[CORSE] Bonifacio, ma révélation estivale !


« L’Ile de Corse… J’ai quelque pressentiment qu’un jour cette petite île étonnera l’Europe » (J.-J. Rousseau)

✈️ Hello les voyageurs! ✈️

Ahhhh un incontournable de la Corse, Bonifacio! Impossible de se rendre en Corse du Sud sans aller admirer ses bouches (ou falaises blanches) et sa citadelle. Honnêtement, je ne m’attendais pas à découvrir une si belle perle. Bonifacio a été la grosse claque de mon été! Si vous passez un week-end ou quelques jours en Corse du sud non loin de cette ville historique, voici mes immanquables!

Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog
Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog

Bonifacio : la ville haute et sa citadelle

La ville haute de Bonifacio est à ne pas manquer. J’ai été charmée par ses ruelles typiques qui m’ont rappelé l’Italie, sa porte de Gênes (qui marque l’entrée dans la ville haute), et son escalier du Roy d’Aragon. Il y a des tas de choses à voir dans la citadelle si vous appréciez l’histoire qu’il s’agisse du Bastion de l’étendard, du cimetière marin, des baracuns et tramizi (cabanes en pierre) ou des rues historiques comme la rue des deux empereurs. Je vous conseille tout de même de venir avec des chaussures de marche et une bouteille d’eau surtout si vous souhaitez descendre (et remonter!!) les 187 marches de l’escalier du roi d’Aragon, un escalier taillé dans les falaises (vue imprenable et impressionnante, phobiques du vertige s’abstenir!) qui aurait été creusé, selon la légende, en 1420 par les soldats du roi d’Aragon, et en une seule nuit pour envahir la ville.

Ville haute de Bonifacio @pinkturtle.blog
Ville haute de Bonifacio @pinkturtle.blog
Escalier du roi d'Aragon, Bonifacio @pinkturtle.blog
Escalier du roi d’Aragon, Bonifacio @pinkturtle.blog
Au pied des bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog
Au pied des bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog

Bonifacio : ses bouches et falaises blanches

Bonifacio est surnommée « la cité des falaises » et l’on comprend aisément pourquoi lorsqu’on se rapproche de la ville haute construite sur un promontoire rocheux. Depuis les sentiers qui longent la mer, on peut observer les falaises blanches accidentées (appelées « bouches ») et l’eau limpide voire turquoise des grottes situées en contrebas. Un spectacle grandiose à voir au moins une vie dans sa vie…

Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog
Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog
Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog
Bouches de Bonifacio @pinkturtle.blog

Une promenade en mer à ne pas manquer

De nombreuses promenades en mer sont proposées sur le port et la marina de Bonifacio, dans la ville basse. Ces promenades permettent de découvrir les falaises et bouches de Bonifacio d’un tout autre point de vue et de voir les fameuses grottes inaccessibles aux eaux turquoise creusées dans les bouches et la roche. Cette balade en mer est souvent combinée avec une sortie sur les îles Lavezzi (chez SPMB notamment). Pour moi, c’est un incontournable!

Sortie en mer, Bonifacio @pinkturtle.blog
Sortie en mer, Bonifacio @pinkturtle.blog
Sortie en mer, Bonifacio @pinkturtle.blog
Sortie en mer, Bonifacio @pinkturtle.blog

Bonifacio : son port et sa marina animée

La marina de Bonifacio est très animée, pas évident de circuler sereinement en cette période tourmentée de Covid (prévoir le masque)! Autant j’ai bien apprécié ses petites boutiques (glaces et bonbons hihihi!) et son animation, autant j’ai détesté le côté très bling-bling de ce port avec ces énormes yachts accostés un peu partout sur la marina. Mais c’est le jeu…

Port de Bonifacio @pinkturtle.blog
Port de Bonifacio @pinkturtle.blog

Les plages paradisiaques des environs de Bonifacio

Impossible d’évoquer la Corse du sud sans parler de ses plages paradisiaques situées non loin de Bonifacio! De mon point de vue, les plus belles sont la plage déserte du petit Spérone (de bon matin) avec son eau turquoise et la plage de Palombaggia (impossible de résister à ses eaux chaudes et translucides!) avec son petit air des Caraïbes…

Plage du Petit Spérone, Corse @pinkturtle.blog
Plage du Petit Spérone, Corse @pinkturtle.blog
Palombaggia @pinkturtle.blog
Palombaggia @pinkturtle.blog

Les nombreux sentiers balisés autour de Bonifacio

D’autres activités sont possibles autour de Bonifacio pour les plus sportifs et pour les fans de randonnées : arpenter les sentiers balisés avec des vues imprenables sur des plages aux eaux turquoise. De notre côté, nous avons beaucoup apprécié le sentier des BRUZZI auquel je consacrerai un article prochainement.

Sentier des Bruzzi @pinkturtle.blog
Sentier des Bruzzi @pinkturtle.blog
Sentier des Bruzzi @pinkturtle.blog
Sentier des Bruzzi @pinkturtle.blog

Les escapades autour de Bonifacio : les îles Lavezzi

Un dernier incontournable de la Corse du sud : les îles Lavezzi. Ces petites îles aux eaux limpides situées non loin de Bonifacio sont un véritable paradis sur terre. Pour y accéder, il suffit de prendre une navette sur le port de Bonifacio et de prévoir pique-nique, eau, crème, chapeau et masque-tuba pour passer une journée qui restera gravée dans votre mémoire. Le snorkeling est top, je vous en reparlerai très prochainement.

Les île Lavezzi @pinkturtle.blog
Les île Lavezzi @pinkturtle.blog

Mes bonnes adresses testées et approuvées

  • Un restaurant que nous avons apprécié pour les produits locaux qu’il propose et l’accueil qui nous a été réservé : Ciccio (ville haute de Bonifacio).
  • Une boutique de bonbons très jolie qui nous a fait voyager au pays des Mille et une nuits : la Caverne d’Ali bonbon (marina de Bonifacio).
La Caverne d'Ali bonbon @pinkturtle.blog
La Caverne d’Ali bonbon @pinkturtle.blog
  • Enfin, un excellent glacier avec des parfums locaux : Le Rocca Serra (ville haute et port).

Et vous, connaissez-vous Bonifacio? Est-ce une ville que vous aimeriez visiter?

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages » et « sorties », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! @ très vite les voyageurs! Myriam

[LOIRE-ATL.] Sortie estivale à Châteaubriant : Escape game, Château et adresses gourmandes!


Château de Châteaubriant @pink.turtle.blog
Château de Châteaubriant @pink.turtle.blog

Il y a parfois des villes auxquelles on ne songe pas toujours pour une sortie en été. Pourtant, Châteaubriant offre de superbes balades et de jolies découvertes à l’image de son château, de ses maisons à colombage, de sa vieille ville et de ses adresses gourmandes. Il y a quelques jours, en compagnie de trois autres blogueuses de Loire Atlantique, j’ai également pu tester l’Escape Game éphémère sur le thème de Victor HUGO organisé par l’office de tourisme de Châteaubriant (j’ai adoré et pas seulement parce que j’apprécie la littérature du XIXème siècle!). Un vrai plus pour cette ville qui mérite vraiment qu’on y passe un peu de temps : la plupart des visites et des activités sont d’ailleurs très abordables d’un point de vue financier notamment pour les familles. Nous avons aussi visité le château et sa belle exposition gratuite sur les monnaies.

Maison de l'Ange @pink.turtle.blog
Maison de l’Ange @pink.turtle.blog

L’escape game éphémère : du 15 juillet au 17 août

Avec Olivia du blog Our little Family, Fleur du blog Chroniques O’Contestiques, et Typhaine du blog Chouquettes and co, nous avons testé samedi dernier cet escape game (c’était une première pour moi !) et nous avons adoré l’ambiance, l’animation (avec la présence d’une comédienne) et les intrigues de ce jeu qui se déroule dans la Maison de l’Ange à savoir l’ancienne demeure de Sophie Trébuchet, la mère de Victor Hugo. Don’t worry, pas besoin d’être un spécialiste de Victor Hugo ! Vous disposez de 45 minutes pour résoudre l’énigme à savoir :

Léopold Sigisbert Hugo et Sophie Trébuchet, parents du célèbre Victor Hugo, se sont rencontrés dans les salons castelbriantais. Il y a quelques semaines, les descendants de la famille ont décidé d’offrir les anneaux du mariage à la ville de Châteaubriant afin de les exposer et de mettre en valeur l’origine de leur histoire d’amour. Mais voilà… Lors du transfert, les anneaux ont disparu.Une personne suspecte est venue ce jour-là à la mairie… Qui est-ce ? Elle se prénommait Jeannette… Mais est-ce vraiment elle qui a commis ce vol ? Vous avez été mandatés par les descendants de Victor Hugo. Vous aurez 45 minutes pour gagner la confiance de Madame Jeannette et donc retrouver, nous l’espérons, les précieux anneaux !

Escape game @pink.turtle.blog
Escape game @pink.turtle.blog
Escape game @pink.turtle.blog

Notre équipe de choc (et de charme lol) a réussi le jeu en 42 minutes et j’ai même fini par épouser Olivia avec les alliances retrouvées des époux Hugo ! Avec des enfants, l’expérience doit être également très amusante et excitante ! Mon fils aurait adoré.

Pour réserver, il vous suffit d’appeler l’office de tourisme de la ville (02 40 28 20 90). A noter que les tarifs sont très attractifs : 5 euros (par enfant et demandeur d’emploi) et 9 euros (par adulte).

Si vous passez dans la région, testez cette activité, vous ne le regretterez pas ! D’ailleurs, avez-vous déjà testé des escape game ? Connaissez-vous celui de Châteaubriant?

L’équipe de choc, escape game @pink.turtle.blog

Les expositions gratuites de l’Office de tourisme

L’Office de tourisme de Châteaubriant organise aussi des expositions gratuites d’artistes locaux (peintres, photographes, sculpteurs). N’hésitez pas à y faire un tour ! De mon côté, j’ai bien apprécié l’exposition actuelle avec les jolies toiles figuratives de Tremblay. Pour les enfants, il y a aussi des ateliers pédagogiques, coloriages et une petite chasse au trésor au cœur de la ville organisée par l’Office.

Exposition, Office de tourisme, toile de Tremblay @pink.turtle.
Exposition, Office de tourisme, toile de Tremblay @pink.turtle.

Le Château et son exposition sur les monnaies

Impossible de s’arrêter à Châteaubriant sans visiter son château à la fois médiéval et renaissant. Je ne connaissais pas ce château et je dois dire que j’ai été bluffée : animations interactives pour présenter l’évolution historique du château du Moyen-âge jusqu’à aujourd’hui, remparts, donjon, chapelle seigneuriale, logis de la cour médiévale, architecture renaissante conservée, nombreuses rénovations et robe de françoise de Foix exposée.

Château de Châteaubriant @pink.turtle.blog
Château de Châteaubriant @pink.turtle.blog
Robe de Françoise de Foix @pink.turtle.blog
Robe de Françoise de Foix @pink.turtle.blog

Quant à l’exposition « Terre de trésors » (du 5 avril au 29 septembre 2019), elle rassemble l’ensemble des trésors monétaires (pièces, haches, bijoux…) découverts en Loire-Atlantique depuis un siècle et demi. Ces trésors retracent ainsi l’histoire du territoire depuis les Gaulois jusqu’au début du XXème siècle. L’entrée est gratuite et il y a de nombreuses animations pour les enfants (contes, tablettes interactives, petit questionnaire avec trésor à découvrir). Des visites guidées sont également proposées l’après-midi.

Exposition "Terre de trésors" @pink.turtle.blog
Exposition « Terre de trésors » @pink.turtle.blog
Exposition "Terre de trésors" @pink.turtle.blog
Exposition « Terre de trésors » @pink.turtle.blog

Bonnes adresses testées et approuvées !

Lors de cette journée, nous avons effectué une dégustation de bières artisanales chez Papy Bot’. En effet, Steven fabrique lui-même sa bière locale dans son atelier-boutique. Vous aurez le choix entre bière blonde, rousse et brune (j’ai beaucoup aimé la bière blonde même si je ne suis pas une grande fan de bière en général!).

Brasserie Papy Bot' @pink.turtle.blog
Brasserie Papy Bot’ @pink.turtle.blog

Nous avons également déjeuné au restaurant l’île aux saveurs gourmandes : un très bon repas (avec de bons assaisonnements, une viande délicieuse ; et un moelleux au chocolat comme je les aime !). Un bel accueil de la part de Coco.

L'île aux saveurs gourmandes @pink.turtle.blog
L’île aux saveurs gourmandes @pink.turtle.blog

Il y a vraiment de quoi passer une superbe journée à Châteaubriant et je sais que, de mon côté, j’y retournerai volontiers. Et vous, ça vous tente ?

Merci encore à Olivia, l’organisatrice (au top !) de cette journée, à l’Office de tourisme de Châteaubriant, à la Micro-Brasserie Papy Bot’ et à l’île aux saveurs gourmandes. Un grand merci également au journal L’Eclaireur de Châteaubriant pour son bel article sur notre journée à Châteaubriant.

L'Eclaireur de Châteaubriant, article du 25/07/19 @pink.turtle.blog
L’Eclaireur de Châteaubriant, article du 25/07/19 @pink.turtle.blog

N’hésitez pas à jeter un œil à la vidéo qui raconte notre blog trip à Châteaubriant, vidéo réalisée par Olivia : C’est par ici!

Pour suivre mes aventures en direct, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et sur Instagram ! A très vite 😉

[JAPON] Visiter le Fushimi Inari Taisha sous un soleil de plomb! (Japon #13)


« Beau temple du riz
Mille torii vermillon
Feuilles d’érable au vent » (Haïku, by Pink turtle)

Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Ah… Le Fushimi Inari! C’est sans aucun doute LE site que je rêvais de visiter avant mon départ pour le Japon. C’est vrai qu’il est très emblématique du Japon traditionnel avec ses 10 000 torii orange, ces fameux portails japonais qui marquent l’entrée dans une enceinte sacrée, et symbolisent la séparation entre le monde matériel et spirituel, humain et divin. Une forte attente donc, à force de consulter les photos Insta #FushimiInari et d’admirer les clichés des femmes en yukata posant devant les torii vermillon du sanctuaire. J’avoue que moi aussi je voulais ma photo spéciale Fushimi, je la voulais et je l’ai eue lol! La voilà…

Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog

Par contre, nous n’avons pas choisi la facilité puisqu’il a fallu gravir le mont Inari et ses 233 mètres, aller jusqu’à la cascade sous un soleil de plomb. 40 degrés, 3 litres d’eau, 4 kms et 2 heures de marche plus tard, nous sommes venus à bout du tour du sanctuaire.

Randonnée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Randonnée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Chronologiquement, nous avons débuté notre visite par une purification dans les petits bassins situés à l’entrée du temple (pour des informations sur ce rituel de purification, je vous renvoie à mon article sur le temple Sensoji dans le quartier Asakusa de Tokyo), puis nous avons lancé quelques pièces afin de prier tout en sonnant les petites cloches à la fin de notre prière. Nous sommes enfin entrés dans l’enceinte sacrée du sanctuaire pour débuter notre randonnée sur le mont Inari.

Entrée du Fushimi Inari Teisha/ @pink.turtle.blog
Entrée du Fushimi Inari Taisha/ @pink.turtle.blog

Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Prière à l'entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Prière à l’entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Entrée du Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

La charme du Fushimi Inari réside dans les petits temples et sanctuaires disséminés sur l’ensemble du mont Inari ♥! Et plus ça monte, plus on est seul, contrairement à la foule présente à l’entrée du sanctuaire. C’est en se lançant dans la randonnée de 4 kms qu’on peut alors réaliser de superbes photos!

Femme en yukata/ @pink.turtle.blog
Femme en yukata/ @pink.turtle.blog

Ema, plaquette de voeux en bois/ @pink.turtle.blog
Ema, plaquette de voeux en bois/ @pink.turtle.blog

Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Pause Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Pause Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Pause Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Pause Randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Ema, plaquettes de prière/ @pink.turtle.blog
Ema, plaquettes de prière/ @pink.turtle.blog

Petit arrêt à la cascade pour se rafraîchir…

Cascade Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Cascade Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Entrée des 10 000 torii/ @pink.turtle.blog
Entrée des 10 000 torii/ @pink.turtle.blog

Ce sanctuaire est dédié à Kami Inari, la protectrice des céréales et du riz (au fait, comment trouvez-vous mon nouvel haïku?) mais aussi la patronne des commerces d’où ses nombreux torii qui sont des dons de la part de familles fortunées et d’entreprises qui souhaitent invoquer la protection de Kami.

Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog

Pour moi, c’est une visite à la fois incontournable et inoubliable tellement emblématique du Japon traditionnel.

Fin de la randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog
Fin de la randonnée Fushimi Inari/ @pink.turtle.blog

Même lors de ma transformation en maïko, j’ai eu droit à mon Fushimi Inari personnel 🙂 ♥

transformation en maïko/ @pink.turtle.blog
transformation en maïko/ @pink.turtle.blog

Pour découvrir d’autres articles sur Kyoto, c’est par ici :

Le Gion Matsuri de Kyoto : une parade spectaculaire! (Japon #12)

Le jour où j’ai joué les apprenties geishas à Kyoto : une expérience inoubliable (Japon #10)

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram! Merci, @bientôt 🙂

 

[JAPON] Le Gion Matsuri de Kyoto : une parade spectaculaire! (Japon #12)


« Sous la chaude pluie,
Frêle, la maïko sourit
De sa bouche vermeille » (Haïku, by Pink turtle)

img_20180717_093711.jpg
Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog

S’il y a un événement qui a confirmé notre envie de nous rendre au Japon au mois de juillet, c’est bien le Gion Matsuri! ♥ En effet, l’été est la période des festivals au Japon. L’un des plus connus reste sans nul doute le fameux Gion Matsuri (Gion San) de Kyoto auquel nous avons assisté le 17 juillet. Il s’agit d’un spectacle impressionnant et dépaysant à souhait puisqu’une trentaine de chars appelés Yamahoko parade dans les rues de Kyoto pendant toute une matinée (9h-11h30). Apparemment, ces chars défileraient dans la ville afin d’apaiser la divinité des fléaux et des maladies, et ce depuis l’ère Heian (IXème siècle) : Kyoto, alors capitale impériale, était victime de grosses catastrophes naturelles (inondations qui engendraient l’apparition de la peste à cause des eaux stagnantes) et l’empereur décida d’organiser des cérémonies religieuses pour calmer les dieux. Ce Matsuri revêt une dimension très particulière en cette année particulièrement traumatique et meurtrière pour le Japon qu’il s’agisse des inondations, des séismes, de la canicule et des typhons (nous avons réussi à éviter uniquement les inondations de notre côté!).

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

En tout cas, c’est un moment singulier que d’assister à ce défilé et à cette grande procession qui se déroule, non pas au coeur du quartier Gion (comme nous le pensions), mais plutôt près du carrefour Shijo Karasuma en passant par les avenues Shijo, Kawaramachi, Oike et Shinmachi. Cette année, le festival s’est déroulé sous un soleil de plomb, une chaleur harassante (40 degrés!). J’admire les jeunes enfants et les personnes âgées qui ont défilé lors de cette journée caniculaire, sans broncher! C’est une journée festive que rien ne saurait gâcher à Kyoto! 🙂

Jeune garçon en kimono, Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Jeune garçon en kimono, Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

La beauté des chars du Gion Matsuri

Ces magnifiques chars qui défilent dans les rues, étaient autrefois au nombre de 66 comme les anciennes provinces japonaises, mais ont été réduits à 33 et divisés en deux types : les Yama (23) et les Hoko (10). Les Hoko sont les chars les plus grands, décorés de précieuses tapisseries, de tissus brodés et de statues. Ils sont surmontés d’une flèche d’où leur hauteur de 20 mètres environ, et nécessitent une cinquantaine de personnes pour les tirer. D’autres sont surmontés d’un long mât en forme de lance. Quoi qu’il en soit, ces Hoko transportent musiciens et chanteurs et l’on entend de loin les tambours, les carillons, les chants et cris émanant de ces chars. Les Yama, quant à eux, ne comportent pas de toit et transportent des mannequins décoratifs. Cette année, l’un des chars s’est accroché au feu de signalisation sur l’avenue Kawaramachi, et un grand cri de soulagement (ouffff!) a résonné parmi la foule, lorsque le char a repris sa parade!! De nombreux fascicules sont distribués pour expliquer le sens/tour du défilé avec des tonnes d’informations en japonais ainsi que les horaires de passage sur chaque avenue.

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

img_20180912_182300_resized_20180912_062312768.jpg
carte Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

De nombreux éventails sont également vendus pendant le festival. Ils comportent souvent une photographie de l’enfant « Iki Chigo ». En effet, un garçon est désigné chaque année pour être le messager symbolique des dieux. Le « chigo » doit ainsi prier au sanctuaire Yasaka pour la réussite du festival et défiler sur l’un des chars. La veille de la parade, une femme âgée rencontrée dans le métro a offert un de ces éventails à notre fils, geste à la fois symbolique et émouvant! ♥

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

dsc01191-e1536669902234.jpg
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog
Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog

Sur un certain nombre de photos, un vrai contraste se fait sentir entre les chars traditionnels japonais et la modernité des devantures occidentales comme celles de Starbucks ou de Louis Vuitton 😉

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Quelques portraits et visages

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

dsc01135.jpg
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Visite des chars du 14 au 16 juillet

Le festival commence officiellement le 14 juillet et chaque nuit (du 14 au 16), les chars sont exposés dans la ville et illuminés avec de jolies lanternes : les gens visitent alors les chars, écoutent la musique traditionnelle (Gion bayashi) et achètent des porte-bonheurs faits de feuilles de bambou. La nuit du 16 au 17 juillet (veille de la parade) est appelée YOIYAMA. Il ne faut pas hésiter à repérer l’emplacement des plus beaux chars avant de se rendre dans les quartiers où ils sont exposés!

DSC01092

Si les conditions météorologiques ne vous semblent pas favorables en été pour un voyage au Japon, certains événements pourraient vous faire changer d’avis! Les festivals sont vraiment magiques au Japon! Nous avons adoré assister au Gion matsuri dont la magnifique parade est inscrite au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco depuis 2009. De mon côté, je regarde toujours les événements auxquels nous pourrions assister avant de préparer un voyage et de choisir notre date de départ! Et vous? 😉

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Pour découvrir d’autres articles sur Kyoto ou sur le Japon, c’est par ici 😉

Le jour où j’ai joué les apprenties geishas à Kyoto : une expérience inoubliable (Japon #10)

Un dimanche au parc Yoyogi à Tokyo (Japon #9)

N’hésitez pas à suivre mes aventures en live sur Facebook et Instagram! Merci et @ très bientôt 😉

[ASTUCES] Oyez, oyez : quelques idées pour choisir votre destination estivale


« L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ; » (Victor Hugo, Les Rayons et les ombres)

Bornéo
@pink.turtle.blog/ Bornéo

Vous ne savez pas encore où vous rendre cet été? France, Europe, Asie, Amérique? Voici quelques idées pour faire plaisir à toute la famille ou pour trouver un bon compromis entre les goûts des uns et des autres. Monsieur est plutôt « montagne », Madame est plutôt « mer », Monsieur apprécie le calme, madame aime le mouvement et la ville, les enfants souhaitent s’amuser et faire des activités culturelles : comment résoudre ce dilemme cornélien? 😉 Voici quelques pistes… De notre côté, nous arrivons toujours à trouver un bon compromis entre mer, randonnées et activités culturelles entre monsieur « Pink turtle » qui est plutôt randonnée et activités culturelles, madame « Pink turtle » qui est plutôt mer et snorkeling, et mini « Pink turtle » qui est plutôt « mer » et « parc d’attractions ».

Où partir en France?

Je vous propose cinq destinations que je connais bien et que j’ai déjà expérimentées en France pendant l’été :

1- La Bretagne : paysages sauvages, mer et chapeaux ronds (vive les bretons!)

Les Glénan (Bretagne)
@Pink.turtle.blog/ Les Glénan

En Bretagne, vous avez l’embarras du choix entre les paysages des Côtes d’Armor (la célèbre côte de granit rose), les pics dentelés de Belle-Ile en mer, les randonnées dans le golfe du Morbihan, la côte sauvage de Quiberon, les petits villages agréables et typiques de Rochefort-en-terre ou de Poul Fétan, les activités culturelles de Pont-Aven (avec ses peintres et hommages à Gauguin), les remparts, les maisons à colombages et les fêtes historiques de Vannes (sans oublier son festival de jazz!), les excursions en bateau dans l’archipel des Glénan ou dans le golfe du Morbihan, le port d’Auray (Saint-Goustan), les îles du nord (Bréhat) et du sud (Houat, Hoedic…), sans oublier l’Océanopolis de Brest ou le zoo de Pont-Scorff pour le plus grand plaisir des enfants. Quant à la gastronomie, elle sera forcément au rendez-vous qu’il s’agisse des fruits de mer (huîtres de Cancale ou du golfe, moules…), des crêpes et galettes, du kouign aman (si vous voulez prendre quelques kilos en guise de souvenir!), du far, de l’andouille de Guémené ou du cidre. Quelques adresses – une institution : la Crêperie de Brandivy   ; si vous souhaitez acheter de l’andouille de Guémené traditionnelle (et non l’andouille industrielle vendue en grande surface) : Andouille Rivalan Quidu

île de Bréhat
@Pink.turtle.blog/ île de Bréhat
Pointe de Kermorvan
@Pink.turtle.blog/ Pointe de Kermorvan
Vénitiens
@Pink.turtle.blog/ Fêtes historiques de Vannes

2- Nantes et la côte nazairienne : activités culturelles, shopping et bronzette sur la plage huppée de la Baule

Nantes est une ville agréable à visiter en été avec l’île des machines et son éléphant géant articulé pour la joie des petits et des grands, le voyage à Nantes (exposition d’œuvres d’art dans la ville), le château des ducs de Bretagne (ses expos et son miroir d’eau), le passage Pommeraye, le jardin des plantes et les jolies balades le long de l’Erdre. N’oubliez pas de vous rendre à La Cigale (place Graslin) pour boire un délicieux chocolat dans un décor du XIXème siècle, style Second Empire! Effet garanti! on adore!

Guérande
@Pink.turtle.blog/ Guérande

Après quelques jours passés à Nantes, vous pouvez vous rendre sur la côte notamment à Saint-Nazaire pour découvrir son pont (le plus long de France!), visiter les chantiers navals, admirer le street-art du centre-ville ou assister aux concerts des escales, à Pornichet et à La Baule pour leurs plages de sable fin, leurs animations estivales, à Guérande pour sa ville médiévale, ses remparts, son marché et ses petits commerces (un vrai coup de coeur pour cette ville très mignonne), au Croisic pour son petit port et son Océarium… Une belle adresse à Guérande si vous êtes de passage : la crêperie Le Roc Maria dans la vieille ville. N’oubliez pas de déguster un mini kouign aman chaud chez Larnicol!

Excellentes adresses à Saint-Nazaire : Le restaurant le 16 ; La Marotte ; Le Café du centre (Saint-Marc sur Mer). Pornichet : Le grain de folie

3- Le Puy du fou pour en prendre plein les yeux : le parc d’attraction de l’été avec sa cinéscénie 

Le signe du triomphe
@Pink.turtle.blog/ Le signe du triomphe

Un belle découverte en août 2017 : le Puy du Fou! Nous avons adoré ces quelques jours dans le meilleur parc du monde : les spectacles sont de toute beauté notamment le Signe du triomphe qui se déroule dans une arène avec courses de chars, le bal des oiseaux fantômes (éperviers, chouettes, aigles, cigognes… volent juste au-dessus du public) et les Mousquetaires de Richelieu (le final est grandiose avec chevaux et danses espagnoles dans l’eau) sans oublier la cinéscénie autour de l’histoire de la Vendée. Mes adresses :

*un gîte très sympathique à 15-20 minutes du Puy du fou (très bel accueil et piscine) : Les Hautes papinières

*Un restaurant que nous avons apprécié pour sa convivialité, son efficacité et ses plats (15 minutes du Puy du fou) : La Crêperie du soleil

4- Le Périgord noir : sites archéologiques, nature et gastronomie (la fête des papilles!)

Sarlat

Une semaine dans le Périgord noir permet de se ressourcer mais aussi de prendre quelques kilos! J’en ai fait les frais pour mon plus grand plaisir! Cependant, j’ai eu un vrai coup de coeur pour Sarlat, son marché, ses animations nocturnes (spectacles de rue), sa maison de La Boétie et sa gastronomie (foie gras, délicieux Monbazillac…). Il y a des tas de visites à faire dans le Périgord noir : des endroits vraiment pittoresques et typiques le long de la Dordogne comme La Roque Gageac, La Roque Saint-Christophe et sa cité troglodytique, des châteaux (Commarques), le village de Domme avec ses artisans (on se souviendra longtemps de ses délicieuses glaces artisanales), des grottes et des gouffres (de notre côté, nous avons adoré le gouffre de Padirac!), Rocamadour et sa forêt des singes.

La forêt des singes
@pink.turtle.blog/ La forêt des singes (Rocamadour)

Une adresse à Sarlat : un restaurant gastronomique pour déguster foie gras, pommes de terre sarladaises et magret de canard : La Petite Borie

5- Les Pyrénées : montagnes, air pur et randonnée « jusqu’au bout de l’extrême limite »  

Les Pyrénées offrent de nombreuses possibilités quant aux visites, balades et randonnées en été. De notre côté, nous avons séjourné non loin de Bagnères-de-Bigorre et avons ainsi pu rayonner dans les hautes Pyrénées : le pic du midi, le parc animalier des Pyrénées, Lourdes, le lac de Payolle et le cirque de Gavarnie ont été au programme. Nous avons testé la randonnée du cirque de Gavarnie jusqu’à la cascade (pendant que notre fils montait à dos d’âne) : c’est très sportif (n’oubliez pas de vous munir d’une grosse bouteille d’eau!) mais la récompense est là lorsqu’on arrive à la cascade. Juste magnifique! Pour les lecteurs qui se sont déjà rendus au Cirque de Gavarnie, avez-vous réussi à aller jusqu’à la cascade en plein été?

Gavarnie
@pink.turtle.blog/ Gavarnie

Où partir en Europe?

1- Bruges et Bruxelles : au pays de la waffle!

S’il y a une destination agréable et très simple pour un road-trip au mois de juillet, c’est bien la Belgique. Bruges est une ville charmante avec ses canaux, ses petites boutiques, son beffroi, son architecture typique, une vraie Venise du Nord! Côté gastronomie, c’est le top : chocolats, waffles, bière, moules/ frites. Quant à Bruxelles, impossible de s’y ennuyer entre la grande place, le manneken pis, les nombreux musées (musée de la BD, musée Jacques Brel…), ses petites boutiques…

Bruges
@pink.turtle.blog/ Bruges

2- Barcelone : entre architecture pittoresque, mer et drapeaux catalans

Parc Güell
@pink.turtle.blog/ parc Güell

Petit clin d’oeil à ma belle-soeur Emilie qui a vécu à Barcelone pendant plusieurs années et qui a adoré la vie dans la capitale de la Catalogne. Vous pouvez très facilement y passer une semaine tant il y a de choses à visiter et à faire. De notre côté, nous avons particulièrement apprécié le fameux parc Güell, une des principales oeuvres de Gaudi, désormais inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La magnifique salamandre est d’ailleurs devenue le symbole de Barcelone. L’affluence est cependant considérable si bien que nous avons été obligés de revenir une seconde fois pour le visiter (il vaut mieux réserver!). Il en est de même pour la Sagrada familia : une affluence folle! Nous avons également adoré le marché de la boqueria, le gotico (quartier gothique) avec sa cathédrale sainte Eulalie, sa plaça nova, sa jolie rue Calle del Bisbe, la plaça Real sans oublier le musée Picasso. Hâte d’y retourner pour redécouvrir cette ville fascinante, visiter la casa Batlo et pour déguster des pans con tomato!

Quelques bonnes adresses (merci Emilie!) : *Fruits de mer : La paradeta *Bar-restaurant : Le velodromo *Bar à tapas : La Flauta *Brunch : Pin nic *Restaurant argentin : 9 reinas *Restaurant japonais dans le gotico : le matsuri.

3- Prague : un city-trip so romantic!

Prague
@pink.turtle.blog/ Prague

Prague est sans aucun doute une destination estivale : c’est une ville mystérieuse avec ses petites ruelles qui offrent des tas de choses à voir, à faire et à écouter (son horloge astronomique, sa Maison municipale, sa maison qui danse, ses expositions sur Mucha, ses incontournables concerts de musique classique, son château, son pont…). Pour un récit de notre city-trip à Prague en août 2016, je vous renvoie à mon article : Prague.

4- Londres : une valeur sûre qui se passe de commentaires 😉

londres-119.jpg
@pink.turtle.blog/ Londres

5- l’Italie : que calor!

Rome, forum
@pink.turtle.blog/ Le forum (Rome)

En Italie, il fait très chaud en été et les plages sont prises d’assaut par les italiens notamment au mois d’août. Cependant, rien ne vous empêche d’aller faire un petit tour à Rome, ou de vous rendre aux villages colorés des Cinque Terre, voire en Sardaigne, l’île paradisiaque des italiens. Justement, je teste la Sardaigne au mois de juin et je vous dirai tout sur l’archipel de la Maddalena et sur la péninsule de Sinis! Promis!

Rome
@pink.turtle.blog/ Rome

6- La Grèce parakalo! opa!

En Grèce, essayez de privilégier les îles car il fait également très chaud en été (souvent 38 degrés en août! du moins lorsque j’y travaillais). Les Cyclades (Santorin notamment) et la Crète sont magnifiques même s’il y a beaucoup de monde pendant la saison estivale. Les prix sont aussi en accord avec l’affluence malheureusement.

Oia, Santorin @pink.turtle.blog
Oia, Santorin @pink.turtle.blog

Où aller en Asie?

En Asie, avec la mousson, le choix semble plus restreint mais de superbes destinations vous attendent : la Malaisie, l’Indonésie et Singapour.

1- La Malaisie : un paradis encore préservé!

Laissez-vous tenter par la Malaisie! Pour le moment, les visiteurs ne sont pas trop nombreux mais le pays commence à s’ouvrir au tourisme (il y a déjà un certain nombre de touristes français dans les îles). De notre côté, nous avons beaucoup apprécié notre séjour dans les îles Perhentian (un vrai petit paradis sur terre) avec sa faune variée (varans, singes, et, sous l’eau, tortues, poissons-clowns, requins…). Après une visite de Kuala Lumpur (Tours Petronas, Bird Park, Batu Caves…), vous avez aussi la possibilité de vous rendre à Bornéo pour observer les orangs-outans.

Je vous renvoie à mes articles sur la Malaisie pour une découverte plus approfondie de cette destination.

Plage Malaisie
@pink.turtle.blog/ Plage d’Abdul’s Chalet, Perhentian
Malaisie
@pink.turtle.blog/ Bird Park (Kuala Lumpur)

2- L’Indonésie : un dépaysement assuré!

Bali
@pink.turtle.blog/ Bali (rizières)

L’Indonésie est l’une de mes prochaines destinations en Asie! J’en profite pour remercier mon amie Caroline qui vit à Bali pour ses photos 😉 L’île de Bali est une superbe destination estivale. En effet, vous aurez l’embarras du choix pour les activités : balades dans les rizières près d’Ubud, spectacles traditionnels balinais, cascades de Munduk, snorkeling près d’Amed pour observer les poissons tropicaux, surf, temples magnifiques de Tanah Lot, d’Uluwatu ou de Tirta Empul, repos sur l’île de Nusa Lembongan avec ses villages de pêcheurs (possibilité de nager avec des raies manta) ou dans les îles Gili où l’on peut observer les tortues marines. J’ai déjà préparé un programme détaillé pour cette destination et vous en parlerai bientôt!

Indonésie
@pink.turtle.blog/ Indonésie

Vous avez la possibilité de poursuivre votre périple jusqu’à Lombok, l’île de Flores ou Raja Ampat (vive Koh Lanta!). La photo parle d’elle-même #bucketlist 🙂 :

Raja Ampat
@pink.turtle.blog/ Raja Ampat

3- Singapour : notre cité verte préférée!

Une escapade à faire sans aucun doute! Qu’il s’agisse de l’accueil qui nous a été réservé, des quartiers tels que Chinatown et Little India, du street-art, de la gastronomie, de l’architecture, ou des impressionnants Gardens by the Bay, nous avons adoré Singapour! Pour un récit de notre escapade et quelques adresses, cliquez ici : Récit de notre long week-end à Singapour

Gardens by the bay
@pink.turtle.blog/ Gardens by the bay (Singapour)
Little India
@pink.turtle.blog/ Little India

Où partir en Amérique?

1- Les Etats-Unis : un combiné San Francisco-Hawaii!

San Francisco
@pink.turtle.blog/ San Francisco

Un combiné San Francisco-Hawaii est vraiment top en été. Cela vous permet d’associer découvertes culturelles, mer, randonnée… San Francisco est une ville fascinante et charmante avec son tramway ou cable cars, l’île d’Alcatraz, ses maisons victoriennes, son Golden gate bridge, son Pier 39 et ses sea lions, ses musées, ses matchs de NBA… Quant à Hawaii, ma destination « bucket list » (nous y sommes déjà allés en octobre 2010 et voulons absolument y retourner),  elle se passe de mots. Un vrai coup de coeur pour l’île de Kauai (lieu de tournage de Jurassik park) avec sa cote de Napali et son grand canyon du Pacifique (Waimea canyon). Big Island est aussi une île qui mérite un détour avec son volcan Kilauea (en activité), ses plages de sable noir, ses tortues, son parc historique national Puʻuhonua o Hōnaunau…

Tortue de Big Island, Hawaii @pink.turtle.blog
Tortue de Big Island, Hawaii @pink.turtle.blog

J’espère que cet article vous aura permis de découvrir de nouvelles destinations estivales et donné un coup de pouce pour le choix de votre prochain voyage! A très bientôt pour de nouvelles aventures! Rendez-vous en Sardaigne au mois de juin et au Japon au mois de juillet 😉 Et vous, quelle est votre destination estivale? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre destination préférée!