[Snorkeling] L’île d’Ishigaki (Japon) : mes plus beaux souvenirs en vidéo


Konichiwa! Cela fait un an que je conserve certaines photos et vidéos de l’île paradisiaque d’Ishigakijima au Japon afin de vous préparer une vidéo des plus beaux paysages et plages ainsi que des fonds marins. Je touche enfin au but puisque je viens de compiler des images de la plage de Yonehara, de la baie de Kabira, et des fonds marins de Shiraho. Le résultat ci-dessous :

Qu’en pensez-vous?

Sur Youtube, j’ai également posté une courte vidéo sur la barrière de Corail de Shiraho, une merveille :

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! @ très bientôt 😉

[JAPON] Que manger au Japon quand on est difficile? (Japon #16)


« J’aime ce qui me nourrit, le boire, le manger, les livres » (Etienne de la Boétie, ami de Montaigne)

Oui, culinairement parlant, il paraît que je suis difficile (ça n’est pas moi qui le dis!). Pourtant, malgré mon aversion pour le poisson cru (le thon notamment), l’avocat, certaines viandes et les bouillons, j’ai réussi à me régaler au Japon. J’avais un peu d’appréhension concernant mon fils qui a des goûts assez proches des miens en terme de nourriture (dans la famille, on adore les fruits frais et légumes crus!). De plus, manger des bouillons (à l’image des ramen et soba) en plein été avec des températures avoisinant les 40 degrés, n’est pas trop mon fort. A Tokyo et Kyoto, je pensais trouver davantage de fruits et de légumes, et j’avoue que j’ai été assez frustrée en vitamines C et en fibres. Du coup, je me suis vengée sur les smooties, le jus d’orange 100% pur jus 🙂 et sur les glaces au yuzu! Nous avons aussi consommé énormément de sushis (thon, concombre ou saumon) et salades locales achetés dans les kombinis, surtout le soir. Notre plus belle surprise culinaire est sans nul doute la gastronomie des îles Okinawa avec le boeuf d’Ishigaki (aussi bon et connu que celui de Kobe),  les fruits locaux (mangue et fruits de la passion) et les plats traditionnels et raffinés de l’île d’Ishigaki que nous avons découverts chez Banschan à Shiraho (velouté de carottes, poisson…). Nous nous sommes également rendus dans un marché local pour profiter des fruits et produits de l’île. A Tokyo, mon ami Atsushi nous a également fait découvrir les délicieuses anguilles grillées Unagi no Kabayaki (à la manière des petites brochettes sucrées-salées Yakitori), spécialités dégustées essentiellement en été. En résumé, peut-on se régaler au Japon quand on n’est pas fan de thon cru ou de grosses soupes?

Y a de quoi faire, vous ne trouvez pas? 😉

Vitrine d'un restaurant, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Vitrine d’un restaurant, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Les TEMPURA

Nous avons goûté d’excellents tempuras à Tokyo. Il s’agit de beignets frits de légumes ou de crevettes. Evidemment, c’est un peu gras mais vous pouvez les déguster dans la soupe préparée à cet effet. Vous me direz, il y a encore une histoire de soupe là-dessous 🙂 mais j’ai trouvé ces beignets délicieux dans ma recherche désespérée de légumes à Tokyo…

Tempura/ @pink.turtle.blog
Tempura/ @pink.turtle.blog

Les SOBA et RAMEN

Concernant les soba et ramen, je suis un peu partagée. Nous en avons mangé beaucoup pendant notre séjour d’un mois. Autant j’ai adoré la recette traditionnelle des nouilles agrémentées (soba) goûtée sur l’île d’Ishigaki, autant je n’ai pas trop apprécié les nombreux morceaux de gras de viande souvent utilisés dans les soba.

Une bonne adresse dans le quartier Akihabara : Kyushu Jangara Ramen

restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog
restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

Les Gyudon et Katsudon

Un plat peu onéreux pour déjeuner rapidement le midi : un bol de riz avec des lamelles de viande ou un oeuf! Heureusement, j’aime bien le riz…

restaurant Ramen/ @pink.turtle.blog
Restaurant de ramen, Akihabara, Tokyo / @pink.turtle.blog

Sushis, Makis et poissons

Vitrine restaurant, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Vitrine restaurant, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Marché de Tsukiji (Tokyo) et Nishiki Market (Kyoto)

Juste à côté du marché aux poissons de Tsukiji (marché qui tend à disparaître) à Tokyo, on peut déguster toutes sortes de poissons (petits calamars et poulpe en brochettes, poissons séchés…), de makis et de sushis mais aussi des brochettes de fruits frais, des smooties…. Quant au marché de Nishiki (Kyoto), on peut y trouver également des brochettes de légumes locaux ou de poissons frits (présentés en boulettes).

Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Tsukiji market, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Les anguilles grillées : Unagi no Kabayaki

Sur les conseils de mon ami Atsushi qui vit à Tokyo, nous avons dégusté des anguilles grillées dans le quartier Shibuya. L’été est la « saison » des anguilles, ces dernières sont cuisinées avec une marinade sucrée salée comme les petites brochettes Yakitori. Une belle surprise culinaire! ♥

Anguilles grillées/ @pink.turtle.blog
Anguilles grillées/ @pink.turtle.blog

Le bœuf d’Ishigaki : version grillades

Une viande délicieuse à faire griller soi-même (avec une bonne bière japonaise lol). Par contre, le boeuf d’Ishigaki (comme celui de Kobe) est très cher et se consomme en fines tranches à déposer sur un grill. Il s’agit d’un met de luxe.

Une super adresse sur l’île d’ Ishigaki : Ishigaki Ya

Ishigaki Ya/ @pink.turtle.blog
Ishigaki Ya/ @pink.turtle.blog

Ishigaki Ya/ @pink.turtle.blog
Ishigaki Ya/ @pink.turtle.blog

img_20180714_123050.jpg
Menu Ishigaki Ya/ @pink.turtle.blog

Plats traditionnels des îles Okinawa

Une excellente adresse à Shiraho (Ishigaki) : Shunka Banchan

Banschan/ @pink.turtle.blog
Banschan/ @pink.turtle.blog

Entrée, Banchan/ @pink.turtle.blog
Entrée, Banchan/ @pink.turtle.blog

Les Fastfoods

Au Japon, nous avons également trouvé d’excellents fastfoods!

Deux bonnes adresses à Tokyo (cela permet de varier les plaisirs culinaires) :

ODAIBA : KUA’AINA burger (burger hawaïen)

HARAJUKU-SHIBUYA : The Great Burger

Burger hawaïen, Odaiba/ @pink.turtle.blog
Burger hawaïen, Odaiba/ @pink.turtle.blog

Burger hawaïen/ @pink.turtle.blog
Burger hawaïen/ @pink.turtle.blog

DESSERTS et CONFISERIES

Nous n’avons pas testé les desserts gluants et gélatineux au Japon, mais nous avons goûté les fameuses crêpes (on trouve de petites boutiques de crêpes un peu partout et les crêpières ont des techniques bien à elles pour les préparer, c’est très méthodique!), les glaces, les fruits, les kitkats et autres friandises.

Les Crêpes

Crêpes/ @pink.turtle.blog
Crêpes à emporter, Tokyo tower/ @pink.turtle.blog

Les Glaces

Les glaces sont vraiment délicieuses au Japon. Il y en a pour tous les goûts, y compris des parfums très originaux comme la glace au thé matcha ou aux fleurs de cerisiers. Les desserts à base de Matcha sont d’ailleurs très en vogue. Dans la cuisine japonaise, il est courant de voir des gâteaux, des crèmes glacées et des boissons de couleur verte partout à travers le pays (il y a aussi des kitkat au matcha!). Le matcha, poudre de thé vert, a trouvé sa place dans de nombreuses recettes au Japon. De notre côté, nous avons préféré les glaces au citron yuzu, un délice! ♥

glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Les fruits des îles (Okinawa)

Les fruits sont rares et chers au Japon mais nous nous sommes régalés sur l’île d’Ishigaki en nous rendant dans un marché local qui vendait des mangues et des fruits de la passion.

Fruits de la passion, mangue d'Ishigaki... un délice/ @pink.turtle.blog
Fruits de la passion, mangues d’Ishigaki… un délice/ @pink.turtle.blog

Le Lotus bleu/ @pink.turtle.blog
Fruits, petit déjeuner au Lotus bleu/ @pink.turtle.blog

Friandises

Il y a des tas de bonbons originaux au Japon. Parfait pour la gourmande que je suis, et nous n’avons pas résisté à l’envie d’acheter des friandises dans un magasin du quartier Harajuku. Les bonbons LEGO sont trop mignons, vous ne trouvez pas?

Magasin de friandises, Harajuku/ @pink.turtle.blog
Magasin de friandises, Harajuku/ @pink.turtle.blog

Magasin de friandises, Harajuku/ @pink.turtle.blog
Magasin de friandises, Harajuku/ @pink.turtle.blog

A Tsukiji (à côté du marché de poissons), on trouve également des confiseries qui ressemblent à de parfaits sushis et makis.

Confiseries makis et sushis/ @pink.turtle.blog
Confiseries makis et sushis/ @pink.turtle.blog

Quant à Akihabara, c’est le règne des KITKATS à tous les parfums (même si on en trouve un peu partout à Tokyo)!

Kitkat au matcha/ @pink.turtle.blog
Kitkat au matcha/ @pink.turtle.blog

Et vous, quel plat japonais appréciez-vous ou aimeriez-vous tester?

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook et Instagram! Merci, @ bientôt les amis 😉

[JAPON] Mon expérience de conductrice sur l’île d’Ishigakijima (Japon #15)


Conduire au Japon @pink.turtle.blog
Conduire au Japon @pink.turtle.blog

Konichiwa les copains!

Aujourd’hui, un article un peu plus court qu’à mon habitude pour vous parler de mon expérience de conductrice au Japon. Pas de jugement à l’emporte-pièce sur les « Femmes au volant… » puisque je n’ai eu AUCUN problème sur les routes d’Ishigakijima! En effet, j’ai conduit sur l’île d’Ishigaki pendant une semaine une voiture automatique, et évidemment, la conduite se fait à gauche au Japon. Une première pour moi puisque je passe souvent mon tour quand il s’agit de conduire à l’étranger et c’est mon compagnon qui s’y colle, ce qui me laisse le temps d’admirer le paysage. Mais cette fois-ci, j’avais promis… Pour visiter Ishigaki, il est, de plus, nécessaire d’avoir une voiture.

Alors, avant de louer une voiture, un élément primordial! Il ne suffit pas de posséder un permis international mais il faut obligatoirement faire traduire son permis de conduire en japonais. Sans ce document, n’espérez pas louer une voiture au Japon.

Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Réalisée par la JAF (Japan Automobile Federation), la traduction du permis peut être effectuée à votre arrivée au Japon dans l’un des 50 bureaux consacrés à ce service. Les frais sont de 25 euros. Sur place, il suffit de remplir une demande de délivrance, de présenter votre permis de conduire (il doit être lisible évidemment, inutile de présenter un permis déchiré ou très abîmé comme celui de mon compagnon 😉 !) et attendre 15 minutes pour la traduction. Si vous souhaitez commander votre traduction avant votre arrivée au Japon, il faut posséder une adresse postale au Japon. De mon côté, j’ai choisi une autre solution puisque ma maison d’hôtes d’Ishigaki (Le Lotus bleu) proposait ce service pour 35 euros, j’en ai donc profité.

Ma belle voiture de location, Ishigakijima @pink.turtle.blog
Ma belle voiture de location, Ishigakijima @pink.turtle.blog

Côté conduite, aucun problème! La vitesse est souvent limitée à 40 kms/h à Ishigaki (parfait pour la « turtle » que je suis!) et les japonais sont très prudents sur les routes. Il faut seulement faire très attention les lendemains de typhon comme cela a été le cas pour nous en juillet dernier lors du passage du typhon Maria. De nombreuses branches d’arbres brisées étaient disséminées sur les routes et nous avaient un peu surpris, mais les japonais font tout leur possible pour nettoyer très rapidement les routes et chemins, quelques heures après le passage d’un typhon. Sinon, j’ai trouvé cette expérience très amusante (on s’habitue vite à la boîte automatique et à la position des feux de signalisation) même si, pour compagnon, ça n’était pas gagné au départ lol…

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

Et vous, avez-vous déjà conduit une voiture à l’étranger? Avez-vous de petites anecdotes rigolotes à ce sujet?

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @bientôt les voyageurs ♥

[JAPON] La perle d’Ishigaki : Kabira Bay, une des plus belles plages du Japon (#11)


DSC00856Snif, c’est la rentrée mais j’ai bien envie de prolonger mes vacances nippones en repartant à Ishigakijima 🙂 S’il y a un paysage et un panorama à contempler à Ishigaki, c’est bien Kabira Bay, la carte postale par excellente avec ses dégradés de bleu et de vert émeraude, son sable fin, ses coquilles d’huîtres perlières, sa végétation luxuriante et ses beaux points de vue. Nous nous sommes rendus à deux reprises à Kabira bay soit quelques heures après le typhon Maria, puis deux jours après le typhon, afin d’observer ce paysage changeant situé à l’ouest de l’île d’Ishigaki. Avec ses 3 étoiles au guide Michelin, Kabira Bay est certainement l’une des plus belles plages du Japon!♥ Malheureusement, comme tous les endroits très prisés, le parking est payant (300 Yens) avec un nombre de places limité. La baignade y est interdite à cause des courants (c’est d’ailleurs un endroit très apprécié par les raies manta) mais on peut prendre un bateau à fond de verre pour observer les fonds marins. De notre côté, nous n’avons pas souhaité faire une balade en bateau dans la baie (#usineàtouristes) car nous pratiquons le snorkeling et la baie abrite de nombreux coraux morts.

2018-09-05 11_20_26-Kabira bay - Google Maps

Quelques heures après le typhon

dsc00709.jpg
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog

Quelques heures après le passage du typhon Maria : des couleurs tourmentées, un vent assez fort, des feuillages et des branches d’arbres étalés un peu partout. Déserté par les touristes, Kabira Bay devient un paysage sauvage qui vaut le coup d’oeil, avec cette impression d’être seul sur une île déserte (aucun bateau, pas de touristes…).

Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog
Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog

Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog

Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog

Deux jours après le passage du typhon

Deux jours après le passage du typhon Maria, le paysage sauvage a disparu laissant place au lieu touristique par excellence : les bateaux à fond de verre sont de retour, les touristes également! Le soleil changeant se reflète dans l’eau cristalline de la baie, offrant ainsi un dégradé de couleurs allant du bleu au vert. Le vent a disparu…

Eau cristalline de Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Eau cristalline de Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Une végétation luxuriante

De nombreux petits sentiers permettent de marcher le long de la baie, tout en côtoyant une végétation luxuriante : hibiscus, arbustes exotiques, palmiers… Malheureusement, je n’ai pas trouvé de fleurs de frangipanier, à mon grand désespoir 😦

Kabira Bay, hibiscus/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay, hibiscus/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Les huîtres perlières

Kabira Bay est également un lieu très connu pour la culture de la perle noire et quelques coquilles d’huîtres perlières sont disséminées sur la plage. Susumu Tokashiki, un habitant d’Ishigaki et pionnier, aurait ainsi établi la technique de la culture de la perle noire pour la première fois dans le monde.

Coquilles d'huîtres perlières/ @pink.turtle.blog
Coquilles d’huîtres perlières/ @pink.turtle.blog

Coquilles d'huîtres perlières/ @pink.turtle.blog
Coquilles d’huîtres perlières/ @pink.turtle.blog

Petit temple de Kabira Bay

Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Le paysage de Kabira fait partie des incontournables de l’île d’Ishigaki. Vous pouvez même vous restaurer sur place dans le restaurant de ramen situé à côté du temple. Les glaces sont également délicieuses!

restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog
restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Ces deux photos me donnent vraiment envie de tremper mes petits pieds dans l’eau chaude d’Ishigaki snif…  Et vous? Que vous inspire ce paysage?

Pour découvrir d’autres articles sur Ishigakijima, c’est par ici :

Ishigakijima, mon amour : coraux et poissons bleus (Japon #7)

L’île d’Ishigaki : mon paradis nippon – mais chut! (Japon #5)

Pour suivre en direct mes aventures, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram! Merci et @ très vite 😉

[SNORKELING] Ishigakijima, mon amour : coraux et poissons bleus (Japon #7)


« La mer est un espace de rigueur et de liberté » (Victor Hugo)

Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

Pour celles et ceux qui me suivent depuis un petit moment, vous connaissez ma grande passion pour le snorkeling. Et vous, avez-vous déjà essayé? Depuis quelques années, il est presque difficile pour moi de partir en voyage sans consacrer quelques jours (au moins) à l’observation de la vie marine. Je crois que j’en suis devenue totalement accro… Pourquoi? Solitude et liberté face à l’immensité de la mer? Emerveillement face à de nouvelles découvertes marines? Rencontres insolites avec nos amis les poissons, les tortues…? 🙂 Je ne saurais l’expliquer mais j’en ai besoin afin de rompre – le temps d’un instant – le cycle infernal et intellectuel du quotidien (recherche en littérature, cours à préparer et copies à corriger en boucle!). Cette année, nous avions donc décidé de passer une semaine sur l’île d’Ishigaki (Okinawa, archipel des Yaeyama) lors de notre périple au Japon. Nous ne l’avons pas regretté une seule seconde (sauf pendant le passage du typhon Maria lol). Si les îles Okinawa sont surtout connues pour l’âge record de leurs habitants, elles ont également des trésors cachés comme leurs fonds marins d’une grande beauté à l’image d’Ishigaki qui possède la pus grande barrière de corail bleu du monde (Shiraho). Pas mal vu d’en haut hein? 😉

Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog
Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog

Les deux spots que nous avons principalement testés, sont donc la plage de Yonehara et le lagon de Shiraho (snorkeling par nos propres moyens depuis la plage + snorkeling tour).

Carte Snorkeling/ @pink.turtle.blog
Carte Snorkeling/ @pink.turtle.blog

 

 

Snorkeling depuis la plage de Yonehara

Yonehara est un très bon spot de snorkeling depuis la plage (très bien pour les enfants!). De plus, la plage est paradisiaque, un vrai décor de carte postale. Un petit snack vous permet de vous restaurer et propose des boissons fraîches ou glaces. Sur la plage de Yonehara, je vous renvoie à mon article sur les activités à Ishigaki.

Yonehara/ @pink.turtle.blog
Yonehara/ @pink.turtle.blog
Yonehara beach/ @pink.turtle.blog
Yonehara beach/ @pink.turtle.blog
Premier poisson clown de notre fils, Yonehara/ @pink.turtle.blog
Premier poisson clown de notre fils, Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Yonehara/ @pink.turtle.blog
Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Yonehara/ @pink.turtle.blog

Snorkeling tour sur le lagon de Shiraho

Shiraho/ @pink.turtle.blog
Shiraho/ @pink.turtle.blog
Shiraho/ @pink.turtle.blog
Shiraho/ @pink.turtle.blog
Petit affiche de Maezato/ @pink.turtle.blog
Petit affiche de Maezato/ @pink.turtle.blog

A côté du Lotus bleu, dans le village de Shiraho, il y a une petite épicerie qui propose des snorkeling tours sur le lagon de Shiraho (4000 yens, soit environ 30 euros/ personne pour toute une matinée 8h30-12h30) : il s’agit de Maezato!! Outre l’immersion totale (nous étions 8 personnes et j’étais la seule non japonaise), j’ai adoré les différents spots choisis. L’organisateur du tour – très sympathique (je précise qu’il ne parle pas anglais) – possède une oie qu’il promène partout et le jeu de l’oie est de la promener dans le lagon pendant le snorkeling tour. Une bonne partie de rigolade avec cette oie qui pince et qu’on balade, mais aussi une découverte de coraux somptueux et variés, de poissons colorés à l’image des 3 variétés de poissons clowns. J’ai adoré cette matinée avec Maezato! Un de mes meilleurs souvenirs de voyage à Ishigakijima.

Spot n°1 

Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Coraux, Shiraho/ @pink.turtle.blog
Coraux, Shiraho/ @pink.turtle.blog

Spot n°2 : #poissons clowns pas contents

Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour Maezato/ @pink.turtle.blog

Spot n°3 et balade de l’oie dans le lagon!

Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour (poissons soldats)/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Balade de l'oie/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Balade de l'oie/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Balade de l'oie/ @pink.turtle.blog
Balade de l’oie/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog
Snorkeling tour/ @pink.turtle.blog

Concernant ma tenue que d’aucuns pourront trouver étrange, je précise qu’après de nombreux voyages sous les tropiques et de coups de soleil un peu partout (notamment sur les fesses), je ne prends plus de risques! Pantalon et tee-shirt anti-UV obligatoires mais j’ai réussi à attraper des coups de soleil sur les chevilles (depuis mon retour du Japon, je pèle donc des chevilles, c’est normal docteur?). Quant à mon magnifique bonnet, il est devenu incontournable car je m’arrachais les cheveux avec le masque tuba et je prenais des coups de soleil sur le crâne. Par contre, Cherry on the cake : je n’utilise pas de crème solaire car cela endommage les coraux et pollue les océans!

En nous rendant seuls à Shiraho, nous avons également fait d’agréables rencontres à l’image de notre ami le crabe aux yeux rouges :

p7123930.jpg
Shiraho/ @pink.turtle.blog
Shiraho/ @pink.turtle.blog
Shiraho/ @pink.turtle.blog

Sinon, j’espère pouvoir vous présenter prochainement une vidéo des fonds marins d’Ishigaki. A très vite pour de nouvelles aventures au Japon et ailleurs!

Pour découvrir nos aventures au Japon, voici quelques articles :

L’île d’Ishigaki : mon paradis nippon – mais chut! (Japon #5)

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

Pour me suivre en live et voir d’autres photos, rejoignez-moi sur instagram et facebook! Merci encore à tous!

 

L’île d’Ishigaki : mon paradis nippon – mais chut! (Japon #5)


Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Japon/ itinéraire
@Pink.turtle.blog/ Mon itinéraire au Japon (Tokyo – Ishigaki – Osaka – Kyoto – Nara)

J’enfile mon maillot de bain et ma robe « hibiscus »,  une petite fleur de frangipanier dans les cheveux : hop, me voilà prête à vous présenter Ishigakijima, la grosse claque venue tout droit du Japon tropical! Mais chut, il ne faudrait pas attirer trop de touristes car un Club Med s’est déjà installé sur la côte-ouest de l’île. On évoque rarement les îles tropicales nippones mais elles sont vraiment paradisiaques : nous avons adoré cette semaine sur l’île d’Ishigaki, île de l’archipel des Yaeyama située entre l’île principale d’Okinawa et Taïwan (3h de vol de Tokyo et 2h30 d’Osaka). En janvier dernier, Le Figaro Madame présentait d’ailleurs Ishigakijima comme LA destination de l’année 2018 (selon Tripadvisor). Mais j’avoue que nous avons croisé peu de touristes étrangers – ça n’était pas pour nous déplaire 😉 – contrairement aux touristes japonais qui sont très nombreux (souvent des habitués qui reviennent chaque année si je me fie aux échanges que j’ai eus sur place notamment à Yonehara et lors de ma sortie snorkeling). En tout cas, si mes amis les moustiques sont bien présents sur l’île et s’il y a souvent des typhons (je vous reparlerai de mon expérience lors du typhon Maria), Ishigakijima possède des atouts non négligeables – et c’est un euphémisme, croyez-moi 😉 – qui lui permettent de rivaliser avec de nombreuses destinations paradisiaques d’Asie comme certaines îles indonésiennes ou malaisiennes. Avertissement aux personnes sensibles ou en manque de lagons! ⇒ Photos qui pourraient provoquer une envie irrépressible de vous rendre au Japon…

Une vue aérienne qui claque!

Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog
Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog

Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog
Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog

Plages paradisiaques et lagons

Yonehara beach

Une plage que nous avons beaucoup appréciée (très pratique avec un enfant) : en effet, on peut pratiquer le snorkeling sans danger depuis la plage (dès notre première baignade, nous avons aperçu des poissons-clowns, des tas de petits poissons bleus, des poissons papillons, des balistes, des labres, des poissons savons et des poissons soldats). L’eau était extrêmement chaude lors de notre premier bain juste avant le passage du typhon (eau à plus de 30 degrés!! Incroyable, j’avais l’impression d’être dans mon bain). Douche, toilettes, petit snack très sympa (fajitas maison, glaces, boissons). Deux parkings : l’un gratuit (le plus près lorsque vous venez d’Ishigaki town), l’autre payant (500 yens, au niveau du campement). Sur l’île d’Ishigaki, vous verrez des panneaux d’avertissement concernant les méduses Habu (très dangereuses) mais nous ne nous sommes pas trop posé de questions afin d’éviter la psychose.

Yonehara beach/ @pink.turtle.blog
Yonehara beach/ @pink.turtle.blog

Premier poisson clown de notre fils, Yonehara/ @pink.turtle.blog
Premier poisson clown de notre fils, Yonehara/ @pink.turtle.blog

Shiraho et son lagon

Des couleurs magnifiques mais pas la plage la plus touristique et glamour de l’île. A marée base, cette plage n’attire pas les regards. Pourtant, les fonds marins sont fantastiques tout comme les couleurs. Shiraho est la plus grande barrière de corail bleu du monde. Je vous en dirai plus dans mon article sur le snorkeling à Ishigakijima.

Coraux, Shiraho/ @pink.turtle.blog
Coraux, Shiraho/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay : un mirage de couleurs

Kabira bay est très connue et très touristique : c’est LE spot des raies manta et le haut lieu de la culture de la perle noire. Les couleurs de l’eau sont tout simplement incroyables : nuances de bleu, de turquoise ou de vert… Le parking est payant et vous pouvez déjeuner sur place dans les snacks et sobas (soupe locale avec soba et boeuf, boulettes de boeuf panées…) situés juste à côté du parking. Attention, il est interdit de se baigner à Kabira Bay (les courants sont très forts, un bain de pied est toléré lol) mais vous pouvez emprunter un bateau à fond de verre. En gros, il faut se contenter d’admirer la vue, ce qui est déjà pas mal 😉

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Ishigaki Yaima village

Nous avons adoré le YAIMA village et y avons passé toute une après-midi (top pour les enfants et les grands enfants comme nous!) : atmosphère paisible (nous étions peu nombreux à visiter l’endroit), musique traditionnelle, village d’antan reconstitué, mangrove à visiter, petits singes peu farouches et adorables, costumes traditionnels d’Okinawa à essayer, jolie vue.

Les plus beaux points de vue de l’île

HIRAKUBO (pointe nord de l’île) et son observatoire

Accessible en voiture!

Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog
Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog

Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog
Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog

Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog
Hirakubo point of view/ @pink.turtle.blog

AKAISHI (nord)

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

Sculptures locales

En revenant de la plage de Yonehara, nous nous sommes arrêtés au Yonekoyaki craft center : derrière le bâtiment, un grand jardin (avec bananiers, petit étang et nénuphars…) expose des tas de sculptures originales notamment des shisas revisités (les shisas sont des sculptures protectrices des forces maléfiques et gardiennes du bonheur, que l’on voit à l’entrée de nombreuses maisons sur l’île d’Ishigaki). C’est une balade vraiment chouette.

Shisa psychédélique, Ishigakijima/ @pink.turtleblog
Shisa psychédélique, Ishigakijima/ @pink.turtleblog

Yonekoyaki / @pink.turtle.blog
Yonekoyaki / @pink.turtle.blog

Yonekoyaki / @pink.turtle.blog
Yonekoyaki / @pink.turtle.blog

Yonekoyaki / @pink.turtle.blog
On ne sait jamais, ça porte peut-être bonheur? Yonekoyaki / @pink.turtle.blog

Snorkeling et plongée

Ishigakijima est une destination fantastique pour le snorkeling et la plongée (surtout Shiraho!). Je vous donnerai prochainement une bonne adresse pour un snorkeling tour.

Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses

Le Lotus bleu ♥ (Maison d’hôtes)

Nous avons adoré notre séjour au Lotus bleu : un accueil vraiment sympathique et des tas de conseils de visites ou de sorties (merci encore à Maïko et Patrick!), une jolie maison traditionnelle japonaise, un logement très propre et très fonctionnel avec futons, salle de bains, petit frigo, bouilloire, four micro-ondes et vaisselle. La localisation de la maison est parfaite dans le petit village de Shiraho et très proche de la plage de Shiraho (snorkeling magique!). Le petit déjeuner est délicieux!

Le Lotus bleu/ @pink.turtle.blog
Le Lotus bleu/ @pink.turtle.blog

Banchan (restaurant) ♥

Banschan/ @pink.turtle.blog
Banschan/ @pink.turtle.blog

Banchan a été, pour nous, une superbe surprise culinaire avec des spécialités de l’île d’Ishigaki (un des meilleurs repas de notre séjour au Japon). Accueil et service fantastiques. Restaurant situé dans le village de Shiraho près du lagon.

Ishigaki Ya (restaurant) ♥

Avant de quitter Ishigaki, nous souhaitions absolument goûter le boeuf de l’île qui est aussi connu que le boeuf de Kobe. Ce restaurant est une excellente adresse pour déguster le boeuf local, présenté sous la forme de fines tranches que l’on fait griller en direct. Restaurant situé dans la ville d’Ishigaki.

Ramen et soba ♥

Nous avons également déjeuné à Kabira Bay dans un petit restaurant de soba (celui qui fait l’angle au niveau du petit temple). Nous avons goûté la soupe locale avec épices et boeuf ainsi que des boulettes panées à la viande de boeuf et aux pommes de terre.

restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog
restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Vous l’aurez compris… Nous avons beaucoup apprécié notre séjour sur l’île d’Ishigaki : un vrai paradis! Nous aurions aimé nous rendre sur l’île d’Iriomote pour faire une randonnée dans la jungle et profiter des quelques cascades de l’île mais nous avons perdu une journée avec le typhon Maria. Ça nous fait presque une excuse pour retourner à Ishigakijima non? 😉 Et vous, que recherchez-vous en priorité sur une île paradisiaque? le soleil? une eau chaude pour vous baigner toute la journée? la bronzette? le farniente? des fruits exotiques pour déguster de bons cocktails? plongée ou snorkeling? un sable doux et chaud pour faire des châteaux et jouer avec les enfants? De beaux paysages pour faire de la photo et de la rando? une végétation luxuriante?

Fruits de la passion, mangue d'Ishigaki... un délice/ @pink.turtle.blog
Fruits de la passion, mangue d’Ishigaki… un délice/ @pink.turtle.blog

Pour découvrir d’autres articles sur le Japon, c’est par ici :

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

21 choses atypiques au Japon pour un français (Japon #1)

Pour me suivre en direct, rejoignez-moi sur facebook et instagram! A très bientôt pour de nouvelles aventures 😉