[LOIRE-ATL.] Visite guidée de Saint-Nazaire autour du street-art : mes fresques murales préférées


Street-art Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Connaissez-vous la ville de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique? Malheureusement, elle n’a pas toujours bonne presse… En effet, la ville est surtout connue pour ses chantiers navals, le site d’Airbus… En gros, les gens la perçoivent comme une ville industrielle et ouvrière sans aucun cachet a fortiori à cause de son centre qui a été détruit pendant la seconde guerre mondiale et reconstruit un peu à la va vite dans les années 50-60. Pourtant, le label de « Ville d’Art et d’Histoire » va être décerné à Saint-Nazaire en 2020… et pour cause… La ville a tout fait pour redorer son blason en mettant en place de nombreux projets artistiques par le biais du théâtre, du festival des Escales et des initiatives autour du street-art (et ça, j’adore!). En effet, chaque année, la ville accueille une nouvelle fresque murale dans le cadre du festival des Escales en invitant un artiste-graffeur connu dont on peut suivre le travail juste avant le festival. De nombreux quartiers de Saint-Nazaire se sont ainsi transformés et reprennent vie grâce à ces fresques colorées qui attirent de plus en plus de touristes avides de découvertes artistiques. Autant je ne suis pas super fan des chantiers navals (même si c’est impressionnant, je l’avoue!), autant j’adore contempler ces fresques et aller à la recherche des dernières réalisations disséminées dans la ville. Le dimanche matin, c’est souvent une de mes activités favorites en compagnie de mon appareil photo…

1. Les fresques grandioses du quartier du Petit Maroc

Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog
Street-art du Petit Maroc @pink.turtle.blog

Les fresques du Petit Maroc se situent non loin de la base sous-marine et ont été réalisées dans le cadre du festival des Escales en 2015. Ainsi, ces deux peintures murales grandioses se font face et rendent hommage à Valparaiso, au Chili. Deux graffeurs chiliens avaient été invités pour réaliser ces œuvres : à gauche, Inti et à droite, La Robot de Madera.

2. Les fresques de Méan-Penhoët et le monde de la piraterie

Street-art, Méan-Penhöet, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Réalisées à l’occasion de la 10ème édition du festival d’art urbain « Bouge », les fresques du quartier Méan-Penhoët sont le fruit d’une collaboration entre artistes internationaux (Ekiem, Djuradje) et graffeurs locaux. Redonner vie à ce triste mur de béton adossé aux bassins du port, n’était pas une mince affaire! Une vraie réussite sur le thème coloré de la piraterie dans un quartier qui est souvent présenté de manière péjorative car adossé aux chantiers navals…

Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Street-art, Méan-Penhoët, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

3. Les Oides : personnages emblématiques de Saint-Nazaire

Les Oides, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Les Oides, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Les Oides (doigt en verlan) sont de petits personnages bleus, des schtroumfs locaux. Œuvres d’un graffeur originaire du coin, ils sont près de 500 sur l’agglomération et on peut les retrouver un peu partout à Saint-Nazaire notamment sur les sentiers côtiers. On peut donc s’amuser à les retrouver lorsqu’on se balade en ville…

4. Le centre-ville et le « sabat » de David de la Mano

Les deux fresques les plus récentes sont celles de David de la Mano, artiste espagnol à l’univers onirique, qui a investi deux pans de mur sur l’Avenue Léon Blum : l’un devant l’école des Beaux-Arts, l’autre devant l’école Saint-Joseph (juste derrière la mairie de Saint-Nazaire).

5. Le Boulevard d’Anjou sous le signe du jazz

Dialogues est une œuvre musicale réalisée par le peintre brésilien originaire de São Paulo, Apolo Torres, pour la 28ème édition du festival des Escales en 2019. Cette fresque est un peu plus excentrée (située Boulevard d’Anjou).

6. L’Anamorphose de Varini

Je vous avais déjà parlé de l’anamorphose intitulée « Suite de triangles » réalisée en 2007 par l’artiste suisse Felice Varini, dans un article sur la Photo du mois. Pour faire court, c’est une suite de triangles rouges qui ne peut être perçue correctement qu’à partir d’un point de vue unique à savoir la terrasse panoramique située dans le port de Saint-Nazaire avant les chantiers navals. Vous voyez l’alignement des triangles?

Suite de triangles, Saint-Nazaire/ @pink.turtle.blog

7. Le quartier du théâtre : entre tradition et modernité

Et le meilleur pour la fin! C’est de loin ma fresque préférée! Celle d’Adnate intitulée Unravel : il s’agit du visage réaliste d’un enfant aborigène réalisé en 2018 face da théâtre de Saint-Nazaire, à l’occasion du festival Les Escales sur le thème de Melbourne. Sur mon compte Instagram, j’ai d’ailleurs publié plusieurs photos de cette fresque impressionnante.

Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog
Adnate, Unravel, Saint-Nazaire @pink.turtle.blog

Alors, que pensez-vous du street-art nazairien?

A certaines périodes, l’office de tourisme organise d’ailleurs des tours sur le thème du street-art et propose une brochure pour dénicher les chefs-œuvre dans la ville : cliquez ici pour la découvrir!

Pour découvrir mes aventures en direct et pour papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! A très vite les voyageurs 🙂

[Astuces] 10 façons de voyager dans sa ville !


Hello! Aujourd’hui, je vous propose un article original rédigé par Delphine du blog L’Etape suivante. Merci Delphine de nous montrer qu’on peut aussi voyager non loin de chez soi!

Habituellement, voyager signifie partir visiter un lieu que l’on ne connait pas. Et si on adoptait l’œil curieux du vacancier, en prenant le temps de voyager dans sa ville ? 

Je vous propose 10 façons de voyager… chez vous !

1. Suivez une visite guidée de votre ville. Vous découvrirez des détails de bâtiments que vous n’aviez jamais remarqués, des éléments de son histoire que vous ignoriez. Je le fais de temps en temps quand des amis ou de la famille vient me rendre visite, c’est un bon moment à partager. 

2. Prévoyez un après-midi photo avec quelques amis. Vous pouvez vous donner par exemple 2 heures pour faire une cinquantaine de photos chacun, puis vous retrouver, présenter vos 10 meilleures photos à vos amis, et élire ensemble les 5 meilleures photos de la journée. Vous pouvez choisir un thème, ou pas, selon votre envie du moment ! 

Un après-midi photo sur le thème de la nature et des plantes en ville @L'étape.suivante.fr
Un après-midi photo sur le thème de la nature et des plantes en ville @L’étape.suivante.fr

3. Profitez des journées européennes du patrimoine, pour visiter des lieux qui ne sont pas ouverts au public habituellement, ou que vous n’avez pas pris le temps de visiter jusque-là.

4. Parcourez la ville en empruntant des itinéraires inhabituels, des rues où vous n’êtes jamais passé, en allant dans des quartiers nouveaux pour vous, ou en allant faire vos courses à un marché que vous ne connaissez pas.

5. Visitez le site internet de l’office du tourisme de votre ville, et allez dans ses locaux, vous découvrirez des lieux et des activités intéressants, et essayez-les ! Si vous ne savez pas quoi choisir, demandez conseil au personnel de l’office du tourisme, ils ont l’habitude de renseigner les voyageurs selon leurs goûts.

Visite guidée de la vieille ville de Chambéry @L'étape.suivante.fr
Visite guidée de la vieille ville de Chambéry @L’étape.suivante.fr

6. Arrêtez de remettre à plus tard la visite d’un lieu, la croisière commentée, la découverte d’un site, prenez le temps, ralentissez, rappelez-vous, votre mission est de voir la ville comme si vous étiez en vacances !

7. Appréciez la gastronomie locale. Faites une visite chez un producteur local, goûtez les spécialités de la région, offrez-vous un repas dans un restaurant qui cuisine les produits locaux. Voyager dans sa ville, c’est aussi se pencher sur la cuisine régionale.

Pommes de terre appelées tofailles dans les Vosges, dans une ferme-auberge qui utilise des produits locaux @L'étape.suivante.fr
Pommes de terre appelées tofailles dans les Vosges, dans une ferme-auberge qui utilise des produits locaux @L’étape.suivante.fr

8. Faites une séance de geocaching dans votre ville. La recherche des caches vous emmènera vers des endroits inattendus.

9. Prenez l’air ! Louez un vélo et promenez-vous quelques heures, louez un bateau, faites une promenade avec un accompagnateur nature, suivez une balade commentée. Aérez-vous et regardez en l’air !

Croisière commentée à Lyon @L'étape.suivante.fr
Croisière commentée à Lyon @L’étape.suivante.fr

10. Si votre région a un hôtel ou une chambre d’hôte de charme, avec spa ou thalasso, réservez une nuit. Prenez ce temps pour vous, laissez-vous chouchouter, sans penser aux repas à préparer ou aux contraintes du quotidien. Décrochez de votre rythme et revenez à la maison comme si vous étiez parti en vacances ! Si vous manquez de budget pour cela, pensez à passer commande au Père Noël pour une box séjour de charme, ou un chèque cadeau, auprès de votre famille. 

Et vous, est-ce que vous prenez le temps d’être un touriste dans votre ville de temps en temps ? Vous avez des astuces à partager pour apprécier votre lieu de vie sous un angle nouveau ?

Pour suivre nos aventures en direct, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Instagram : @L’étapesuivante.fr et @leblogdelatortuevoyageuse (Facebook) / @L’étapesuivante.fr et @pink.turtle.blog (Instagram). A très vite 🙂

[PORTUGAL] From Portugal with love : Lisbonne en 10 coups de cœur


Lisbonne @pink.turtle.blog

Ola amigos ! Je viens de rentrer de Lisbonne où j’ai passé un week-end de 4 jours totalement hors du temps (et je ne parle pas de la pluie !). Nous avons beaucoup apprécié la capitale portugaise qu’il s’agisse de ses petits quartiers typiques, de ses immenses fresques de street-art (y en a pour tous les goûts !) disséminées un peu partout dans la ville, de son joli tramway, de ses miradouros, de son architecture pittoresque associée aux azulejos colorés, de ses pâtisseries locales ou des escapades à proximité de Lisbonne. Les deux seuls bémols de notre agréable séjour ont été (et c’est totalement subjectif !) le quartier trop touristique et très venteux de Bélèm (facile pour choper une bonne crève ou pour faire une rechute d’otite !) et… vous allez rire, le célèbre bacalhau (la morue -ou codfish- cuisinée aux petits oignons). En tout cas, cela faisait plusieurs années que Lisbonne nous faisait de l’œil et il a suffi du prétexte des 40 ans de mon compagnon pour nous y rendre 😉 Que ne ferait-on pas par amour… Il y a des tas de choses à faire à Lisbonne et mon but n’est pas de recenser tout ce qu’on peut y faire (vous trouverez facilement ces infos sur internet) mais plutôt de vous présenter les lieux, quartiers et activités qui nous ont marqués afin de donner quelques idées à celles et ceux qui souhaitent se rendre à Lisbonne pour un week-end.

1/ Le Miradouro de Santa Luzia (Alfama)

A Lisbonne, il y a de nombreux miradouros (belvédères) qui permettent d’avoir une vue imprenable sur la ville et de profiter d’un panorama assez grandiose. Lisbonne est d’ailleurs surnommée (à l’image de Rome) la ville aux 7 collines. Même s’il n’est pas le miradouro qui offre la vue la plus impressionnante sur Lisbonne (cf. le miradouro Sao Pedro del Alcantara), le miradouro Santa Luzia (Alfama) reste, pour moi, le plus pittoresque avec ses azulejos, ses bougainvilliers et ses musiciens. De plus, on y accède en empruntant la fameuse ligne de tramway 28E.

Miradouro Santa Luzia @pink.turtle.blog
Miradouro Santa Luzia @pink.turtle.blog
Miradouro Santa Luzia, Lisbonne @pink.turtle.blog

2/ Le Château Sao Jorge : une vue imprenable sur le pont du 25 avril

Vue depuis le château Sao Jorge @pink.turtle.blog

Juste à côté du Miradouro Santa Luzia se trouve le château Sao Jorge qui offre un très beau panorama sur la ville (peut-être le plus beau !) avec une vue sur le Tage et le pont du 25 avril en arrière-plan. En effet, Ce château a été bâti sur la colline la plus haute du centre historique et a été occupé par les Maures dès le VIIIème siècle. Nous avons beaucoup apprécié les différents points de vue sur la ville (malgré le vent très fort !), la balade sur les remparts et dans les diverses tours, mais aussi les nombreux paons qui font la roue et déambulent près du belvédère, les fouilles archéologiques qui témoignent de la présence des phéniciens, des grecs et carthaginois sur ce site et les belles oranges qui nous faisaient de l’œil à la fin du parcours sur les remparts. En sortant du château, j’ai eu comme une envie de jus d’oranges pressées… allez savoir pourquoi ! Entrée : 8.50 euros.

Orangers du château Sao Jorge @pink.turtle.blog
Vue depuis le château Sao Jorge @pink.turtle.blog
Paon du château Sao Jorge @pink.turtle.blog
Château Sao Jorge @pink.turtle.blog

3/ Le quartier Mouraria et son escalier pittoresque

Le quartier Mouraria est l’un des quartiers les plus traditionnels et multiculturels de Lisbonne et nous avons particulièrement apprécié ses petites rues typiques et colorées avec ses tavernes de fado. Ce quartier est, en effet, le berceau du FADO comme en témoigne le street-art de l’escalier Sao Cristovao ! Magnifique non?

Escalier de Sao Cristovao, Lisbonne @pink.turtle.blog
Street-art Fado, Escalier Sao Cristovao @pink.turtle.blog

4/ Le quartier et le miradouro de Sao Pedro del Alcantara

C’est l’un de mes quartiers préférés avec sa vue imprenable sur le château Sao Jorge, son funiculaire customisé (Funiculaire Da Gloria et Bica) et son ambiance street-art avec une galerie à ciel ouvert. Il faut avoir les yeux grands ouverts car des œuvres se cachent un peu partout dans ce quartier… autour du miradouro ! Le Bairro alto est aussi un quartier typique avec ses ruelles étroites et ses animations nocturnes.

Miradouro Sao Pedro del Alcantara @pink.turtle.blog
Près du miradouro de Sao Pedro del Alcantara @pink.turtle.blog
En grimpant vers le miradouro Sao Pedro del Alcantara @pink.turtle.blog
Funiculaire da Gloria, miradouro Sao Pedro del Alcantara @pink.turtle.blog
Vue sur le château Sao Jorge @pink.turtle.blog

5/ Ruelles typiques et azulejos

Ce que j’aime à Lisbonne, ce sont aussi ses ruelles typiques, colorées et ses azulejos pittoresques. J’ai pris des quantités astronomiques de photos d’azulejos dont je vous propose un petit échantillon 😉

Ruelles du Bairro Alto @pink.turtle.blog
Azulejos du Bairro Alto @pink.turtle.blog
Entrée et azulejos @pink.turtle.blog
façade originale, Lisbonne @pink.turtle.blog
Azulejos, Lisbonne @pink.turtle.blog

6/ La LX factory, un village branché !

La LX factory est une ancienne fabrique de tissus réaménagée en petit village « branchouille »! C’est aussi un véritable paradis du street-art et un endroit où vous pourrez trouver des artisans et petites boutiques d’art ou de créateurs, des cafés et bars dont l’un possède un superbe rooftop avec vue sur le pont du 25 avril… Personnellement, j’y ai trouvé de jolis souvenirs de Lisbonne : des pièces uniques d’artisanat à un prix raisonnable. Il faut absolument s’y arrêter avant d’aller à Bélèm pour déjeuner un midi et bien prendre son temps afin de découvrir quelques trésors bien cachés! L’Abeille de Bordalo II est presque devenue un incontournable de Lisbonne…

LX factory, Lisbonne @pink.turtle.blog
LX factory, Lisbonne @pink.turtle.blog
L’Abeille, Bordalo II, LX factory @pink.turtle.blog
LX Factory, Lisbonne @pink.turtle.blog
LX factory, Lisbonne @pink.turtle.blog

7/ Le couvent des Carmes

Situé juste à côté de l’ascenseur de Santa Justa, le couvent des Carmes est une visite à ne pas manquer. Les ruines de l’Eglise gothique sont le témoignage du violent tremblement de terre qui secoua Lisbonne en 1755. Le musée archéologique est très intéressant avec ses objets préhistoriques, ses sarcophages, ses momies péruviennes (oui oui, de vraies momies!! bouhhh) et le tombeau du roi Ferdinand Ier du Portugal.

Ruines de l’Eglise gothique des Carmes @pink.turtle.blog
Momie, couvent des Carmes @pink.turtle.blog

8/ Lisbonne : le paradis du street-art

Street-art, Lisbonne @pink.turtle.blog

Les fans de street-art seront au paradis à Lisbonne! Si l’on peut parfois déplorer le vandalisme des magnifiques azulejos de certaines maisons du centre historique, il y a aussi de vrais trésors artistiques disséminés dans toute la capitale, à découvrir en marchant… Je consacrerai d’ailleurs un article au street-art à Lisbonne très prochainement 😉

Street-art, Lisbonne @pink.turtle.blog
Street-art, Lisbonne @pink.turtle.blog

9/ Le Monastère des hiéronymites : une architecture grandiose

Monastère des Hiéronymites @pink.turtle.blog
Couvent des Hiéronymites @pink.turtle.blog

Visite incontournable à Bélèm avant ou après la célèbre Tour !

Situé dans le quartier de Bélèm, ce monastère date du début du XVIème siècle. Bâti à la demande du roi Manuel Ier pour remercier la vierge Marie du déroulement de l’expédition en Inde de Vasco de Gama, il vaut vraiment le détour qu’il s’agisse de son architecture grandiose ou de sa symbolique forte pour les portugais : en effet, il s’agit du mausolée de Manuel Ier mais aussi de Vasco de Gama et de grandes personnalités littéraires (Camoes, Pessoa). Personnellement, j’ai adoré l’architecture extérieure et intérieure de même que le musée archéologique 😉

Eglise, monastère des Hiéronymites @pink.turtle.blog

10/ Le célèbre tramway 28E

A Lisbonne, il ne faut surtout pas oublier d’emprunter la célèbre ligne 28E du tramway si emblématique de la ville. Si elle fait partie des icônes de la capitale portugaise, cette ligne arpente aussi les coins les plus pittoresques de l’Alfama. On a adoré même si ça secoue pas mal quand on est debout ! 🙂

Devant le tramway 28E, Lisbonne @pink.turtle.blog
La célèbre place du Commerce, Lisbonne @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses (testées et approuvées!) à Lisbonne :

Logement

Flores Guesthouse (très bel accueil, chambre fonctionnelle, spacieuse, bon petit déjeuner ; bémol : insonorisation entre les chambres). Environ 80 euros/ nuit.

Restaurants

Le Comptoir français (Bélèm) :

Le Comptoir français @pink.turtle.blog

Bel accord entre les cuisines française et portugaise. Très bonne adresse dans le quartier ultra touristique de Bélèm (tous les employés parlent français et présentent précisément les plats du jour !).

Dessert avec pastéis de Nata @pink.turtle.blog

M’arrecreo pizzeria :

Excellentes pizzas, très bon vin, desserts raffinés ! Un repas au top (prix un peu élevés pour Lisbonne cependant). On s’est régalés ! Restaurant situé dans le quartier du miradouro Sao Pedro del Alcantara (Bairro alto).

M’arrecreo, Lisbonne @pink.turtle.blog

Gayola Steakhouse et Bar :

Si vous avez envie de manger une viande très tendre ou un bon burger maison, c’est l’adresse qu’il vous faut. Très bon accueil, frites excellentes ! Restaurant situé à côté du Bairro alto (principe Real).

La Casa Piriquita (Sintra) :

Si vous voulez goûter les spécialités sucrées portugaises, c’est une très bonne adresse à Sintra. Nous nous sommes installés dans le salon de thé de la boutique afin de goûter les pastéis, les boules coco et un petit gâteau à l’orange et au sésame.

Salon de thé, Sintra @pink.turtle.blog

PRATIQUE : N’oubliez pas la Lisboa card (24h, 48h ou 72h) ! Gratuité des transports (train y compris pour aller jusqu’à Sintra, tramway, bus, métro), gratuité ou réductions sur certaines visites. Gratuit pour l’ascenseur de Santa Justa, pour le monastère des hiéronymites, réductions pour le château de Pena, la Quinta da Regaleira… Lorsque vous achetez la carte, on vous remet un livret dans lequel vous disposez de toutes les informations sur les réductions. Plus d’infos : https://www.lisboacard.org/fr/

Je vous retrouve bientôt pour vous raconter ma charmante journée à Sintra ! Pour suivre mes aventures en direct, rendez-vous sur Instagram et Facebook! A très vite 🙂