[LOIRE-ATL.] Visite guidée de Saint-Nazaire autour du street-art : mes fresques murales préférées


Street-art Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Connaissez-vous la ville de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique? Malheureusement, elle n’a pas toujours bonne presse… En effet, la ville est surtout connue pour ses chantiers navals, le site d’Airbus… En gros, les gens la perçoivent comme une ville industrielle et ouvrière sans aucun cachet a fortiori à cause de son centre qui a été détruit pendant la seconde guerre mondiale et reconstruit un peu à la va vite dans les années 50-60. Pourtant, le label de « Ville d’Art et d’Histoire » va être décerné à Saint-Nazaire en 2020… et pour cause… La ville a tout fait pour redorer son blason en mettant en place de nombreux projets artistiques par le biais du théâtre, du festival des Escales et des initiatives autour du street-art (et ça, j’adore!). En effet, chaque année, la ville accueille une nouvelle fresque murale dans le cadre du festival des Escales en invitant un artiste-graffeur connu dont on peut suivre le travail juste avant le festival. De nombreux quartiers de Saint-Nazaire se sont ainsi transformés et reprennent vie grâce à ces fresques colorées qui attirent de plus en plus de touristes avides de découvertes artistiques. Autant je ne suis pas super fan des chantiers navals (même si c’est impressionnant, je l’avoue!), autant j’adore contempler ces fresques et aller à la recherche des dernières réalisations disséminées dans la ville. Le dimanche matin, c’est souvent une de mes activités favorites en compagnie de mon appareil photo…

1. Les fresques grandioses du quartier du Petit Maroc

Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog
Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog

Les fresques du Petit Maroc se situent non loin de la base sous-marine et ont été réalisées dans le cadre du festival des Escales en 2015. Ainsi, ces deux peintures murales grandioses se font face et rendent hommage à Valparaiso, au Chili. Deux graffeurs chiliens avaient été invités pour réaliser ces œuvres : à gauche, Inti et à droite, La Robot de Madera.

2. Les fresques de Méan-Penhoët et le monde de la piraterie

Street-art, Méan-Penhöet, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Réalisées à l’occasion de la 10ème édition du festival d’art urbain « Bouge », les fresques du quartier Méan-Penhoët sont le fruit d’une collaboration entre artistes internationaux (Ekiem, Djuradje) et graffeurs locaux. Redonner vie à ce triste mur de béton adossé aux bassins du port, n’était pas une mince affaire! Une vraie réussite sur le thème coloré de la piraterie dans un quartier qui est souvent présenté de manière péjorative car adossé aux chantiers navals…

Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

3. Les Oides : personnages emblématiques de Saint-Nazaire

Les Oides, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Les Oides, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Les Oides (doigt en verlan) sont de petits personnages bleus, des schtroumfs locaux. Œuvres d’un graffeur originaire du coin, ils sont près de 500 sur l’agglomération et on peut les retrouver un peu partout à Saint-Nazaire notamment sur les sentiers côtiers. On peut donc s’amuser à les retrouver lorsqu’on se balade en ville…

4. Le centre-ville et le « sabat » de David de la Mano

Les deux fresques les plus récentes sont celles de David de la Mano, artiste espagnol à l’univers onirique, qui a investi deux pans de mur sur l’Avenue Léon Blum : l’un devant l’école des Beaux-Arts, l’autre devant l’école Saint-Joseph (juste derrière la mairie de Saint-Nazaire).

5. Le Boulevard d’Anjou sous le signe du jazz

Dialogues est une œuvre musicale réalisée par le peintre brésilien originaire de São Paulo, Apolo Torres, pour la 28ème édition du festival des Escales en 2019. Cette fresque est un peu plus excentrée (située Boulevard d’Anjou).

6. L’Anamorphose de Varini

Je vous avais déjà parlé de l’anamorphose intitulée « Suite de triangles » réalisée en 2007 par l’artiste suisse Felice Varini, dans un article sur la Photo du mois. Pour faire court, c’est une suite de triangles rouges qui ne peut être perçue correctement qu’à partir d’un point de vue unique à savoir la terrasse panoramique située dans le port de Saint-Nazaire avant les chantiers navals. Vous voyez l’alignement des triangles?

Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog

7. Le quartier du théâtre : entre tradition et modernité

Et le meilleur pour la fin! C’est de loin ma fresque préférée! Celle d’Adnate intitulée Unravel : il s’agit du visage réaliste d’un enfant aborigène réalisé en 2018 face da théâtre de Saint-Nazaire, à l’occasion du festival Les Escales sur le thème de Melbourne. Sur mon compte Instagram, j’ai d’ailleurs publié plusieurs photos de cette fresque impressionnante.

Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Alors, que pensez-vous du street-art nazairien?

A certaines périodes, l’office de tourisme organise d’ailleurs des tours sur le thème du street-art et propose une brochure pour dénicher les chefs-œuvre dans la ville : cliquez ici pour la découvrir!

Pour découvrir mes aventures en direct et pour papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! A très vite les voyageurs 🙂

[TAG] « If I were… an artist » (#2)


« Tout l’art est érotique » (G. Klimt)

Les vierges de Klimt, musée d'art de Prague/ @pink.turtle.blog
Les vierges de Klimt, musée d’art de Prague/ @pink.turtle.blog

Comme je vous l’ai annoncé le mois dernier avec un premier TAG intitulé « If I were… an animal« , j’avais envie de créer mon propre TAG mensuel! En effet, mon idée est de publier une photographie chaque mois à une date fixe (le 25 du mois), qui illustre le thème en cours et qui débute par « If I were… » ou « Si j’étais… ». Après les animaux, mon #IfIwere du mois d’octobre est placé sous le signe de l’art. J’ai d’ailleurs longuement hésité entre quelques peintres ou artistes que j’admire tels que Gustave Moreau, les préraphaélites anglais (Rossetti et Burne-Jones) et Mucha. Cependant, LE peintre qui me fascine le plus, et ce depuis de nombreuses années, est sans nul doute Gustav KLIMT ♥ (ajout obligatoire de Vienne à ma travel list!). Des reproductions du Baiser et des 3 âges de la femme trônent même dans mon salon!

Petites boîtes (KLIMT), Prague/ @pink.turtle.blog
Petites boîtes (KLIMT), Prague/ @pink.turtle.blog

Comment expliquer une telle fascination? L’explosion des couleurs qui émane des tableaux de Klimt, ses nombreux portraits féminins (Salomé et Judith notamment, personnages bibliques et mythiques très en vogue à la fin du XIXème et du XXème siècles), la sensualité de ses compositions, ses tableaux richement ornementés et décorés, et son utilisation singulière de l’or sur ses toiles.

Et vous, êtes-vous fasciné par un artiste en particulier?

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! @ très bientôt 🙂

[La Photo du mois] « Formes géométriques » (#6)


« Certains opposent la géométrie à la poésie. Quant à moi, lorsque la poésie languit, je fais volontiers de la géométrie… » (Paul Valéry, Cahiers)

La « Photo du mois » est de retour! Merci à Danièle (La Casa à photos) pour le choix du thème de ce mois automnal « Formes géométriques », qui nous permettait de nous exprimer pleinement tant la géométrie est présente partout! J’ai hésité longuement entre plusieurs clichés : la tour de Pise – cylindre parfait -, la géométrie déformée de la maison qui danse à Prague, la gastronomie japonaise avec ses formes très soignées, de petites boîtes praguoises sur le thème de Klimt et Mucha… Finalement, je vous présente une œuvre artistique contemporaine située juste à côté de chez moi à Saint-Nazaire. Il s’agit d’une anamorphose intitulée « Suite de triangles » réalisée en 2007 par l’artiste suisse Felice Varini : pour faire simple, c’est une suite de triangles rouges qui ne peut être perçue correctement qu’à partir d’un point de vue unique à savoir la terrasse panoramique située dans le port de Saint-Nazaire avant les chantiers navals. Les éléments de cette anamorphose recouvrent de nombreux bâtiments qui entourent le port de Saint-Nazaire! Pas facile de trouver l’alignement parfait 😉 Cette oeuvre fait également partie du « Parcours Estuaire » à savoir un parcours d’art contemporain qui rassemble 30 œuvres permanentes du centre-ville de Nantes jusqu’à l’océan (sur 60 kilomètres de l’estuaire de la Loire).

Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog
Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog

N’hésitez pas à aller voir les formes géométriques des copains 😉

 Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Betty, Blogoth67, Brindille, Christophe, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanie, Nanouk, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Ventsetvoyages, Weeteweete, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente.

Pour suivre mes aventures en live, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram! @ très vite 😉

[ITALIE] Une folle journée à Florence entre filles!


Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

« C’est dans ces murs que la civilisation a recommencé » (Stendhal)

Ciao a tutti! Ces derniers mois, j’ai pris un peu de retard dans la rédaction de mes articles. Il faut dire que notre voyage d’un mois au Japon a bouleversé ma liste des things to do sur le blog! Au mois de juin, j’ai passé une semaine à Pise en compagnie de ma sympathique collègue et acolyte Nathaly (#assonance) dans le cadre d’un voyage professionnel Erasmus. Après un article décalé sur mes 11 poses stéréotypées devant la tour de Pise, je voulais tout de même vous présenter un article plus « sérieux » sur la journée géniale que nous avons passée à Florence entre filles. Surnommée la « Reine du Moyen-âge » par Stendhal, la ville de Florence a beau être une ville extrêmement romantique, on peut également la découvrir entre filles. Même si nous n’y avons passé qu’une journée, Florence reste, pour moi, un coup de coeur architectural et artistique. En partant très tôt de Pise en train (tarif : 18 euros AR, 1h de trajet), nous avons eu le temps de flâner du côté du magnifique ponte Vecchio (nous avons même déjeuné face au célèbre pont), de visiter la galerie des Offices et de découvrir la place Del Duomo. Même si cette journée m’a un peu laissée sur ma faim, elle m’a également donné envie de revenir un jour dans cette somptueuse ville de Toscane. Si comme moi, vous êtes juste de passage à Florence, que peut-on faire en une seule journée? La réponse en images…

Déambuler et flâner sur le Ponte Vecchio

Que serait Florence sans son romantique Ponte Vecchio? Impossible de se rendre à Florence sans aller admirer ce pont chargé d’histoire. A la fois rue piétonne et galerie marchande, le ponte Vecchio traverse le fleuve l’Arno et ses petites maisons colorées – qui abritent de nombreuses bijouteries de luxe – font tout le charme pittoresque du pont de pierre le plus ancien d’Europe (1345). Comme à Paris, de nombreux couples viennent sceller leur amour sur le Ponte Vecchio avec de petits cadenas ♥ C’est beau l’amuuuurrr!

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

ponte Vecchio @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog

Le Ponte Vecchio et ses joailliers/ @pink.turtle.blog
Le Ponte Vecchio, ses joailliers, ses policiers…/ @pink.turtle.blog

Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Déjeuner face au ponte Vecchio

Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

La galerie des Offices

IMG_20181008_143458_resized_20181008_023550810Côté galeries et expositions, si vous deviez n’en choisir qu’une seule, ça serait celle-là! Pourquoi la galerie des Offices ? Tout simplement parce que ce musée regroupe la plus grande collection au monde de peintures italiennes et d’oeuvres de tous les grands maîtres européens du XIIème au XVIIIème siècle. Il s’agit d’un des musées le plus visité au monde et pour cause, on y retrouve notamment Le Printemps et La Naissance de Vénus de Botticelli, La Vierge au Chardonneret de Raphaël… J’ai également été médusée 😉 par la célèbre tête de Méduse du Caravage, qui fait vraiment peur!

img_20180623_114223.jpg
Le Printemps de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog
Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog

La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog
La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Le tableau de La Naissance de Vénus est tout simplement incroyable. Je crois que je l’ai admiré pendant de très longues minutes. Admirer un tableau si connu, laisse vraiment rêveur surtout lorsqu’on travaille sur l’art dans la vraie vie. Même sensation bizarre pour la tête de Méduse du Caravage et l’Hermaphrodite que j’ai longuement étudiés lors de la préparation de mon Doctorat, moi qui ai longtemps travaillé sur la mythologie grecque dans la poésie du XIXème siècle (et il se trouve que les écrivains du XIXème siècle se réfèrent très largement à toute une tradition artistique lorsqu’ils évoquent des figures mythologiques connues). Du coup, en sortant du musée, je n’ai pas résisté à l’envie d’acheter un petit souvenir « Naissance de Vénus » 🙂 Concernant la sculpture intitulée Hermaphrodite, l’effet de surprise (devant-derrière) est un peu gâché par le titre qui est un véritable spoil!

 

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Moi qui déteste les serpents (je dirais que j’en ai une peur folle si bien que je ne peux même pas rentrer dans un vivarium ou simplement dans certains rayons animaliers de Jardiland!), je trouve cette peinture tellement « réaliste » (désolée pour l’anachronisme) que j’ai du mal à la regarder (moi aussi médusée, c’était l’effet escompté). Avec le tableau de Cranach l’Ancien, on a aussi eu le droit à un serpent avec le diptyque Adam et Eve (une variante de celle utilisée dans le clip de Desperate Housewives, clin d’oeil ci-dessous!).

Cranach l'Ancien
Eve, Cranach l’Ancien

Générique Desperate Housewives
Générique Desperate Housewives

img_20180623_123207.jpg
Socrate/ @pink.turtle.blog

La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog
La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog

C’est un véritable festival de têtes coupées dans la galerie des Offices entre Salomé-Hérodias et la tête de Saint-Jean Baptiste, Judith tranchant la tête d’Holopherne, David avec la tête de Goliath et la tête de Méduse tranchée par Persée. Tout ces récits bibliques et mythes étaient très en vogue à la Renaissance et me fascinent depuis de nombreuses années.

 

En sortant de la Galerie des offices, on peut également profiter de l’ambiance singulière de la Piazzale avec ses nombreux artistes de rue qui réalisent des peintures du Ponte Vecchio, des vanités, des paysages pittoresques ou des portraits des passants.

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Petit conseil! Il vaut mieux réserver ses billets plusieurs jours à l’avance sur le site internet de la galerie car c’est l’un des musées les plus visités de Florence. Cela évite de faire la queue pendant des heures et permet surtout de pouvoir entrer un jour d’affluence! Le musée est fermé le lundi et l’entrée coûte 21 euros/personne.

Piazza della Signoria

Après la galerie des Offices, direction la Piazza della Signoria! Sous la loggia des Lanzi, on peut admirer la célèbre sculpture en bronze de Benvenuto Cellini : Persée tenant la tête de Méduse, chef d’oeuvre de la Renaissance (#tetecoupee!).

Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog
Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog

Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog
Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog

Piazza del Duomo

Attention calèche! Piazza Del Domo/ @pink.turtle.blog

Après moult balades dans la ville, on arrive enfin à la très célèbre, incontournable et fabuleuse piazza del Duomo où j’ai bien failli me faire renverser par un cheval (#peurdemavie). Il faut effectivement faire attention aux nombreuses calèches disséminées sur cette place. Malgré ce petit désagrément, nous avons profité à fond de cette place qui fait partie des endroits les plus touristiques de Florence avec la piazza della Signoria et le Ponte Vecchio. La trilogie des monuments en marbre vert, rouge et blanc, est superbe, un vrai coup de coeur architectural pour moi ♥.

Parmi cette trilogie classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont la Cathédrale Santa Maria del Fiore et le Campanile de Giotto qui frappent le plus l’oeil du passant. De plus, le dôme de la Cathédrale, réalisé par Filippo Brunelleschi au début de la Renaissance, est le plus grand du monde avec ses 43 mètres de diamètre.

Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog
La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog

Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog

Enfin, il ne faut pas oublier le Baptistère, le troisième monument en marbre de la Piazza del Duomo, situé au centre de la place, qui possède la célèbre porte du Paradis.

 

Et pour terminer cette folle journée, rien de tel qu’une bonne gelata artisanale…

Gelataria/ @pink.turtle.blog
Gelataria de luxe!/ @pink.turtle.blog

Mes petits souvenirs de Florence

Une jolie trousse Botticelli pour la rentrée et un collier en céramique « Naissance de Vénus »! ♥

Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog
Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog

Ciao Florence! 

Et vous, connaissez-vous Florence? Lors d’un city trip, que recherchez-vous en priorité?Musées, visites culturelles, balades, shopping, gastronomie?

Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @ bientôt! ♥