pas l’espace dont a besoin un animal pour s’épanouir d’où le phénomène bien connu du félin qui tourne en rond dans sa cage et qui est symptomatique d’un mal-être. Mais oublions tout cela car le domaine de Branféré est un parc animalier où les animaux vivent (pour la plupart) en semi liberté et c’est bien ce qui fait la force de ce « zoo ». C’est le cas de certains oiseaux, des wallabys, des alpagas… De plus, on peut nourrir ces animaux avec du pop-corn et tenter de les approcher. Un super souvenir pour les petits et pour les grands (comme moi lol)!

Les Wallabies en liberté : tenter une approche…

Pas facile de nourrir les wallabies mais certains d’entre eux se laissent approcher très facilement. Il y en a un peu partout dans le grand parc notamment près du château où ils se nourrissent de feuilles et d’herbes. Un nourrissage est également organisé à certaines heures de la journée pour vous présenter les habitudes alimentaires des wallabies.

Des animaux épanouis dans un parc immense

Le parc animalier de Branféré fait 45 hectares. Vous pouvez y passer la journée sans vous ennuyer. Les nombreuses espèces qui y évoluent peuvent profiter pleinement de l’espace qui leur est alloué notamment pour les girafes, les autruches, les zèbres…

L’incontournable spectacle des oiseaux

Le spectacle des oiseaux est un moment à ne pas manquer (14h-15h30). Branféré possède 500 oiseaux du monde entier et peut d’ailleurs se targuer d’être considéré aujourd’hui comme un parc ornithologique. Nous avons adoré ce spectacle à la fois pédagogique et accessible à tous : en effet, pendant toute la durée du spectacle, nous sommes à proximité des oiseaux en liberté et les 2 dresseuses passent à côté du public avec les différentes espèces qu’il s’agisse des chouettes, des cigognes, des albatros, des rapaces… Un moment magique et très instructif dans un cadre magnifique (avec le château en arrière-plan!).

Parcabout et accrobranches

Au sein du parc animalier, un parcours aérien (dans les arbres) a été mis en place dans le but de divertir petits et grands. Le Parcabout consiste en un parcours ludique sur des filets tendus dans un lieu arboré du parc. Parents et enfants peuvent ainsi circuler en toute sécurité sur un espace en hauteur à l’image de l’accrobranches. Tout le monde peut y accéder à condition d’avoir des chaussures adéquates (pas de talons aiguille lol!). Mon fils a adoré!

Nourrissage des animaux

A certains horaires, on peut assister au nourrissage de plusieurs animaux notamment des pandas roux, des hippopotames, des wallabies, des manchots, des makis, des lémuriens, des rhinocéros, des pélicans et des siamangs. Par ailleurs, les visiteurs peuvent nourrir eux-mêmes les animaux du parc (wallabies notamment), les alpagas et animaux de la ferme pédagogique. De mon côté, je me suis fait plaisir avec les alpagas (ils sont très gourmands!).

Informations pratiques

Implanté dans la campagne morbihannaise à Le Guerno (petit village typique de la Bretagne), Branféré est situé au sud de la Bretagne dans le département du Morbihan. Le parc se situe à 30 min de Vannes sur l’axe Lorient-Nantes et est tout proche du Golfe du Morbihan. De Saint-Nazaire, il faut compter environ 45 minutes.
Sur place, vous disposez de plusieurs espaces pour déjeuner le midi : la crêperie de la Plaine africaine, la cafétaria self-service du parc (située à l’entrée) et le snack-bar du platane. Vous pouvez aussi apporter votre pique-nique (c’est ce que nous avons fait) car de nombreuses tables sont à votre disposition à l’entrée du parc (il faut juste sortir provisoirement du parc pour déjeuner). Quant aux tarifs, il faut compter 21 euros/ adulte, 14.50 euros/ enfant. Petite astuce : il vaut mieux acheter vos billets en ligne sur le site internet du parc, c’est moins cher!

Et vous, connaissez-vous des parcs animaliers qui respectent la nature et l’espace dont un animal a besoin pour s’épanouir?

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter, n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! A très vite 😉

[La photo du mois] « Abécédaire » (#7)


A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
Golfes d’ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ; […] (RIMBAUD, « Voyelles »).

La voici, la voilà, la photo du mois de novembre! La thématique stimulante de ce mois, choisie par écri’turbulente, est « Abécédaire ». Le but n’était pas de photographier deux lettres trouvées au hasard dans le journal quotidien ou une jolie lettrine calligraphiée, non, il fallait se mettre en quête de lettres dessinées naturellement par notre environnement extérieur (urbain ou champêtre). J’avoue que j’ai longuement séché face à cette nouvelle thématique, avant de reprendre mes photos du Japon. Aujourd’hui, je vous présente donc une photographie de la rivière Hozu et de ses magnifiques érables japonais, prise à Kyoto cet été. Les jolis érables forment la lettre V à l’envers, symbolisant ainsi ce joli « trou de verdure où chante une rivière » au cœur de la ville de Kyoto. C’est une photo épurée mais l’une de mes préférées lors de notre journée passée à Arashiyama.

La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

Hey les copains, quelles lettres proposez-vous?

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Blogoth67, Brindille, Cara, ChristL, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Pat, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente.

[JAPON] Nara : au bonheur des daims (#17)


« C’est le propre des grands voyageurs que de ramener tout autre chose que ce qu’on allait chercher » (Nicolas Bouvier)

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara reste l’une des plus belles surprises de notre voyage au Japon : daims en liberté, temples magnifiques et grandioses, coins de nature en pleine ville, jardins zens… Pourtant, lors de la première esquisse de notre itinéraire au Japon, je m’étais concentrée exclusivement sur la ville de Kyoto tout en laissant Nara de côté, avec quelques regrets anticipés… Nous aurions fait une belle erreur car Nara est une ville tellement fascinante pour les petits comme pour les grands (45 minutes de train depuis Kyoto, et hop, le tour est joué!). En effet, à la sortie d’un temple, au détour d’une rue, d’une zone boisée ou derrière les petites lanternes des temples du parc, on croise des daims magnifiques (parfois des faons ♥), animaux sacrés et véritables gardiens de ces hauts lieux mystiques. Ces daims sauvages sont habitués aux touristes et se laissent caresser assez facilement. D’ailleurs, depuis la gare, en marchant vers l’est, on aperçoit d’ores et déjà quelques daims attendant le bus (cf. ma vidéo) pendant qu’un petit troupeau traverse la route en utilisant le passage pour piétons, d’autres hôchent la tête pour remercier les touristes des friandises offertes (ces daims sauvages font vraiment une petite révérence pour vous remercier si vous leur offrez un petit morceau de shika senbei, les gâteaux de riz dont ils raffolent!). Cependant, après moult caresses, il est temps de s’éloigner car des hordes de daims affamés et un peu plus agressifs tentent une approche…

Le parc de Nara et ses daims : oh ma biche! 

Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog
Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog

La ville de Nara vaut vraiment le déplacement, ne serait-ce que pour son parc de 500 hectares et ses 1400 daims vivant en semi-liberté. Ces daims sont, en réalité, des cerfs shika, une espèce proche du daim mais de taille plus modeste. La légende dit que, lors de la naissance de Nara, le dieu Takemikazuchi serait entré dans la ville sur le dos d’un daim blanc, d’où la sacralisation de ces animaux devenus les symboles de Nara. Repartir de Nara sans une petite photo de l’un de ces daims sacrés serait presque un sacrilège lol 😉 S’ils semblent très gentils, ces daims peuvent aussi se montrer moins sympathiques surtout lorsque vous possédez les fameux shika senbei. Outre les scènes amusantes de jeunes filles harcelées ou d’instagrameuses poursuivies par un nombre impressionnant de daims, on voit aussi des enfants traumatisés par des daims affamés. Notre fils a d’ailleurs été bousculé par un daim qui avait visiblement « les crocs »!

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog
Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog

Jolie plaque d'égout/ @pink.turtle.blog
Jolie plaque d’égout/ @pink.turtle.blog

Le temple TODAI-JI

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara est une ville chargée d’histoire puisqu’elle a été la capitale du Japon de 710 à 789. Le temple Todai-ji en est un témoignage vivant. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il abrite la plus grande construction en bois au monde Daibutsuden à savoir la salle du grand bouddha. On peut également y voir la plus grande statue de Bouddha du Japon (15 mètres de hauteur).

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Dans le Todai-ji, on peut également inscrire un voeu ou une prière sur un Ema, une plaque de bois que l’on trouve dans les sanctuaires shinto au Japon.

Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Le jardin Yoshiki-en

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Situé à 10 minutes de marche du temple Todai-ji, le Yoshiki-en est un jardin public (gratuit pour les touristes uniquement) composé de 3 jardins japonais différents : jardin de mousses, jardin d’étang et jardin de thé. Un lieu vraiment zen pour se reposer et méditer dans un cadre typique…

Le Kasuga Taisha

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Le Kasuga Taisha est connu pour ses nombreuses lanternes suspendues en bronze. La visite de ce sanctuaire commence d’ailleurs bien avant l’entrée officielle dans le temple tant les sentiers bordés de centaines de lanternes en pierre recouvertes de lichen nous placent dans une ambiance mystique et pittoresque sans oublier la jolie fontaine aux daims qui nous a permis de nous rafraîchir (40 degrés fin juillet!) et de rester en compagnie de nos amis les cerfs shika.

Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine

Le parc de Nara regroupe de nombreux petits temples et sanctuaires. Nous avons également apprécié la visite du Tamukeyama Hachimangu shrine après la visite du Todai-ji. Un temple plus modeste mais une atmosphère plus paisible et une entrée libre 😉

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Bilan de notre journée à Nara

Une fabuleuse journée dans une ville incontournable lors d’un voyage au Japon. Préparez vos baskets si vous vous apprêtez à y aller car le parc est très vaste! Les nombreux temples disséminés dans le parc, le fabuleux Todai-ji, les jardins zens et les daims qui peuplent ce lieu mystique, en font une escapade vraiment magique. Nous y avons passé une journée entière mais on peut facilement y passer deux jours tant les attractions sont nombreuses. Petit résumé en vidéo :

Comment vous rendre à Nara à partir de Kyoto?

De notre côté, nous avons opté pour le KINTETSU RAIL PASS one day (tarifs corrects, 45 minutes de trajet depuis la gare de Kyoto), un pass créé uniquement pour les touristes.

Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog
Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog

Une adresse sympathique à Nara

Si vous avez envie de déguster un bon burger « fait maison » (pour varier les plaisirs), vous pouvez vous rendre chez SAKURA BURGER. Excellents burgers et bon rapport qualité/ prix 🙂

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Instagram, et Youtube! A très vite ♥

[JAPON] « C’est un trou de verdure où chante une rivière » : le quartier Arashiyama à Kyoto! (Japon #14)


La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

Le quartier Arashiyama de Kyoto est bel et bien un « trou de verdure » où chante la rivière Hozu! Le pont Togetsukyo sur lequel passent des tas de pousse-pousse japonais appelés Jinrikisha, est propice à la contemplation, et nous n’en avons pas manqué une miette lors de notre balade dans le quartier Arashiyama de Kyoto. En effet, nous avons passé une journée très agréable dans ce quartier qui regorge de petits trésors à découvrir. En effet, si Arashiyama est connu pour sa célèbre bambouseraie et ses singes du mont Iwata, ce quartier possède également de petits temples et sanctuaires avec de fabuleux jardins. De plus, on peut profiter de magnifiques balades le long de la rivière Hozu à l’ombre des érables japonais. J’avoue que j’ai été charmée par les jolies couleurs de cette rivière et de sa végétation. ♥

1/ Le pont Togetsukyo

pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog
pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog

pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog
pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog

Le célèbre pont Togetsukyo (« pont qui traverse la lune ») est très apprécié des touristes et des locaux notamment pour admirer les rivières Hozu et Katsura, les cerisiers en fleurs au printemps ou les érables en automne. De notre côté, nous avons aussi observé avec amusement les nombreux Jinrikisha qui font traverser le pont aux visiteurs qui souhaitent accéder à la balade sur le mont Iwata. Tirer ces pousse-pousse lorsqu’il fait 40 degrés force l’admiration! ♥

Juste avant le pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Juste avant le pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

2/ Le Mont Iwata et ses singes en liberté

Après avoir traversé le pont, l’ascension du mont Iwata peut commencer, le but étant de rendre visite aux macaques qui peuplent la forêt de cette petite montagne offrant un panorama sur Kyoto. L’ascension est assez sportive a fortiori lorsqu’il fait très chaud!

Il faut bien entendu garder une distance de sécurité avec les singes et on peut les nourrir dans une pièce dédiée à travers de petites grilles. Les batailles entre macaques ne sont pas rares. Cette jolie balade vaut vraiment le coup notamment pour les enfants qui sont ravis de nourrir les singes. Les bébés macaques sont, de plus, adorables… Pink turtle en mode « gaga » ♥

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Ita, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

3/ Le temple Tenryu-ji et son jardin

Après notre jolie balade sur le mont Iwata, nous avons traversé à nouveau le pont Togetsukyo pour déjeuner dans un petit restaurant de ramen fort sympathique situé dans la rue qui prolonge le pont. Délicieux mais j’avoue que j’ai toujours du mal avec les grosses soupes lorsqu’il fait 40 degrés lol

Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

Puis → Direction le temple Tenryu-ji, connu pour son magnifique jardin. Si ce beau temple est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, nous avons surtout apprécié la zénitude du jardin avec son étang, ses bambous, ses fontaines, ses petits rochers et ses mousses (les jardins de mousses sont très prisés au Japon et sont presque entretenus à la pince à épiler lol!).

Entrée du jardin, temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Entrée du jardin, temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Statues de Jizô, à côté du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Statues de Jizô, à côté du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

4/ La célèbre bambouseraie d’Arashiyama

A la sortie du jardin du temple Tenryu-ji, on peut accéder à la célèbre bambouseraie d’Arashiyama. Les petits chemins qui permettent de pénétrer dans cette forêt de bambous géants, sont également propices à zénitude même s’il n’est vraiment pas évident de prendre des photos seul sur ces sentiers… La bambouseraie est, en effet, un peu victime de son succès! Pourtant, elle reste, pour moi, un endroit emblématique de Kyoto #bucketlist ♥

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

5/ La rivière Hozu et ses érables

Voici mon petit coup de coeur pour les couleurs de la rivière Hozu et de ses érables 🙂 Si vous vous rendez dans ce quartier Kyotoïte, il est possible de faire une balade en bateau sur cette charmante rivière.

La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

Ainsi, le quartier Arashiyama permet de se ressourcer un peu dans un joli cadre naturel non loin de Kyoto. Nous avons adoré 🙂 C’est toujours très sympa d’avoir un petit refuge bucolique lorsqu’on habite en ville, vous ne trouvez pas?

Pour suivre mes aventures en direct, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @ très vite 😉

[LOIRE-ATL.] Passion Japon 2018 (Nantes) : ma séance photo en « yukata »!


@pink.turtle.blogUn avant-goût de notre voyage au pays du soleil levant cet été (départ prévu le 30 juin!)

Du 23 au 27 mai, les associations « Atlantique Japon » et « Jeunesse France Japon » (AJFJ)  ont organisé un événement autour de la culture japonaise (Passion Japon) à l’espace Cosmopolis et sur l’île de Versailles – devenue « l’île des Yokaï » (esprits japonais) pour l’occasion – à Nantes. De nombreuses activités très stimulantes ont été proposées dans ce cadre : ateliers artistiques, expositions des 72 saisons, défilés en kimonos, concours de cosplay… De notre côté, nous avons participé à l’atelier de guirlandes d’origamis, à l’atelier de cuisine japonaise pour enfants et à l’atelier Nailart. J’ai pu également essayer un yukata japonais ainsi que des getas, le temps d’une séance photo dans le jardin japonais de l’île de Versailles. Un très bon moment passé avec des animateurs et des organisateurs très sympathiques. Allez, je vous raconte en détail 😉

Notre atelier de guirlandes en origamis (Cosmopolis)

Notre immersion japonaise a commencé par un atelier de guirlandes en origamis organisé à l’espace Cosmopolis près de la place Graslin. Un moment très convivial pour apprendre à confectionner des origamis en forme de sakura, de poisson, de libellule et de bonhomme, chaque origami représentant une saison au Japon.

 

L’atelier de cuisine Kinoka pour enfant (île de Versailles)

Lors de cet atelier, les enfants ont pu apprendre à manipuler des baguettes (mon fils s’était déjà entraîné à la maison et s’entraîne depuis quelques mois avant le départ au Japon) et à faire des makis avec des bonbons. Le gros maki n’a pas fait long feu!

@pink.turtle.blog/ Atelier Kinoka
@pink.turtle.blog/ Atelier Kinoka

Le défilé de kimonos (île de Versailles)

Dimanche, un défilé de kimonos et de tenues traditionnelles a eu lieu dans le décor pittoresque du jardin japonais de l’île de Versailles. Un joli moment!

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ défilé de kimonos (Passion Japon)

 

Ma séance photo en yukata : top!

@pink.turtle.blogCette séance ludique m’a vraiment enthousiasmée! Essayer un yukata, c’est faire l’expérience du port d’un vrai kimono japonais. De même, marcher avec des getas, ces chaussures ouvertes en bois qui ressemblent à des claquettes et qui possèdent deux « ha » (dents), est également une expérience en soi! Vraiment pas évident de se déplacer avec ces chausses traditionnelles même si elles sont très jolies et apparemment très bonnes pour le dos (j’ai bien failli me casser la binette plus d’une fois!). Quant au Yukata, il s’agit d’un kimono traditionnel porté l’été au Japon : l’enfiler nécessite tout un savoir-faire notamment pour la formation du noeud, tout un art! Une belle expérience (victime de son succès!) en attendant ma transformation en maïko à Kyoto cet été…

Et vous, avez-vous déjà porté des vêtements traditionnels d’autres pays lors d’événements ou de voyages?

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ getas japonaises

 

[LOIRE-ATL.] Petite escale au Japon sur l’île de Versailles à Nantes


« Le jardin, c’est de la philosophie rendue visible » (Erik Orsenna)

Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Malgré l’absence de sakuras et de cerisiers en fleurs (pas de séance de Hanami flûte!), j’ai adoré le jardin japonais de l’île de Versailles à Nantes. Une escapade très « zen » dans la grande ville de Nantes qui regorge de petits trésors à découvrir en flânant… Un autre jardin japonais vaut apparemment le détour à Maulévrier non loin de Cholet (petit clin d’oeil à Sandra de La Malle à recettes). C’est en longeant l’Erdre que vous pourrez découvrir ce jardin japonais (il suffit de suivre l’indication « île de Versailles ») : fleurs à profusion, bambous, cascade, pont japonais, cerisiers, bassins avec poissons, arbustes taillés dans l’esprit des bonzaï, architecture japonaise… Il suffit juste de traverser l’Erdre en empruntant un charmant petit pont et vous y êtes! La magie opère immédiatement.

Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Nous partons au Japon dans un mois et demi, et j’avoue que ce petit jardin m’a mis dans l’ambiance! Pour l’occasion, j’avais apporté quelques accessoires (éventail, carnets…) car je participe au défi photo « La photo du mois » et le thème du mois de mai est « Made in Japan ».

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Jardin japonais (version « illusion »)
Jardin Japonais de l'île de Versailles @pink.turtle.blog
Jardin Japonais de l’île de Versailles @pink.turtle.blog

Non loin du jardin…

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Nantes (péniches sur l’Erdre avec héron!)

Et vous, avez-vous de jolis jardins « zen » près de chez vous?

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très bientôt pour de nouvelles aventures dans d’autres jardins… 😉

Frangipaniers forever…


« Une Fleur est un être entièrement poétique » (Novalis, Oeuvres poétiques)

@pink.turtle.blog/

Je vais aujourd’hui vous dévoiler un secret, un secret de polichinelle certes 😉 … J’ai un rituel lorsque je pars dans les pays tropicaux. Mon entourage le sait, et certains d’entre vous l’auront certainement remarqué à travers mes articles sur les jardins : je suis une fétichiste des fleurs de frangipanier ♥ (je confesse volontiers ce penchant!) d’où le choix de mon logo. Je remercie d’ailleurs ma soeur Emilie qui a réussi à me concocter un logo qui mêle faune et flore. J’ai longtemps hésité entre frangipanier et tortue pour la création et le nom de mon blog! Ma passion pour la fleur de frangipanier a commencé sur l’île de la Réunion il y a quelques années, lorsque la propriétaire de notre location nous avait accueillis avec un panier de fleurs de frangipanier. Emerveillée et envoûtée par leur parfum, je succombais au charme de ces fleurs, c’en était fini, j’étais devenue définitivement accro !! Et oui, chaque passion possède sa propre histoire. Pour moi, depuis 2013, c’est frangipaniers forever ♥

Pour information, la fleur de frangipanier est la fleur des temples avec une forte symbolique chez les bouddhistes et les hindous (elle est même le symbole du Laos). Son nom « Frangipanier » vient d’une légende diffusée au XIIème siècle : l’italien FRANGIPANI fabriqua un parfum très apprécié et quatre siècles plus tard, des voyageurs européens découvrirent aux Caraïbes cet arbre au parfum similaire. Elle porte aussi le nom de « Plumeria » qui lui a été attribué en l’honneur de Charles PLUMIER (1646-1704), botaniste français du XVIIème siècle, qui a décrit les frangipaniers lors de ses voyages dans les Caraïbes.

Allez, je vous emmène faire un petit tour du monde des fleurs de frangipanier 😉

1/ Frangipaniers de l’île de la Réunion

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ cascade Langevin (île de la Réunion)

2/ Frangipaniers de l’île Maurice

3/ Frangipaniers de Singapour

4/ Frangipaniers de Bangkok et de Koh Phi Phi (Thaïlande)

5/ Frangipaniers de la Martinique avec poulet Boukané 😉

6/ Frangipaniers d’Hawaii (Big Island)

@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier (Hawaii)
@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier (Hawaii)

7/ Frangipaniers des Seychelles : fin de floraison 😦

Félicité, Seychelles
Félicité (la Digue) @pinkturtle

@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier (Seychelles)
@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier (Seychelles)

@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier (Seychelles)
@pink.turtle.blog/ fleur de frangipanier rescapée (Seychelles)

Et vous, avez-vous des petites manies lors de vos voyages ou des collections à compléter?

 

Mes sept jardins préférés pour un voyage synesthésique


« Je me suis promené dans le petit jardin
Qu’éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d’une humide étincelle. » (Paul Verlaine, « Après trois ans », Poèmes saturniens)

Frangipanier
@pink.turtle.blog/ Fleurs de frangipanier

A l’arrivée du printemps, j’avais envie de vous parler de jardins et de fleurs. C’est pourquoi, je vous présente aujourd’hui mes sept jardins préférés dans le monde (chiffre hautement symbolique!). Pour ceux qui me suivent depuis un an, vous aurez certainement remarqué ma grande passion pour les fleurs notamment les fleurs de frangipanier et les hibiscus (c’est une quête incontournable lorsque je pars dans une contrée au climat tropical). Un voyage, c’est aussi une découverte par les sens! Voici mon classement personnel (n’hésitez à préparer le vôtre!) :

7ème position – Le Jardin du roi (Seychelles, île de Mahé)

Sur l’île de Mahé, il faut prendre la route des Cannelles pour trouver le joli jardin du roi. D’abord jardin d’épices, il date de la colonisation française (1779) et se présente désormais comme un jardin varié avec ses fruits à pain, ses mangues, ses goyaves et sa citronnelle (l’odeur de la citronnelle me rappelle ce jardin singulier). Il surplombe, de plus, le lagon d’Anse Royale et propose plusieurs balades dans la forêt (on peut y observer les fameux coco fesses!!).  Mes copines, les tortues, s’y promènent également volontiers.

Le Jardin du roi (Mahé, Seychelles)
@pink.turtle.blog/ Le Jardin du roi (Mahé, Seychelles)

Jardin du roi
@pink.turtle.blog/ Jardin du roi (Mahé, Seychelles)

Frangipanier
@pink.turtle.blog/ Fleurs de frangipanier

6ème position – Le « Japanese tea garden » (San Francisco)

Japanese tea garden (Pink turtle)Trop mignon! Ce jardin appelé « jardin japonais du thé » est très connu et prisé par les touristes et les locaux à San Francisco. J’avoue que j’ai été assez fascinée par l’ambiance mystique qui règne dans ce joli parc minimaliste. Ce dernier se situe au coeur du Golden Gate Park et se présente comme le plus vieux parc japonais des Etats-Unis. Il a été un lieu de tournage pour de nombreux films tels que Memoirs of a geisha (on s’y croit presque!). Par contre, le tarif d’entrée est un peu cher.

Japanese tea garden
@pink.turtle.blog/ Japanese tea garden (San Francisco)

5ème position – Le Domaine d’émeraude (Martinique)

Géré par le Parc Naturel Régional de la Martinique, le Domaine d’émeraude se situe au Morne Rouge non loin de la Montagne Pelée. On parle souvent du (beau et cher !) jardin de Balata, mais nous avons préféré nous tourner vers le domaine d’émeraude pour sa dimension pédagogique. Nous avons adoré le parcours à travers la forêt (avec ses sentiers) et le pavillon d’exploration de la nature qui présente les paysages de l’île associés à des citations.

Domaine d'émeraude
@pink.turtle.blog/ domaine d’émeraude (Martinique)

hibiscus Martinique
@pink.turtle.blog/ Hibiscus (Martinique)

Domaine d'émeraude
@pink.turtle.blog/ Domaine d’émeraude (Martinique)

4ème position – Le Jardin des Pamplemousses (île Maurice)

nénupharsCe grand jardin, situé dans le village de Pamplemousses, a été créé par Pierre Poivre qui y avait rassemblé des épices du monde entier. Le jardin est aujourd’hui connu pour ses magnifiques victoria amazonicas (photo ci-dessous) qui ressemblent à des moules à tartes géants! Les fleurs de ces victoria amazonicas passeraient ainsi de la couleur blanche le matin, au rose le midi, puis à la couleur violette le soir (je n’ai réussi à photographier que les fleurs du matin et du midi !). Outre les plantes aquatiques comme les lotus et les nénuphars, le jardin comporte près de 95 variétés de palmiers! Quelques animaux sympathiques sont également présents comme les tortues et les daims.

victoria amazonicas (1)
@pink.turtle.blog/ victoria amazonicas (jardin des Pamplemousses, Maurice)

Jardin des pamplemousses 3
@pink.turtle.blog/ Jardin des pamplemousses

jardin des pamplemousses
@pink.turtle.blog/ Jardin des pamplemousses (Maurice)

3ème position – Le parc Güell (Barcelone)

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc Güell est certainement l’un des parcs les plus exceptionnels d’Europe selon moi. Situé dans le nord de Barcelone, cette oeuvre de Gaudi fait référence à la nature avec ses ornementations et courbes en couleurs, et permet d’observer à la fois plantes ou fleurs d’une grande variété tout en surplombant la ville. Au mois de juin, le parc est vraiment magnifique et très fleuri!

salamandre
@pink.turtle.blog/ salamandre parc güell

Parc Güell
@pink.turtle.blog/ Parc Güell (Barcelone)

Parc Güell
@pink.turtle.blog/ parc Güell

2ème position – Flower dome et son jardin intérieur (Singapour)

Flower Dome est un magnifique jardin intérieur qui fait face à Marina Bay et qui présente une impressionnante collection d’orchidées, des fleurs de tous les continents, des sculptures en bois très originales… La balade dans le flower dome permet de voguer entre jardins européens, américains, asiatiques et africains. Une reconstitution de l’univers de Lewis Carroll (Alice au pays des merveilles) est également présente à la fin de la visite avec de jolies sculptures en bois (liées au monde végétal) associées à des sculptures en métal d’Alice, de la reine de coeur, du chat ou du chapelier fou.

Flower Dome
@pink.turtle.blog/ Flower dome

Flower Dome (Singapour)
@pink.turtle.blog/ Flower Dome (Singapour)

Flower Dome
@pink.turtle.blog/ Flower Dome (Singapour)

La reine de coeur
@pink.turtle.blog/ Flower Dome (La reine de coeur, Alice au pays des merveilles)

Dans le quartier de Chinatown, nous avons aussi adoré le jardin situé sur le toit du temple de la Relique de la dent de bouddha avec ses frangipaniers et son ambiance zen.

Singapour
@pink.turtle.blog/ Temple de la relique de la dent de Bouddha (Singapour)

1ère position – Le Jardin Majorelle (Marrakech, Maroc)

« Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques » (Yves Saint-Laurent)

Sans conteste, l’un de mes jardins préférés qu’il s’agisse de ses couleurs ou de sa collection de cactus! Il a fallu 40 ans au peintre Majorelle pour créer ce lieu onirique et hors du temps (1931) qui rappelle les oasis mauresques. Peint de couleurs primaires très vives dominées par le bleu intense vu dans l’Atlas par l’artiste, ce jardin appartient désormais à la fondation Pierre Bergé – Yves Saint-Laurent. Une balade dans ce jardin enchanteur est, selon moi, incontournable lors d’un séjour à Marrakech.

Majorelle
@pink.turtle.blog/ Jardin de Majorelle (Marrakech)

Majorelle
@pink.turtle.blog/ Jardin de Majorelle (Marrakech)

Majorelle
@pink.turtle.blog/ Jardin de Majorelle (Marrakech)

 

Et toi, cher lecteur, quel est ton jardin préféré en France ou dans le monde? N’hésite pas à partager tes coups de coeur avec moi 🙂 Une mise à jour de mon classement sera peut-être nécessaire après notre voyage d’un mois au Japon cet été !