[JAPON] « C’est un trou de verdure où chante une rivière » : le quartier Arashiyama à Kyoto! (Japon #14)


La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

Le quartier Arashiyama de Kyoto est bel et bien un « trou de verdure » où chante la rivière Hozu! Le pont Togetsukyo sur lequel passent des tas de pousse-pousse japonais appelés Jinrikisha, est propice à la contemplation, et nous n’en avons pas manqué une miette lors de notre balade dans le quartier Arashiyama de Kyoto. En effet, nous avons passé une journée très agréable dans ce quartier qui regorge de petits trésors à découvrir. En effet, si Arashiyama est connu pour sa célèbre bambouseraie et ses singes du mont Iwata, ce quartier possède également de petits temples et sanctuaires avec de fabuleux jardins. De plus, on peut profiter de magnifiques balades le long de la rivière Hozu à l’ombre des érables japonais. J’avoue que j’ai été charmée par les jolies couleurs de cette rivière et de sa végétation. ♥

1/ Le pont Togetsukyo

pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog
pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog
pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog
pont Togetsukyo/@pink.turtle.blog

Le célèbre pont Togetsukyo (« pont qui traverse la lune ») est très apprécié des touristes et des locaux notamment pour admirer les rivières Hozu et Katsura, les cerisiers en fleurs au printemps ou les érables en automne. De notre côté, nous avons aussi observé avec amusement les nombreux Jinrikisha qui font traverser le pont aux visiteurs qui souhaitent accéder à la balade sur le mont Iwata. Tirer ces pousse-pousse lorsqu’il fait 40 degrés force l’admiration! ♥

Juste avant le pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Juste avant le pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

2/ Le Mont Iwata et ses singes en liberté

Après avoir traversé le pont, l’ascension du mont Iwata peut commencer, le but étant de rendre visite aux macaques qui peuplent la forêt de cette petite montagne offrant un panorama sur Kyoto. L’ascension est assez sportive a fortiori lorsqu’il fait très chaud!

Il faut bien entendu garder une distance de sécurité avec les singes et on peut les nourrir dans une pièce dédiée à travers de petites grilles. Les batailles entre macaques ne sont pas rares. Cette jolie balade vaut vraiment le coup notamment pour les enfants qui sont ravis de nourrir les singes. Les bébés macaques sont, de plus, adorables… Pink turtle en mode « gaga » ♥

Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Ita, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Mont Iwata, Arashiyama/ @pink.turtle.blog

3/ Le temple Tenryu-ji et son jardin

Après notre jolie balade sur le mont Iwata, nous avons traversé à nouveau le pont Togetsukyo pour déjeuner dans un petit restaurant de ramen fort sympathique situé dans la rue qui prolonge le pont. Délicieux mais j’avoue que j’ai toujours du mal avec les grosses soupes lorsqu’il fait 40 degrés lol

Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog
Petit restaurant de ramen près du pont Togetsukyo/ @pink.turtle.blog

Puis → Direction le temple Tenryu-ji, connu pour son magnifique jardin. Si ce beau temple est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, nous avons surtout apprécié la zénitude du jardin avec son étang, ses bambous, ses fontaines, ses petits rochers et ses mousses (les jardins de mousses sont très prisés au Japon et sont presque entretenus à la pince à épiler lol!).

Entrée du jardin, temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Entrée du jardin, temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Statues de Jizô, à côté du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Statues de Jizô, à côté du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Etang de lotus derrière Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog
Jardin du temple Tenryu-ji/ @pink.turtle.blog

4/ La célèbre bambouseraie d’Arashiyama

A la sortie du jardin du temple Tenryu-ji, on peut accéder à la célèbre bambouseraie d’Arashiyama. Les petits chemins qui permettent de pénétrer dans cette forêt de bambous géants, sont également propices à zénitude même s’il n’est vraiment pas évident de prendre des photos seul sur ces sentiers… La bambouseraie est, en effet, un peu victime de son succès! Pourtant, elle reste, pour moi, un endroit emblématique de Kyoto #bucketlist ♥

Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d'Arashiyama/ @pink.turtle.blog
Bambouseraie d’Arashiyama/ @pink.turtle.blog

5/ La rivière Hozu et ses érables

Voici mon petit coup de coeur pour les couleurs de la rivière Hozu et de ses érables 🙂 Si vous vous rendez dans ce quartier Kyotoïte, il est possible de faire une balade en bateau sur cette charmante rivière.

La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog
La rivière Hozu/ @pink.turtle.blog

Ainsi, le quartier Arashiyama permet de se ressourcer un peu dans un joli cadre naturel non loin de Kyoto. Nous avons adoré 🙂 C’est toujours très sympa d’avoir un petit refuge bucolique lorsqu’on habite en ville, vous ne trouvez pas?

Pour suivre mes aventures en direct, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @ très vite 😉

[JAPON] La perle d’Ishigaki : Kabira Bay, une des plus belles plages du Japon (#11)


DSC00856Snif, c’est la rentrée mais j’ai bien envie de prolonger mes vacances nippones en repartant à Ishigakijima 🙂 S’il y a un paysage et un panorama à contempler à Ishigaki, c’est bien Kabira Bay, la carte postale par excellente avec ses dégradés de bleu et de vert émeraude, son sable fin, ses coquilles d’huîtres perlières, sa végétation luxuriante et ses beaux points de vue. Nous nous sommes rendus à deux reprises à Kabira bay soit quelques heures après le typhon Maria, puis deux jours après le typhon, afin d’observer ce paysage changeant situé à l’ouest de l’île d’Ishigaki. Avec ses 3 étoiles au guide Michelin, Kabira Bay est certainement l’une des plus belles plages du Japon!♥ Malheureusement, comme tous les endroits très prisés, le parking est payant (300 Yens) avec un nombre de places limité. La baignade y est interdite à cause des courants (c’est d’ailleurs un endroit très apprécié par les raies manta) mais on peut prendre un bateau à fond de verre pour observer les fonds marins. De notre côté, nous n’avons pas souhaité faire une balade en bateau dans la baie (#usineàtouristes) car nous pratiquons le snorkeling et la baie abrite de nombreux coraux morts.

2018-09-05 11_20_26-Kabira bay - Google Maps

Quelques heures après le typhon

dsc00709.jpg
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog

Quelques heures après le passage du typhon Maria : des couleurs tourmentées, un vent assez fort, des feuillages et des branches d’arbres étalés un peu partout. Déserté par les touristes, Kabira Bay devient un paysage sauvage qui vaut le coup d’oeil, avec cette impression d’être seul sur une île déserte (aucun bateau, pas de touristes…).

Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog
Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog
Kabira Bay après le typhon/@pink.turtle.blog

Kabira bay après le typhon/ @pink.turtle.blog

Deux jours après le passage du typhon

Deux jours après le passage du typhon Maria, le paysage sauvage a disparu laissant place au lieu touristique par excellence : les bateaux à fond de verre sont de retour, les touristes également! Le soleil changeant se reflète dans l’eau cristalline de la baie, offrant ainsi un dégradé de couleurs allant du bleu au vert. Le vent a disparu…

Eau cristalline de Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Eau cristalline de Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Une végétation luxuriante

De nombreux petits sentiers permettent de marcher le long de la baie, tout en côtoyant une végétation luxuriante : hibiscus, arbustes exotiques, palmiers… Malheureusement, je n’ai pas trouvé de fleurs de frangipanier, à mon grand désespoir 😦

Kabira Bay, hibiscus/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay, hibiscus/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog

Les huîtres perlières

Kabira Bay est également un lieu très connu pour la culture de la perle noire et quelques coquilles d’huîtres perlières sont disséminées sur la plage. Susumu Tokashiki, un habitant d’Ishigaki et pionnier, aurait ainsi établi la technique de la culture de la perle noire pour la première fois dans le monde.

Coquilles d'huîtres perlières/ @pink.turtle.blog
Coquilles d’huîtres perlières/ @pink.turtle.blog
Coquilles d'huîtres perlières/ @pink.turtle.blog
Coquilles d’huîtres perlières/ @pink.turtle.blog

Petit temple de Kabira Bay

Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog
Temple, Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Le paysage de Kabira fait partie des incontournables de l’île d’Ishigaki. Vous pouvez même vous restaurer sur place dans le restaurant de ramen situé à côté du temple. Les glaces sont également délicieuses!

restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog
restaurant Kabira bay/ @pink.turtle.blog

Ces deux photos me donnent vraiment envie de tremper mes petits pieds dans l’eau chaude d’Ishigaki snif…  Et vous? Que vous inspire ce paysage?

Pour découvrir d’autres articles sur Ishigakijima, c’est par ici :

Ishigakijima, mon amour : coraux et poissons bleus (Japon #7)

L’île d’Ishigaki : mon paradis nippon – mais chut! (Japon #5)

Pour suivre en direct mes aventures, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram! Merci et @ très vite 😉

Un dimanche au parc Yoyogi à Tokyo (Japon #9)


« Si tu es pressé, fais un détour » (Proverbe japonais)
Parc Yoyogi/@pink.turtle.blog
Parc Yoyogi/@pink.turtle.blog

C’est dimanche! Je vous emmène aujourd’hui au parc Yoyogi situé dans le quartier Harajuku, non loin de Shibuya, car ce parc est « the place to be » le dimanche à Tokyo (au programme, cosplay, musique, pique-nique, animations, lieu de rencontre de la jeunesse tokyoïte mais aussi mariage traditionnel!). C’est un endroit verdoyant à la fois paisible et animé que nous avons particulièrement apprécié et qui nous a permis de découvrir un mariage shinto traditionnel dans l’enceinte du sanctuaire Meiji-Jingu. J’avais justement planifié cette visite du quartier Harajuku un dimanche dans l’espoir d’apercevoir de jeunes mariés en vêtements traditionnels à Yoyogi et de contempler des costumes de cosplay. Côté cosplay, nous avons été très déçus mais nous en avons pris plein les mirettes avec ce magnifique mariage shinto. Il y a des tas de parcs à Tokyo et j’avoue que l’immense parc Yoyogi vaut vraiment le détour (surtout le dimanche!) ♥

L’un des plus grands torii du Japon

Le parc Yoyogi abrite l’un des plus grands torii du Japon (12 mètres). Vous savez… ces portes qui séparent le monde terrestre du monde divin, spirituel ou céleste, et dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article sur Asakusa et dont je vous reparlerai prochainement à propos du Fushimi Inari de Kyoto. Ce grand tori marque ainsi l’entrée dans le sanctuaire Meiji-Jingu.

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Allées de fûts de saké

On ne saurait entrer dans le monde spirituel sans faire quelques provisions lol 😉 Quelques allées de fûts de saké et de tonneaux de vins (de Bourgogne notamment!) ont été disposées en l’honneur de l’empereur Meiji et de son épouse. Allée très pittoresque et cosmopolite à la fois! En tout cas, pas de gâchis avec tous ces grands crus hein?! 😉

Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog
Yoyogi/ @pink.turtle.blog

Temple Meiji-jingu

Après l’immense tori et les allées de saké, on arrive au fameux Meiji-Jingu. Ce sanctuaire récent a été construit en l’honneur de l’empereur Meiji au XXème siècle (1920). Détruit pendant la seconde guerre mondiale, il été reconstruit en 1958.

Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog
Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog
Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog
Yoyogi, Meiji/ @pink.turtle.blog

Un mariage traditionnel au sanctuaire Meiji

Des mariages shinto sont organisés presque chaque week-end dans l’enceinte du temple  Meiji et nous avons eu la chance d’assister à la fin d’une cérémonie très solennelle : magnifiques costumes traditionnels, défilé de kimonos et yukatas, sortie du temple, photographie de groupe avec position très précise des invités mais aussi des vêtements car ces derniers doivent être parfaitement présentés sur la photo, départ des jeunes mariés… Une organisatrice était là pour accompagner le jeune couple. J’ai remarqué, en suivant plusieurs forums sur le Japon, que de plus en plus de français souhaitent se marier au Japon. Une superbe expérience qui me tenterait bien, je l’avoue ♥ (bouteille à la mer lol).

Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Mariage traditionnel, Yoyogi, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Et vous, avez-vous déjà assisté à un mariage ou à une cérémonie traditionnelle lors d’un voyage à l’étranger? Cela reste toujours un souvenir magique pour moi…

Pour découvrir d’autres articles sur Tokyo, c’est par ici :

Pandi panda : Ueno, le quartier populaire de Tokyo (Japon #8)

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

Pour suivre mes aventures en live, rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! Merci et @ très vite 🙂

Pandi panda : Ueno, le quartier populaire de Tokyo (Japon #8)


« Parmi les tiges de bambou
Le panda joue
A l’ombre des sakuras en fleurs » (haïku de pink turtle)
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog

Vous vous demandez certainement pourquoi je m’amuse à composer des haïkus animaliers ou pour quelles raisons je fredonne la célèbre chanson de Chantal Goya « Pandi Panda, petit ourson de Chine » (retour en arrière d’une trentaine d’années lol)… Tout simplement parce que le quartier d’Ueno est très connu pour son zoo qui abrite des pandas géants. Ces derniers sont finalement devenus les symboles et mascottes de ce quartier. Evidemment, le quartier et le parc d’Ueno offrent de nombreuses attractions en dehors de leur zoo : temples, pagode, animations, musées, marché… Après avoir visité Asakusa, Akihabara et Odaiba, nous avons trouvé que ce quartier était plus populaire que les quartiers précédemment cités : beaucoup de personnes sans domicile allongées dans le parc, des rues commerçantes très animées à Ameyoko, des péruviens qui jouent de la flûte de pan, des joggeurs, des artistes ou performeurs de rue…

Le zoo d’Ueno

Ticket Ueno/@pink.turtle.blog
Ticket zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog

Le zoo d’Ueno est le parc zoologique le plus ancien du Japon. Il abrite des pandas géants donnés par la Chine (ce qui a contribué à l’apaisement des relations entre la Chine et le Japon). Il faut se lever très tôt pour pouvoir admirer les pandas car une longue file d’attente attend les visiteurs à l’entrée du zoo. De notre côté, nous avons attendu 1h en plein cagnard pour voir des pandas assommés par la chaleur, dans un enclos vitré : l’arrêt dure 2 secondes pour les photos (pas le droit de s’attarder à cause de l’attente, un peu comme au zoo de San Diego où nous avions également fait la queue pour admirer les pandas), rien à voir avec l’organisation du zoo de Beauval pour voir les pandas! En tout cas, ces pandas ont beaucoup de succès auprès des japonais, et font partie d’un vaste programme de sauvegarde des pandas géants lancé en Chine : « Pandi panda, on te protègera! ». Si le cadre du zoo est très joli notamment avec l’étang de lotus, les enclos pour les animaux sont parfois minuscules et certains animaux (ours et tigres) passent leur temps à tourner en rond…

Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
dsc00319.jpg
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Lycéennes en extase devant les lémuriens/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno, lémuriens/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d'Ueno/@pink.turtle.blog
Zoo d’Ueno/@pink.turtle.blog

L’étang de lotus est magnifique mais malheureusement, les lotus n’étaient pas encore ouverts début juillet! Il faut attendre le mois d’août pour la floraison! Le parc d’Ueno est également très agréable pour contempler les cerisiers en fleurs si vous vous rendez au Japon à la période des sakuras (fin mars, début avril).

Temples et musées d’Ueno

Le parc regorge de petits trésors à découvrir à l’image des temples Toshogu et Hanazono Inari, de la pagode du Kaneiji et du musée National de Tokyo (que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter).

Temple TOSHOGU

Très joli temple surnommé « Konjiki den » (édifice doré) car il est recouvert de feuilles d’or. Il date de 1627 et est dédié au shogun Ieyasu Tokugawa (1543-1616).

Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog
Toshogu, Ueno/ @pink.turtle.blog

La pagode Kaneiji

Pagode à 5 étages (située à côté du Musée National de Tokyo) dont le cimetière abrite six des quinze shôguns Tokugawa ayant régné sur le Japon durant l’ère Edo (1603-1868).

Pagode Kaneiji/ @pink.turtle.blog
Pagode Kaneiji/ @pink.turtle.blog

Temple HANAZONO INARI

Un petit avant-goût du Fushimi Inari avec ses nombreux torii… Petit temple charmant au coeur du parc d’Ueno.

Hanazono Inari, Ueno/ @pink.turtle.blog
Hanazono Inari, Ueno/ @pink.turtle.blog

Animations dans le parc d’Ueno

Petit cliché avec un performeurs de rue…

Performeur de rue, Ueno/ @pink.turtle.blog
Performeur de rue, Ueno/ @pink.turtle.blog

Marché et rues commerçantes d’AMEYOKO

A l’entrée sud du parc d’Ueno, une rue bruyante et animée longe les lignes de train : il s’agit de la rue commerçante d’Ameyoko (contraction de Ameya Yokocho qui signifie « l’allée des boutiques de bonbons »). Une vraie vie de quartier comme on les aime, avec ses étals de marché alimentaire, ses boutiques de vêtements, ses petits restaurants… ♥

Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog
Ameyoko, Ueno /@pink.turtle.blog

 

Ueno est un quartier populaire et très vivant qui ne se résume pas à son zoo! Il y a aussi un super magasin de figurines manga et de goodies dans ce quartier : Yamashiroya!

Pour découvrir d’autres articles sur Tokyo, c’est par ici ! ♥

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

Pour suivre mes aventures en live, rejoignez-moi sur instagram et sur facebook! Merci et à très vite pour de nouvelles pérégrinations 😉