[Portugal] Pena : un vrai palais de conte de fées


Château de Pena, Sintra @pink.turtle.blog

Je l’attendais… (#bucketlist) et je n’ai pas été déçue. Dès lors que l’on aperçoit au loin le palais de Pena, c’est comme un mirage de couleurs perché sur sa colline. Quelques mois avant notre mariage, ce château romantique me replonge dans des rêves de princesse 🙂 et je ne m’en lasse pas. Mais s’il est éblouissant, il se mérite… Vous allez vite comprendre pourquoi 😉

Mélange des styles et couleurs chatoyantes : un mirage perché sur sa colline

Le palais de Pena est un vrai château romantique (comme je les aime! Pas vous?) puisque le début de sa construction remonte à 1839. Ferdinand de Saxe avait, en effet, acheté les ruines du monastère qui dominaient à l’époque la colline, puis demandé la construction du château (à la suite de son alliance avec la reine Maria II) en insistant sur le mélange des styles architecturaux : mauresque, baroque, gothique, renaissant et manuélin. Ainsi, les couleurs n’ont pas été choisies au hasard et s’expliquent de la manière suivante (et j’avoue que je me suis penchée sur le sujet par pure fascination pour ce château qui restera l’un des coups de cœur de mes derniers voyages) : le rouge correspond à l’esprit manuélin de l’art portugais et à l’ancien monastère qui a été conservé; le jaune renvoie, quant à lui, au nouveau palais construit et au style wagnérien des châteaux du centre de l’Europe (bah oui, Ferdinand de Saxe était d’origine allemande! Schönes le romantisme allemand!). Personnellement, j’ai adoré ce syncrétisme architectural associé aux couleurs chatoyantes du château. On a l’impression d’entrer dans un monde féerique sur lequel le temps n’a plus de prise… Et voilà, la rêveuse qui repointe le bout de son nez.

Palais de Pena @pink.turtle.blog
Palais de Pena @pink.turtle.blog
Style mauresque, palais de Pena @pink.turtle.blog
Palais de Pena @pink.turtle.blog
Palais de Pena @pink.turtle.blog
Cour intérieure du château @pink.turtle.blog

Un panorama grandiose

Panorama Château de Pena @pink.turtle.blog

Le palais de Pena est construit sur le sommet de la Serra de Sintra. On dispose donc d’un panorama grandiose depuis la cour intérieure du château. Avis aux grands sportifs… on peut se lancer dans une randonnée depuis le vieux centre de Lisbonne (entre 40 minutes et 1h) pour rejoindre le château mais il faut être en bonne condition physique car ça monte énormément (chaussures de sport et bouteille d’eau obligatoires)! De notre côté, nous avons effectué la randonnée dans le sens inverse (c’est plus facile de descendre et je n’avais pas la tenue de compèt lol), les sentiers (parmi les rochers et la verdure) sont bien aménagés et la vue sur le château des Maures est magnifique.

Panorama depuis le château @pink.turtle.blog
Panorama, palais de Pena @pink.turtle.blog
Panorama, château de Pena @pink.turtle.blog
Vue sur le château des Maures, randonnée Sintra @pink.turtle.blog

Peut-on zapper la visite intérieure du château?

Non, surtout pas! C’est vrai qu’il faut s’armer de patience (attendre parfois une heure!) pour pouvoir effectuer la visite intérieure du château et découvrir la décoration des différentes pièces, salles, chapelles, cloître… tant il y a de touristes au château de Pena. Il faut donc éviter de faire une grasse matinée le jour de votre visite pour être vraiment tranquille et pour prendre de jolies photos. De notre côté, nous n’avons pas eu besoin de faire la queue car nous sommes partis à 8h de Lisbonne afin d’être à 10h au château. A partir de 11h30, les choses se compliquent et c’est la cohue…

Cloître manuélin conservé de l’ancien monastère @pink.turtle.blog
Cloître, Palais de Pena @pink.turtle.blog
Vitraux, Palais de Pena @pink.turtle.blog
Salle à manger du palais @pink.turtle.blog
Décoration de la chambre @pink.turtle.blog

Les azulejos du palais

Les azulejos du palais sont tout simplement éblouissants : couleurs, détails, styles… Une manière de prendre des photos originales 🙂 C’est aussi le moment de prendre la pose pour des portraits romantiques à condition qu’il n’y ait pas de trop de monde.

Azulejos, Palais de Pena @pink.turtle.blog
Azulejos, palais de Pena @pink.turtle.blog

Le parc de Pena : calme et sérénité

Après avoir visité le château, nous sommes descendus à pied au parc de Pena (le billet du château est couplé à celui du parc). Nous avons été charmés par ce lieu tranquille loin de l’agitation touristique du château : des fontaines, des points d’eau avec des tas de poissons, une végétation luxuriante, des essences rares, des plantes exotiques sur 200 hectares.

Le parc du palais de Pena @pink.turtle.blog
Parc de Pena @pink.turtle.blog

Les infos pratiques et conseils de tortue rose

N’hésitez pas à partir très tôt de Lisbonne si vous souhaitez passer la journée à Sintra. Si vous possédez la Lisboa card, le train jusqu’à Sintra est gratuit et vous bénéficiez d’une réduction sur l’entrée du château (10%, c’est peu mais c’est déjà ça car l’entrée coûte 14 euros/ personne). A cela, il faut ajouter le transport jusqu’au château (sauf si vous êtes très courageux car la route est extrêmement raide!) : nous avons payé 6.90 euros/personne avec le bus touristique qui vous emmène à l’entrée du château (afin de faire la boucle jusqu’au château). Le bus touristique 434 fait le tour des points stratégiques de Sintra et vend des billets à 15 euros/ personne pour un pass journée. Attention, les files d’attente pour le bus sont assez longues. Il faut donc prévoir du temps pour le train, le bus et les billets du château sans oublier l’accès à l’intérieur du château, surtout si vous venez à Sintra en été. Pour le déjeuner, comme il faisait beau, nous avons déjeuné sur la terrasse du château de Pena qui possède un café proposant des sandwiches (vue sensationnelle garantie!). Dernier conseil et non des moindres pour ceux qui veulent faire un road-trip : il faut EVITER de venir à Sintra en voiture!! Les embouteillages sont nombreux, les routes très raides et étroites… Il vaut mieux privilégier le train (depuis Lisbonne), et le bus ou la marche à pied pour vous déplacer en ville.

Entrée, palais de Pena @pink.turtle.blog

Avez-vous déjà visité le palais de Pena? Si vous êtes à la recherche d’un Week-end romantique en Europe, Sintra est une merveilleuse destination. Nous avons également adoré la Quinta da Regaleira et les petites pâtisseries du vieux centre 😉 car, à Sintra, il n’y a pas que le château de Pena !

A très vite pour de nouvelles aventures au Portugal et ailleurs (prochaine destination : la République Tchèque et Vienne en mai!). Pour des photos en live et mes stories, venez me rejoindre sur Instagram et Facebook! A bientôt les amis 😉

[JAPON] Nara : au bonheur des daims (#17)


« C’est le propre des grands voyageurs que de ramener tout autre chose que ce qu’on allait chercher » (Nicolas Bouvier)

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara reste l’une des plus belles surprises de notre voyage au Japon : daims en liberté, temples magnifiques et grandioses, coins de nature en pleine ville, jardins zens… Pourtant, lors de la première esquisse de notre itinéraire au Japon, je m’étais concentrée exclusivement sur la ville de Kyoto tout en laissant Nara de côté, avec quelques regrets anticipés… Nous aurions fait une belle erreur car Nara est une ville tellement fascinante pour les petits comme pour les grands (45 minutes de train depuis Kyoto, et hop, le tour est joué!). En effet, à la sortie d’un temple, au détour d’une rue, d’une zone boisée ou derrière les petites lanternes des temples du parc, on croise des daims magnifiques (parfois des faons ♥), animaux sacrés et véritables gardiens de ces hauts lieux mystiques. Ces daims sauvages sont habitués aux touristes et se laissent caresser assez facilement. D’ailleurs, depuis la gare, en marchant vers l’est, on aperçoit d’ores et déjà quelques daims attendant le bus (cf. ma vidéo) pendant qu’un petit troupeau traverse la route en utilisant le passage pour piétons, d’autres hôchent la tête pour remercier les touristes des friandises offertes (ces daims sauvages font vraiment une petite révérence pour vous remercier si vous leur offrez un petit morceau de shika senbei, les gâteaux de riz dont ils raffolent!). Cependant, après moult caresses, il est temps de s’éloigner car des hordes de daims affamés et un peu plus agressifs tentent une approche…

Le parc de Nara et ses daims : oh ma biche! 

Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog
Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog

La ville de Nara vaut vraiment le déplacement, ne serait-ce que pour son parc de 500 hectares et ses 1400 daims vivant en semi-liberté. Ces daims sont, en réalité, des cerfs shika, une espèce proche du daim mais de taille plus modeste. La légende dit que, lors de la naissance de Nara, le dieu Takemikazuchi serait entré dans la ville sur le dos d’un daim blanc, d’où la sacralisation de ces animaux devenus les symboles de Nara. Repartir de Nara sans une petite photo de l’un de ces daims sacrés serait presque un sacrilège lol 😉 S’ils semblent très gentils, ces daims peuvent aussi se montrer moins sympathiques surtout lorsque vous possédez les fameux shika senbei. Outre les scènes amusantes de jeunes filles harcelées ou d’instagrameuses poursuivies par un nombre impressionnant de daims, on voit aussi des enfants traumatisés par des daims affamés. Notre fils a d’ailleurs été bousculé par un daim qui avait visiblement « les crocs »!

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog
Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog

Jolie plaque d'égout/ @pink.turtle.blog
Jolie plaque d’égout/ @pink.turtle.blog

Le temple TODAI-JI

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara est une ville chargée d’histoire puisqu’elle a été la capitale du Japon de 710 à 789. Le temple Todai-ji en est un témoignage vivant. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il abrite la plus grande construction en bois au monde Daibutsuden à savoir la salle du grand bouddha. On peut également y voir la plus grande statue de Bouddha du Japon (15 mètres de hauteur).

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Dans le Todai-ji, on peut également inscrire un voeu ou une prière sur un Ema, une plaque de bois que l’on trouve dans les sanctuaires shinto au Japon.

Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Le jardin Yoshiki-en

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Situé à 10 minutes de marche du temple Todai-ji, le Yoshiki-en est un jardin public (gratuit pour les touristes uniquement) composé de 3 jardins japonais différents : jardin de mousses, jardin d’étang et jardin de thé. Un lieu vraiment zen pour se reposer et méditer dans un cadre typique…

Le Kasuga Taisha

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Le Kasuga Taisha est connu pour ses nombreuses lanternes suspendues en bronze. La visite de ce sanctuaire commence d’ailleurs bien avant l’entrée officielle dans le temple tant les sentiers bordés de centaines de lanternes en pierre recouvertes de lichen nous placent dans une ambiance mystique et pittoresque sans oublier la jolie fontaine aux daims qui nous a permis de nous rafraîchir (40 degrés fin juillet!) et de rester en compagnie de nos amis les cerfs shika.

Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine

Le parc de Nara regroupe de nombreux petits temples et sanctuaires. Nous avons également apprécié la visite du Tamukeyama Hachimangu shrine après la visite du Todai-ji. Un temple plus modeste mais une atmosphère plus paisible et une entrée libre 😉

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Bilan de notre journée à Nara

Une fabuleuse journée dans une ville incontournable lors d’un voyage au Japon. Préparez vos baskets si vous vous apprêtez à y aller car le parc est très vaste! Les nombreux temples disséminés dans le parc, le fabuleux Todai-ji, les jardins zens et les daims qui peuplent ce lieu mystique, en font une escapade vraiment magique. Nous y avons passé une journée entière mais on peut facilement y passer deux jours tant les attractions sont nombreuses. Petit résumé en vidéo :

Comment vous rendre à Nara à partir de Kyoto?

De notre côté, nous avons opté pour le KINTETSU RAIL PASS one day (tarifs corrects, 45 minutes de trajet depuis la gare de Kyoto), un pass créé uniquement pour les touristes.

Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog
Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog

Une adresse sympathique à Nara

Si vous avez envie de déguster un bon burger « fait maison » (pour varier les plaisirs), vous pouvez vous rendre chez SAKURA BURGER. Excellents burgers et bon rapport qualité/ prix 🙂

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Instagram, et Youtube! A très vite ♥

Un dimanche au parc Yoyogi à Tokyo (Japon #9)


« Si tu es pressé, fais un détour » (Proverbe japonais)

Parc Yoyogi/@pink.turtle.blog
Parc Yoyogi/@pink.turtle.blog

C’est dimanche! Je vous emmène aujourd’hui au parc Yoyogi situé dans le quartier Harajuku, non loin de Shibuya, car ce parc est « the place to be » le dimanche à Tokyo (au programme, cosplay, musique, pique-nique, animations, lieu de rencontre de la jeunesse tokyoïte mais aussi mariage traditionnel!). C’est un endroit verdoyant à la fois paisible et animé que nous avons particulièrement apprécié et qui nous a permis de découvrir un mariage shinto traditionnel dans l’enceinte du sanctuaire Meiji-Jingu. J’avais justement planifié cette visite du quartier Harajuku un dimanche dans l’espoir d’apercevoir de jeunes mariés en vêtements traditionnels à Yoyogi et de contempler des costumes de cosplay. Côté cosplay, nous avons été très déçus mais nous en avons pris plein les mirettes avec ce magnifique mariage shinto. Il y a des tas de parcs à Tokyo et j’avoue que l’immense parc Yoyogi vaut vraiment le détour (surtout le dimanche!) ♥

L’un des plus grands torii du Japon

Le parc Yoyogi abrite l’un des plus grands torii du Japon (12 mètres). Vous savez… ces portes qui séparent le monde terrestre du monde divin, spirituel ou céleste, et dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article sur Asakusa et dont je vous reparlerai prochainement à propos du Fushimi Inari de Kyoto. Ce grand tori marque ainsi l’entrée dans le sanctuaire Meiji-Jingu.

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Allées de fûts de saké

On ne saurait entrer dans le monde spirituel sans faire quelques provisions lol 😉 Quelques allées de fûts de saké et de tonneaux de vins (de Bourgogne notamment!) ont été disposées en l’honneur de l’empereur Meiji et de son épouse. Allée très pittoresque et cosmopolite à la fois! En tout cas, pas de gâchis avec tous ces grands crus hein?! 😉

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Temple Meiji-jingu

Après l’immense tori et les allées de saké, on arrive au fameux Meiji-Jingu. Ce sanctuaire récent a été construit en l’honneur de l’empereur Meiji au XXème siècle (1920). Détruit pendant la seconde guerre mondiale, il été reconstruit en 1958.

Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog
Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog

Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog
Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog

Un mariage traditionnel au sanctuaire Meiji

Des mariages shinto sont organisés presque chaque week-end dans l’enceinte du temple  Meiji et nous avons eu la chance d’assister à la fin d’une cérémonie très solennelle : magnifiques costumes traditionnels, défilé de kimonos et yukatas, sortie du temple, photographie de groupe avec position très précise des invités mais aussi des vêtements car ces derniers doivent être parfaitement présentés sur la photo, départ des jeunes mariés… Une organisatrice était là pour accompagner le jeune couple. J’ai remarqué, en suivant plusieurs forums sur le Japon, que de plus en plus de français souhaitent se marier au Japon. Une superbe expérience qui me tenterait bien, je l’avoue ♥ (bouteille à la mer lol).

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Et vous, avez-vous déjà assisté à un mariage ou à une cérémonie traditionnelle lors d’un voyage à l’étranger? Cela reste toujours un souvenir magique pour moi…

Pour découvrir d’autres articles sur Tokyo, c’est par ici :

Pandi panda : Ueno, le quartier populaire de Tokyo (Japon #8)

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

Pour suivre mes aventures en live, rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! Merci et @ très vite 🙂