[ASTUCES] Garer sa voiture à un tarif raisonnable non loin d’un aéroport, c’est possible avec Onepark!


Lorsque je reviens de voyage, j’apprécie beaucoup le fait d’avoir ma voiture à portée de main (non loin de l’aéroport!) afin de rentrer rapidement à la maison après mes pérégrinations! Pas vous? Pour cela, j’ai trouvé une solution très pratique après avoir testé plusieurs services qu’il s’agisse des parkings extérieurs (dont les tarifs étaient très attractifs il y a quelques années…) ou des parkings d’aéroports qui se sont alignés sur les tarifs des parkings low-cost. Désormais, j’utilise Onepark, une plateforme de réservation de parking en ligne et sur application mobile. Pourquoi?

Conduire au Japon @pink.turtle.blog

Les avantages :

  • Les tarifs sont très attractifs puisque Onepark négocie ses tarifs.
  • Vous pouvez également comparer les offres car Onepark propose de nombreux parkings pour une même ville.
  • Vous avez une grande gamme de choix : parking avec voiturier, parking couvert, parking extérieur, parking d’hôtel… Onepark met d’ailleurs aujourd’hui à disposition des places jusqu’alors inaccessibles dans les parkings d’hôtels, des sièges sociaux…
  • Quant aux lieux, vous disposez d’options variées : parking en ville, près d’une gare ou d’un aéroport. En gros, Onepark propose plus de 2000 parkings, implantés dans 275 villes en France ainsi qu’en Espagne, en Belgique et en Suisse.
One Park

Mon expérience :

Pour notre voyage en Floride, nous avons réservé pour 18 jours un parking d’hôtel couvert situé juste à côté du Terminal 3 de l’aéroport Charles de Gaulle (celui de l’hôtel IBIS Paris CDG). Il permet de se rendre à pied à l’aéroport en 2 minutes, puis de rejoindre les autres terminaux via le CDGVAL, le métro automatique de l’aéroport. En général, un petit boitier Onepark est disponible à l’entrée du parking de l’hôtel, il suffit juste de taper le code pour avoir accès au parking et de ressortir par la réception de l’hôtel. C’est plus pratique que la solution pour laquelle j’optais auparavant c’est-à-dire un parking à l’extérieur de l’aéroport avec navette (car il fallait arriver avec beaucoup d’avance et attendre la navette).

Un super code promo :

Pour tester Onepark, je vous propose une réduction de 10% sur votre première réservation du parking de votre choix. Pour cela, suivez le lien suivant : https://hello.onepark.fr/pinkturtle/

Partenariat entre pink turtle & Onepark

Si vous testez Onepark, n’hésitez à m’envoyer un petit commentaire pour me donner vos impressions.

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! A très vite les voyageurs 😉

[ASTUCES] Voyager plusieurs fois dans l’année, c’est possible!


« Rester, c’est exister, mais voyager c’est vivre » (Gustave Nadaud)

Death valley
@pink.turtle.blog/ Death Valley, USA

C’est vrai, je le confesse volontiers, je voyage plusieurs fois dans l’année et pourtant, je n’ai toujours pas gagné au loto! Alors, comment faire pour voyager autant? Voici quelques conseils et astuces qui vous permettront de voyager davantage :

1/ Trouver des billets d’avion pas chers sur internet

On cherche tous des astuces pour trouver des billets d’avion à un prix dérisoire. Pour certaines destinations en Europe ou en Asie, c’est assez facile : en consultant régulièrement les offres sur internet, j’ai payé 22 euros (billet aller) seulement Nantes-Olbia avec Volotea (qui fait souvent des promotions intéressantes) ou 420 euros pour mon billet AR pour Singapour (pendant les vacances scolaires d’été); Pour d’autres destinations, cela reste compliqué (pour l’Océanie notamment : Tahiti, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle Calédonie). De mon côté, j’effectue mes recherches en navigation privée pour éviter l’enregistrement et le traçage de mon adresse IP : Certains sites enregistrent l’adresse IP de votre ordinateur  et vous proposent un premier tarif à un prix défiant toute concurrence, puis le tarif fluctue pour vous pousser à acheter votre billet d’avion lorsque le prix baisse un peu (vous pouvez aussi vérifier les prix à partir d’un autre ordinateur). Certains sites vous permettent aussi de comparer les prix et il ne faut pas hésiter à consulter de nombreux sites : Kayak, skyscanner… Attention, il faut parfois ajouter les frais de dossier qui apparaissent seulement au moment du paiement (attention à cette arnaque chez Opodo et Govoyages qui l’utilisent pour présenter des tarifs assez bas!). J’utilise souvent Misterfly car les prix sont nets (pas d’ajouts de frais) et l’on peut bénéficier d’un étalement de paiement (paiement en 4 fois). De plus, les assurances proposées sont pratiques : annulation sans motif, report du voyage etc… Il faut tout de même comparer le prix du billet avec celui proposé par d’autres sites : on n’est jamais trop prudent! 😉

@pink.turtle.blog

Il faudra également s’intéresser au choix de la compagnie. S’il existe des valeurs sûres (Emirates, Eithad, Air France, Japan Airlines...), certaines compagnies ont des prestations très moyennes. Consultez donc tripadvisor pour vérifier les prestations d’une compagnie inconnue. Nous avons par exemple été déçus par la compagnie indienne « Jet airways » : écrans qui ne fonctionnaient pas à l’aller et au retour (quelle coïncidence!), nourriture très épicée et peu adaptée aux goûts de tous (notamment des enfants), accueil très moyen. Il en est de même pour la compagnie Saudia dont les prix sont très bas mais qui déçoit de nombreux voyageurs.

Tripadvisor vient d’ailleurs de publier son classement des meilleures compagnies aériennes du monde 2018 : Classement 2018

2/ S’y prendre longtemps à l’avance pour bénéficier de tarifs préférentiels

Pour bénéficier de tarifs intéressants, il faut s’y prendre souvent un an à l’avance. En effet, chaque année, je réserve nos billets d’avion 10-11 mois à l’avance car nous partons souvent pendant les vacances scolaires (pas le choix avec mon métier de prof! 😉 ). Pour notre voyage d’un mois au Japon, nous avons réservé 11 mois à l’avance soit septembre 2017 pour fin juin-juillet 2018 : nous avons payé 500 euros AR avec un vol multi (Paris-Tokyo/ Osaka-Paris) pendant les vacances scolaires, ce qui n’est vraiment pas cher surtout pour un vol avec Emirates (compagnie que nous apprécions particulièrement).

3/ Trouver des adresses sympathiques et pas chères à l’avance

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Vue de notre bungalow (Koh Phi Phi)

Pour éviter de dépenser des sommes folles dans l’hébergement, je me renseigne très tôt sur les hôtels, les maisons d’hôtes… Il est bon d’effectuer des recherches un peu partout : booking, le routard, les blogs, tripadvisor. Cela vous permettra de récupérer des adresses sympathiques. De notre côté, pour la Thaïlande, j’avais repéré une belle adresse sur l’île de Koh Phi Phi (isolée du bruit de Tonsaï, de l’autre côté de l’île, et avec un snorkeling possible depuis la plage) Phi Phi relax beach resort : j’ai réservé immédiatement (n’oubliez pas que sur certains sites, vous avez la possibilité d’annuler votre réservation sans motif!). De même, j’ai réservé très tôt notre hôtel charmant sur les îles Perhentian (Abdul’s chalet) en m’adressant directement à l’hôtel dès l’ouverture des réservations (décembre pour juillet). Les deux adresses citées précédemment figurent parmi nos meilleurs souvenirs de voyage avec L’Auberge de Nadège aux Seychelles et il faut savoir que les bonnes adresses sont souvent prises d’assaut!! Pour le Japon, j’ai également réservé très tôt sur l’île d’Ishigaki car Le Lotus bleu est très prisé. Il faut aussi prendre en compte les événements qui ont lieu lors de votre passage : de notre côté, nous serons, par exemple, à Kyoto lors du Gion Matsuri et les hôtels sont très vite complets.

@pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog/ Vue de notre bungalow, Perhentian islands

A Kuala Lumpur, j’avais également réservé très tôt : nous avons payé 28 euros/ nuit pour une chambre superbe avec vue sur les tours Petronas et piscine sur le toit de l’hôtel (WP hôtel).

Vue du toit de notre hôtel @pink turte
@pink.turtle.blog/ Vue du toit de notre hôtel (Kuala Lumpur)

4/ Préparer un itinéraire pour s’organiser au mieux et éviter de perdre de l’argent et du temps dans les transports

carte-malaisie

Lorsqu’on dispose de peu de temps sur place, il faut tout optimiser et éviter de perdre du temps (et de l’argent) dans les transports. C’est pourquoi, je prépare toujours un itinéraire précis avant de partir afin de gagner un maximum en efficacité. Pour la Malaisie, nous n’avions que 12 jours sur place : c’est pourquoi, le combiné Kuala LumpurPerhentian avait été prévu bien à l’avance et j’avais acheté les vols internes KL-Kota Bahru avec Air Asia depuis la France. De la même manière, pour notre périple d’un mois au Japon, j’ai réservé les vols Tokyo-Ishigaki et Ishigaki-Osaka avec la compagnie ANA. Nous nous rendrons directement d’Ishigaki à Osaka sans repasser par Tokyo (gain de temps et d’argent!). N’hésitez donc pas à calculer les distances (en fonction des pays) et à vérifier les moyens de transport (comparer par exemple les prix des billets de train et des billets d’avion). Ne soyez pas trop ambitieux dans votre itinéraire car on perd beaucoup de temps et d’énergie dans les transports. Nous en avions fait les frais lors de voyage à Hawaii : on voulait voir énormément de choses, et finalement, nous n’avons pas pu nous reposer et en profiter à fond avec nos nombreux vols internes.

5/ Voyager en Asie du sud-est

Après avoir voyagé un peu partout dans le monde, je dirais que, pour les backpackers, l’Asie figure en tête de liste des voyages pas chers. De mon côté, mon périple en Thaïlande m’a coûté moins cher qu’un voyage en Europe car la vie sur place est peu onéreuse voire bon marché (400 euros le vol AR + 120 euros/ personne pour l’hébergement pour 12 jours; mais la nourriture et les activités ne sont vraiment pas chères). Ainsi, un voyage en Thaïlande, en Indonésie, en Malaisie ou au Vietnam ne vous coûtera pas trop cher à l’exception du billet d’avion. De plus, c’est un dépaysement assuré!

Koh PHI PHI
@pink.turtle.blog/ Koh Phi Phi, Thaïlande

6/ Voyager hors vacances scolaires

C’est une évidence mais on bénéficie de tarifs très bas lorsqu’on voyage hors vacances scolaires. De plus, vous êtes plus tranquilles 😉 pour effectuer vos visites. Pratique si vous voulez éviter la foule!

7/ Consulter les offres sur des sites intéressants

N’hésitez pas à consulter les offres publiées sur les deux sites suivants car ils proposent des séjours, des vols et des hôtels à des prix « low cost », et recensent toutes les bonnes affaires du net (y compris les erreurs de prix qui peuvent vous permettre d’avoir un billet Paris-Papeete pour 500 euros!) :

Voyages pirates

Les voyages pas chers de Léo

8/ Gérer son budget « sorties » dans l’année, économisez!

Et oui, passage obligé : les économies et quelques restrictions dans l’année! Il n’y a pas de miracles quand on ne gagne pas des sommes folles chaque mois… On peut ouvrir un compte voyage à la banque pour épargner, mais nous n’avons pas opté pour cette solution. De notre côté, nous étalons les paiements au fur et à mesure des mois : lors des premiers mois soit 10 mois à l’avance, nous achetons les billets d’avion et les mois suivants, nous payons les vols internes et les logements. C’est l’intérêt de la réservation anticipée! De plus, dans l’année, nous dépensons très peu pour les sorties sauf pour les restos, ou pour le shopping (pas de dépenses démesurées ni de craquages sauf pour Noël!). Si vous fumez, c’est le moment d’arrêter! Cela vous permettra de mettre de l’argent de côté pour voyager 😉

9/ Mes projets et mes envies du moment

Après mon escapade en Sardaigne (fin mai-début juin) et notre voyage d’un mois au Japon (juillet), nous avons quelques projets #bucketlist pour 2019 : Bali, Raja Ampat, les Cyclades (Santorin) et un combiné Floride + Bahamas! On verra ce que nous réservent 2019 et 2020!

Raja Ampat
@pink.turtle.blog/ Raja Ampat

Et vous? Comment organisez-vous vos vacances? Bien à l’avance ou au dernier moment? Quels sont vos projets?

[PARCS] Bons plans pour un séjour « pas cher » à Disneyland Paris


« Une princesse, au fond des bois,
A dormi cent ans autrefois,
Oui, cent beaux ans, tout d’une traite.
(…)

Ô surprise toujours la même !
Sourire ému ! Baiser charmant !
L’amour est l’éveilleur suprême,
L’âme, la Belle au bois dormant. » (Louise Ackermann, Premières poésies, 1871)

Château de la Belle au bois dormant

Après une dizaine d’escapades à Disneyland Paris, je commence à connaître les bons plans afin d’éviter de dépenser des sommes astronomiques au pays merveilleux de Mickey et pour éviter la foule ou les périodes d’affluence. Cela permet d’apprécier vraiment ce court séjour qui s’avère un véritable retour en enfance et un vrai régal pour les sens qu’il s’agisse de la musique, des décors, des parades, des spectacles et des odeurs de bonbons et de pop-corn ! Un vrai voyage synesthésique ! Il faut dire que mon ami d’enfance Sébastien travaille chez Disney depuis de nombreuses années et m’a également donné de bons tuyaux ! J’en profite pour le remercier chaleureusement.

Boutique Disneyland

Un séjour à Disneyland est onéreux ! A ce tarif, vous pouvez partir en famille dans une capitale européenne. Cependant, rien ne remplacera l’émotion ressentie en voyant l’émerveillement de nos enfants, ça n’a pas de prix, enfin presque ! 😉 Il y a toujours moyen de limiter la casse ! Certaines familles dépensent largement 1000 euros pour 2 ou 3 jours chez Mickey entre le séjour, les billets, les repas sur place, les cadeaux, les photos (et oui, Disney propose des photos pour certaines attractions ou des photos avec les « characters » qui sont souvent plus jolies que les nôtres, c’est très tentant !).

 

 

 

 

1/ LOGEMENT : conseil n°1 pour les hôtels à l’extérieur de Disneyland

cof

Si on dispose d’un petit budget, il vaut mieux réserver des hôtels à l’extérieur de la zone Disney. A quelques minutes en RER ou en bus, on trouve des hôtels corrects (il ne faut pas non plus s’attendre à des merveilles !) qui s’avèrent suffisants pour passer un séjour agréable. De mon côté, j’ai testé les hôtels suivants :

Résidence du Parc val D’Europe (testé en mai 2015 et en décembre 2016) : prestations correctes. La chambre familiale est un peu petite pour 4 personnes (pour 3, c’est bien car le canapé-lit est un peu juste). Certaines chambres sont vieillissantes notamment les kitchenettes qui mériteraient non seulement un nettoyage plus pointu mais aussi une remise à neuf. Les plaques ne fonctionnaient même pas lors de notre séjour sachant qu’il n’y avait pas de bouilloire. La piscine est un vrai « plus » en été mais nous n’en avons pas profité car l’hôtel est à 20 minutes de bus du parc (et les bus se font rares ! un bus toutes les 30 minutes environ). Il faut prévoir un budget « tickets de bus » en plus et les bus ne circulent plus à partir de 22h30 (en hiver en tout cas) !

Lien pour réserver (vous bénéficiez d’une remise si vous réservez directement auprès de l’hôtel) : http://www.laresidenceduparc.fr/

-Kyriad Disneyland (testé en juin 2017) : Très bonnes prestations. Hôtel agréable  avec un château gonflable pour les enfants, un petit stand (sandwich, pop-corn, boissons fraîches…), une petite ferme avec des animaux (lapins, biquettes…). Les chambres familiales sont propres et fonctionnelles : lits superposés, lits séparés ou lit double, bouilloire (il faut prévoir les tasses et les sachets de thé!). Le Kyriad Disneyland se situe juste après les hôtels Disney (10 minutes en bus avec un bus toutes les 15-20 minutes).

Lien pour réserver : https://www.booking.com/hotel/fr/disneylandresortparis.fr.html

-Kyriad Marne la Vallée Torcy (testé en juin 2017) : je déconseille fortement. D’une part, il faut prévoir un budget RER (10.30 pour 4 personnes juste l’aller!). Par ailleurs, la chambre familiale ne correspondait pas vraiment à nos attentes : ménage très approximatif, fenêtre qui fermait mal (le RER est à côté!), toilettes à revoir… Il vaut mieux payer un plus cher et être plus près de Disneyland (côté budget, cela revient au même avec les billets de RER).

Même à l’extérieur du parc, il faut compter au minimum 70 euros/ nuit, un peu plus pour une chambre familiale (80-90 euros)

2/ LOGEMENT : Conseil n°2 pour les packs Hôtel Disney + billets d’entrée

digPour les séjours dans les hôtels Disney, il vaut mieux réserver sur vente privée : seul site qui soit, selon nous, valable en terme de rapport qualité-prix. Les tarifs du séjour sont presque divisés par deux. Pour 4 personnes (logées dans la même chambre) avec un pack hôtel (une nuit) et billets pour toute la famille pour deux jours, il vous en coûtera 300 euros dans un hôtel comme le Sante Fe ou le Cheyenne. C’est un moindre mal car le tarif minimum s’élève en général à 600 euros. A plusieurs reprises, on a souhaité prendre un hôtel Disney avec piscine, 200 euros de plus…

Le vrai « plus » du pack billets+hôtel, ce sont les « heures de magie en plus » : si vous séjournez dans un hôtel Disney, vous pouvez profiter du parc dès 8h alors que Disneyland ouvre à 10h. Cela permet de démarrer la journée avant les autres visiteurs.

Hôtel Cheyenne (testé en novembre 2012) : Hôtel sympa avec des chambres familiales fonctionnelles (lits superposés). Petit déjeuner correct (le gaspillage dont font preuve certains visiteurs est tout simplement scandaleux, une gloutonnerie à l’état pur non assumée avec des quantités de restes sur les tables). Bref, passons… ne parlons pas d’écologie et de gaspillage lors d’un séjour à Disney ! Très pratique car l’hôtel est juste à côté du parc (5 minutes en bus) et les enfants (les adultes également !) peuvent rencontrer les personnages Disney dès le réveil ! L’hôtel est actuellement en cours de rénovation…

-Hôtel Disney Santa Fe (testé en juin 2017) : Hôtel décevant pour le prix, rapport qualité-prix à revoir. Deux grands lits avec des enfants en bas âge, ça n’est pas pratique du tout. Lors de notre passage mi-juin, il faisait très chaud et la seule climatisation proposée était un ventilateur. Absence de bouilloire ou de réfrigérateur, suppression du petit déjeuner (qui était offert auparavant dans les packs Billets + hôtel Disney).  

Lien pour réserver sur vente privée (il faut s’inscrire pour avoir accès aux offres!) : https://secure.fr.vente-privee.com/authentication/portal/FR

3/ TRANSPORTS : conseil n°3

cof

Pour les transports, prenez le train : la gare TGV « Marne la vallée Disney » est presque collée à Disneyland ! Le bon plan : prendre des billets de train OUIGO. Nous avons payé 80 euros AR Nantes-Marne la Vallée pour 4 personnes (départ le mercredi après-midi et retour le samedi matin).

Je ne conseille pas la voiture (sauf si vous avez la possibilité de garer votre voiture gratuitement à l’extérieur du parc). Le parking Disney est tout simplement payant ! Si vous voulez absolument prendre la voiture, le parking « Vinci » de Disney village est moins cher que le parking de Disneyland (il faut donc suivre « Disney village » et non Disneyland pour y accéder).

4/ PERIODE : conseil n°4

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEvitez le week-end et les vacances scolaires. C’est trop cher et il y a un monde fou. De même, l’été, il fait très chaud et parfois, il faut attendre assez longuement dans les files d’attente interminables, d’où les malaises et l’énervement ambiant de certains touristes peu habitués à patienter. L’an dernier, à l’approche de Noël, une femme excédée par l’attente dans l’attraction Peter Pan, avait lancé son café chaud à la figure d’une employée du parc ! Nous privilégions donc désormais la fin du mois de novembre pour les décorations de Noël (beaucoup moins de monde qu’en décembre) et les jours de semaine au printemps (en évitant les week-ends prolongés).

4/ BILLETS D’ENTREE : conseil n°5

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Entrée du Labyrinthe d’Alice

Pour les billets, il vaut mieux les acheter sur internet en passant par un Comité d’entreprise avec négociations de tarifs ou passer par le site vente privée qui propose des tarifs défiant toute concurrence. Comme pour les séjours, il faut être inscrit sur le site pour bénéficier de ces tarifs et s’inscrire aux ventes privées qui vous intéressent. Il y a par exemple plusieurs ventes privées Disneyland par an (4 ou 5 il me semble, en fonction des périodes : une en début d’année après Noël, deux au printemps, une pour l’été, une pour Halloween et une dernière pour Noël).

Acheter vos billets sur place serait une grave erreur car vous perdrez beaucoup de temps à l’entrée et les tarifs sont tout simplement plus prohibitifs.

6/ DEJEUNER ET DINER SUR LE PARC : conseil n°6

Dîner au Rainforest Café
Rainforest Café

Durant votre week-end à Disneyland Paris, vous allez beaucoup marcher ! Il faut se préparer psychologiquement : vous allez manger des hamburgers-frites ou des pizzas, des salades industrielles pendant deux ou trois jours ! mais pas d’inquiétude : avec la marche, pas de soucis de ligne !

Difficile de proposer des restaurants dans le parc Disneyland. Nous déjeunons souvent dans le Videopolis (« Discoveryland ») qui propose des spectacles à l’heure du déjeuner. Puis, pour varier et changer des hamburgers-frites, vous pouvez déjeuner dans « Frontierland » en face du train de la mine (un restaurant propose des plats mexicains). A l’extérieur du parc (« Disney village »), nous avons adoré le cadre du « Rainforest café » (il vaut mieux y aller dès 19h car il y a beaucoup de monde) avec son décor original : jungle, grands aquariums avec des poissons des mers coralliennes, animaux…

 

7/ ORGANISATION en arrivant sur les deux parcs (Parc Disneyland et Disney Studio) : conseil n°7

davN’hésitez pas à programmer vos deux ou trois journées avant de vous rendre sur le parc, vous gagnerez un temps fou et éviterez ainsi les longues files d’attente (même en pleine semaine). Pour cela, il suffit de consulter le site de Disneyland qui publie le programme des spectacles avec des mises à jour, puis le plan des deux parcs. Faites vous une liste des attractions immanquables et n’oubliez pas de prendre un fastpass pour votre attraction préférée dès votre arrivée sur le parc! En fin de matinée, certaines attractions ne délivrent plus de fastpass car la demande est très forte (ex : big thunder mountain, le train de la mine). Lorsque vous avez utilisé votre premier fastpass, essayez d’en prendre un autre. Les fastpass vous permettent d’éviter l’attente dans les attractions, ce sont des tickets coupe-file (mais il faut aussi parfois faire la queue pour prendre un fastpass)… Si vous souhaitez voir les personnages Disney, privilégiez le matin (tôt, dès votre arrivée), l’heure des repas et la fin de la journée. Certains personnages sont évidemment plus demandés que d’autres comme Mickey, Donald, Minnie et les princesses (souvent, 1h voire 1h30 d’attente pour rencontrer une princesse dans le pavillon).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour découvrir notre escapade en détail, cliquez ici : Récit de nos deux journées en famille au pays merveilleux!

dig
Il y a aussi des tortues à Disneyland…

PS : attention à la fièvre acheteuse sur le parc!!