[CORSE] Road-trip en Corse du sud : notre paradis français en vidéo!


Hello mes voyageurs!

Me voilà de retour de Corse avec des images paradisiaques plein la tête!

Plage du Petit Spérone, Corse @pinkturtle.blog
Plage du Petit Spérone, Corse @pinkturtle.blog

Nous qui voyageons à l’étranger depuis de nombreuses années, nous avions oublié la beauté de certains paysages français qui valent largement des destinations très lointaines. Le Covid aura eu le seul mérite de nous pousser à re-découvrir autrement notre pays et notre région. En tout cas, cela faisait plusieurs années que je rêvais de parcourir la Corse et c’est désormais chose faite! C’est vrai qu’il faut un budget conséquent pour passer des vacances sur l’île de beauté mais le méchant virus a poussé les compagnies aériennes à revoir leurs tarifs pendant le confinement et en début de déconfinement. Nous avons donc eu beaucoup de chance de trouver un aller-retour Nantes-Bastia en juillet pour 100 euros/ personne (avec bagages!). Les tarifs ont ensuite nettement augmenté… De la même manière, de nombreux hôteliers avaient baissé leurs tarifs avec possibilité d’annulation gratuite et nous avons bénéficié de ces tarifs avantageux sur booking. Avant de publier plusieurs articles sur les diverses étapes de notre road-trip, voici un vlog que j’ai réalisé avec mon fils pendant notre voyage. Au programme, Saint-Cyprien, Palombaggia, Bonifacio, les îles Lavezzi, la randonnée de la cascade di Gallu, la plage du petit Spérone, le sentier des Bruzzi, les piscines naturelles de Cavu

Enjoy!

N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube également si vous aimez la vidéo, un grand merci d’avance!

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages » et « sorties », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes voyageurs 😉

[SNORKELING] Nager avec des tortues : mes meilleurs spots de snorkeling dans le monde


Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog

« Je suis tortue et je suis belle,
Il ne me manque que des ailes
Pour imiter les hirondelles »
(Robert Desnos, « Chantefables »)

Vous l’avez certainement compris, les tortues et moi, c’est une grande histoire d’amour ! C’est pourquoi, depuis plusieurs années, je suis à la recherche des îles les plus propices à l’observation et à la découverte des tortues marines avec un simple masque-tuba.

En tête de mon classement à ce jour, Providencia (île de l’archipel de San Andres, Colombie) où l’on peut observer de petites tortues et nager avec ces dernières sur l’îlot Cayo Cangrejo ou Crab Cay avec peu de profondeur. Les tortues se promènent et se nourrissent sur le côté droit du ponton lorsque l’on est face à Cayo Cangrejo.

Ensuite, c’est à la Martinique que j’ai pu observer de nombreuses tortues marines notamment sur la plage de Grande Anse aux Anses d’Arlet (plusieurs tortues tous les jours – tôt le matin) ainsi que sur la plage d’Anse Noire et d’Anse Dufour. Nous avions loué un appartement devant la plage de Grande Anse afin d’aller observer les tortues chaque jour (nous ne l’avons pas regretté !). Les tortues sont nombreuses devant le restaurant Ti Sable, près des bateaux (il faut donc s’éloigner du rivage, palmes obligatoires !). Mes photos sont moins jolies car la profondeur était plus importante et les tortues plus farouches.

Puis, c’est dans le Péloponnèse en Grèce, plus précisément dans le Magne, que j’ai découvert une jolie tortue dans le petit port aux eaux turquoise de Limeni. J’ai pu nager avec cette petite tortue pendant 30 minutes et cette dernière s’est approchée de moi sans crainte.

Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog

En quatrième position, les îles de Grande Sœur, Félicité et Coco (à côté de l’île de la Digue, Seychelles) : un souvenir fantastique puisque nous avons nagé avec une tortue en compagnie de Nevis Ernesta qui organise des sorties en bateau sur l’île de la Digue. Mon plus beau souvenir des Seychelles. Vous pouvez trouver Nevis à « l’Auberge de Nadège » (j’en profite pour signaler cette excellente adresse chez l’habitant).

En cinquième position, les îles Perhentian en Malaisie! Nous avons nagé à deux reprises avec de grosses tortues (d’environ un mètre) sur la magnifique plage du Perhentian Island Resort (Besar) près du ponton (Turtle Bay) en juillet 2017. Malheureusement, les touristes se livrent à une sorte de chasse à la tortue et les caressent…

Enfin, c’est à « Punaluu black sand beach » (Big Island, Hawaii) que nous avons pu observer des tortues marines en train de se reposer tranquillement sur le sable noir (elles viennent souvent pondre sur cette plage avant de regagner la mer). Le seul hic, difficile d’aller nager en leur compagnie puisque la mer est très agitée et plus propice au surf. Il est possible de découvrir de nombreuses tortues vertes en snorkeling à Hawaii : pour cela, il faut se rendre à Captain Cook Monument et Kiholo Bay (Big Island), Laniakea beach et Hanauma Bay (Oahu), Turtle town ou Maluaka Beach (Maui). A cette période , je découvrais tout juste le snorkeling et je regrette un peu de n’avoir pas profité davantage de ce voyage pour nager avec ces créatures majestueuses.

1/ Tortues de Cayo Cangrejo (Providencia, Colombie)

Les tortues de Cayo Cangrejo sont de petites tortues peu farouches qui s’approchent de l’îlot pour se nourrir notamment le matin. J’y ai passé deux matinées entières et j’ai pu nager avec de nombreuses tortues dans ce parc marin. Une expérience fantastique sur ce petit bout de terre au milieu de la mer aux 7 couleurs de Providencia, un de mes meilleurs souvenirs de voyage et de snorkeling.

Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

2/ Tortues de Martinique (Anses d’Arlet, Anse Noire et Anse Dufour)

Nous avions loué un appartement aux Anses d’Arlet réputées pour être le meilleur spot de snorkeling de la Martinique. Effectivement! Pendant 15 jours, chaque matin, quel plaisir de pouvoir nager avec les tortues (meilleur spot : près des bateaux devant Ty sable mais chut!). La visibilité est cependant un peu moins bonne qu’en Colombie car les tortues se trouvent souvent à 5 mètres de profondeur…

3/ Tortue de Limeni (Grèce)

Belle surprise lors d’une séance de snorkeling totalement improvisée dans le petit port de Limeni dans le Péloponnèse en juillet 2019. A peine avais-je mis la tête sous l’eau que je me retrouvai face à cette tortue! Heureusement, j’avais apporté mon appareil waterproof et mon masque-tuba. Honnêtement, je n’aurais jamais imaginé pouvoir nager avec une tortue en Grèce… J’en ai même fait une vidéo!

Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog

4/ Tortues de Félicité (Seychelles)

Superbe souvenir des Seychelles même si j’émets quelques doutes sur le respect de la faune marine lors des excursions proposées sur ces îles paradisiaques! Aujourd’hui, je me contente d’ailleurs d’observer les tortues à une distance raisonnable par respect pour la faune marine. J’ai pris cette photo lors d’une sortie en bateau sur l’île de Félicité.

Tortue de Félicité, La Digue, Seychelles @pink.turtle.blog
Tortue de Félicité, La Digue, Seychelles @pink.turtle.blog

5/ Tortues de Besar (Perhentian islands, Malaisie)

La Malaisie a été l’une de mes plus belles destinations de snorkeling. Pas forcément pour les tortues (même si j’en ai vu à plusieurs reprises), mais surtout pour les poissons clowns! Ce qui m’a dérangé, c’est la chasse à la tortue pratiquée lors des excursions snorkeling en bateau avec des touristes qui essaient de tripoter les tortues. J’en parle dans un article sur les îles Perhentian.

6/ Tortues de « Punaluu Black Sand beach » (Big Island, Hawaii)

Nous nous sommes rendus à Hawaï en octobre 2010 et sur l’île de Big Island, de nombreux spots sont connus pour admirer les tortues. La plage de sable noir de Punaluu est d’ailleurs célèbre pour la ponte des tortues notamment. De nombreux panneaux mettent en garde les visiteurs : il ne faut pas les approcher et rester à au moins 1 ou 2 mètres d’elles pour ne pas les importuner.

Tortue de Punaluu black sand beach, Hawaii @pink.turtle.blog
Tortue de Punaluu black sand beach, Hawaii @pink.turtle.blog

D’autres spots – que je n’ai malheureusement pas encore explorés – sont également propices à la découverte des tortues : les îles Gili (Indonésie, entre Bali et Lombok), Malendure (Guadeloupe), N’Gouja (Sud de l’île de Mayotte), Akumal (Mexique), Ama Beach (îles Kerama, Zamami, Japon), de nombreux îlots de Nouvelle-Calédonie (qu’on espère découvrir en 2021!)…

Et vous, connaissez-vous des spots pour nager avec les tortues? Pratiquez-vous le snorkeling? De mon côté, je ne pars jamais en vacances sans mon masque tuba!

Pour suivre mes aventures en direct (avec et sans tortue!), n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook. A très vite mes voyageurs ! Myriam 🙂

[GRECE] Notre road-trip dans le Péloponnèse en 8 étapes!


Monemvassia @pink.turtle.blog
Monemvassia @pink.turtle.blog

Kalimera! Après le récit de nos aventures à Santorin, à Athènes et dans le Magne, je vous présente aujourd’hui les différentes étapes de notre road-trip dans le Péloponnèse, région magnifique qui a été une vraie révélation pour moi qui connais pourtant bien la Grèce. Il y a quelques mois, je me disais qu’il ne nous restait plus qu’à découvrir les Météores et Delphes, mais finalement il y a tant de coins magnifiques en Grèce, qu’une vie ne suffirait pas à visiter toutes les régions et îles grecques. De plus, il est très facile de faire un road-trip et de conduire dans le Péloponnèse car les routes sont en très bon état (la preuve… c’est moi qui ai conduit la voiture de location pendant notre road-trip hihihi!).

Etape n°1 : Mycènes et sa célèbre porte des lionnes

Mycènes, Porte des lionnes @pink.turtle.blog
Mycènes, Porte des lionnes @pink.turtle.blog

Après avoir passé le détroit de Corinthe, un arrêt à Mycènes s’impose non seulement parce que la ville abrite l’un des sites les plus emblématiques de la Grèce antique mais aussi parce que la vue (depuis la citadelle) est à couper le souffle : au programme, la célèbre porte des lionnes, des collines peuplées d’oliviers, des paysages méditerranéens avec les cigales qui chantent… Dans le musée du site, on peut également admirer une reproduction du masque en or d’Agamemnon et découvrir la naissance et l’apogée de la civilisation mycénienne (1650 à 1100 av. J.-C. environ) dont aurait parlé Homère dans L’Iliade (les achéens).

Copie du masque d'or d'Agamemnon @pink.turtle.blog
Copie du masque d’or d’Agamemnon @pink.turtle.blog
Mycènes @pink.turtle.blog
Mycènes @pink.turtle.blog
Mycènes @pink.turtle.blog
Mycènes @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses testées et approuvées à Mycènes : La Petite Planète (hôtel vraiment sympa avec un accueil exceptionnel, des chambres propres et une piscine agréable), la Belle Hélène (un bon restaurant de spécialités grecques non loin du site archéologique).

Etape n°2 : Epidaure et son fabuleux théâtre antique

Théâtre d'Epidaure @pink.turtle.blog
Théâtre d’Epidaure @pink.turtle.blog

S’il y a une visite à ne pas manquer dans le Péloponnèse, c’est bien Epidaure! Son célèbre théâtre est d’ailleurs bel et bien à la hauteur de sa réputation à savoir le plus beau théâtre antique de la Grèce. L’acoustique y est exceptionnelle (on peut d’ailleurs la tester sans problème en se plaçant en bas au niveau de l’orchestra où se plaçait autrefois le Chœur). Des représentations de pièces antiques (Euripide, Eschyle, Sophocle et Aristophane) ont lieu chaque été lors d’un festival international dédié au théâtre grec (cette année, la Comédie française était d’ailleurs présente à Epidaure). Le site archéologique, quant à lui, est composé de nombreux vestiges du sanctuaire dédié au dieu de la médecine, Asclépios.

Etape n°3: Agnanti Restaurant et sa vue à couper le souffle

Après avoir visité Epidaure, nous voulions déjeuner non loin de la mer et poursuivre notre découverte des paysages du Péloponnèse tout en nous rapprochant de Nauplie. Nous avons donc mis le cap sur un restaurant repéré sur TripAdvisor : Agnanti Restaurant. Un accueil formidable avec dessert offert, un repas fait maison dont une excellente moussaka, une limonade maison et une vue époustouflante. Ce restaurant fait sans nul doute partie de nos étapes phares du Péloponnèse.

Vue, Agnanti restaurant @pink.turtle.blog
Vue, Agnanti restaurant @pink.turtle.blog

Etape n°4 : Nauplie, sa forteresse, sa vieille ville

Nauplie est une étape fort sympathique pour une demi-journée. Occupée successivement par les Francs, les Vénitiens et les Turcs, elle est dominée par un fort construit sur une colline qui permet de profiter d’une superbe vue sur la ville et sur la mer turquoise. Aux XIXème et au XXème siècles, le fort servait de caserne et de prison, et certaines parties de ce fort en ruines laissent deviner l’enfer vécu par les hommes incarcérés dans cette prison. Nous avons bien apprécié la visite du fort qui nous a transportés dans un autre temps mais aussi la découverte de la vieille ville avec ses petites rues et ses maisons vénitiennes (et ses délicieux glaciers! On a encore fait les gourmands!).

Forteresse de Nauplie @pink.turtle.blog
Forteresse de Nauplie @pink.turtle.blog
Rues de Nauplie @pink.turtle.blog
Rues de Nauplie @pink.turtle.blog

Bonne adresse de glacier testée et approuvée : Gelataria di piazza (des glaces italiennes savoureuses! On s’est régalés! Il s’agit du meilleur glacier de Nauplie).

Etape n°5 : Monemvasia, le Rocamadour grec

La cité charmante à ne pas râter, c’est Monemvasia! Avant de visiter le Péloponnèse, je n’en avais jamais entendu parler mais elle s’avère un passage obligé dans toute visite de la région comme nous l’a conseillé la propriétaire de La Petite Planète. Cette cité fortifiée construite au pied d’un immense rocher me fait penser à Rocamadour ❤ En tout cas, l’histoire de Monemvasia est extrêmement riche : carrefour commercial pour l’Empire byzantin, puis place forte conquise par les Francs, ensuite pillée par les pirates turcs… Pour jouir d’une vue exceptionnelle, une petite rando (30 minutes à pic!) permet d’accéder au sommet du rocher sur lequel a été construite l’église Sainte-Sophie au XIIème siècle. Un vrai petit bijou.

Monemvassia @pink.turtle.blog
Monemvassia @pink.turtle.blog
Monemvassia @pink.turtle.blog
Monemvassia @pink.turtle.blog

Une bonne adresse testée et approuvée pour le déjeuner : Restaurant MATOULA avec vue mer (très bonne moussaka, frites maison, salade grecque, prix un peu élevé pour les boissons).

Etape n°6 : Sparte, Xéna et Léonidas

Nous ne nous sommes pas attardés à Sparte mais nous ne pouvions pas repartir sans avoir vu la célèbre statue du roi et guerrier sparte Léonidas! En mode Xéna la guerrière… 🙂

Sparte, statue de Léonidas @pink.turtle.blog
Sparte, statue de Léonidas @pink.turtle.blog

Etape n°7 : Le Magne (Limeni, Aréopoli, Gérolimenas et Vathia)

Limeni @pink.turtle.blog
Limeni @pink.turtle.blog

Je ne m’attarderai pas sur le Magne, région à laquelle j’ai consacré tout un article (le coup de cœur de notre road-trip dans le Péloponnèse). En quelques mots, nous y avons passé une journée incroyable entre les petits villages typiques aux anciennes bâtisses et aux bougainvilliers en fleurs (Aéropoli, Vathia), les ports et « plages » de galets aux eaux translucides (Limeni, Gérolimenas), les paysages sauvages le long de la route qui mène à Vathia, la ville fantôme… Cerise sur le gâteau : j’ai nagé pendant 30 minutes avec une tortue dans le port de Limeni 😉 Elle est belle ma tortue non?

Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Tortue de Limeni, Grèce @pink.turtle.blog
Aréopoli @pink.turtle.blog
Aréopoli @pink.turtle.blog

Bonne adresse pour déjeuner à Limeni : pour profiter à fond de notre étape à Limeni, nous avons déjeuné sur la terrasse panoramique du restaurant I oka (de très bonnes spécialités grecques, souvlakis, burgers, frites maison et une vue magnifique sur l’eau turquoise du petit port).

Etape n°8 : Mystras et ses monastères

Située non loin de Sparte, Mystras est une ancienne cité byzantine à ne pas manquer! Pourquoi? Une histoire riche à découvrir, une ancienne capitale culturelle de l’Empire byzantin avec ses monastères et un site exceptionnel pour une randonnée en pleine nature. Il faut bien 5h pour découvrir cette ancienne cité pleine de charme aujourd’hui en ruines.

Fondée en 1249 par les Francs (et oui!) dans les hauteurs du Taygète, elle devient ensuite capitale (économique et culturelle) de Morée jusqu’à la chute de l’Empire byzantin (elle est même la 2ème ville de l’Empire byzantin après Constantinople!). Même s’il ne reste que des ruines de cette époque fastueuse, on se rend compte que Mystras était bel et bien un grand centre d’études byzantines où travaillaient philosophes et intellectuels (certains manuscrits sont d’ailleurs exposés dans son musée).

Mystras @pink.turtle.blog
Mystras @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses testées et approuvées à Mystras : La taverne Pikoulianika, une adresse au top pour déjeuner et diner (accueil parfait, gentillesse des propriétaires, desserts offerts, très bonnes salades, souvlakis, moussakas, prix très raisonnables…). Nous y avons déjeuné et dîné à 3 reprises.

Hôtel Byzantion à Mystras : prestations correctes, bon petit déjeuner avec produits frais, piscine, très bon rapport qualité/prix.

Notre road-trip dans le Péloponnèse en vidéo sur YouTube :

Et vous, connaissez-vous des coins pittoresques en Grèce? Avez-vous déjà visité le Péloponnèse? La Grèce est-elle un pays qui vous attire?

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook! @ très vite 😉

[Snorkeling] L’île d’Ishigaki (Japon) : mes plus beaux souvenirs en vidéo


Konichiwa! Cela fait un an que je conserve certaines photos et vidéos de l’île paradisiaque d’Ishigakijima au Japon afin de vous préparer une vidéo des plus beaux paysages et plages ainsi que des fonds marins. Je touche enfin au but puisque je viens de compiler des images de la plage de Yonehara, de la baie de Kabira, et des fonds marins de Shiraho. Le résultat ci-dessous :

Qu’en pensez-vous?

Sur Youtube, j’ai également posté une courte vidéo sur la barrière de Corail de Shiraho, une merveille :

Pour suivre mes aventures en direct et pour papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook! @ très bientôt 😉

[GRECE] Santorin, une île vêtue de bleu et de blanc : mes 8 incontournables !


« Elle n’était pas vraiment rouge, elle ressemblait à certains gâteaux feuilletés où se superposent des strates rouges, chocolat, ocre, cerise, orange, citron » (S. de Beauvoir, La Force de l’âge, 1937)

Cela faisait presque 20 ans que je rêvais des dômes bleus et des villages tout de blanc vêtus de Santorin. Le rêve est enfin devenu réalité. J’ai d’ailleurs retrouvé avec plaisir et émotion cette Grèce que j’avais quittée avec nostalgie après y avoir travaillé pendant 6 mois lorsque j’étais étudiante. On dit que Santorin fait partie des plus belles îles du monde et c’est aussi l’image que je m’en faisais. Je n’ai pas été déçue par la beauté des paysages ou par les villages pittoresques de l’île. Cependant, personnellement, il m’a manqué ce petit « je ne sais quoi » de paradisiaque que j’ai ensuite trouvé dans la région du Magne dans le Péloponnèse. En effet, si vous cherchez de belles plages de sable fin ou une île zen et calme pour vous reposer, Santorin ne sera pas dans votre top 5 de vos îles préférées. Par contre, pour les petits villages typiques habillés de bleu et de blanc, les paysages volcaniques spectaculaires, les falaises, les couchers de soleil fabuleux et les petits ports aux eaux cristallines, l’île est vraiment parfaite. En 6 jours (début juillet), nous avons eu le temps d’en profiter pleinement mais l’île se fait très bien en 4 jours si vous souhaitez combiner votre voyage avec d’autres îles des Cyclades comme Paros (magnifique d’après ce que mes amis grecs me disaient il y a quelques années), Milos, Mykonos… Il suffit ensuite de prendre le ferry (avec Seajets par exemple) et les navettes qui circulent chaque jour pendant l’été (mais c’est assez onéreux). Par ordre de préférence, voici ce que vous pouvez faire à Santorin pendant votre séjour (sans oublier le farniente près de la piscine évidemment !) :

Oia : la carte postale

Oia est LA CARTE POSTALE de Santorin, le village le plus beau de l’île avec ses maisons blanches, les dômes bleus de ses chapelles, sa vue sur la caldeira et son joli moulin qui surplombe la baie. C’est aussi l’endroit le plus prisé pour admirer le coucher de soleil (revers de la médaille !). Début juillet, il y avait un monde fou dès 19h pour le coucher de soleil prévu à 20h40. Il a fallu se placer dans un petit coin près des ruines du château mais c’était la bousculade ! Coucher de soleil mis à part, Oia est l’endroit parfait pour prendre des photos sublimes (à l’image de celles que l’on retrouve sur Instagram), faire les boutiques, déjeuner avec une vue à couper le souffle… Mais il faut aussi apprendre à flâner dans ce village pour découvrir de petites pépites qu’il s’agisse des ruelles ou de la vue. Attention, les prix sont à la hauteur de la beauté des paysages!

Ammoudi Bay : mon coup de cœur

Ammoudi Bay est le petit port situé tout en bas d’Oia. On peut s’y rendre à pied ou à dos d’âne (6 euros/ personne). De notre côté, nous avons opté pour la marche à pied malgré le dénivelé et la chaleur. Attention : baskets, chapeau et eau obligatoires! La remontée est difficile mais peut se faire en prenant son temps. Nous avons refusé de prendre les ânes car ils semblent malheureusement maltraités et battus.

Le port d’Ammoudi Bay a été mon coup de cœur de Santorin. Avec ses eaux cristallines et turquoise, ses petits poissons que l’on aperçoit distinctement dans l’eau, ses poulpes qui sèchent au soleil et ses restaurants les pieds dans l’eau, ce petit port est à la fois paradisiaque et typique ! En plus, il n’y a pas trop de monde…

Fira et ses points de vue sur la caldera

Il vaut mieux découvrir Fira avant Oia. Dans le cas contraire, vous risquez d’être déçu. Le village de Fira est joli avec ses maisons blanches, ses bougainvilliers et sa vue sur la caldeira. A partir du port (situé en contrebas du village), vous avez la possibilité de faire une excursion au volcan. Pour rejoindre le port, vous pouvez y aller à pied, à dos d’âne ou en cable car (6 euros/personne; 3 euros/enfant). La remontée au village à pied est difficile s’il fait chaud.

La randonnée entre Fira et Oia : 11 kms pour admirer la caldeira

Des sentiers de randonnée (balisés) relient Fira à Oia. Ainsi, en 3h-3h30 environ (si vous êtes rapide) et 11 kilomètres, vous pouvez vous rendre dans l’un des 2 villages (dans le sens souhaité). En été, c’est assez sportif avec la chaleur (baskets, chapeau et eau obligatoires !) mais notre fils de 9 ans nous a suivis sans problème.  Le vrai plus de cette randonnée est le paysage de la caldeira que vous pourrez admirer tout au long du parcours, avec ses couleurs changeantes, ses falaises abruptes, sa flore… Le top pour les photographes et les amoureux de la nature. Par ailleurs, vous serez tranquille sur les sentiers et ça n’a pas de prix!

Le volcan et son magnifique panorama

Même si nous détestons les excursions, nous avons été obligés d’en réserver une pour voir le volcan situé sur un îlot face à Santorin (20 euros/ personne) depuis la dernière grosse éruption. Le volcan est toujours actif, on aperçoit quelques fumées (mais cela reste discret) et l’odeur de soufre est présente. Le paysage est lunaire et grandiose, mais il faut marcher 30 minutes pour atteindre le sommet (là aussi, eau obligatoire). Concernant les sources chaudes (les excursions proposent un combiné volcan + sources chaudes), elles n’ont que très peu d’intérêt et on en ressort tout sale pour la visite du volcan (le maillot de bain n’a pas le temps de sécher!).

La Red Beach (Akrotiri)

La seule plage de Santorin avec Périssa. Le paysage est très beau depuis le sentier qui surplombe la plage. Sinon, les petites pierres et roches font très mal aux pieds (chaussures d’eau obligatoires si vous êtes sensibles des pieds comme moi lol). Nous n’avons pas testé le snorkeling (malheureusement et à mon grand désespoir!). Apparemment, on peut voir de petits poissons. A Akrotiri, il y a aussi un site archéologique que nous n’avons pas visité (nous avions déjà programmé des tas de visites de sites archéologiques dans le Péloponnèse, cf. notre itinéraire). Le guide du Routard note 3 étoiles ce site.

Mégalochori : un village traditionnel

Un petit village traditionnel très calme et pittoresque avec ses maisons blanches, sa jolie place et son clocher. Des tas de bougainvilliers abritent la place centrale et l’église. La ville se visite uniquement à pied (parking à l’entrée).

Périssa pour les fans de plage

J’ai ajouté Périssa dans mes incontournables pour les fans de plage. Ce village dispose d’une très belle église et sa longue plage (remplie de transats malheureusement!) est faite de sable noir brûlant (chaussures d’eau conseillées). L’eau y est transparente. Par contre, des tas de restaurants se succèdent de Périssa jusqu’à Perivolos (pas si authentique que cela, donc).

Santorin en vidéo :

Mes bonnes adresses testées et approuvées

HOTELS

Honeymoon Beach Studio (PERIVOLOS) : Très bon rapport qualité/ prix à Santorin. Nous avons beaucoup apprécié la piscine en forme de cœur et le jacuzzi (notre fils a adoré!). L’accueil est sympathique, les chambres sont propres. Par contre, il est nécessaire d’avoir une voiture (il y a peu de bus et ils sont bondés en haute saison) et l’insonorisation n’est pas top. Nous n’avons pas eu de chance car des chiens errants se baladaient devant l’hôtel pendant notre séjour et ont fait beaucoup de bruit. Ils ont même volé mes birkenstocks!

Hôtel Caldera Romantica (AKROTIRI) : Bel hôtel, piscine très agréable. La vue sur la caldera est assez chouette. Les chambres sont très propres et disposent d’un frigo. Par contre, les tarifs sont assez élevés en haute saison. Voiture nécessaire.

RESTAURANTS

AKROTIRI : Captain Dimitris. Une des meilleures adresses de notre séjour : une moussaka et un tzatziki à tomber, un accueil chaleureux comme on les aime!

2. OIA : Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un restaurant à Oia à cause du monde, de la surpopulation et des prix prohibitifs.

3. AMMOUDI BAY : Dimitris Ammoudi Taverna. Même si les prix sont un peu élevés (comme partout à Santorin), on peut déjeuner les pieds dans l’eau. J’ai adoré le cadre au bout de la jetée et notre table qui donnait sur l’eau turquoise. Nous avons goûté le poulpe grillé (cher et petite portion), la salade grecque, les moules et les frites. Tout était frais et la patronne nous a conseillé sur les produits frais.

3. FIRA : FalafelAND. Restaurant de rue végétarien et végétalien. Nous avons beaucoup aimé le burger végétarien et la limonade maison. Meat Corner Grill : Excellent restaurant de Giros-Pyta (très bons souvlakis, gyros végétariens, gyros-pyta d’agneau…). Beaucoup de monde (il vaut mieux y aller assez tôt).

4. PERISSA : Le Tranquilo. Une adresse sympathique pour les végétariens. Les salades sont énormes. Les prix sont un peu élevés mais le cadre est très joli.

Les plus de Santorin

Paysages de toute beauté, village idyllique d’Oia et magnifique port d’Ammoudi.

Les moins de Santorin  

Trop de monde, surpopulation estivale, kékés en quad qui klaxonnent sur les piétons, la mauvaise gestion des déchets et poubelles, les chiens errants. Ile un peu execntrée par rapport aux autres îles des Cyclades.

Si je reviens…

Une activité que j’aurais aimé faire mais trop chère pour nous (80 euros/ personne) : Santorini Sea Kayak. Peut-être une prochaine fois…

SOS Budget!

Il faut prévoir un bon budget pour visiter Santorin car les tarifs sont assez onéreux surtout si vous souhaitez loger à OIA en été. Nous avions réservé des vols multidestinations (sans franchise bagages) Nantes-Santorin (2/07) et Athènes-Nantes (17/07) : 210 euros AR avec Transavia, ce qui est très raisonnable. Concernant les hôtels, nos 5 nuits pour 3 personnes Honeymoon beach studio à Périvolos nous revenaient à 350 euros (mais nous n’avons rien payé avec Air Bnb pour une péripétie survenue à Tokyo l’an dernier), et notre nuit à l’hôtel Caldera romantica à Akrotiri nous a coûté 130 euros pour 3 avec petit déjeuner. A cela, il faut ajouter la location de voiture pour 4 jours (150 euros) et les transports en commun pour 2 jours (compter 1.80 un aller ou 2,40 en fonction de la distance). Concernant le budget nourriture, nous déjeunions au restaurant le midi (avec un budget de 30-35 euros pour 3) et dînions à l’hôtel le soir puisque nous disposions d’une kitchinette et d’un frigo. Nos dîners se composaient de melon vert, jambon, tzatziki, pain, fruits! Il faut donc compter environ 550 euros/ personne pour 6 jours tout compris (transports, logement, transports, nourriture, petits extras).

Pour découvrir mon itinéraire et organiser vous-même votre combiné en Grèce, retrouvez mon article sur le blog de l’étape suivante.

Pour suivre mes aventures en direct, n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et Facebook. A très vite !

[JAPON] Nara : au bonheur des daims (#17)


« C’est le propre des grands voyageurs que de ramener tout autre chose que ce qu’on allait chercher » (Nicolas Bouvier)

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara reste l’une des plus belles surprises de notre voyage au Japon : daims en liberté, temples magnifiques et grandioses, coins de nature en pleine ville, jardins zens… Pourtant, lors de la première esquisse de notre itinéraire au Japon, je m’étais concentrée exclusivement sur la ville de Kyoto tout en laissant Nara de côté, avec quelques regrets anticipés… Nous aurions fait une belle erreur car Nara est une ville tellement fascinante pour les petits comme pour les grands (45 minutes de train depuis Kyoto, et hop, le tour est joué!). En effet, à la sortie d’un temple, au détour d’une rue, d’une zone boisée ou derrière les petites lanternes des temples du parc, on croise des daims magnifiques (parfois des faons ♥), animaux sacrés et véritables gardiens de ces hauts lieux mystiques. Ces daims sauvages sont habitués aux touristes et se laissent caresser assez facilement. D’ailleurs, depuis la gare, en marchant vers l’est, on aperçoit d’ores et déjà quelques daims attendant le bus (cf. ma vidéo) pendant qu’un petit troupeau traverse la route en utilisant le passage pour piétons, d’autres hôchent la tête pour remercier les touristes des friandises offertes (ces daims sauvages font vraiment une petite révérence pour vous remercier si vous leur offrez un petit morceau de shika senbei, les gâteaux de riz dont ils raffolent!). Cependant, après moult caresses, il est temps de s’éloigner car des hordes de daims affamés et un peu plus agressifs tentent une approche…

Le parc de Nara et ses daims : oh ma biche! 

Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog
Oh ma biche!/ @pink.turtle.blog

La ville de Nara vaut vraiment le déplacement, ne serait-ce que pour son parc de 500 hectares et ses 1400 daims vivant en semi-liberté. Ces daims sont, en réalité, des cerfs shika, une espèce proche du daim mais de taille plus modeste. La légende dit que, lors de la naissance de Nara, le dieu Takemikazuchi serait entré dans la ville sur le dos d’un daim blanc, d’où la sacralisation de ces animaux devenus les symboles de Nara. Repartir de Nara sans une petite photo de l’un de ces daims sacrés serait presque un sacrilège lol 😉 S’ils semblent très gentils, ces daims peuvent aussi se montrer moins sympathiques surtout lorsque vous possédez les fameux shika senbei. Outre les scènes amusantes de jeunes filles harcelées ou d’instagrameuses poursuivies par un nombre impressionnant de daims, on voit aussi des enfants traumatisés par des daims affamés. Notre fils a d’ailleurs été bousculé par un daim qui avait visiblement « les crocs »!

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog
Nara et ses daims en liberté/@pink.turtle.blog

Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog
Daims assommés par la chaleur/ @pink.turtle.blog

Jolie plaque d'égout/ @pink.turtle.blog
Jolie plaque d’égout/ @pink.turtle.blog

Le temple TODAI-JI

Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Le temple Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Nara est une ville chargée d’histoire puisqu’elle a été la capitale du Japon de 710 à 789. Le temple Todai-ji en est un témoignage vivant. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il abrite la plus grande construction en bois au monde Daibutsuden à savoir la salle du grand bouddha. On peut également y voir la plus grande statue de Bouddha du Japon (15 mètres de hauteur).

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Statue de Bouddha, Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Ema (Voeux et prières) Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog
Todai-ji, Nara/ @pink.turtle.blog

Dans le Todai-ji, on peut également inscrire un voeu ou une prière sur un Ema, une plaque de bois que l’on trouve dans les sanctuaires shinto au Japon.

Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog
Non loin du Todai-ji/ @pink.turtle.blog

Le jardin Yoshiki-en

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog
Mousses du Jardin Yoshikien, Nara/ @pink.turtle.blog

Situé à 10 minutes de marche du temple Todai-ji, le Yoshiki-en est un jardin public (gratuit pour les touristes uniquement) composé de 3 jardins japonais différents : jardin de mousses, jardin d’étang et jardin de thé. Un lieu vraiment zen pour se reposer et méditer dans un cadre typique…

Le Kasuga Taisha

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taishai/ @pink.turtle.blog

Le Kasuga Taisha est connu pour ses nombreuses lanternes suspendues en bronze. La visite de ce sanctuaire commence d’ailleurs bien avant l’entrée officielle dans le temple tant les sentiers bordés de centaines de lanternes en pierre recouvertes de lichen nous placent dans une ambiance mystique et pittoresque sans oublier la jolie fontaine aux daims qui nous a permis de nous rafraîchir (40 degrés fin juillet!) et de rester en compagnie de nos amis les cerfs shika.

Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog
Entrée du Kasuga Taisha/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine

Le parc de Nara regroupe de nombreux petits temples et sanctuaires. Nous avons également apprécié la visite du Tamukeyama Hachimangu shrine après la visite du Todai-ji. Un temple plus modeste mais une atmosphère plus paisible et une entrée libre 😉

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog
Tamukeyama Hachimangu Shrine/ @pink.turtle.blog

Bilan de notre journée à Nara

Une fabuleuse journée dans une ville incontournable lors d’un voyage au Japon. Préparez vos baskets si vous vous apprêtez à y aller car le parc est très vaste! Les nombreux temples disséminés dans le parc, le fabuleux Todai-ji, les jardins zens et les daims qui peuplent ce lieu mystique, en font une escapade vraiment magique. Nous y avons passé une journée entière mais on peut facilement y passer deux jours tant les attractions sont nombreuses. Petit résumé en vidéo :

Comment vous rendre à Nara à partir de Kyoto?

De notre côté, nous avons opté pour le KINTETSU RAIL PASS one day (tarifs corrects, 45 minutes de trajet depuis la gare de Kyoto), un pass créé uniquement pour les touristes.

Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog
Kintetsu rail pass one day/ @pink.turtle.blog

Une adresse sympathique à Nara

Si vous avez envie de déguster un bon burger « fait maison » (pour varier les plaisirs), vous pouvez vous rendre chez SAKURA BURGER. Excellents burgers et bon rapport qualité/ prix 🙂

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Instagram, et Youtube! A très vite ♥

[ITALIE] Une folle journée à Florence entre filles!


Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

« C’est dans ces murs que la civilisation a recommencé » (Stendhal)

Ciao a tutti! Ces derniers mois, j’ai pris un peu de retard dans la rédaction de mes articles. Il faut dire que notre voyage d’un mois au Japon a bouleversé ma liste des things to do sur le blog! Au mois de juin, j’ai passé une semaine à Pise en compagnie de ma sympathique collègue et acolyte Nathaly (#assonance) dans le cadre d’un voyage professionnel Erasmus. Après un article décalé sur mes 11 poses stéréotypées devant la tour de Pise, je voulais tout de même vous présenter un article plus « sérieux » sur la journée géniale que nous avons passée à Florence entre filles. Surnommée la « Reine du Moyen-âge » par Stendhal, la ville de Florence a beau être une ville extrêmement romantique, on peut également la découvrir entre filles. Même si nous n’y avons passé qu’une journée, Florence reste, pour moi, un coup de coeur architectural et artistique. En partant très tôt de Pise en train (tarif : 18 euros AR, 1h de trajet), nous avons eu le temps de flâner du côté du magnifique ponte Vecchio (nous avons même déjeuné face au célèbre pont), de visiter la galerie des Offices et de découvrir la place Del Duomo. Même si cette journée m’a un peu laissée sur ma faim, elle m’a également donné envie de revenir un jour dans cette somptueuse ville de Toscane. Si comme moi, vous êtes juste de passage à Florence, que peut-on faire en une seule journée? La réponse en images…

Déambuler et flâner sur le Ponte Vecchio

Que serait Florence sans son romantique Ponte Vecchio? Impossible de se rendre à Florence sans aller admirer ce pont chargé d’histoire. A la fois rue piétonne et galerie marchande, le ponte Vecchio traverse le fleuve l’Arno et ses petites maisons colorées – qui abritent de nombreuses bijouteries de luxe – font tout le charme pittoresque du pont de pierre le plus ancien d’Europe (1345). Comme à Paris, de nombreux couples viennent sceller leur amour sur le Ponte Vecchio avec de petits cadenas ♥ C’est beau l’amuuuurrr!

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

ponte Vecchio @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog

Le Ponte Vecchio et ses joailliers/ @pink.turtle.blog
Le Ponte Vecchio, ses joailliers, ses policiers…/ @pink.turtle.blog

Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Déjeuner face au ponte Vecchio

Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

La galerie des Offices

IMG_20181008_143458_resized_20181008_023550810Côté galeries et expositions, si vous deviez n’en choisir qu’une seule, ça serait celle-là! Pourquoi la galerie des Offices ? Tout simplement parce que ce musée regroupe la plus grande collection au monde de peintures italiennes et d’oeuvres de tous les grands maîtres européens du XIIème au XVIIIème siècle. Il s’agit d’un des musées le plus visité au monde et pour cause, on y retrouve notamment Le Printemps et La Naissance de Vénus de Botticelli, La Vierge au Chardonneret de Raphaël… J’ai également été médusée 😉 par la célèbre tête de Méduse du Caravage, qui fait vraiment peur!

img_20180623_114223.jpg
Le Printemps de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog
Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog

La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog
La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Le tableau de La Naissance de Vénus est tout simplement incroyable. Je crois que je l’ai admiré pendant de très longues minutes. Admirer un tableau si connu, laisse vraiment rêveur surtout lorsqu’on travaille sur l’art dans la vraie vie. Même sensation bizarre pour la tête de Méduse du Caravage et l’Hermaphrodite que j’ai longuement étudiés lors de la préparation de mon Doctorat, moi qui ai longtemps travaillé sur la mythologie grecque dans la poésie du XIXème siècle (et il se trouve que les écrivains du XIXème siècle se réfèrent très largement à toute une tradition artistique lorsqu’ils évoquent des figures mythologiques connues). Du coup, en sortant du musée, je n’ai pas résisté à l’envie d’acheter un petit souvenir « Naissance de Vénus » 🙂 Concernant la sculpture intitulée Hermaphrodite, l’effet de surprise (devant-derrière) est un peu gâché par le titre qui est un véritable spoil!

 

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Moi qui déteste les serpents (je dirais que j’en ai une peur folle si bien que je ne peux même pas rentrer dans un vivarium ou simplement dans certains rayons animaliers de Jardiland!), je trouve cette peinture tellement « réaliste » (désolée pour l’anachronisme) que j’ai du mal à la regarder (moi aussi médusée, c’était l’effet escompté). Avec le tableau de Cranach l’Ancien, on a aussi eu le droit à un serpent avec le diptyque Adam et Eve (une variante de celle utilisée dans le clip de Desperate Housewives, clin d’oeil ci-dessous!).

Cranach l'Ancien
Eve, Cranach l’Ancien

Générique Desperate Housewives
Générique Desperate Housewives

img_20180623_123207.jpg
Socrate/ @pink.turtle.blog

La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog
La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog

C’est un véritable festival de têtes coupées dans la galerie des Offices entre Salomé-Hérodias et la tête de Saint-Jean Baptiste, Judith tranchant la tête d’Holopherne, David avec la tête de Goliath et la tête de Méduse tranchée par Persée. Tout ces récits bibliques et mythes étaient très en vogue à la Renaissance et me fascinent depuis de nombreuses années.

 

En sortant de la Galerie des offices, on peut également profiter de l’ambiance singulière de la Piazzale avec ses nombreux artistes de rue qui réalisent des peintures du Ponte Vecchio, des vanités, des paysages pittoresques ou des portraits des passants.

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Petit conseil! Il vaut mieux réserver ses billets plusieurs jours à l’avance sur le site internet de la galerie car c’est l’un des musées les plus visités de Florence. Cela évite de faire la queue pendant des heures et permet surtout de pouvoir entrer un jour d’affluence! Le musée est fermé le lundi et l’entrée coûte 21 euros/personne.

Piazza della Signoria

Après la galerie des Offices, direction la Piazza della Signoria! Sous la loggia des Lanzi, on peut admirer la célèbre sculpture en bronze de Benvenuto Cellini : Persée tenant la tête de Méduse, chef d’oeuvre de la Renaissance (#tetecoupee!).

Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog
Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog

Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog
Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog

Piazza del Duomo

Attention calèche! Piazza Del Domo/ @pink.turtle.blog

Après moult balades dans la ville, on arrive enfin à la très célèbre, incontournable et fabuleuse piazza del Duomo où j’ai bien failli me faire renverser par un cheval (#peurdemavie). Il faut effectivement faire attention aux nombreuses calèches disséminées sur cette place. Malgré ce petit désagrément, nous avons profité à fond de cette place qui fait partie des endroits les plus touristiques de Florence avec la piazza della Signoria et le Ponte Vecchio. La trilogie des monuments en marbre vert, rouge et blanc, est superbe, un vrai coup de coeur architectural pour moi ♥.

Parmi cette trilogie classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont la Cathédrale Santa Maria del Fiore et le Campanile de Giotto qui frappent le plus l’oeil du passant. De plus, le dôme de la Cathédrale, réalisé par Filippo Brunelleschi au début de la Renaissance, est le plus grand du monde avec ses 43 mètres de diamètre.

Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog
La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog

Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog

Enfin, il ne faut pas oublier le Baptistère, le troisième monument en marbre de la Piazza del Duomo, situé au centre de la place, qui possède la célèbre porte du Paradis.

 

Et pour terminer cette folle journée, rien de tel qu’une bonne gelata artisanale…

Gelataria/ @pink.turtle.blog
Gelataria de luxe!/ @pink.turtle.blog

Mes petits souvenirs de Florence

Une jolie trousse Botticelli pour la rentrée et un collier en céramique « Naissance de Vénus »! ♥

Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog
Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog

Ciao Florence! 

Et vous, connaissez-vous Florence? Lors d’un city trip, que recherchez-vous en priorité?Musées, visites culturelles, balades, shopping, gastronomie?

Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @ bientôt! ♥

[JAPON] Le Gion Matsuri de Kyoto : une parade spectaculaire! (Japon #12)


« Sous la chaude pluie,
Frêle, la maïko sourit
De sa bouche vermeille » (Haïku, by Pink turtle)

img_20180717_093711.jpg
Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog

S’il y a un événement qui a confirmé notre envie de nous rendre au Japon au mois de juillet, c’est bien le Gion Matsuri! ♥ En effet, l’été est la période des festivals au Japon. L’un des plus connus reste sans nul doute le fameux Gion Matsuri (Gion San) de Kyoto auquel nous avons assisté le 17 juillet. Il s’agit d’un spectacle impressionnant et dépaysant à souhait puisqu’une trentaine de chars appelés Yamahoko parade dans les rues de Kyoto pendant toute une matinée (9h-11h30). Apparemment, ces chars défileraient dans la ville afin d’apaiser la divinité des fléaux et des maladies, et ce depuis l’ère Heian (IXème siècle) : Kyoto, alors capitale impériale, était victime de grosses catastrophes naturelles (inondations qui engendraient l’apparition de la peste à cause des eaux stagnantes) et l’empereur décida d’organiser des cérémonies religieuses pour calmer les dieux. Ce Matsuri revêt une dimension très particulière en cette année particulièrement traumatique et meurtrière pour le Japon qu’il s’agisse des inondations, des séismes, de la canicule et des typhons (nous avons réussi à éviter uniquement les inondations de notre côté!).

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

En tout cas, c’est un moment singulier que d’assister à ce défilé et à cette grande procession qui se déroule, non pas au coeur du quartier Gion (comme nous le pensions), mais plutôt près du carrefour Shijo Karasuma en passant par les avenues Shijo, Kawaramachi, Oike et Shinmachi. Cette année, le festival s’est déroulé sous un soleil de plomb, une chaleur harassante (40 degrés!). J’admire les jeunes enfants et les personnes âgées qui ont défilé lors de cette journée caniculaire, sans broncher! C’est une journée festive que rien ne saurait gâcher à Kyoto! 🙂

Jeune garçon en kimono, Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Jeune garçon en kimono, Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

La beauté des chars du Gion Matsuri

Ces magnifiques chars qui défilent dans les rues, étaient autrefois au nombre de 66 comme les anciennes provinces japonaises, mais ont été réduits à 33 et divisés en deux types : les Yama (23) et les Hoko (10). Les Hoko sont les chars les plus grands, décorés de précieuses tapisseries, de tissus brodés et de statues. Ils sont surmontés d’une flèche d’où leur hauteur de 20 mètres environ, et nécessitent une cinquantaine de personnes pour les tirer. D’autres sont surmontés d’un long mât en forme de lance. Quoi qu’il en soit, ces Hoko transportent musiciens et chanteurs et l’on entend de loin les tambours, les carillons, les chants et cris émanant de ces chars. Les Yama, quant à eux, ne comportent pas de toit et transportent des mannequins décoratifs. Cette année, l’un des chars s’est accroché au feu de signalisation sur l’avenue Kawaramachi, et un grand cri de soulagement (ouffff!) a résonné parmi la foule, lorsque le char a repris sa parade!! De nombreux fascicules sont distribués pour expliquer le sens/tour du défilé avec des tonnes d’informations en japonais ainsi que les horaires de passage sur chaque avenue.

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
char bloqué au feu! Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

img_20180912_182300_resized_20180912_062312768.jpg
carte Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

De nombreux éventails sont également vendus pendant le festival. Ils comportent souvent une photographie de l’enfant « Iki Chigo ». En effet, un garçon est désigné chaque année pour être le messager symbolique des dieux. Le « chigo » doit ainsi prier au sanctuaire Yasaka pour la réussite du festival et défiler sur l’un des chars. La veille de la parade, une femme âgée rencontrée dans le métro a offert un de ces éventails à notre fils, geste à la fois symbolique et émouvant! ♥

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

dsc01191-e1536669902234.jpg
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog
Gion matsuri, 17 juillet/ @pink.turtle.blog

Sur un certain nombre de photos, un vrai contraste se fait sentir entre les chars traditionnels japonais et la modernité des devantures occidentales comme celles de Starbucks ou de Louis Vuitton 😉

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Quelques portraits et visages

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

dsc01135.jpg
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Visite des chars du 14 au 16 juillet

Le festival commence officiellement le 14 juillet et chaque nuit (du 14 au 16), les chars sont exposés dans la ville et illuminés avec de jolies lanternes : les gens visitent alors les chars, écoutent la musique traditionnelle (Gion bayashi) et achètent des porte-bonheurs faits de feuilles de bambou. La nuit du 16 au 17 juillet (veille de la parade) est appelée YOIYAMA. Il ne faut pas hésiter à repérer l’emplacement des plus beaux chars avant de se rendre dans les quartiers où ils sont exposés!

DSC01092

Si les conditions météorologiques ne vous semblent pas favorables en été pour un voyage au Japon, certains événements pourraient vous faire changer d’avis! Les festivals sont vraiment magiques au Japon! Nous avons adoré assister au Gion matsuri dont la magnifique parade est inscrite au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco depuis 2009. De mon côté, je regarde toujours les événements auxquels nous pourrions assister avant de préparer un voyage et de choisir notre date de départ! Et vous? 😉

Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog
Gion Matsuri/ @pink.turtle.blog

Pour découvrir d’autres articles sur Kyoto ou sur le Japon, c’est par ici 😉

Le jour où j’ai joué les apprenties geishas à Kyoto : une expérience inoubliable (Japon #10)

Un dimanche au parc Yoyogi à Tokyo (Japon #9)

N’hésitez pas à suivre mes aventures en live sur Facebook et Instagram! Merci et @ très bientôt 😉

[COLOMBIE] Histoire d’un coup de coeur pour Cayo Cangrejo


« Dans les Caraïbes, et plus généralement en Amérique latine, nous pensons que les situations « magiques », font partie de la vie quotidienne, au même titre que la réalité la plus banale. » (Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien, lauréat du prix Nobel)

Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog

Lors de mon voyage « entre filles » en Colombie, mon amie Julie m’avait concocté un programme qui allait me réserver bien des surprises! Le lendemain de mon arrivée à Bogota, direction l’archipel colombien de San Andres (2h de vol) dans les Caraïbes, des îles paradisiaques peu connues (San Andres et Providencia). Nous posons nos valises sur la paisible île de Providencia qui restera, pour moi, un vrai coup de coeur notamment CAYO CANGREJO.

Cayo Cangrejo ou Crab Cay, petit bout de terre au milieu de la mer aux 7 couleurs

A l’ouest de l’île de Providencia, nous observons de loin ce petit îlot avec envie tant l’eau semble cristalline… Nous traversons la mer aux 7 couleurs en kayak et nous passons une journée fantastique sur cet îlot paradisiaque qui fait partie du « parque Nacional Natural Old Providence Mac Been Lagoon ».

Après avoir payé un petit droit d’entrée, nous improvisons un tour de l’îlot à la nage pour une exploration en snorkeling (je suis armée de mon appareil waterproof et ne compte pas en laisser une miette!) : un spectacle de toute beauté s’offre à nos yeux qu’il s’agisse des poissons de toutes les couleurs, des bancs de poissons et des tortues qui ne sont pas si farouches que cela (les tortues se promènent, en effet, très souvent à droite du ponton lorsqu’on se trouve face à Cayo Cangrejo).

Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Tortue de Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Nous montons tout en haut de l’îlot : vue époustouflante sur la mer aux sept couleurs qui ne porte visiblement pas son nom pour rien !

Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, la mer aux 7 couleurs @pink.turtle.blog

Pour nous remettre de nos émotions, un petit stand convivial est aménagé sur le ponton (boissons fraîches, coco, chips et empanadas à la langouste…). Pour info, L’empanada colombienne est réalisée à base de maïs puis frite dans l’huile.

Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog
Cayo Cangrejo, Providencia @pink.turtle.blog

Juste à côté de Cayo Cangrejo : Three brothers Cays… Des îlots où les oiseaux migrateurs ont trouver refuge mais il y a beaucoup de courant pour y accéder en kayak (il vaut mieux y aller en bateau à moteur).

Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Three brothers cay, Providencia @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog
Snorkeling, Providencia, Colombie @pink.turtle.blog

Comment y aller?

Prendre d’abord un vol interne pour San Andres (depuis Bogota ou Cali), puis prendre un autre vol pour Providencia (cette option reste assez onéreuse) ou prendre le bateau à partir du port de San Andres (c’est beaucoup moins cher mais ça secoue!! prévoir des médicaments contre le mal des transports!). A Providencia, il faut rejoindre la partie ouest de l’île (nord ouest à côté de l’hôtel deep blue). De nombreux bateaux à moteur proposent la traversée et reviennent vous chercher lorsque vous le souhaitez sur le ponton de Cayo Cangrejo. Les taxis-motos connaissent bien les locaux qui proposent cette traversée. Vous pouvez aussi, comme nous, effectuer la traversée en kayak (il suffit de louer un kayak sur le rivage). De nombreuses posadas proposent la location de Kayak.

Quelques images de ce bout de terre fabuleux et de ses tortues dans la vidéo suivante :

Pour suivre mes aventures en direct et papoter voyages et sorties, rendez-vous sur Instagram et sur Facebook! @ très vite mes petits voyageurs!